Accueil Entretien avec Vincent Bastide, Directeur Général de Bastide
Non classé

Entretien avec Vincent Bastide, Directeur Général de Bastide

Boursier.com : Comment évolue votre activité ?

V.B. : Les facturations de Bastide ont progressé de 8% à l’issue du premier semestre de l’exercice 2010/2011 et de 6,3% à périmètre constant. L’activité nutrition-perfusion a réalisé une bonne performance tandis que l’évolution était convenable dans le maintien à domicile. Il faut rappeler que les conditions climatiques ont été mauvaises sur la fin 2010 ce qui a impacté négativement les ventes.

Boursier.com : Qu’attendez-vous de la seconde partie de l’année ?

V.B. : La progression des ventes devrait s’intensifier sur la seconde partie du millésime en cours. Rappelons que l’évolution du contexte économique impacte peu les achats de nos clients.

Boursier.com : Que peut-on attendre de la rentabilité ?

V.B. : La profitabilité de Bastide va bénéficier de l’amélioration de la marge brute de la société avec une bonne maîtrise de l’ensemble des charges. L’amélioration des conditions d’achat devrait jouer de manière positive à compter du second semestre de l’exercice 2010/2011.

Boursier.com : Quels sont vos objectifs à moyen terme ?

V.B. : Bastide a la volonté de demeurer sur une tendance dynamique de croissance. La progression devrait être de 8 à 15% par an en fonction des acquisitions. La marge opérationnelle devrait progressivement s’améliorer pour tendre vers les 10%.

Boursier.com : La politique de réduction des dépenses de santé peut-elle vous être préjudiciable ?

V.B. : Dans la mesure où le maintien à domicile occasionne un coût moins élevé pour la collectivité qu’un séjour à l’hôpital, cette réduction des dépenses de santé devrait plutôt avantager notre activité.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Vous clôturez votre exercice avec une activité en petite hausse. Comment s’est déroulée l’année ?

V.B. : Le premier semestre a été légèrement négatif mais le troisième trimestre a été marqué par un retour à la croissance (+5%). Le quatrième trimestre a également enregistré une forte progression de 12,4%. En conséquence, nous enregistrons une croissance de 3,2% sur l’ensemble de l’exercice, en légère amélioration par rapport à l’année dernière. Ceci est en partie liée à la croissance exceptionnelle rencontrée en juillet 2008 suite à la fin de la prise en charge des dispositifs médicaux en maison de retraite. La base de comparaison est donc un peu biaisée par cette donnée.

Boursier.com : Avec ce dernier exercice, comment vous situez-vous par rapport au marché ?

V.B. : C’est assez difficile à dire car nous sommes présents sur plusieurs métiers par rapport à nos concurrents. En ce qui concerne les maisons de retraite, nous sommes le leader incontesté en termes de taille. En termes de progression d’activité, nous enregistrons une légère décroissance, à – 4%, toujours en raison d’une base de comparaison élevée, là où le reste du marché connait des croissances négatives plus fortes. Nous sommes donc parvenus à compenser nos pertes par des prises de marché auprès de clients indépendants.

Boursier.com : Justement comment expliquez ces prises de parts de marché ?

V.B. : Les prises de part de marché se sont faites pour deux motifs. D’abord afin d’offrir à nos clients des produits et des services de qualité homogène sur les réseaux régionaux et nationaux. Mais aussi par un positionnement prix plus agressif par rapport à nos acteurs concurrents qui sont locaux ou régionaux.

Boursier.com : Concernant les comptes, à quoi peut-on s’attendre ?

V.B. : Nous avons tablé sur une amélioration de la marge opérationnelle par rapport à l’exercice précédent et aux derniers trimestres.

Boursier.com : Craignez-vous le retournement possible de la conjoncture ?

V.B. : Notre dernier trimestre nous donne le sentiment d’un retour à une logique de croissance plus importante. Pour l’exercice 2010-2011 qui a démarré au 1er juillet, nos prévisions sont peut-être un peu plus prudentes, mais nous tablons sur une croissance comprise entre 6 et 8%. Nous espérons renouer doucement avec des niveaux de progression et de performance économiques que nous avons connus par le passé…

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Comment s’est déroulé le dernier exercice clos le 30 juin dernier ?

