Cours Ethereum : Prix EUR/USD, Graphique, Évolution ETH en 2021

0
0

Vous commencez à vous intéresser aux crypto monnaies ? Attiré par leur potentiel, vous souhaitez investir dans les cryptos ? Vous avez bien raison ! Vous connaissez certainement le Bitcoin, mais connaissez-vous l’Ethereum, son principal rival ? Bien que très connu, l’Ethereum et son cours ne bénéficient pas encore de la même exposition médiatique que le Bitcoin. Il se peut donc que vous ayez des questions sur cette crypto.

Ça tombe bien, nous vous avons préparé ci-dessous un guide sur l’Ethereum. Nous donnerons son cours ETH en temps réel, son historique, ses avantages… Et nous verrons aussi comment faire pour acheter cette crypto. L’Ethereum n’aura bientôt plus de secrets pour vous !

Quel est le cours de l’Ethereum eur en 2021 ?

L’Ethereum fait partie des crypto monnaies qui ont vu leur cours s’envoler en fin d’année 2020. Au moment de la rédaction de ce guide, l’année 2021 repart sur les mêmes bases que décembre 2020.

Ainsi, le cours de l’Ethereum est en très forte augmentation. Au 1er janvier 2021, le cours de l’Ethereum se situait autour de 600 €.

Au cours du mois de janvier 2021, le cours a subi trois épisodes de hausse notables. Tout d’abord, entre le 3 et le 10 janvier, le cours est passé de 630 € à 1 080 €. Ce nouveau record a été de courte durée puisqu’il a été battu peu de temps après lors d’un nouveau bull run qui vu le cours de l’Ethereum atteindre 1 166 € le 19 janvier.

Enfin, un troisième épisode haussier s’est produit entre le 21 et le 25 janvier. Cette hausse a permis d’établir un nouveau record du cours de l’Ethereum à 1 183 € le 25 janvier.

Cours Ethereum : Évolution de 2015 à 2021

pièces ETH cours ethereumLa création de l’Ethereum remonte à 2015. Depuis 2015, son cours a subi quelques variations. Revenons sur quelques faits marquants concernant le cours de l’Ethereum entre 2015 et 2020.

Cours Ethereum en 2015

L’année 2015 est celle du lancement de la crypto monnaie Ethereum. Bien que le cours se rapproche des 2 € le 14 août 2015, le reste de l’année voit un cours de l’Ethereum en-dessous d’un euro.

Cours Ethereum en 2016

L’année 2016 est celle qui voit le cours de l’Ethereum passer au-dessus d’un euro. Le record est atteint le 16 juin 2016 avec un Ethereum qui s’échange contre 17 €.

Après ce pic, le cours va quelque peu diminuer durant l’année 2016 tout en restant au-dessus de 5 €.

Cours Ethereum ETH en 2017

En 2017, le cours de l’Ethereum va véritablement flamber. L’année est marquée par deux épisodes de hausse. Le premier permet de hisser le cours de l’Ethereum à 353 € le 12 juin 2017. Ensuite, une nouvelle hausse plus marquée se produit à partir de mi-juillet 2017. Le 16 juillet 2017, le cours de l’Ethereum est de 127 €. Celui-ci augmente considérablement durant le reste de l’année pour atteindre 617 € le 31 décembre 2017, établissant là un nouveau record !

Cours Ethereum en 2018

Le début de l’année 2018 part sur les mêmes bases que 2017. Ainsi, le cours de l’Ethereum poursuit sa hausse. Un nouveau record du cours de l’Ethereum est atteint à 1 103 € le 14 janvier 2018. Après ce pic, le cours va connaître une diminution progressive tout au long de 2018. Un premier creux se produit en avril 2018.

Le 6 avril, le cours de l’Ethereum redescend ainsi à 303 €. Puis une seconde diminution encore plus importante amène l’Ethereum à s’échanger en-dessous des 150 € en fin 2018. Ainsi, le 31 décembre 2018, le cours de l’Ethereum est de 120 €.

Cours Ethereum en 2019

En 2019, le cours de l’Ethereum ne va pas retrouver les sommets atteints en 2018. L’année 2019 va essentiellement être marquée par l’atteinte d’un plateau entre mai et juillet avec un cours compris entre 240 € et 300 €.

