Livret A : qu’est-ce que c’est, comment investir et vaut-il le coup ?

0
0

Le livret A est le produit d’épargne favori des Français. Présent depuis plus de deux siècles, cette solution est particulièrement plébiscitée en période de crise. Face à l’incertitude, les ménages épargnent plutôt qu’ils ne dépensent. Pendant la première vague de la crise sanitaire, les collectes sur les comptes épargne ont atteint des niveaux records.

 

 

Au travers de ce guide, nous verrons ensemble les caractéristiques du livret A. Nous verrons aussi pourquoi les conditions d’ouverture sont similaires, que ce soit chez La Banque Postale, la Caisse d’Epargne ou encore chez le Crédit Agricole. Il sera aussi question de mettre en lumière les modalités de calcul des intérêts, de traiter de la question du plafond ou de l’historique des taux. Nous reviendrons aussi sur la fiscalité du livret A nous établirons un comparatif de l’offre entre plusieurs banques.

Enfin, nous vous expliquerons pourquoi, à notre avis, il existe de meilleures options d’épargne que le livret A. En utilisant des banques numériques comme Cashbee, vous êtes en mesure d’obtenir un meilleur rendement – nous vous expliquerons dans ce guide comment procéder.

Comment ouvrir un compte épargne plus bénéfique qu’un livret A ?

Si il n’est pas possible d’ouvrir de livret A sur Cashbee, il est possible de bénéficier d’un livret d’épargne aux conditions encore plus avantageuses. Voici comment faire:

  • 1. Choisir une banque comme Cashbee
  • 2. Télécharger l’application Cashbee et renseigner ses données personnelles
  • 3. Ouvrir un compte épargne rémunéré
  • 4. Envoi des justificatifs

Livret A : c’est quoi ? 

Livret A : c’est quoi ? Le livret A est un instrument d’épargne. Il s’agit d’un compte ouvert auprès d’un organisme bancaire. Contrairement à des livrets classiques d’épargne, le livret A est règlementé. Cela signifie que ses modalités de fonctionnement sont dictées par l’état. Cette règlementation s’applique à de nombreux champs du livret A comme :

  • Son taux d’intérêt : Il est actuellement de 0,5 %. Le taux du livret A est indexé sur le taux d’inflation. Il est révisé deux fois par an, le 1er février et le 1er août.
  • Le plafond du livret A : Celui-ci est fixé à 22 950 euros ce qui signifie qu’il n’est pas possible de déposer plus que ce montant sur le compte. Néanmoins, les intérêts cumulés peuvent dépasser ce plafond.

Les conditions des livrets non règlementés sont quant à elles fixées directement par les banques proposant les produits en question. Le livret A présente aussi la caractéristique d’être un livret non imposable. C’est à dire que les intérêts générés par le compte épargne ne feront pas l’objet d’un prélèvement au titre de l’impôt sur le revenu ni au titre des prélèvements sociaux. Pour ouvrir un livret A, il faut y déposer un minimum de 10 euros (ou 1,50 euros en passant par la Banque Postale). 

Bon à savoir : Avant 2009, la distribution du Livret A ne pouvait se faire que par l’intermédiaire de trois banques : la Caisse d’Epargne, La Banque Postale et le Crédit Mutuel. Depuis le 1er Janvier 2009, l’ensemble des organismes bancaires peuvent proposer ce produit d’épargne. A noter que les néobanques comme Bunq, N26 ou encore Revolut, ne proposent pas l’ouverture d’un livret A. 

Livret A : comment ça marche ?

Avec un encours supérieur à 320 milliards d’euros, et plus de 55 millions de comptes ouverts, le Livret A est le produit d’épargne le plus répandu en France. Bien devant d’autres supports comme l’assurance-vie.  Il est également un produit privilégié pour l’épargne de précaution, phénomène rendu particulièrement visible en période de crise.

Le principe d’un Livret A est très simple. Comme tout compte épargne, il s’agit de déposer de l’argent sur ce compte, qui génèrera ensuite des intérêts. Ce compte épargne fonctionne selon le principe des intérêts composés. C’est à dire que les intérêts acquis génèreront à leur tour des intérêts sur les périodes suivantes.

Comme nous l’avons vu, le taux d’intérêt du livret A est règlementé. La méthode de calcul a souvent fait l’objet de modifications. La dernière modification date de 2018. Depuis cette date, la Banque de France calcule une moyenne semestrielle entre d’une part l’indice des prix à la consommation hors tabac et l’Eonia, qui est le taux à court terme (1 jour) auquel les banques se prêtent de l’argent. La Banque de France choisit alors le taux le plus élevé entre la moyenne de ces deux indicateurs et un taux plancher fixé à 0,5 %. Aujourd’hui, le taux est de 0,5 % conformément au respect de ce taux plancher.

