Matières Premières : Cours et guide pour investir dans les matières premières en 2020

0
0

Les matières premières ne sont pas les premiers actifs auxquels on pense pour investir. Pourtant, ils sont à la base de l’économie et de son fonctionnement, notamment en ce qui concerne le secteur énergétique ou agricole.

Tout au long de ce guide nous allons voir comment investir sur les matières premières en faisant du commidity trading, quel rendement en espérer et quels paramètres prendre en compte dans son trading. Nous verrons également quelques points à considérer pour réussir sur les plateformes de trading matières premières.

Comment investir sur les matières premières en 5 pas

  • Choisir un courtier comme eToro pour investir dans les matières premières
  • Créer un compte sur la plateforme
  • Financer votre compte
  • Sélectionner votre matière première
  • Ouvrir une position trading sur CFD

Qu’est-ce qu’une matière première ? 

Dans le cas général, les matières premières sont tous les produits qui peuvent servir à la confection d’un produit final. En ce sens, le bois peut constituer la matière première d’une table. Dans le monde financier, les matières premières sont des actifs qui peuvent se négocier sur les marchés financiers. Il existe une très large variété de matières premières. Vous pourrez par exemple investir sur l’or, le pétrole, le gaz, ou encore le coton.

Comme pour les actions, les cryptomonnaies ou encore les indices boursiers, les matières premières ont un cours sur le marché qui est en très large partie déterminé par la loi de l’offre et la demande. Très concrètement, lorsque la demande pour une matière première augmente, à offre constante, le prix augmente. A l’inverse, à offre constante, lorsque la demande diminue, le prix diminue lui aussi. C’est cet équilibre, parfois instable, entre l’offre et la demande qui détermine le prix du marché. Avec parfois certaines fluctuations.

Pour le trading de matières premières, il est possible de trader l’actif en question physiquement ou via un CFD. Les CFD sont des produits dérivés qui répliquent fidèlement le cours de l’actif physique. Via le trading en CFD vous ne possédez pas l’actif en question. Il s’agit d’un contrat conclu avec le broker, à des conditions (notamment de prix) fixées à l’avance.

Comment fonctionne le trading de matières premières ?

Le trading de matières premières peut se faire de deux manières différentes :

  • En tradant l’actif physique
  • En tradant un CFD ou d’autres types de contrats

Très concrètement, en tradant l’actif physique, comme le CFD, votre plus-value ou votre moins-value sera directement corrélée à l’évolution des cours. Néanmoins, si vous tradez l’actif physique, cela signifie que vous devez être en mesure de stocker cet actif. Une matière première est plus difficilement stockable qu’une action ou qu’une obligation. Vous pouvez aussi trouver un intermédiaire capable de stocker vos matières premières mais celui-ci aura un coût. Pour le trading de matières premières, nous vous conseillons de systématiquement passé par le trading en CFD.

Des contrats à terme sont également disponibles pour le trading en CFD. Très concrètement, il s’agit de contrats dont les termes sont définis à l’avance. L’investisseur paie le contrat à la date de souscription. Si les cours de la matière première augmentent entre la souscription et la date d’échéance, le trader réalisera une plus-value. Dans le cas contraire, il perdra de l’argent.

Dans tous les cas de figure, pour pouvoir trader des matières premières, il vous faudra investir avec un intermédiaire que l’on nomme un courtier (ou broker). De nombreuses solutions en ligne sont disponibles pour le trading de matières premières. Via les contrats à terme, la bourse est un intermédiaire qui permettra d’investir également.

Un exemple de trading matière première en CFD 

Prenons un exemple simple pour le trading en CFD :

  • Vous vendez 100 CFD, sur le café, avec un effet de levier de 10 en estimant que le cours de l’actif va diminuer dans les semaines ou les mois qui viennent. Le cours est de 50 €. Vous devez donc investir 500 € (car l’effet de levier est de 10). Après un mois, le cours se retrouve à 45 €. Vous souhaitez alors prendre vos bénéfices. Il vous faudra racheter 100 CFD pour clôturer votre position.
  • Dans l’affaire, vous avez réalisé une plus value de 100 * (50 – 45) =  500 €. Il faudra retirer les frais à cette plus-value.
  • Avec les CFD, vous pouvez parier à la hausse comme à la baisse d’un actif. C’est ce qui fait de ce produit un produit intéressant quelle que soit la conjoncture économique.

