L’intermédiation boursière

0
0

a banque peut se placer entre l’investisseur et l’émetteur ou entre deux investisseurs sur le marché financier. Elle remplit alors une fonction d’intermédiation boursière. L’intervention de la banque est faite pour le compte de tiers mais aussi pour son propre compte et donc son propre portefeuille.

Prestations investisseurs

La réception et la transmission d’ordres de bourse

Cela fait partie des prestations qu’une banque peut offrir à des investisseurs. Les ordres de bourse sont acheminés pour des raisons de rapidité et de sécurité par un système électronique de transmission (routage des ordres) à destination du marché boursier.

L’exécution d’ordres pour le compte de tiers

‘exécution d’ordres pour le compte de tiers peut aussi être effectuée avec l’intervention d’une banque agrée pour se faire, sur le marche boursier. Les ordres sont confrontés dans des systèmes électroniques de cotation et de compensation gérés par les professionnels (en France, NYSE EURONEXT et CLEARNET).

La gestion de portefeuille pour compte de tiers

Il s’agit également d’un service important rendu par la banque car il s’agit de modifier pour le compte, et suite aux instructions de la clientèle, la composition d’un portefeuille de titres par achats et ventes successifs pour tirer profit des variations de cours et des opportunités du marché. Il faut une bonne maîtrise des anticipations du marché et une très bonne connaissance de chaque émetteur ce qui est impossible pour un investisseur profane. Ainsi la banque propose-t-elle une gestion « sous mandat» (individualisée) ou en « OPCVM » (collective).

Prestations émetteurs

La prise ferme est une prestation proposée par les banques aux émetteurs de titres.

Ce service permet à l’émetteur de recevoir l’intégralité des capitaux qu’il lève sur le marché même si les investisseurs ne souscrivent pas à l’émission.

Le placement

Cet autre service permet d’assurer à l’émetteur une très large diffusion des titres dans le public, ce qui rend « liquide» le titre, c’est à dire évite que les échanges se tarissent faute d’une contrepartie, et évite aussi une concentration (des actions) en des mains hostiles. Les transactions faites entre professionnels avant la vente au public constituent “le marché gris”.

Prestations compte propre

Les interventions de la banque sur les marchés pour son propre compte.

Ce service à elle-même lui donne la possibilité de vendre ou d’acheter des blocs de titres. La banque a le droit de constituer son propre portefeuille (plutôt que de prêter sa trésorerie sous forme de crédits bancaires, de prêts interbancaires ou de bons du Trésor). Elle peut choisir des titres de placement qu’elle conservera longtemps ou des titres d’ investissement qu’elle conservera le temps qu’ils se valorisent en Bourse ou encore des titres de négociation ou de transaction sur lesquels elle pratique des allers-retours . La banque peut aussi être émettrice de titres. Elle intervient alors pour son propre compte en émettant des emprunts obligataires ou en procédant à des augmentations de capital.

Conservation des stocks

En France, les stocks de titres sont conservés sous forme d’écriture en compte chez un dépositaire central qui a pour nom EUROCLEAR France. Ce dépositaire centralise l’ensemble des stocks de titres négociés sur le Nyse Euronext parisien.

Cette société est née du rapprochement des activités de Sicovam SA avec celles de ses homologues belges et néerlandais, seuls les professionnels principalement les banques et les entreprises d’investissement ont le droit d’etre affiliés chez EUROCLEAR.

lire aussi…

La loi bancaire et les principales directives

Les activités bancaires traditionnelles

La banque de marché et d’investissement

La gestion des flux monétaires

La gestion des flux d’investissement

L’organisation de la banque d’investissement

La gestion collective

Les systèmes de compensation et de règlement

La gestion des risques

La bancassurance

Les métiers bancaires

La comptabilité et le résultat bancaire

Sommaire intégral du Guide de la Banque