La modification de la méthode de calcul a aussi un impact sur le taux du livret A à plus long terme. Désormais, entre deux révisions, la hausse du taux d’intérêt ne peut excéder 0,5 %. C’est à dire qu’à la prochaine modification du taux, celui-ci ne pourra dépasser 1 %, quelles que soient les circonstances économiques.

Comment fonctionne la rémunération avec un livret A?

Sur ce produit d’épargne, les intérêts sont calculés à la quinzaine (deux fois par mois). Ils sont ainsi calculés le 1er jour et le 16ème jour de chaque mois. Ainsi, pour générer des intérêts, les montants placés sur le livret A doivent rester au moins pendant une quinzaine complète.

Ainsi, un dépôt effectué le 11 du mois de Janvier commencera à produire des intérêts à partir du 16 du mois. Il en est de même si un dépôt du même montant avait été effectué le 3 du mois de Janvier. Selon la même logique, en déposant de l’argent le 17 du mois de Janvier, ce dépôt ne commencera à générer des intérêts qu’à partir du 1 Février.

Pour optimiser le rendement de son livret A, il est alors conseiller de procéder de la sorte pour les dépôts comme pour les retraits :

  • Effectuer les dépôts le 15 ou le 30 du mois
  • Effectuer les retraits le 1 ou le 16 du mois

En effet, par ce biais, dès que vous déposerez de l’argent sur le livret, les sommes produiront plus rapidement des intérêts (à J+1) et les montants retirés produiront des intérêts pendant une quinzaine complète.

Un exemple concret pour comprendre le principe des intérêts composés

Un exemple concret pour comprendre le principe des intérêts composés Prenons un exemple pour mieux comprendre le fonctionnement des intérêts sur le livret A : Marc ouvre un compte le 30 Décembre 2020. Il y dépose 5 000 € qu’il laisse faire fructifier.

A la fin de l’année 2021, le solde de son livret A sera de 5 000 * 1,005 = 5 025 €. Soit 25 euros d’intérêts. A la fin de l’année 2022 et sous réserve que le taux de rémunération ne change pas, le solde sera de 5 025 * 1,005 = 5 050,12 euros.

Pour la première année, Marc aura donc touché 25,00 € euros d’intérêts et 25,12 € d’intérêts la deuxième année. Cela est rendu possible par les intérêts composés. En effet, les 25 euros d’intérêts acquis la première année, ont aussi permis de donner droit à de nouveaux intérêts la deuxième année. Les 12 centimes de différence sont donc les intérêts produits par les intérêts de la première année.

Qui peut être titulaire d’un livret A ?

Le livret A est un produit disponible à tous. Toute personne majeure ou mineure peut ouvrir ce genre de livret. Les personnes physiques peuvent détenir un livret A, au même titre que les associations sans but lucratif au sens de la loi de 1901. Les syndicats de copropriété ainsi que les organismes HLM sont par ailleurs habilités à ouvrir ce type de compte.

Posséder un livret A n’est pas conditionné à la résidence fiscale en France. Afin de pouvoir ouvrir ce type de produit d’épargne, il faut néanmoins être titulaire d’un compte courant ouvert auprès d’un organisme bancaire français. Il est donc techniquement possible de disposer d’un compte courant chez La Banque Postale et de demander l’ouverture d’un livret A au Crédit Agricole. En revanche, il n’est pas possible d’ouvrir plusieurs livrets A. Même au sein d’organismes différents.
Bon à savoir : Avant d’ouvrir un livret A, l’organisme bancaire doit consulter l’administration fiscale et s’assurer que vous n’en posséder pas d’autre. L’ouverture du compte ne peut être effective qu’après la réponse de l’administration.

Quel est le taux d’intérêt du livret A ?

Depuis Février 2020, le taux du livret A est de 0,5 % net. Entre le 1er août 2015 et le 31 janvier 2020, le taux de rémunération du livret était de 0,75 %.

La courbe suivante reprend les différentes évolutions du taux du produit d’épargne depuis 1974 :

Quel est le taux d'intérêt du livret A ?

Graphiquement, on constate que le taux est resté relativement haut jusqu’au milieu des années 1980. Pendant près de 10 ans entre 1987 et 1995, le taux du livret restera cantonné à 4,5 %. Il diminuera ensuite progressivement pour connaitre un sursaut entre 2005 et 2010. Depuis près de 10 ans, le taux de rémunération est sur la pente descendante. Nous vivons actuellement le taux le plus bas jamais enregistré pour ce produit.

Si le début des années 1980 semble être une période en or pour la rémunération du livret A, il n’en est en réalité rien. En effet, à cette période, l’inflation était particulièrement forte, ce qui avait pour conséquence d’annuler les intérêts acquis. Nous verrons plus bas dans l’article que le rendement d’un livret est à apprécier à la lumière de deux paramètres :

  • Le taux de rémunération du produit
  • Le niveau d’inflation

Lorsque le niveau d’inflation est supérieur au niveau de rémunération d’un produit d’épargne, on perd en réalité de l’argent à épargner.