Comment investir dans les matières premières ? Tutoriel commodity trading

Via cette section, nous allons voir comment amorcer votre trading de matières premières via trois plateformes rigoureusement sélectionnées : eToro, Avatrade ainsi que Libertex.

Etape 1: Choisir un courtier de matières premières

La première étape pour investir sur les matières premières consiste à ouvrir un compte chez un broker reconnu. Dans une longue étude sur les meilleurs brokers de trading en ligne, nous avons établi que les noms d’eToro, Libertex et Avatrade ressortaient parmi les plus fiables.

eToro : Le leader mondial du copy trading sur les matières premières

Depuis sa création en 2007, le broker compte plus de 11 millions de clients à travers le monde. Célèbre notamment pour son trading social, fonctionnalité grâce à laquelle il est possible de dupliquer les prises de position des meilleurs traders, le courtier eToro se distingue aussi par la possibilité de trader des matières premières. Avec eToro, il est aussi possible de trader les cryptomonnaies, les indices boursiers ou encore les actions.

Les avantages à trader les matières premières avec eToro : 

  • Le trading social est une opportunité de générer des plus-values
  • 19 matières premières différentes

Les inconvénients à trader les matières premières avec eToro : 

  • Des spreads très différents d’une matière première à l’autre

Voici un aperçu des différents frais sur les principales matières premières proposées par la plateforme eToro :

Instrument / Actif (en CFD) Spread
Pétrole 5 Pips
Or 45 Pips
Argent 5 Pips
Cuivre 2 Pips
Gaz naturel 10 Pips
Platinum 35 Pips
Sucre 8 Pips
Cacao 650 Pips
Blé 100 Pips
Cotton 1 200 Pips
Aluminium 700 Pips
Nickel 3 200 Pips
Palladium 20 000 Pips

 

Bon à savoir : Pour les spreads paraissant démesurés, la différence entre le prix d’achat et le prix de vente n’est pas si importante. Le spread est simplement très haut parce que les matières premières en question ont une cotation parfois allant jusqu’à 4 chiffres après la virgule (cas du palladium notamment)

Avatrade : Plateforme avancée et outils de recherches sur matières premières

Logo Avatrade

Crée en 2006, Avatrade est l’une des meilleures plateformes de trading du marché. Avec de nombreux actifs disponibles en CFD comme les actions, les obligations, les monnaies virtuelles et même le Forex ou les indices boursiers. Les matières premières sont aussi disponibles sur la plateforme, sous forme de CFD.

Les avantages à trader les matières premières avec Avatrade : 

  • De nombreux actifs disponibles pour commencer une stratégie de diversification
  • Spreads plus faibles que pour la plupart des brokers

Les inconvénients à trader les matières premières avec Avatrade : 

  • Le compte démonstration de la plateforme est disponible uniquement pendant 3 semaines à compter de l’inscription
  • Des spreads fixes et d’autres variables

Voici un aperçu des différents frais de trading sur la plateforme pour les matières premières : 

Instrument / Actif (en CFD) Spread Effet de levier maximum
Pétrole 0.03 10
Or 0.34 20
Argent 0.029 10
Platinum 1.10 $ au-dessus du marché 10
Maïs 0.25 $ au-dessus du marché 10
Soja 1.00 $ au-dessus du marché 10
Blé 0.25 $ au-dessus du marché 10
Gaz 0.002 $ au-dessus du marché 10
Café 0.15 $ au-dessus du marché 10
Sucre 0.02 $ au-dessus du marché 10
Coton 0.06 $ au-dessus du marché 10
Cuivre 0.005 $ au-dessus du marché 10
Palladium 0.65 $ au-dessus du marché 10
Cacao 6.00 $ au-dessus du marché 10

Libertex : Une gamme large de choix 

LibertexCe qui caractérise le courtier Libertex, c’est son offre conséquente d’actifs financiers. Si vous souhaitez vous lancer dans le trading, la plateforme vous permet une stratégie de diversification très intéressante. Des indices boursiers en passant par les actions, les ETF, ou les crypto-monnaies, les possibilités d’investissement ne manquent pas. Avec Libertex, vous pourrez également faire du trading sur le Forex. La plateforme est par ailleurs présente dans 27 pays à travers le monde. 

