les opcvm obligataires

0
0

es OPCVM «obligations et autres titres de créance» évoluent généralement sous l’influence des taux d’intérêt pratiqués sur les marchés financiers. Leur risque est mesuré par référence au concept de sensibilité. La notion de durée de placement est donc particulièrement importante pour un OPCVM obligataire.

Evolution des encours des différentes catégories d’OPCVM
Evolution des encours des différentes catégories d'OPCVM

 

Définition

Les OPCVM obligataires répondent au souci des clients de déléguer la gestion obligataire de leur épargne et ainsi de mutualiser leurs risques.

Les OPCVM obligataires sont, bien entendu, constitués d’obligations.

L’objectif de l’OPCVM obligataire est d’obtenir un rendement corrélé avec son indicateur de référence.

Dans ce cadre, le gérant pourra recourir à une surexposition ou à une sous-exposition du portefeuille de l’OPCVM par rapport à son indicateur de référence, via notamment des instruments financiers à terme ou des opérations de cessions et acquisitions temporaires de titres.

La stratégie d’investissement repose sur des analyses pragmatiques des facteurs économiques clés, de l’évolution des taux d’intérêt réels et de l’inflation.

Différentes catégories

Il existe différents types d’OPCVM obligataires.

  • D’abord, les OPCVM investis en obligations d’Etat. Ces SICAV et FCP intègrent dans leur portefeuille de la dette publique, qu’elle soit française (notamment les OAT, obligations assimilables du Trésor) ou étrangère. Pour savoir précisément de quel type d’emprunt est constitué le fonds, il convient de regarder la notice d’information et les communications de la société de gestion.
     
  • Il y a aussi les OPCVM obligataires investis en obligations d’entreprises privées. Les gains les plus importants sont souvent réalisés par les signatures les plus risquées. A contrario, ces fonds ne sont pas dénués de risques, de la même façon que les fonds investis en obligations des pays émergents.
     
  • Autre catégorie notable d’OPCVM obligataires, les obligations convertibles. L’obligation convertible est un titre hybride qui permet de profiter de la sécurité du produit obligataire tout en se donnant la possibilité de jouer un rebond du marché actions.

Performance et risque

Les OPCVM « obligations et autres titres de créance » évoluent sous l’influence des taux d’intérêt pratiqués sur les marchés financiers.

Leur risque est mesuré par référence au concept de sensibilité. Plus la sensibilité croît, plus l’OPCVM est sensible au risque de taux. Une sensibilité faible induit une variation limitée sur la valeur de l’OPCVM. Ce type d’OPCVM est également soumis au risque de crédit.

Exemple :

une sensibilité de + 2 pour un OPCVM obligataire, signifie que sa valeur progressera de 2 % en cas d’une baisse des taux d’intérêt de 1 %, et que sa valeur diminuera de 2 % en cas d’une hausse des taux de 1 %. Avec une sensibilité plus élevée l’impact, à la hausse comme à la baisse, est plus fort.

La sensibilité associée à l’OPCVM obligataire est un critère de risque et de rendement particulièrement important pour l’investisseur qui doit plutôt souscrire un OPCVM obligataire de sensibilité faible si sa durée d’immobilisation des fonds est inférieure à 3 ans et à contrario une sensibilité plus forte pour un horizon de placement plus long.

Mise à jour le 07/03/2012

lire aussi…

La loi bancaire et les principales directives

Les activités bancaires traditionnelles

La banque de marché et d’investissement

La gestion des flux monétaires

La gestion des flux d’investissement

L’organisation de la banque d’investissement

La gestion collective

Les systèmes de compensation et de règlement

La gestion des risques

La bancassurance

Les métiers bancaires

La comptabilité et le résultat bancaire

Sommaire intégral du Guide de la Banque