Quel est le plafond maximum du livret A ?

Comme pour le taux d’intérêt, le plafond maximum du livret A est règlementé. C’est à dire qu’il est fixé par l’état. Pour l’année 2021, le plafond est de 22 950 euros. C’est le montant maximum qu’il est possible de déposer sur le livret A. Pour les associations, ce plafond est plus élevé, puisqu’il est de 76 500 euros.

Les intérêts capitalisés pourront dépasser ce seuil. Par exemple, si vous ouvrez un livret A en y déposant 22 950 euros, ils produiront des intérêts qui permettront de dépasser le plafond. Après une année complète sur le compte, la somme déposée aura généré 114,75 euros d’intérêts. Le solde du livret sera alors de 23 064,75 euros, soit au dessus du plafond.

Les intérêts d’un livret A : un paramètre à rapprocher de l’inflation 

Si le taux d’intérêt d’un produit est une variable à considérer, il est aussi très important de considérer l’inflation. L’inflation est la hausse du niveau général des prix.

Pour mieux comprendre, prenons deux exemples simples : un Livret rémunéré à 2 % avec un taux d’inflation de 2 %. Chaque année, le capital produira 2 % d’intérêt et les prix auront augmenté dans les mêmes proportions, en raison de l’inflation. Dans cet exemple, il n’y a pas de gain de pouvoir d’achat pour le déposant (2 % – 2 % = 0)

Si le taux d’intérêt du livret est de 1 % avec une inflation à 0,5 %, le différentiel est positif (1 % – 0,5 % = 0,5 %). Ainsi, dans ce second exemple, il y a un gain de pouvoir d’achat. Même si le taux d’intérêt est plus faible dans le second exemple, la situation est préférable car la différence entre le taux d’intérêt et l’inflation est positive : 2 – 2 = 0 et 1 – 0,5 = 0,5. Ainsi, on comprend aisément que le taux d’intérêt d’un produit n’est qu’un paramètre qui ne permet pas d’apprécier seul la pertinence d’un placement. Il est impérativement à rapprocher du niveau d’inflation.

La courbe suivante du journal Le Monde permet de rapprocher l’inflation et le Livret A. On peut observer graphiquement que les deux courbes ont tendance à se suivre. Les périodes les plus propices sont celles ou le rendement est supérieur à l’inflation. En 1995, avec une inflation basse et un rendement élevé, le livret A était particulièrement intéressant. Il l’était beaucoup moins en 2008 car l’inflation était alors plus forte que le rendement. Ainsi, les épargnants perdaient de l’argent. Aujourd’hui, le taux de rémunération est très proche du niveau réel de l’inflation. Il n’y a donc ni gain, ni perte de pouvoir d’achat.

Les intérêts d’un livret : un paramètre à rapprocher de l'inflation Quelle est la fiscalité du livret A ? 

Contrairement à d’autres produits d’épargne ou d’investissement, le livret A n’est pas soumis à l’imposition. Sa rémunération de 0,50 % est donc une rémunération nette.

En ouvrant ce genre de livrets, il n’y aura donc aucun prélèvement au titre de l’impôt sur le revenu ou au titre des prélèvements sociaux. La flat tax mise en place en 2018 n’a pas modifié la fiscalité du livret A.

Bon à savoir : D’autres livrets comme le livret de développement durable (LDD) sont aussi exonérés de fiscalité.

Comment ouvrir un livret A ? 

Dans cette partie, nous allons voir pas à pas comment ouvrir un compte épargne. Pour le premier exemple, nous avons choisi de vous présenter l’ouverture d’un livret A à la Banque Postale. Nous reviendrons aussi dans cette partie sur une solution d’épargne plus rentable. Il s’agit du compte épargne Cashbee qui est une solution d’épargne 100 % digitale. Nous détaillerons aussi l’offre bancaire sur le livret A pour des groupes comme Caisse d’Epargne, La Banque Postale ou encore le Crédit Agricole.

Etape 1 : Choisir une banque

Pour ouvrir un livret A, la première étape consiste à choisir sa banque et signer un contrat avec elle. Ce contrat doit prendre point par point l’ensemble des opérations autorisées et les modalités de celles-ci (virement, versement, retrait bancaire…).

Comparateur de livret A entre différents organismes 

Dans cette partie, nous allons voir ensemble trois organismes bancaires proposant l’ouverture d’un livret A : La Banque Postale, la Caisse d’Epargne ainsi que le Crédit Agricole. Le produit proposé reste pour l’ensemble des organismes, le même.