Les avantages à trader les matières premières avec Libertex : 

  • Plus de 200 actifs disponibles sur la plateforme

Les inconvénients à trader les matières premières avec Libertex : 

  • Pas d’onglet “matières premières”. Celles-ci sont divisées selon plusieurs catégories (pétrole et gaz naturel, métaux, agriculture)
  • Les commissions et les spreads ne sont pas très transparents

Voici un aperçu des frais facturés par la plateforme sur les différentes matières premières :

Instrument / Actif Commission minimum Effet de levier maximum
Cuivre 0,252 % 10
Palladium 0,02 % 10
Platinum 0,036 % 10
Argent 0,036 % 10
Or 0,004 % 20
Brent Crude Oil 0,169 % 10
Gaz 0,516 % 10
Cacao 0,123 % 10
Café 0,191 % 10
Maïs 0,139 % 10
Soja 0,072 % 10
Sucre 0,153 % 10
Blé 0,117 % 10

Etape 2 : Former votre stratégie de trading matières premières

Le trading de matières premières se prête à plusieurs stratégies différentes d’investissement, à plus ou moins long terme. A vous de sélectionner celle qui sera la plus appropriée à votre profil.

Le day trading matières premières

Le day trading est une technique de trading qui consiste à ouvrir et fermer des positions au coeur de la même journée. C’est donc un trading de court terme. Cette méthode se prête particulièrement au trading de matières premières, notamment via l’effet de levier qu’elles présentent. Cet effet de levier sera de nature à accentuer les effets de marché. Néanmoins, étant donné que les opérations sont concentrées au sein d’une même journée, il faudra rester en veille et saisir rapidement les opportunités chaque jour.

Le swing trading matières premières

Swing Trading Fibonnaci

Le swing trading a un horizon spéculatif plus lointain : le moyen terme. Il s’agit ici de se focaliser sur les variables qui auront plus de poids à moyen – long terme. En utilisant un trading sur un temps plus long comme le swing trading, il convient d’avoir une lecture cohérente de variables plus macro-économiques. Si vous tradez principalement des matières premières agricoles, il va notamment vous falloir rester attentif aux conditions météorologiques des plus gros producteurs mondiaux pour chaque produit. Les traders qui ont recours au swing trading utilisent souvent l’analyse technique pour chercher à anticiper graphiquement l’évolution des cours d’un actif donné.

Le scalping sur les matières premières

scalping trading

Le scalping est encore plus court-termiste que le day-trading. Il s’agit de trader et de faire un grand nombre d’aller-retour entre la prise de positions et la clôture. Via le scalping, vous agissez sur des micros mouvements du marché. Dans ce cadre, les variables macro-économiques n’ont que peu d’intérêt en ce qui concerne le trading de matières premières. Cette technique est utilisable avec de nombreux actifs comme l’achat d’actions, les cryptodevises, les indices boursiers ou encore les CFD. Comme pour le day-trading, le scalping est très compatible avec l’effet de levier qui accentuera, même à très court terme, les fluctuations du marché.

Trader avec les Experts Advisors sur les matières premières

Les experts advisors sont des robots de trading qui permettent le trading de façon automatisée. Deux possibilités s’offrent à vous pour ce genre de trading :

  • Créer votre propre robot de trading en fonction de paramètres de marché que vous jugerez important. Pour cette première option, il faudra vous familiariser avec différents langages de programmation.
  • Utiliser le robot de trading d’autres traders ou d’entreprises spécialisées. Selon les cas, cette deuxième option sera gratuite ou payante.

Avec les robots de trading, il s’agit de configurer un certain nombre de paramètres qui vous permettront de mieux comprendre quand acheter ou revendre, à quel prix et sous quelles conditions de prix clôturer ses positions. Des Experts Advisors bien configurés peuvent à la fois vous faire gagner un temps précieux maïs aussi être extrêmement lucratifs.

