Comment les comptes bancaires sont gérés au jour le jour par les banques ?

    0
    4448
    banque

    La banque doit pouvoir atteindre plusieurs objectifs dans le cadre de la gestion quotidienne des comptes bancaires. Ces objectifs sont bien sûr complémentaires. Il lui faut :

      • maîtriser les risques associés aux opérations bancaires réalisées sur le compte
      • améliorer la qualité des services rendus aux clients
      • rentabiliser ses comptes en équipant la clientèle des produits et services de la gamme

    Flux entrants et sortants

    Grâce à l’analyse des relevés de compte et des mouvements enregistrés sur le compte, et aussi l’utilisation des fiches statistiques des comptes, la banque optimise sa gestion des comptes.

    Les flux entrants

    La banque contrôle si les salaires et les prestations familiales sont domiciliés sur le compte. Dans le cas contraire, elle demande au client de faire cette domiciliation ou même elle peut elle-même, en accord avec le client effectuer la ou les demandes de transfert de domiciliation.

    Les flux sortants

    La banque surveille :

    • la fréquence des retraits d’espèces au guichet. Ils sont coûteux souvent pour la banque (immobilisation collaborateur) mais aussi pour le client (en terme de facturation)
    • les retraits réalisés dans des distributeurs d’autres réseaux bancaires (re facturation de banque à banque, puis à la clientèle)
    • l’importance des retraits dans les distributeurs (usage abusif de la carte ?)

    Moyens de paiement utilisés

    La fréquence d’émission de chèques

    Compte tenu du coût de traitement, il faut éviter une émission trop importante et souvent de faible montant de chèques. Quand elle est possible, l’utilisation de la carte bancaire est préférable car moins coûteuse en terme de traitement et donc plus profitable.

    L’utilisation de la carte

    A contrario, lorsque les paiements par carte bancaire sont importants, notamment si la carte est à débit différé, il faut surveiller attentivement l’utilisation de la carte et son éventuel usage abusif.

    L’importance des montants

    Les chèques ou les virements importants (exemple : 4 000 €) vers des comptes extérieurs sont souvent synonymes de produits d’épargne souscrits auprès de la concurrence. La banque doit proposer à son client de le rencontrer afin de lui proposer de faire un point sur ses besoins et lui rappeler son offre de produits.

    Les dépôts suspects

    Des remises de chèques régulières (hors périmètre d’activités professionnelles) sont parfois révélatrices d’une activité professionnelle non déclarée. Il en va de même pour d’importants dépôts d’espèces sur le compte. Face à ces situations, la banque doit sensibiliser le client sur le risque fiscal qu’il prend et en cas de persistance elle-même s’interroger sur la nécessité de déclaration à la cellule Tracfin.

    Solde des comptes bancaires et mouvements

    Ils informent la banque et ses conseillers sur les mouvements créditeurs et débiteurs du compte. Les amplitudes des variations enregistrées aussi sur le solde des comptes permettent aussi de détecter des situations inhabituelles dans le fonctionnement du compte.

    Pour un compte créditeur

    Face à un compte fortement créditeur, la banque se trouve dans une situation d’opportunités commerciales puisque l’occasion lui est donnée de proposer à son client les différents produits de placements qu’elle possède dans sa gamme.

    Si au contraire, le compte présente un solde créditeur en forte diminution, il est possible qu’elle soit confrontée à un client désireux de la quitter. Une action commerciale avec une rencontre du client est alors souhaitable.

    Pour un compte avec des tensions de trésorerie

    Il est intéressant d’observer et d’analyser les causes de la détérioration du compte. Le compte est-il seulement débiteur à certaines occasions (événements exceptionnels) ou au contraire est-il très souvent à découvert ?

    Face à des situations imprévues, mais non signalées par le client à sa banque, celle-ci après confirmation pourra mettre en place une facilité de caisse.
    Si le compte est très souvent à découvert, et sous réserve de la solvabilité du client, la banque pourra alors proposer la mise en place d’un crédit permanent.

    Pour un compte avec des rejets et des incidents

    Lorsqu’un compte bancaire enregistre des rejets et des incidents, deux scénarios sont envisageables :

    • Il s’agit de difficultés sérieuses mais passagères auquel cas la banque doit rapidement faire le point avec son client afin de trouver les solutions permettant à son client de franchir au mieux cette période délicate.
    • Dans le second scénario, il peut s’avérer que la situation du client soit très sérieusement (surendettement) voir parfois irrémédiablement compromise et dans ce cas, la banque devra surveiller au quotidien le fonctionnement de ce compte et même envisager d’interrompre la relation avec le client.