1 . La Banque Postale : Ouvrir un livret A avec un premier dépôt de 1,50 euros 

1 . La Banque Postale : Ouvrir un livret A avec un premier dépôt de 1,50 euros Filiale du groupe La Poste, La Banque Postale propose des services bancaires depuis 2006. Elle dispose d’un très large réseau de distribution de son offre bancaire, notamment grâce au maillage stratégique des bureaux de poste aux quatre coins de l’hexagone.

Jusqu’en 2009, aux côtés du Crédit Mutuel et de la Caisse d’Epargne, la Banque Postale avait le privilège d’être l’un des trois distributeurs exclusifs du livret A. Si le livret est règlementé, La Banque Postale se démarque néanmoins sur les conditions d’ouverture. En effet, la totalité des banques imposent un premier dépôt de 10 euros, celui-ci n’est que de 1,50 euros chez la Banque Postale.

  • Taux d’intérêt : 0,5 %
  • Plafond livret A Banque Postale (La Poste) : 22 950 €
  • Dépôt minimum à l’ouverture : 1,50 €
  • Avantages : L’ouverture d’un livret à la Banque Postale permet d’avoir accès au plus grand maillage d’agences bancaires du territoire. Le montant du premier dépôt est plus faible qu’ailleurs.
  • Inconvénients : En terme de relation client, le réseau La Banque Postale est souvent parmi les moins bien classés.

2 . La Caisse d’Epargne : ouvrir un livret chez le créateur du livret A 

2 . La Caisse d'Epargne : ouvrir un livret chez le créateur du livret A Le réseau Caisse d’Epargne existe depuis 1818. C’est d’ailleurs au sein de ce réseau, et plus particulièrement à la Caisse d’Epargne de Paris, qu’à été inventé le livret A. Le groupe BPCE (Banque Populaire et Caisse d’Epargne) est aujourd’hui l’un des plus étendus de l’hexagone avec plus de 4 000 agences qui maillent le territoire.

Concernant le livret A, la Caisse d’Epargne a été la première banque à le dématérialiser dès 1999. Elle fait aussi partie des trois historiques qui pouvaient distribuer le plus célèbre compte épargne jusqu’en 2009. Sur le site de la Caisse d’Epargne, vous trouverez également de nombreuses ressources explicatives qui détaillerons comment déposer de l’argent sur un livret A ou comment retirer de l’argent sur un livret A.

  • Taux d’intérêt : 0,5 %
  • Plafond livret A Caisse d’Epargne : 22 950 €
  • Dépôt minimum à l’ouverture : 10 €
  • Avantages : De nombreuses ressources explicatives et disponibles en accès libre
  • Inconvénients : Comme pour la Banque Postale, la relation client est souvent pointée du doigt.

3 . Le Crédit Agricole : ouvrir un livret chez la banque la plus populaire de France 

3 . Le Crédit Agricole : ouvrir un livret chez la banque la plus populaire de France Avec plus de 51 millions de clients, le Crédit Agricole fait figure de numéro 1 en ce qui concerne la popularité de son offre. A l’échelle mondiale, le Crédit Agricole compte aussi beaucoup, puisque la banque mutualiste est la dixième plus grosse banque mondiale en terme de bilan, faisant d’elle la plus grande banque mutualiste et coopérative au monde.

Si il ne faisait pas partie des historiques à proposer le produit, le Crédit Agricole est habilité à proposer l’ouverture d’un livret A depuis 2009. Avec des conditions règlementées sur le taux d’intérêt et le plafond, le Crédit Agricole se distingue par le conseil avec des ressources nombreuses pour optimiser ses versements et ses placements sur le livret A.

  • Taux d’intérêt : 0,5 %
  • Plafond livret A Crédit agricole : 22 950 €
  • Dépôt minimum à l’ouverture : 10 €
  • Avantages : La relation client du Crédit Agricole est en règle générale meilleure que la concurrence. En 2020, la banque Crédit Agricole a été classée deuxième meilleure banque par les français derrière le Crédit Mutuel.
  • Inconvénients : Aucun

Etape 2 : Choisir entre ouverture en ligne ou en bureau de poste

La procédure sera différente si vous êtes ou non déjà client de la Banque Postale. En étant déjà client, la procédure est simplifiée. Ici, nous verrons comment ouvrir un livret A sans être client de la Banque Postale. Si vous êtes déjà client de la Banque Postale, vous pouvez vous rendre directement à l’étape 3.

Pour ouvrir son compte épargne, il est possible de le faire de deux manières :

  • En ligne
  • Physiquement, dans un bureau de poste

Etape 2 : Remplir son dossier pour l'ouverture d'un livret A

En optant pour l’ouverture d’un livret A en bureau de poste, il faudra déjà disposer d’un compte courant en France dans une banque. Si ce n’est pas le cas, le conseiller bancaire vous proposera d’ouvrir ce compte avant d’ouvrir un livret A. Il faudra se présenter avec les justificatifs demandés, à savoir : justificatif de domicile et pièce d’identité.