Etape 3: Ouvrir un compte avec une plateforme de commodity trading

Pour les prochaines étapes, nous allons vous présenter un pas à pas via la plateforme eToro, qui selon nous est la plus compétitive et l’une des plus adaptées pour le trading des matières premières.

Sur eToro comme sur de nombreux brokers, vous aurez la possibilité d’ouvrir un compte démonstration avec de l’argent fictif. Pour les investisseurs débutants, cette solution est très intéressante puisqu’elle permet deux choses à la fois. Premièrement, vous pourrez vous former aux fonctionnalités de la plateforme. Deuxièmement, le compte fictif vous permettra de tester vos stratégies d’investissement et éventuellement les ajuster avant d’investir avec de l’argent réel.

Via le broker eToro, l’ouverture d’un compte réel vous donne un accès automatique à un compte fictif. Pour basculer du compte réel vers le compte fictif, c’est très simple, il vous suffit de cliquer sur le bouton vert en dessous de “Compléter profil”.

Etape 4: Vérification du compte et dépôt de fonds 

Approvisionnement eToro CB

Tous les brokers règlementés par des organismes régulateurs sont tenus de vérifier les comptes de leurs utilisateurs, conformément au protocole KYC (Know Your Customer). Lors de l’inscription, vous devrez d’ailleurs répondre à un certain nombre de questions afin de permettre au broker de connaitre vos habitudes d’investissement. Après avoir crée votre compte, il vous faudra le faire vérifier grâce à deux documents :

  • Une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire)
  • Un justificatif de domicile (toutes les factures à l’exception des factures de téléphone mobile).

Avant ou après la vérification, vous pourrez également déposer des fonds sur votre compte via le bouton bleu “Dépôt de fonds” situé en bas de la barre latérale. Vous aurez ensuite la possibilité de déposer votre argent via plusieurs moyens de paiements différents comme:

  • Une carte de crédit ou de débit
  • Paypal
  • Un virement bancaire
  • Skrill
  • Rapid Transfer
  • Netteler

Après avoir sélectionné le montant et le moyen de paiement que vous souhaitez, vous n’avez plus qu’à cliquer sur le bouton bleu “Soumettre”.

Etape 5: Ouvrir une position de trading matières premières en CFD 

Pour se rendre sur le marché des matières premières vous aurez deux possibilités distinctes. La première consiste à rechercher directement par nom ou type de matières premières dans la barre de recherche située en haut de page. Vous pourrez ainsi chercher en tapant “Gold” ou “Silver” dans la barre de recherche.

La deuxième option consiste à utiliser l’onglet “Marchés” situé dans la barre latérale de gauche. Vous pourrez ensuite sélectionner “Matières premières” en haut de page. Vous devriez arriver sur la page suivante :

Pour ouvrir une position sur une matière première, c’est très simple, il suffit de cliquer sur la matière première puis sur “Investir”. Ou bien directement cliquer sur “Acheter” depuis le menu ci-dessus.

Nous avons pris comme exemple l’or :

Vous allez ensuite devoir fixer le montant que vous souhaitez investir (en unité d’actifs ou en capital), l’effet de levier ainsi que les niveaux de Stop Loss et de Take Profit.

L’effet de levier vous permet d’investir plus massivement que votre capital. Si vous investissez sur un actif dont le cours est à 10 000 $ avec un effet de levier, votre investissement se fait en réalité sur 50 000 $ (5 * 10 000 $). Les niveaux de Stop Loss et de Take Profit sont des seuils de revente automatique que vous devez définir et qui vous permettent de clôturer une position si celle-ci atteint un seuil plancher bas (le Stop Loss) ou un seuil plancher haut (Take Profit).

Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton “Ouvrir la position”.

Etape 6: Surveillez votre compte et fermez votre position

Lorsque vous prenez des positions sur le broker eToro, celles-ci sont visibles via l’onglet “Portefeuille”.

Vous aurez alors un aperçu des différentes positions que vous avez pris sur les marchés. Lorsque les indicateurs, qu’ils soient issus de l’analyse technique ou de l’analyse fondamentale vous incitent à clôturer votre position, l’opération est très simple. Sur l’actif concerné, il vous suffit de cliquer à côté de la roue crantée et de cliquer sur “Fermer”. La fenêtre suivante devrait apparaitre :

Vous pouvez alors sélectionner la position à clôturer ou toutes vos positions.

