les différents marchés actions

0
0

n février 2005, tous les marchés réglementés français ont été fusionnés et regroupés au sein d’un seul marché réglementé. Les valeurs françaises sont réunies au sein d’une seule liste selon un classement alphabétique. La cote du marché réglementé distingue par ailleurs les valeurs de la zone euro et les valeurs internationales.

Eurolist

Toutes les entreprises cotées sur EUROLIST sont soumises aux mêmes règles de communication financière définies par le régulateur, l’Autorité des marchés financiers (AMF). Les nouvelles entreprises introduites en bourse obéissent à des conditions d’admission identiques.

Euronext a créé au sein de la liste unique appelée EUROLIST un nouveau critère d’identification des valeurs, le compartiment de capitalisation, qui s’ajoute aux critères d’identification traditionnels qu’utilisent les investisseurs : secteur d’activité, appartenance à un indice, SRD. Les valeurs françaises sont ainsi réparties en trois grands compartiments de capitalisation, qui permettent une identification rapide des entreprises selon leur taille :

  • les grandes capitalisations d’un montant supérieur à 1 milliard d’euros,
  • les moyennes capitalisations d’un montant compris entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros de capitalisation,
  • les petites capitalisations d’un montant inférieur à 150 millions d’euros.

Alternext

Alternext est un marché non réglementé. Alternext est destiné à offrir aux entreprises de nouvelles possibilités d’accès au marché boursier.

Il accueille des sociétés qui souhaitent bénéficier d’une procédure de cotation simplifiée ou estiment ne pas remplir les conditions nécessaires pour une admission sur le marché réglementé. Elles doivent se conformer à un minimum d’engagements en matière de transparence financière et de garantie apportée aux actionnaires minoritaires. C’est ainsi que l’admission est subordonnée à l’établissement d’un prospectus dans le cas d’un appel public à l’épargne.

Le marché libre

Le marché libre a été mis en place en 1996. Il s’agit d’un marché non réglementé : les entreprises ne sont pas soumises aux mêmes règles de communication financière que les entreprises cotées sur les marchés réglementés (seule une publication des résultats annuelle est exigée).

Les sociétés qui rentrent sur ce marché sont souvent de très petites sociétés. Il s’agit d’un marché peu liquide.

Le SRD

Toutes les valeurs cotées à la Bourse de Paris, quel que soit le marché, sont négociées au comptant. Le transfert de propriété a lieu au jour de la négociation J et le règlement /livraison en J+3.

Quand l’investisseur veut différer le règlement /livraison de sa transaction à la fin du mois il passe pour les valeurs qui y sont éligibles un ordre avec Service de Règlement Différé (ordre avec SRD).

Le SRD n’est pas limité à des valeurs inscrites sur un marché mais peut être utilisé sur des valeurs de différents marchés dès lors que les critères de taille et de liquidité sont remplis par la société.

Des règles de couverture identiques à celles déterminées par Euronext (20% en espèces et 40 % en actions) sont appliquées à l’ordre avec SRD.

L’investisseur individuel reçoit ses titres ou ses liquidités le dernier jour de bourse du mois. Il peut pendant le même mois, faire plusieurs opérations d’achat ou de vente avec SRD sur les mêmes titres. Seul le solde de ces opérations sera réglé et livré à la fin du mois. Il peut également demander la prorogation de sa position d’un mois sur l’autre sous réserve de l’accord de son intermédiaire sur la base d’un cours de référence publié chaque mois par Euronext.

L’intermédiaire peut refuser un ordre avec SRD à l’achat et à la vente.

lire aussi…

La loi bancaire et les principales directives

Les activités bancaires traditionnelles

La banque de marché et d’investissement

La gestion des flux monétaires

La gestion des flux d’investissement

L’organisation de la banque d’investissement

La gestion collective

Les systèmes de compensation et de règlement

La gestion des risques

La bancassurance

Les métiers bancaires

La comptabilité et le résultat bancaire

Sommaire intégral du Guide de la Banque