Pour ouvrir un livret A en ligne, la procédure est encore plus simple. Il suffit de :

  • Renseigner le formulaire, l’imprimer et le signer
  • Constituer son dossier et l’envoyer par courrier
  • Attendre la validation du compte

C’est seulement après l’ouverture d’un compte que vous pourrez avoir accès à votre espace personnel et à l’ouverture d’un livret A.

Etape 3 : Ouvrir un livret A depuis son espace client

Après ouverture et validation du compte courant, il sera possible d’ouvrir son livret A en ligne, via une procédure 100 % digitale. Pour cela, il suffit de se connecter à son espace client, que ce soit sur mobile ou sur le site internet de la Banque Postale.

Pour cela, il faudra saisir son numéro d’identifiant, ainsi que son mot de passe. Comme ci-dessous.

Etape 3 : Ouvrir un livret A depuis son espace client 

Etape 4 : Renseigner ses données personnelles

Après la connexion à votre espace client, vous devriez vous retrouver sur la page suivante :

Etape 4 : Renseigner ses données personnelles 

Pour ouvrir un livret A, il faudra ensuite cliquer sur “Souscrire” en haut de page. La fenêtre suivante s’ouvrira :

Etape 4 : Renseigner ses données personnelles 

Pour continuer, il faudra cliquer sur “Epargne & Placements” sur la gauche de la page puis sur Livret A. La procédure d’inscription peut alors commencer, comme on le voit ci-dessous :

Etape 4 : Renseigner ses données personnelles 

Il est alors possible de télécharger un dossier d’ouverture pour son enfant, consulter l’offre et souscrire à un livret A.

Etape 5 : Signer son contrat et attendre l’ouverture définitive

Après avoir cliqué sur le bouton “Souscrire”, il faudra remplir un certain nombre d’informations. Lorsque le processus est terminé, vous pourrez alors signer électroniquement le contrat. La demande d’ouverture de compte sera ensuite traitée par un opérateur de la Banque Postale. A tout moment, le statut de la demande d’ouverture du compte sera consultable en ligne, dans votre espace personnel à la rubrique “Gestion de compte”.

Une solution d’épargne sans risque et plus rentable : Le livret d’épargne Cashbee 

Le livret d’épargne Cashbee présente les mêmes risques nuls qu’un livret A, avec une meilleure rémunération. En effet, si le livret A propose un taux d’intérêt à 0,5 %, le produit d’épargne Cashbee affiche un taux d’intérêt de 2 % pendant les 4 premiers mois, puis de 0,6 % les mois suivants. Voici ici un tutoriel pour ouvrir un compte épargne chez Cashbee.

Etape 1 : Télécharger l’application Cashbee et renseigner ses données personnelles

Etape 2 : Télécharger l'application Cashbee et renseigner ses données personnellesSi il n’est pas possible d’ouvrir de livret A chez Cashbee, il est possible de bénéficier d’un livret d’épargne aux conditions encore plus avantageuses. En effet, grâce au compte épargne Cashbee, il n’y a pas de plafond et la rémunération est meilleure qu’avec le livret A (2 % d’intérêts sur les dépôts pendant les 4 premiers mois et 0,6 % ensuite).

Cashbee propose d’épargner plus facilement grâce à une solution 100 % digitale. Pour commencer, il faudra donc télécharger l’application et renseigner ses données personnelles. Le processus d’inscription nécessite de renseigner :

  • Nom
  • Prénom
  • Adresse email
  • Numéro de téléphone

Etape 2 : Télécharger l'application Cashbee et renseigner ses données personnelles

Il vous sera ensuite demandé de valider votre numéro de téléphone, grâce à un code à 6 chiffres. Après la validation de ce code, l’application vous demandera de choisir un mot de passe. Le processus d’inscription se termine par l’acceptation des conditions générales d’utilisation. Un email récapitulatif sera envoyé sur l’adresse email associée à la création du compte.

Etape 2 : Ouvrir un compte épargne rémunéré 

Après la création du compte, il est possible d’ouvrir un compte rémunéré depuis son espace personnel, en seulement quelques clics. Il faudra dans un premier temps cliquer sur “Détail de l’offre”. Il sera demandé de renseigner une adresse email sur laquelle vous recevrez un code à durée de validité limitée.

Etape 3 : Ouvrir un compte épargne rémunéré L’ouverture du compte rémunéré se fait en partenariat avec My Money Bank. Après validation du code, le processus d’inscription peut véritablement commencer. En quelques minutes, vous pourrez renseigner vos données personnelles comme :

  • Une adresse physique
  • Votre date et lieu de naissance
  • Nationalité
  • Pays de la résidence fiscale
  • Profession exercée
  • Une estimation de votre salaire et de votre patrimoine

 

Etape 3 : Envoi des justificatifs

Après avoir renseigné toutes les informations nécessaires à la création du compte, il sera temps de le valider définitivement par l’envoi des justificatifs.