Après juillet, le cours va redescendre de façon régulière pour s’échanger autour de 118 € le 31 décembre 2019.

Cours Ethereum en 2020cours ethereum

Comme pour beaucoup de cryptomonnaies, l’année 2020 est spéciale. C’est en effet l’année qui a vu le cours de l’Ethereum remonter en flèche.

Avant cela, l’année avait mal débuté pour l’Ethereum avec l’arrivée de la crise de la COVID-19. Ainsi, l’Ethereum n’a pas échappé au krach des marchés. En mars, le cours de l’Ethereum s’effondre brusquement. Alors qu’il est de 171 € le 12 mars, il passe à 98 € le lendemain.

À l’image des autres cryptomonnaies, le cours de l’Ethereum se reprend très rapidement. En fait, à partir de mars, le cours entame une longue et régulière hausse qui va constituer le plus long épisode bull run de son histoire et qui se poursuivra sur le début de l’année 2021. L’année 202 finit en fanfare avec un Ethereum qui s’échange contre 600 € le 31 décembre 2020.

Cours Ethereum en temps réel

En 2021, le cours de l’Ethereum a décroché un nouveau record.


Après trois épisodes de hausse consécutives, le cours ETH a atteint 1 183 € le 25 janvier, ce qui reste à ce jour son record historique.

Actuellement, au 27 janvier, 1 Ethereum vaut environ 1053 euros, ce qui correspond à environ 1276 dollars USD.

Cours de l’Ethereum : l’offre et la demande

loi-offre-demandeL’Ethereum est une cryptomonnaie qui fonctionne sur un système décentralisé. Cela signifie que les transactions en Ethereum ne nécessitent pas l’action d’une banque ou d’un intermédiaire pour être réalisées.

Cet aspect est fondamental pour l’Ethereum. En effet, sans lien avec le système bancaire, le cours de l’Ethereum n’est donc pas impacté par les décisions qui sont prises au niveau des banques centrales.

En fait, le cours de l’Ethereum est principalement impacté par un seul paramètre, la loi du marché ou la loi dite de l’offre et de la demande. Plus il y a de demande, plus le cours de l’Ethereum augmente. Or, la balance entre l’offre et la demande n’est jamais constante. Elle est en perpétuelle évolution. C’est pourquoi le cours de l’Ethereum se montre très volatile.

Cette caractéristique n’est pas propre à l’Ethereum car elle affecte toutes les cryptomonnaies. Mais l’Ethereum a un avantage comparé à d’autres cryptomonnaies. Lequel ?

En tant que deuxième crypto au monde en matière de capitalisation, l’Ethereum bénéficie déjà d’une communauté d’utilisateurs très large. La répartition en Ethereum est donc plus diluée ce qui permet de lisser les mouvements des gros portefeuilles.

Qu’est-ce qui peut affecter le cours de l’Ethereum ?

Comme mentionné ci-dessus, la loi du marché explique principalement la volatilité du cours de l’Ethereum. D’autres paramètres jouent également sur le cours de l’Ethereum. Découvrons lesquels.

La notoriété de l’Ethereum

notoriété-crypto

Pour un actif qui dépend essentiellement de la loi de l’offre et de la demande, la notoriété est un paramètre très importante. Sans notoriété, la demande est faible. Or, l’Ethereum dispose déjà d’une exposition relativement importante du fait de son statut de deuxième crypto au monde.

De plus, l’Ethereum a fait partie des cryptos qui ont flambé en 2020 et en début d’année 2021, ce qui a résulté en un éclairage médiatique très important. Pour autant, sa notoriété reste encore loin derrière celle du Bitcoin.

Une des raisons qui limitent encore sa notoriété est la difficulté d’appréhender ce qu’est l’Ethereum. Il est facile de qualifier le Bitcoin de monnaie électronique. Pour l’Ethereum, cela est plus complexe. En effet, comme expliqué ci-dessous, l’Ethereum est davantage une plateforme ou un protocole qu’une simple monnaie électronique.

L’incertitude de la conjoncture économique est un terreau idéal pour l’explosion des cours des cryptos comme celle de l’Ethereum. Pour profiter pleinement de cette situation, l’Ethereum devra gagner en lisibilité et en clarté pour un public encore peu au fait de la blockchain et de la DeFi.

