Le crédit acheteur

e crédit acheteur est un crédit consenti par une banque française à un importateur étranger afin de lui permettre de régler au comptant des biens ou des services fournis par un exportateur français. La mise en place du crédit acheteur permet à l’importateur de trouver des solutions de financement attractives et à l’exportateur d’encaisser rapidement ses créances tout en transférant son risque à la banque prêteuse.

Définition du crédit acheteur

Le crédit acheteur est une technique de financement à court terme du commerce international.

La particularité de ce type de financement est que le crédit est consenti directement par une banque française à un acheteur étranger ou à sa banque avec une garantie de la Coface permettant au fournisseur français, client de la banque française, d'être réglé au comptant.

Le crédit acheteur peut faire l'objet d'une convention spécifique négociée et prévue pour une opération ponctuelle ou également faire l’objet d'une convention cadre plus globale. Les conventions cadres présentent l'avantage de simplifier considérablement la procédure de financement puisqu'elles définissent une fois pour toutes le schéma juridique et les conditions générales de financement du crédit acheteur.

Le financement par crédit acheteur observe un certain nombre de règles. Ainsi, Les crédits acheteurs sont réservés au financement de biens d'équipement neufs. Sous certaines conditions, il est possible de financer les acomptes de la part non française par un crédit non couvert par la Coface. En règle générale, la mise en place d'un crédit acheteur est associée à celle de garanties de marché (restitution d'acompte, bonne exécution, retenue de garantie, ...).

Fonctionnement du crédit acheteur

Le fonctionnement du crédit acheteur repose sur une procédure encadrée par les autorités publiques.

Le crédit acheteur s’inscrit dans le cadre des prescriptions de l’OCDE en matière de crédit export, que les pays signataires s'engagent à respecter. Cet arrangement établit le pourcentage finançable du crédit acheteur. Cette partie de financement représente très souvent 85% du montant de la part française du contrat.

La durée de remboursement du crédit s’établit habituellement de 2 à 10 ans. Le taux du crédit se situe normalement à un niveau attractif.

Avantages pour l'entreprise étrangère importatrice

Le crédit acheteur a pour avantage de permettre à l'importateur (acheteur) d’obtenir un financement à un taux plus attractif que celui qu'il aurait pu obtenir dans son propre pays. L’argument peut être essentiel dans la négociation d'un contrat avec l’importateur.

L'acheteur peut en outre bénéficier d'une durée de crédit plus longue que celle offerte par les banques de son pays et de la possibilité d'inclure les primes COFACE dans le financement.

Avantages pour l'entreprise française importatrice

Le financement de l’importateur par un crédit acheteur présente plusieurs avantages pour l’entreprise Française exportatrice.
  • La trésorerie de l’entreprise exportatrice va bénéficier d’entrées de trésoreries immédiates et n’aura plus à supporter les délais de paiement inhérents au commerce international (délais souvent de plusieurs mois).
  • L’entreprise est de plus dégagée du risque financier sur son acheteur étranger et du suivi administratif du paiement.
  • En cas de défaillance du débiteur, la banque prêteuse est désormais en charge du recouvrement de son crédit.
  • Enfin, le bilan de l’entreprise voit le poste des créances clientèle diminuer grâce à la suppression de la dette de son client étranger.


Vous avez aimé cet article de notre guide de la banque ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux !

 


lire aussi...

La loi bancaire et les principales directives

             Voir le sommaire

Les activités bancaires traditionnelles : Le crédit