Comme pour l’ouverture d’un livret A, deux justificatifs vous seront demandés :

  • Une pièce d’identité valide : passeport, carte nationale d’identité, titre de séjour
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois : toute facture reprenant votre adresse, à l’exception des factures de téléphonie mobile.

Après validation des pièces, le compte épargne est ouvert. Il ne vous restera plus qu’à l’alimenter.

Etape 4 : Envoi des justificatifs Etape 4 : Envoi des justificatifs 

Bon à savoir : Pour les personnes hébergées et ne disposant pas de justificatif de domicile, une attestation d’hébergement ainsi qu’une facture au nom de la personne qui vous héberge permettra de valider l’ouverture du compte.

Comment clôturer un livret A ?

La clôture d’un Livret A peut s’effectuer de plusieurs manières. Il sera possible de le faire directement en agence ou en envoyant un courrier à l’organisme bancaire concerné. La démarche est évidemment gratuite, dans un cas comme dans l’autre. Elle peut être effectuée à n’importe quel moment. Il faudra également veiller à joindre un RIB pour le versement du solde après clôture.

Après avoir reçu l’information, la banque dispose de 15 jours ouvrés pour procéder au versement et à la clôture du compte.

Bon à savoir : Si vous souhaitez clôturer votre livret en cours d’année, les intérêts acquis seront calculés par rapport à la date de la clôture du compte. Selon le principe du calcul des intérêts à la quinzaine.

Avant 2012, il était possible de transférer un livret A d’une banque à l’autre. Malheureusement, ceci n’est plus possible. Pour pouvoir ouvrir un nouveau livret dans une autre banque, il faut désormais clôturer le premier et en ouvrir un autre auprès de la nouvelle banque.

Livret A : 3 conseils pour ouvrir un livret A sereinement

Voici 3 conseils qui vous permettront d’ouvrir un livret A pour les bonnes raisons.

Se fier à la relation client

Se fier à la relation clientConcernant l’offre, il est difficile de se différencier pour les banques. En effet, comme nous l’avons déjà vu, le livret A est règlementé au niveau de son taux et de son plafond.

Un facteur de différenciation des offres disponibles pourra être celui de la relation client. Si vous êtes déjà client d’une banque et que la relation avec votre conseiller est au beau fixe, vous n’avez aucune raison de chercher ailleurs. Sur ce point, il est aussi intéressant de se fier aux avis des usagers de chaque banque et aux différents baromètres qui mesurent la satisfaction client. Ils peuvent être de précieux indicateurs.

Penser sur le long terme

Si le livret A offre des niveaux de rémunération assez faibles, il peut constituer un outil précieux pour le futur. En effet, au moment de demander un prêt, comme un prêt personnel ou un prêt travaux, l’organisme prêteur prendra en considération votre capacité à mettre de l’argent de côté. Dans pareil cas de figure, disposer d’un livret A est une bonne chose.

Indépendamment du solde de votre compte épargne, le banquier prendra aussi en considération votre aptitude à mettre de l’argent de côté, de manière régulière. Cela témoignera d’une bonne gestion de votre budget. Ainsi, l’obtention d’un prêt pourra être facilitée par ce point fort de votre dossier.

De même, si vous venez d’avoir un enfant, il peut être intéressant de lui ouvrir un compte épargne comme le livret A afin de le familiariser dès le plus jeune âge aux principes de l’épargne.

Rester attentif au contrat que vous signez

Si l’ouverture d’un livret A est simple, cela reste un acte engageant. Il faudra signer un contrat avec l’organisme bancaire qui reprendra l’ensemble des dispositions de la relation. Il convient donc de rester attentif aux termes du contrat et de bien comprendre ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire en ouvrant ce type de compte.

Avantages d’un livret A : Pourquoi il faut en posséder un ?

Le livret A présente un certain nombre d’avantages mais aussi quelques inconvénients, notamment en raison de son plafond limité.

Met en lumière votre capacité d’épargne

Au moment de contracter un prêt bancaire important comme un crédit immobilier, posséder un compte épargne permettra de crédibiliser votre dossier. En effet, le Livret A étant l’outil d’épargne favori des français, le banquier pourrait être perplexe si vous n’en possédez pas.

Si posséder un livret A est une bonne chose pour un dossier de crédit, la gestion du compte l’est encore plus. Ainsi, un livret A alimenté régulièrement sera un élément positif pour votre demande de crédit.