L’essor de la DeFi

blockchain ethereum

Le développement de la DeFi est directement lié à l’utilisation de l’Ethereum et donc à l’augmentation de son cours. La finance décentralisée (DeFi) regroupe un ensemble d’applications ou de services qui fonctionnent sans intermédiaire, c’est-à-dire sans banque ni entité tierce.

Pour se passer d’intermédiaire, ces applications utilisent des contrats intelligents (smart contracts) qui ont l’avantage de pouvoir s’exécuter tout seul dès lors que les conditions sont réunies.

Le saviez-vous ? La DeFi permet par exemple l’accès aux prêts, aux contrats d’assurance, etc. Plusieurs applications dépassent le milliard de dollars de capitalisation comme Maker, Aave, Compound, Uniswap, Curve Finance, etc.

Ces applications utilisent la blockchain comme support. Or, pour la plupart, elles ont recours à la blockchain Ethereum, de loin la plus adaptée. Si la DeFi arrive ainsi à s’imposer comme une nouvelle alternative à la finance traditionnelle, nul doute que l’Ethereum verra sa notoriété exploser. En conséquence, son cours devrait également continuer à augmenter.

Or, la DeFi est actuellement en plein développement. À l’image des cryptos, la DeFi a même connu une explosion à partir de juin 2020 en matière de capitalisation. Ainsi, en janvier 2021, la DeFi représente plus de 25 milliards de dollars (20,5 milliards d’euros) alors qu’elle ne représentait qu’un milliard de dollars (0,8 milliards d’euros) en juin 2020 !

En plus des services qu’elle propose, la DeFi est également une solution pour générer des revenus passifs. Avec le développement de la notoriété de la DeFi, de plus en plus d’utilisateurs décident ainsi d’investir une partie de leur argent sur la DeFi pour les gains générés.

La réussite de l’Ethereum 2.0

L’année 2020 a été une année très importante pour l’Ethereum. En effet, c’est l’année qui a vu le lancement de la version 2.0 de l’Ethereum. Cette nouvelle version se base sur des algorithmes différents. Par exemple, l’algorithme de consensus a changé. L’Ethereum 2.0 abandonne la Proof-Of-Work (utilisée par le Bitcoin) pour adopter la Proof-Of-Stake. Ces changements ont été apportés afin d’améliorer les capacités de l’Ethereum notamment en matière de temps de traitement des opérations.

Comme mentionné ci-dessus, la DeFi connaît une véritable explosion. Or, pour continuer sur cette lancée, la DeFi doit disposer d’une plateforme suffisamment robuste et mature. L’Ethereum 2.0 a justement été conçu pour répondre aux besoins toujours plus croissants de la DeFi.

Son lancement a connu de nombreux soucis en 2020, mais l’Ethereum 2.0 est désormais en place. Bien que toujours en phase 0, la confiance des utilisateurs est bel et bien là. Fin décembre 2020, soit peu de temps après son lancement, le contrat de staking représentait plus de 2 millions de jetons d’ETH. Fin janvier 2021, on en est à plus de 3,7 millions !

La réussite technique de l’Ethereum 2.0 représente donc un véritable enjeu qui joue directement sur le devenir de cette crypto. S’il ne s’avère pas assez adapté aux besoins de la DeFI, l’Ethereum risque de perdre de sa superbe et de se faire supplanter par des rivaux toujours plus nombreux. À l’inverse, si la version 2.0 est fidèle à toutes ses promesses, l’Ethereum va continuer à se développer et s’imposera comme la cryptomonnaie et l’écosystème du futur. Le cours ETH connaîtrait alors des sommets conséquents dans les années à venir.

Les réglementations juridiques et fiscalesprocès

L’Ethereum, comme la plupart des autres cryptomonnaies, présentent un risque lié à son succès. En effet, suite à l’explosion des cours et de l’utilisation des cryptos, de nombreux gouvernements commencent à regarder de plus près ce domaine. Concrètement, cela signifie que beaucoup de pays étudient la question d’apposer un cadre régulatoire à l’utilisation des cryptos. Ces réglementations auraient un effet indéniable sur le cours des cryptos à terme.

Pour autant, à l’heure actuelle, il est encore difficile de connaître l’orientation qui sera prise en matière de régulation. L’avantage premier de la cryptomonnaie étant son côté décentralisé, des régulations strictes et coercitives auraient un effet négatif sur les investisseurs et donc sur le cours.