Quelles catégories de matières premières existent ?

Il existe une très large gamme de matières premières, des métaux précieux en passant par les composants alimentaires de base et les produits agricoles et jusqu’aux matières premières énergétiques.

Les produits agricoles

Il s’agit probablement de la gamme de matières premières la plus large. Les produits agricoles sont de différentes natures. On retrouvera parmi les principaux produits agricoles:

    • Le café
    • Le cacao
  • Le sucre
  • Le coton
  • Le maïs
  • Le colza
  • Le riz
  • Le soja
  • Le jus d’orange
  • Le blé
  • L’avoine
  • Le bétail (vivant et en tant que viande)

Les cours de ces produits vont avoir une influence directe, notamment sur le cours de l’élevage et des produits du bétail dont le régime alimentaire est constitué en partie de céréales. Une hausse des cours de produits comme le soja aura concrètement un impact sur le cours du bétail.

Les produits énergétiques

Ils sont aussi très nombreux maïs ne seront pas tous disponibles selon le broker que vous utilisez. Voici la liste des principales matières premières liées à l’énergie :

  • Le pétrole (le brent et le brut)
  • Le fuel domestique
  • Le gazoil
  • L’essence sans plomb
  • Le gaz naturel

Les produits métalliques

On retrouvera parmi les produits métalliques, les métaux précieux comme l’or ainsi que d’autres matériaux utilisés par exemple pour la construction. Voici les principales matières premières métalliques :

  • L’or
  • L’argent
  • Le platine
  • Le zinc
  • L’aluminium
  • Le nickel
  • Le minerai de fer
  • Le cuivre
  • Le palladium
  • Le plomb

Les principales matières premières 

Une étude de 2018 a permis d’établir les 10 matières premières les plus tradées, en se basant sur une analyse des 40 contrats à terme les plus négociés l’année précédente.

Le classement était le suivant :

  1. Le pétrole brut brent
  2. L’acier
  3. Le pétrole brut : West Texas Intermediate (WTI)
  4. Le soja
  5. Le minerai de fer
  6. Le maïs
  7. L’or
  8. Le cuivre
  9. L’aluminium
  10. L’argent

Ce classement permet d’établir un certain nombre de choses. On constate notamment que les matières premières les plus tradées sont aussi celles qui sont les plus demandées car les plus utilisées dans différents pans de l’économie.

Si on prend l’exemple du pétrole, il représente à lui seul plus du tiers de la consommation énergétique mondiale. C’est donc inévitablement l’une des matières premières les plus utilisées car elle implique l’ensemble de l’économie : des compagnies de forage jusqu’au secteur aéronautique qui souhaite maitriser ses coûts de carburant. D’autres secteurs qui ne semblent pas liés de près au pétrole, le sont en réalité à un moment donné de leur chaîne de production.

L’acier, qui occupe la seconde place de ce classement est quant à lui un matériel très utilisé dans des domaines très actifs à l’échelle mondiale comme la construction. En Chine, l’un des pays les plus actifs dans le domaine de la construction, l’acier représente près de 60 % des matières premières nécessaires. Le soja et le maïs sont également beaucoup tradés sur les marchés financiers en tant que produit de consommation pour l’élevage et le bétail.

Enfin, l’or qui pourrait être considéré comme un produit plus spéculatif que les autres, est en réalité toujours dominé par la demande de consommation qui représentait en 2019 plus de la moitié de sa demande. Ce sont notamment pour les besoins des bijoutiers chinois et indiens que la demande d’or est importante.

Qu’est ce qui affecte le cours des matières premières ? 

Comme pour n’importe quel actif, le cours des matières premières est grandement guidé par la loi de l’offre et de la demande.

Bon à savoir : Par l’intermédiaire de taxations ou par la législation, les pouvoirs publics peuvent avoir un impact sur le cours d’une matière première.

L’offre : La première partie de l’équation

De nombreux facteurs jouent sur l’offre d’une matière première. Ils ont tous une influence plus ou moins fortes selon la matière première en question.