Un livret au capital garanti et une exonération de fiscalité

En ouvrant et en alimentant un Livret A, vous avez la certitude de ne pas perdre votre capital. En effet, les livrets A sont couverts par le Fond de garantie des dépôts et de résolution (FGDR). Depuis 2010, cet organe garantie les comptes bancaires en cas de faillite de l’organisme auprès duquel vous avez des comptes. Appliqué au livret A, vous serez couvert sur 100 % des montants déposés. Le risque à épargner via un tel compte épargne est donc totalement nul.

Fiscalement, comme nous l’avons vu, le livret A est entièrement exonéré. Cela signifie qu’il n’y a pas de retenus au titre de l’impôt sur le revenu. Il n’y aura pas de prélèvements sociaux non plus.

Une épargne disponible

Une épargne disponibleEn déposant de l’argent sur un livret A, l’épargne est disponible immédiatement. C’est le principe de l’épargne de précaution : pouvoir mobiliser rapidement une somme pour faire face à un imprévu de la vie. En optant pour ce type de compte, vous vous laissez la possibilité de mobiliser une somme d’argent importante en très peu de temps.

Généralement, on entend souvent les spécialistes préconiser de conserver environ 6 mois de salaire sous forme d’épargne de précaution. Ces chiffres sont adaptables en fonction du profil de la personne et de son aversion au risque. En période de crise, comme nous avons pu le constater avec la crise sanitaire, les encours sur les comptes épargne explosent pour faire face à l’imprévu.

Une épargne placée dans l’économie réelle

Les fonds déposés sur un livret A servent en grande partie à financer deux types de projets :

  • La construction de logements sociaux
  • Le financement des petites et moyennes entreprises françaises

Près de 40 % de l’encours est destiné à la construction et à la rénovation des logements sociaux. L’investissement dans les PME françaises est aussi un poste d’investissement à hauteur d’environ 40 % des dépôts. La part restante, environ 20 %, sert quant à elle à l’investissement dans des produits financiers par la Caisse des dépôts. En alimentant un livret A, vous contribuez donc à investir votre argent dans des projets concrets.

Les inconvénients du livret A

Si il dispose de nombreux avantages, dont la souplesse d’utilisation, ce compte épargne souffre d’un certain nombre de limites. Notamment en ce qui concerne sa rémunération.

Une rémunération assez faible

Disons le d’emblée, le Livret A n’est clairement pas un produit d’investissement. Il s’agit de se constituer une épargne de précaution ou de prouver à votre banquier que vous êtes bien en capacité d’épargner chaque mois.

En économie, une règle est immuable à propos du rendement et du risque. Plus un placement est risqué et plus son rendement potentiel est fort. Pour les produits offrant un rendement garanti et une protection du capital, les rendements livrés seront systématiquement faibles. C’est donc parce que le livret A est un produit d’épargne garanti que son rendement est faible.

Un livret dont le montant est plafonné

Comme nous l’avons vu au travers de cet article, les montants déposés sur un livret A sont plafonnés. Il n’est en effet pas possible d’y déposer plus de 22 950 euros. Si ce montant est susceptible d’évoluer, cela constitue néanmoins une limite au dispositif du livret A.

Combien d’argent puis-je gagner avec un livret A ?

Comme nous l’avons vu, le livret A est rémunéré à hauteur de 0,5 % par an. Prenons un exemple avec une ouverture de compte en début d’année 2020. Nous allons effectuer une simulation de 2020 à 2040. Dans cet exemple, nous prenons le parti d’un compte ouvert en 2020 et dont le dépôt initial est égal au plafond max du livret A.

Année Montant en début d’année Solde en fin d’année Intérêts cumulés depuis l’ouverture
2020 22 950,00 € 23 064,75 € 114,75 €
2021 23 064,75 € 23 180,07 € 230,07 €
2022 23 180,07 € 23 295,97 € 345,97 €
2023 23 295,97 € 23 412,45 € 462,45 €
2024 23 412,45 € 23 529,52 € 579,52 €
2025 23 529,52 € 23 647,16 € 697,16 €
2026 23 647,16 € 23 765,40 € 815,40 €
2027 23 765,40 € 23 884,23 € 934,23 €
2028 23 884,23 € 24 003,65 € 1 053,65 €
2029 24 003,65 € 24 123,67 € 1 173,67 €
2030 24 123,67 € 24 244,28 € 1 294,28 €
2031 24 244,28 € 24 365,51 € 1 415,51 €
2032 24 365,51 € 24 487,33 € 1 537,33 €
2033 24 487,33 € 24 609,77 € 1 659,77 €
2034 24 609,77 € 24 732,82 € 1 782,82 €
2035 24 732,82 € 24 856,48 € 1 906,48 €
2036 24 856,48 € 24 980,77 € 2 030,77 €
2037 24 980,77 € 25 105,67 € 2 155,67 €
2038 25 105,67 € 25 231,20 € 2 281,20 €
2039 25 231,20 € 25 357,35 € 2 407,35 €
2040 25 357,35 € 25 484,14 € 2 534,14 €

 

En terme de gain, celui-ci est relativement faible. Après 20 ans, les intérêts cumulés ne seront que de 2 534 €.