Cela dit, la mise en place d’un cadre réglementaire n’est pas forcément à regarder d’un mauvais œil. Bien défini, une réglementation peut permettre de rassurer certains investisseurs. En effet, cela donnerait quelques garanties et protections contre les vols et arnaques malheureusement encore très répandus en cryptomonnaie.

Quel avenir pour le cours de l’Ethereum ?

Le cours de l’Ethereum est très volatile. Étant directement lié à loi de l’offre et de la demande, il est très compliqué d’effectuer des projections. L’historique des crypto monnaies a ainsi montré qu’il fallait être prudent avec les prédictions de cours.

Pour autant, l’Ethereum commence à être bien connu des spécialistes et les enjeux sont de plus en plus clairs. Certains spécialistes scrutent de près l’Ethereum et fournissent quelques avis sur le cours de l’Ethereum en 2021 et en 2022.

Prévision sur le cours de l’Ethereum en 2021

En 2021, les spécialistes ne prévoient pas de baisse du cours de l’Ethereum.

  • WalletInvestor table sur un cours de l’ETH compris entre 1 274 $ (1 050 €) et 1 677 $ (1 379 €) en 2021.
  • Plus optimistes, les traders du site italien Previsioni Bitcoin, envisage une augmentation significative de l’Ethereum en 2021 avec un cours autour de 5 800 $ (4 768 €).

Prévision sur le cours du Ethereum en 2022

De même qu’en 2021, les spécialistes n’envisagent pas de baisse du cours de l’Ethereum en 2022.

  • Certains entrevoient un cours qui stagnerait autour de 1 500 $ (1 233 €).
  • D’autres envisagent une augmentation significative du cours avec un objectif autour de 9 000 $ à long terme.
  • Brian Schuster, création d’Ark Capital, voit de son côté un ETH à 100 000 $ (82 216 €) d’ici 2024. Si ce bull run devait se dérouler, nul doute que le cours de l’Ethereum en 2022 devrait donc être en hausse.

C’est quoi le Ethereum ?

Comme mentionné ci-dessus, l’Ethereum se caractérise par le fait qu’il n’est pas simplement une monnaie. En fait, c’est bien plus que cela. Nous vous expliquons tout sur l’Ethereum ci-dessous.

L’Ethereum : définition2. Ethereum - ETH: la deuxième cryptomonnaie avec une technologie smart contract

Le projet Ethereum a réellement débuté en 2013 par le biais de Vitalik Buterin. Le protocole a été officiellement créé le 30 juillet 2015. En plus de Vitalik Buterin, sept autres personnes ont participé à la création de l’Ethereum dont Gavin Wood, Anthony Di Lorio, Charles Hoskinson, Mihai Alisie et Joseph Lubin.

L’Ethereum se caractérise par sa blockchain qui abrite de nombreuses applications de la DeFi. La monnaie électronique utilisée pour faire fonctionner le protocole Ethereum est appelé Ether (ETH). La finalité de l’Ethereum n’est donc pas seulement de disposer d’une monnaie électronique (l’Ether) pour réaliser des transactions pair-à-pair. Le grand objectif de l’Ethereum est bel et bien de créer un écosystème favorable et adapté aux besoins de la DeFi.

L’Ethereum est la seconde cryptomonnaie dans le monde en matière de capitalisation. Au moment de la rédaction de ce guide, l’Ethereum représente plus de 125 milliards d’euros ! Plus de 114 millions de jetons ETH sont en circulation.

Le saviez-vous ? Contrairement au Bitcoin, l’Ethereum n’a pas fixé un nombre maximum de jetons devant être produits.

Comment ça marche l’Ethereum ?

Pour reprendre les dires de Gavin Wood, l’un des co-fondateurs, l’Ethereum peut être perçu comme un « ordinateur commun à toute la planète ». En effet, l’Ethereum est une blockchain conçue pour développer et lancer des applications de la DeFi.

Le langage de programmation de la blockchain est appelé Solidity. Les applications hébergées utilisent les smart contracts pour fonctionner sans l’aide d’une entité tierce. Ainsi, les transactions sont réalisées de façon rapide, transparente et avec des frais moindres.