Si on prend l’exemple des conditions météorologiques, celles-ci pourront avoir un réel impact sur la production agricole dans certaines régions du monde. Des épisodes caniculaires, des précipitations trop fortes, de la grêle seront des évènements qui auront un rôle sur la production de produits comme le cacao, le coton ou encore le café. Ainsi, lorsque la production d’une matière première est limitée, c’est à dire que son offre diminue, le prix aura tendance à augmenter, en supposant une demande constante. Si la demande diminue dans les mêmes proportions que l’offre, les prix auront tendance à rester stables. Ce même paramètre météorologique aura un impact nul sur d’autres matières premières comme l’acier.

D’autres paramètres comme l’intervention des gouvernements sur des questions de règlementation peuvent avoir une influence. Si un pays décide de taxer à l’entrée les matières premières provenant de l’extérieur, cela aura un impact sur le cours des dites matières premières. Celui-ci sera d’autant plus important si le pays en question est un producteur important ou un exportateur important des matières premières concernées.

Enfin, certains paramètres comme la guerre, les crises sanitaires ou encore les tensions géopolitiques peuvent avoir une influence très fortes sur l’offre d’une matière première. C’est souvent le cas sur l’offre de pétrole qui est souvent utilisée comme moyen de pression. Ce fut par exemple le cas en 2018 lorsque les Etats Unis ont imposé un certain nombre de sanctions économiques à l’Iran. Le pétrole iranien devenait indisponible à l’achat, créant une baisse de l’offre et un déséquilibre avec la demande. Dès les premiers jours, les prix ont augmentés.

La demande : la seconde partie de l’équation

La demande d’une matière première peut être affectée selon plusieurs axes également. La modification des habitudes de consommation ou encore certains évènements comme les crises (économiques ou sanitaires) peuvent modifier la demande en profondeur. L’apparition de substituts peut également faire varier sensiblement la demande d’un bien dans une période de temps relativement courte. Tout comme le progrès technique qui peut permettre une utilisation, et donc un besoin moindre en énergie. Les moteurs de voiture de moins en moins energivore en sont un exemple parlant.

Autre facteur de variation à court terme de la demande, il s’agit de l’évolution du taux de change. En effet, les matières premières sont essentiellement côtées en dollar. En règle générale, lorsque le dollar augmente, le prix des matières premières aura tendance a diminuer. Cette diminution provoquera à son tour une hausse de la demande. A l’inverse, une baisse du dollar engendre une hausse des prix des matières premières et inéluctablement une diminution de la demande.

En certains cas, la structure de la demande peut se modifier, tout en conservant une certaine stabilité. L’exemple sur l’or est de ce point de vue, très intéressant. En 2019, la demande mondiale d’or était répartie de la façon suivante :

  • 50 % de la demande pour les bijouteries du monde entier
  • 30 % par des investisseurs pour la spéculation sur le cours du métal
  • 20 % répartis entre différents secteurs comme l’industrie ou les institutions bancaires et financières

Après la survenance de la crise sanitaire, la demande a été fortement modifiée. La demande des bijoutiers s’est en effet écroulée sous les effets du confinement et des annulations en cascade des mariages, notamment en Chine et en Inde. Parallèlement à cela, les investisseurs se sont quant à eux rués sur le métal, toujours considéré comme une valeur refuge en temps de crise. L’or est resté un actif incontournable, très échangé sur les marchés, malgré une modification de la structure de sa demande.

L’évolution des principales matières premières

Nous allons voir dans cette partie, comment ont évolué les prix des principales matières premières comme le pétrole, l’or, le cuivre, le maïs et le cacao au cours de la période récente, marquée par le ralentissement économique lié à l’impact du coronavirus.

Le pétrole

Source : TradingView

Le marché du pétrole a fortement rebondi depuis son plus bas atteint au cours de ces 5 derniers années au mois d’avril dernier. Le 21 avril 2020, le baril est d’ailleurs passé en territoire négatif en raison d’une absence de demande notamment du coté des compagnies aériennes. Néanmoins, les prix de l’or noir ont fortement augmenté depuis avril même s’ils n’ont pas encore retrouvé leur niveau du début d’année 2020 à plus de 60 dollars le baril.