V.B. : Nos résultats ont été en sensible baisse par rapport à l’exercice 2007/2008. Le résultat opérationnel s’établit à un peu moins de 4,8 ME, ce qui fait une marge opérationnelle de 5 pts, alors qu’elle était de 10,4 pts sur l’exercice précédent. La marge a été sensiblement impactée par un changement règlementaire sur les maisons de retraite. Initialement, les maisons de retraite faisaient appel à nos services en se faisant financer par l’assurance maladie, c’est-à-dire que le patient ayant le besoin de demander le passage d’un médecin qui lui prescrivait le matériel nécessaire à l’achat ou à la location pour qu’ensuite sa prise en charge se fasse comme à domicile. Depuis le 1er août 2008, une enveloppe a été confiée aux maisons de retraite, par des organismes départementaux qui gèrent ces budgets là, et qui confient un budget aux maisons de retraite pour pouvoir subvenir aux besoins dans les domaines des dispositifs médicaux, c’est-à-dire lits médicalisés, fauteuils roulants pour les malades. Donc maintenant les établissements maisons de retraites sont directement payés auprès de nous, là où avant l’assurance maladie prenait en charge le matériel sur prescriptions médicales.

Boursier.com : Quel a été l’impact sur vos performances ?

V.B. : Cela impacte nos performances dans le sens où ça supprime tout cadre tarifaire, puisque initialement quand l’assurance maladie prenait en charge ce matériel là, il y avait une nomenclature, c’est-à-dire une grille tarifaire qui permettait de savoir quelle était la valeur de chaque matériel quelque soit le nombre de patients installés en établissements. Maintenant, il n’y a plus aucun cadre, donc les établissements se sont vus confier cette enveloppe qu’ils dépensent comme ils le veulent dans le domaine des dispositifs médicaux en faisant pression sur les tarifs, ce qui a pour conséquence direct d’impacter sensiblement nos marges.

Boursier.com : la situation peut-elle se redresser ?

V.B. : L’élément majeur qui va nous permettre d’améliorer la situation concerne en premier lieu le poste “achat” puisque nous allons mener une négociation qui a déjà été initiée auprès de nos fournisseurs pour faire en sorte que nos achats soient plus performant et s’alignent par rapport aux conditions de facturation avec les maisons de retraite et pour le fait d’avoir une meilleur optimisation des effectifs au niveau du nombre de collaborateurs, qui soit plus adapté aux chiffres générés par l’entreprise.

Boursier.com : Etes-vous confiant quant au redressement des résultats?

V.B. : A première vue, les différentes décisions qui ont été initiées à la fin de l’exercice précédent commencent à porter leurs fruits. Par contre, nous avons une petite réserve concernant le comparatif CA n-1 qui est assez défavorable notamment sur le chiffre du mois de juillets 2008 qui était assez élevé à la fin de la prise en charge des dispositifs médicaux par l’assurance maladie et avant que la nouvelle réglementation n’entre en vigueur. Donc, on peut considérer que la marge va s’améliorer séquantiellement sur l’exercice mais il est un peu tôt pour prendre un engagement précis sur le S1. On reste prudent dans ce contexte.

Boursier.com : Avec un gearing de 63%, serez-vous contraint de faire appel au marché ?

V.B. : Ce n’est pas prévu, car le gearing s’est essentiellement dégradé pour financer le BFR, impacté notamment par la loi LME sur le poste “fournisseur” qui se traduit par une forte diminution de l’ordre de 5,5 ME à 6 ME .Le BFR s’est également accru du fait d’une créance fiscale ponctuelle correspondant tout simplement à la fiscalité de l’exercice précédent (2007/2008), qui a été payée sur l’exercice 2008/2009,. Enfin, les stocks qui eux aussi se sont légèrement progressé de 2 ME. C’est sur ces points là que nous allons travailler prioritairement pour faire en sorte que le BFR et le gearing s’améliorent dès le S1 du nouvel exercice.

Boursier.com : Quid du comportement des consommateurs ?