Comme la plupart des cryptomonnaies, le minage est une activité essentielle à la sécurité et au fonctionnement de l’Ethereum. Avant décembre 2020, l’Ethereum utilisait l’algorithme de la Preuve de Travail (Proof-Of-Work ou POW). Similaire à celui de Bitcoin, les mineurs s’affrontaient entre eux lorsqu’il fallait valider un bloc de transactions. Le vainqueur remportait alors une mise directement en ETH.

Avec l’arrivée de l’Ethereum 2.0, les choses ont quelque peu changé en matière de minage. En effet, le principal changement avec la version 2.0 est l’adoption de l’algorithme de la Preuve d’enjeu (Proof-of-Stake ou POS). On ne parle plus de minage mais de staking. Si le fonctionnement est différent, le staking assure les mêmes rôles que le minage. Lorsqu’un staker dépose des ETHs sur la blockchain pour la sécuriser (il joue en quelque sorte le rôle d’un mineur), il perçoit une récompense en ETH (0,00403 ETH par jour au moment de la rédaction de ce guide).

Une autre particularité de la blockchain Ethereum est qu’elle peut héberger d’autres cryptomonnaies. USDT, LINK ou encore BNB sont quelques exemples de cryptos fonctionnant sur la blockchain Ethereum et faisant désormais partie du top 100 des cryptos.

Les applications de l’Ethereum

Contrairement à ce qu’on pourrait croire de prime abord, Ethereum n’est pas un simple outil de spéculation. En fait, elle s’inscrit dans un projet économique plus large, avec le dessein d’apporter des solutions concrètes pour divers secteurs.

Les transactions Pair-à-Pair

À l’image d’autres cryptomonnaies, l’Ethereum permet de réaliser des transactions pair-à-pair. Avec l’Ether, ces transactions sont décentralisées. Il en résulte des mouvements simplifiés, plus transparents et moins chers. Comme le Bitcoin par exemple, l’Ethereum est protégé contre les effets de l’inflation et peut donc être utilisé comme un support pour protéger votre argent.

ETH et la DeFi

L’autre grande application de l’Ethereum est liée à la DeFi. L’Ethereum fournit une architecture aux applications de la DeFi toujours plus nombreuses. Aujourd’hui, la blockchain trouve des intérêts dans de plus en plus de corps de métiers. Ainsi, la DeFi regroupe des applications qui touchent aux domaines de la finance, l’art, l’hébergement, la banque, l’industrie, le stockage informatique, etc.

En investissant dans l’Ethereum, vous placez votre argent dans un domaine qui pourrait supplanter la finance actuelle pour devenir une sorte de finance 2.0. De plus, certaines applications de la DeFi vous permettent désormais de bénéficier de revenus passifs lucratifs.

Comment obtenir de l’Ethereum ?

La principale façon d’obtenir de l’Ethereum est d’en acheter sur une plateforme d’échange comme eToro. Découvrez ci-dessous comment acheter de l’Ethereum sur eToro.

1 – S’inscrire sur eToro

La première étape consiste à créer un compte personnel sur le courtier en ligne eToro en créant un identifiant et un mot de passe.

etoro-page-accueil

Puis, pour compléter votre inscription, vous aurez besoin de renseigner certaines données, comme :

    • Adresse 
    • Date de naissance 
    • Nom 
    • Prénom

L’inscription sur eToro est rapide et simple. De plus, le site de trading eToro présente l’avantage d’être sécurisé.

2 – Vérifier son compte de trading

Ensuite, vous aurez à fournir des justificatifs avant de finaliser votre inscription. Ceci s’inscrit dans une démarche de sécurité, dans le cadre du protocole Know Your Customer (KYC) que suit le courtier en ligne eToro.

Étape 4 : Confirmez votre identité et recevez vos cartes bancaires

Afin de compléter cette étape, vous devrez simplement soumettre deux justificatifs sur la plateforme :

  1. Justificatif d’identité : CNI, passeport…
  2. Justificatif de domicile : facture récente, relevé de compte…

3 – Créditer son compte

Avant d’acheter de l’Ethereum, vous devrez approvisionner votre compte eToro. Vous pouvez le faire par carte bancaire ou via différents moyens de paiement comme PayPal, Neteller, Skrill, UnionPay, etc.

