les options

0
0

es options font partie des produits dérivés. Elles sont désormais accessibles a toutes les catégories d’investisseurs professionnels ou non. Elles permettent d’amplifier la performance d’un portefeuille d’actifs de différentes natures ou d’en assurer sa couverture.

Définition

L’acheteur d’une option a le droit, mais non l’obligation, d’acheter ou de vendre une quantité donnée d’un actif sous-jacent, qu’il soit financier ou autre, à un prix déterminé et à une date fixée (option dite européenne) ou avant cette date (option dite américaine). Les principaux termes utilisés en matière d’options sont les suivants :

  • Une option d’achat s’appelle un call
  • Une option de vente s’appelle un put
  • Une option exerçable à tout moment avant la date d’échéance est dite option “à l’américaine”
  • Une option exerçable uniquement à la date d’échéance est dite option “à l’européenne”
  • La somme versée par l’acheteur de l’option au vendeur s’appelle la prime
  • le prix déterminé et fixé à l’avance est le “prix d’exercice”

Sous-jacents

Il y a principalement deux grandes catégories d’actifs sous-jacents retenues comme support avec les options.

  • Il peut s’agir d’actifs réels qui se négocient sur les marchés d’actifs à savoir les actions, les indices boursiers, les taux, les devises, les métaux précieux ou les matières premières.
  • Il peut s’agir également des contrats à terme, les futures, qui servent alors de supports sous-jacents aux options.

Utilisation

L’option permet à l’acheteur de fixer à l’avance un prix pour l’actif qui l’intéresse.

Quelle que soit la décision de l’acheteur d’exercer ou non son option, la prime reste acquise au vendeur.

La prime est la rémunération du risque que prend la contrepartie en étant vendeur de l’option.

En effet, le vendeur va devoir se procurer l’actif au prix du marché pour le revendre à l’acheteur au prix d’exercice si l’acheteur décide d’exercer son option.

Si le vendeur détient déjà l’actif en portefeuille, il va perdre l’opportunité de le revendre sur le marché à un meilleur prix que le prix d’exercice de l’option.

Le risque maximal de l’acheteur de l’option est la valeur de la prime payée au vendeur qui peut, si l’exercice de l’option est inintéressant, choisir de ne pas lever son option.

Valeur option

Contrairement à un actif négocié sur le marché au comptant, dont la valeur dépend essentiellement de l’offre et de la demande, la valeur d’une option dépend de deux variables. Tout d’abord, la valeur intrinsèque qui correspond au prix de l’actif sous-jacent moins le prix d’exercice. Ensuite, la valeur temps d’une option qui peut se définir comme étant la partie de la prime que doit payer l’investisseur pour se garantir le prix d’exercice et qui ne correspond pas au calcul de la valeur intrinsèque de l’option. Si la cotation d’un actif est de 40 euros et que l’option d’achat qui à un prix d’exercice de 35 euros est vendue à 8 euros, la valeur temps de l’option sera de 3 euros.

Les facteurs principaux qui entrent dans le calcul du prix d’une option sont:

  • le prix de l’actif sous-jacent
  • le prix d’exercice de l’option
  • le délai restant avant l’expiration de l’option
  • la volatilité de l’actif sous-jacent
lire aussi…

La loi bancaire et les principales directives

Les activités bancaires traditionnelles

La banque de marché et d’investissement

La gestion des flux monétaires

La gestion des flux d’investissement

L’organisation de la banque d’investissement

La gestion collective

Les systèmes de compensation et de règlement

La gestion des risques

La bancassurance

Les métiers bancaires

La comptabilité et le résultat bancaire

Sommaire intégral du Guide de la Banque