V.B. : Si on en juge sur les chiffres de croissance de la division MAD (maintien à domicile) magasins, , nous avons réalisé une croissance de 8%, sur l’exercice, et +6/7% à magasins constants. Donc, c’est une bonne performance pour cette division et finalement on peut considérer que l’impact de la conjoncture économique a été relativement faible sur la consommation des produits magasins et des produits non remboursés.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Comment évolue l’activité de Bastide actuellement ?

V.B. : L’évolution de la société Bastide sur le premier semestre du millésime 2008/2009 a été perturbée par une modification réglementaire. Ce changement législatif porte sur l’activité exercée avec les EPAHD, ce qui nous a conduit à modifier des ‘process’ existants au sein de la société. La visibilité est moins importante qu’auparavant…

Boursier.com : Quelles ont été les conséquences de cette modification réglementaire ?

V.B. : Cette évolution du cadre législatif a eu un impact relativement faible sur le chiffre d’affaires. En revanche, l’impact sur la marge a été important. Nous avons été amenés à changer d’environnement informatique, ce qui a induit une période de flottement. On remarque donc une diminution ponctuelle de la profitabilité de la société Bastide sur le premier semestre de l’exercice 2008/2009.

Boursier.com : Etes-vous également impactés par la détérioration de l’environnement économique ?

V.B. : Notre exposition aux produits non remboursés peut être impactée par l’évolution du pouvoir d’achat des ménages… Il s’agit là des produits de confort. L’environnement est donc globalement plus difficile.

Boursier.com : Que peut-on attendre de la marge sur le second semestre de l’exercice en cours ?

V.B. : Nous avons mis en place des mesures correctives afin de redresser la rentabilité. La performance au titre du premier semestre a été une grande déception… La marge devrait se redresser sur le second semestre. La situation est désormais maitrisée.

Boursier.com : Poursuivez-vous le développement du réseau ?

V.B. : Le développement du réseau se poursuit normalement. Le réseau intégré devrait compter 4 à 6 nouvelles implantations sur l’exercice en cours. Nous ouvrons également une nouvelle franchise par mois.

Boursier.com : Comment vous situez-vous sur le marché ?

V.B. : Nous sommes le second acteur français derrière l’Air Liquide sur les métiers de la nutrition-perfusion et de l’assistance respiratoire.

Boursier.com : Comptez-vous vous implanter à l’étranger ?

V.B. : La priorité demeure le marché français qui est encore très morcelé… Les 10 premiers intervenants ne représentent en effet que 20 à 30% des ventes. Toutefois, si une opportunité intéressante se présente à l’international, nous pourrions être amenés à la saisir.

Boursier.com : Quelle est l’évolution moyenne de votre marché ?

V.B. : Notre marché croît naturellement de 3 à 4% par an.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

dogecoin20 sur DEX
Crypto-monnaies

Dogecoin20 sera lancé plus tôt que prévu, Voici la nouvelle date

Crypto-monnaies, NFT

Le plus grand trader au monde revient, 99Bitcoins est sa prochaine cible

Le trader qui a transformé 1000 dollars en 124 millions est de retour et pourrait bien cibler le prochain token 99Bitcoins. GCR, le plus grand trader of all time  My entire net worth was traded up from $1000 [half decade ago] All through trading, nothing else And due to circumstances I may discuss in the...

littlepigpower©:AdobeStock
Sponsorisé

Regroupement de crédits à la consommation : comment ça marche ?

Lorsque l’on a souscrit plusieurs crédits, il peut devenir difficile de s’y retrouver. Avec le temps, le cumul des mensualités peut alourdir les charges et des difficultés de remboursement peuvent apparaître. Dans ce contexte, le rachat de crédits peut s’avérer intéressant. Comment fonctionne-t-il ? Regrouper ses crédits pour retrouver du pouvoir d’achat Vous avez souscrit...

Crypto-monnaies, NFT

La fin du bull run altcoin ? Seul ce memecoin Bitcoin peut exploser

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100
Crypto-monnaies

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100

Dogecoin baisse de 20%
Crypto-monnaies

Dogecoin baisse de 20 % alors que Dogeverse casse la barre des 4,5 millions de dollars

prevelement fisc
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Niveau historique des prélèvements obligatoires en France ?