Le dépôt minimal est de 200 $ sur eToro. Assurez-vous de pouvoir dépenser sans problème cette somme sans compromettre votre situation.

4 – Passer à l’achat d’Ethereum en CFD

Pour investir dans Ethereum en CFD, il ne vous restera plus qu’à vous rendre sur la page dédiée aux transactions en Ethereum. Puis, en cliquant sur le bouton « Achat », vous pourrez spécifier le montant que vous souhaitez investir.

Vous pourrez aussi spécifier votre niveau de Stop Loss, Take Profit et l’effet de levier associé à votre trade d’ETH en CFD. Vous pouvez ensuite valider l’opération en cliquant sur « Ordre d’ouverture ».

Ethereum en 2021, est-il trop tard pour investir ?

L’Ethereum fait partie des crypto monnaies qui ont connu une hausse de cours très importante. De ce fait, la question est de savoir s’il est encore temps d’investir sur l’Ethereum, la réponse est oui !

Comme expliqué ci-dessus, le cours de l’Ethereum est certes en augmentation, mais il n’a pas encore vraiment explosé. Le cours a juste dépassé de quelque peu son précédent record de 2017. Le plus beau reste encore à venir !

En effet, avec une conjoncture économique incertaine, l’explosion de la DeFI et le lancement de l’Ethereum 2.0, les conditions sont réunies pour que le cours de l’ETH continue à augmenter.

Conclusion : le cours de l’Ethereum aujourd’hui et demain

L’Ethereum est la seconde crypto monnaie au monde derrière le Bitcoin en matière de capitalisation. Sa communauté est très dynamique et importante. Longtemps annoncé, la version 2.0 de l’Ethereum a finalement été lancée avec succès en décembre 2020. Plus adapté aux enjeux de la DeFi, l’Ethereum 2.0 devrait s’imposer comme l’écosystème de la finance 2.0 !

Questions fréquentes

L’Ethereum est-il un bon investissement pour 2021 ?

Oui. L’Ethereum a affiché des performances aussi bonnes voire meilleures que le Bitcoin en 2020. La DeFi a connu sa meilleure année en 2020 avec un boom de ses capitaux. Avec l’arrivée sa version 2.0, l’Ethereum s’affiche comme l’une des cryptomonnaies qui présentent l’un des plus grands potentiels dans les années à venir.

Quelles entreprises utilisent l’Ethereum ?

La blockchain de l’Ethereum est utilisée par de nombreuses entreprises, dont certaines très connues comme Ubisoft, Dutch Bank ING, TD Ameritrade, etc.

Quelles sont les différences entre l’Ethereum et le Bitcoin ?

Contrairement au Bitcoin, l’Ethereum est plus qu’une simple monnaie électronique. Il s’agit d’une plateforme qui fonctionne à l’aide d’une blockchain qui permet d’héberger des applications liées à la finance décentralisée (DeFi).

Puis-je acheter des choses avec l’Ethereum ?

Dans certains pays, le Bitcoin commence à être accepté comme moyen de paiement dans des magasins. L’Ethereum n’en est pas encore à ce stade. Pour autant, il est accepté sur des sites e-commerces comme Gipsybee, Peddler, Flubit, Direct Voltage, OpenSea, Zorket, etc.

Qui détient le plus d’Ethereum ?

De l’avis de beaucoup, Joseph Lubin est celui qui possède le plus d’Ethereum. Il fait partie des investisseurs principaux à l’origine de l’Ethereum via la création de son entreprise EthSuisse.

L’Ethereum va-t-il supplanter le Bitcoin ?

Pas forcément. L’Ether se positionne en tant que rival principal du Bitcoin. Pour autant, les finalités de ces deux cryptomonnaies sont différentes. De plus, compte tenu du marché actuel, les spécialistes pensent qu’il y a de la place pour les deux cryptos. L’Ethereum pourrait donc coexister avec le Bitcoin.

Kévin Comitogianni
De formation ingénieur mécanique, j'ai travaillé dans l'industrie pendant 10 ans, particulièrement dans le nucléaire. Reconverti dans la rédaction web depuis plusieurs années, j'utilise mes connaissances techniques pour l'écriture d'articles sur des thèmes spécifiques comme la finance, les cryptomonnaies, la blockchain.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here