LDD ou Livret A : Lequel choisir ?

Ces deux livrets présentent des caractéristiques communes. Comme le fait qu’ils soient tous les deux règlementés par l’état. Voici un comparatif entre les deux types de livrets :

Produit d’épargne Livret A Livret de développement durable et solidaire (LDDS)
Plafond 22 950 € 12 000 €
Taux de rémunération 0,50 % 0,50 %
Calcul des intérêts A la quinzaine A la quinzaine
Dépôt minimum pour ouverture du livret A 1,50 € à la Banque Postale et 10 € chez la plupart des banques 10 ou 15 € selon la politique de chaque banque
Fiscalité Exonération Exonération
Conditions d’âge pour ouverture du compte Non Oui, il faut être majeur
Nombre de comptes 1 livret A par personne 1 LDDS par personne
Durée de détention du compte Aucune limitation Aucune limitation

 

On constate que la plupart des variables sont identiques. Néanmoins, le livret A semble moins contraignant, notamment par son absence de contrainte d’âge. De plus, son plafond de dépôt est plus élevé. A noter que dans un cas comme dans l’autre, le plafond s’entend sur les dépôts. Pour ces deux livrets, il est possible de dépasser le plafond avec les intérêts collectés.

Etant donné leur relative proximité, il est tout à fait envisageable d’ouvrir un livret A et un livret de développement durable et solidaire. Cela permettra notamment une plus grande capacité d’épargne.

Bon à savoir : Le LDD (Livret de développement durable) est aujourd’hui connu sous le nom de LDDS (Livret de développement durable et solidaire). On retrouvera aussi parfois le terme de Codevi pour parler de ce livret d’épargne.

Conclusion: Livret A : est ce que ça vaut le coup ?

Que penser du Livret A ? Avant toute chose, il convient de le considérer comme ce qu’il est : un outil pour l’épargne de précaution et non un produit d’investissement. Pour conserver quelques mois d’avance, le livret A est un bon plan car l’épargne déposée y est garantie et surtout disponible immédiatement.

De nombreux acteurs de la finance estiment que les livrets d’épargne sont utiles, même pour les investisseurs disposant d’un profil peu averse au risque. Le livret A est aussi intéressant pour montrer à votre banquier une bonne tenue de comptes. Cela pourrait s’avérer très utile au moment de contracter un prêt immobilier.

Néanmoins, d’autres livrets d’épargne permettent d’obtenir les mêmes garanties du capital avec une rémunération plus élevée. C’est par exemple le cas de la plateforme digitale Cashbee qui propose une solution d’épargne rémunérée à 2 % pendant 4 mois et à 0,6 % les mois suivants. Soit des taux plus intéressants que le Livret A avec la même disponibilité et le même degré de risque pour vos économies !

Questions fréquentes

Qu'est ce qu'un livret règlementé ?

Il s'agit d'un compte dont les conditions sont fixées par l'état. Les conditions incluent deux champs : le plafond et le taux d'intérêt. C'est donc l'état qui décide d'une modification de ces paramètres.

Que se passe t'il en cas de décès du titulaire d'un livret A ?

En cas de décès, le solde du compte épargne sera à intégrer au patrimoine du défunt pour la succession. Sur ce point, le livret A diffère d'autres produits d'épargne comme l'assurance vie.

A partir de quel âge peut-on ouvrir un livret A ?

Il n'existe pas de conditions d'âge à l'ouverture d'un livret A. Pas plus qu'il n'existe de conditions de résidence ou de nationalité. Il est donc possible d'ouvrir facilement ce genre de comptes épargne, sous réserve de n'en posséder qu'un seul.

Est il possible de cumuler un livret jeune et un livret A ?

Oui. Cependant, le livret jeune est limité aux détenteurs de moins de 25 ans. Avant votre vingt-cinquième anniversaire, il est donc possible de posséder les deux. Le livret jeune est également limité à un seul compte par personne.

Dans quels projets sont placés les montant déposés sur mon livret A ?

Les encours déposés servent en partie à financer le logement social en France. Une partie est aussi utilisée pour financer les PME françaises.

Combien laisser d'argent sur mon Livret A ?

Cela dépend avant tout de votre profil. Ce genre de compte épargne sert en général à se constituer une épargne de précaution. Il est souvent conseillé d'y laisser environ 6 mois de salaire.

Quelles pièces justificatives dois-je fournir pour ouvrir un livret A ?

Il faudra fournir une pièce d'identité ainsi qu'un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Si l'ouverture de compte est pour un mineur, il faudra également joindre une copie du livret de famille ou un acte de naissance. Un des deux parents devra par ailleurs apposer sa signature.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here