L’or

Source : TradingView

Le marché de l’or a bénéficié à plein de l’effet coronavirus, les investisseurs se tournant vers des valeurs refuges comme le métal jaune afin de protéger leur portefeuille des turbulences boursières de ces derniers mois. Dans ce contexte, les prix de l’or ont atteint un plus haut historiques à près de 2 050 dollars l’once.

Le cuivre

Source : TradingView

Le cuivre est un des métaux les plus dépendants de l’évolution de la situation économique, étant utilisé notamment dans le domaine de la construction et des infrastructures. Cela explique pourquoi les prix ont fortement baissé durant le démarrage de la crise sanitaire en début d’année 2020 avant de remonter fortement passant de 2 000 dollars la tonne à près de 3 000 dollars la tonne à l’heure actuelle.

Le maïs

Source : TradingView

Le maïs n’a pas trop souffert de l’effet coronavirus. En effet, cette céréale est principalement utilisée pour nourrir le bétail. Elle est donc peu impactée par la situation économique. C’est pourquoi les prix du maïs sont restés relativement stables sur la période récente, s’établissant à environ 370 cents par boisseau.

Le cacao

Source : TradingView

Le cours du cacao s’est fortement redressé depuis cet été, passant de 2 000 dollars la tonne à plus de 2 600 dollars la tonne. Cela s’explique par les incertitudes politiques actuelles en Cote d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, où les élections présidentielles doivent se dérouler d’ici la fin de l’année 2020.

Les risques du trading sur les matières premières

Comme pour de nombreux actifs, le trading sur matières premières fait peser plusieurs risques sur le portefeuille des investisseurs. Ils dépendent surtout de l’actif que vous tradez. Le pétrole, l’électricité ou encore le blé ne supportent pas les mêmes risques.

Les risques géopolitiques

C’est vrai pour l’ensemble des matières premières mais surtout sur le pétrole et le gaz qui peuvent en période de tensions entre deux pays, devenir une denrée de négociation. C’est notamment le cas lorsqu’un pays refuse d’exporter vers d’autres ou lorsque certains états prennent des mesures d’isolement à l’encontre de pays. Ce fut encore le cas récemment avec les mesures prises par les Etats-Unis à l’encontre de l’Iran.

Les risques climatiques

Cela est notamment vrai pour le trading sur les matières agricoles. Une mauvaise année, de violents orages de grêle ou encore une longue sècheresse peuvent engendrer une baisse de l’offre mondial d’un produit. Cela se traduira souvent par une hausse des cours car le produit est plus rare.

Les habitudes de consommation

On estime que les échanges de matières premières sont à 25 % issues de la spéculation et à 75 % pour la consommation. Avec des diversités au sein des matières premières. Néanmoins, chacune d’entre elles reste sujette aux habitudes de consommation des consommateurs finaux que nous sommes. Cela peut modifier en profondeur les cours et faire perdre ou gagner de l’argent aux investisseurs.

Le risque de perte rapide en capital avec l’effet de levier

C’est l’un des éléments à surveiller. Sur les brokers, la plupart des matières premières disposent d’un effet de levier allant jusqu’à 10 et même jusqu’à 20 pour l’or. Si l’effet de levier peut vous permettre de gagner plus rapidement et de façon plus importante, il peut aussi vous faire perdre énormément. Il convient donc, d’autant plus pour les investisseurs débutants de commencer avec un effet de levier nul ou bien très faible. Bien maitriser les niveaux de Stop Loss et de Take Profit est également important lorsque vous tradez avec effet de levier.

Combien d’argent puis-je gagner en faisant du trading matières premières ? 

Comme pour n’importe quel actif, votre rendement dépendra surtout du montant que vous investissez et des produits sur lesquels vous investissez.

Combien m’aurait rapporté l’investissement dans les matières premières il y a 5 ans ?

Prenons un exemple simple : un investissement de 1 000 € il y a 5 ans sur plusieurs matières premières différentes :

  • Or: + 64,6 % soit 1 646 € aujourd’hui
  • Cuivre : + 30,8 % soit 1 308 € aujourd’hui
  • Coton : + 4,1 % soit 1 041 € aujourd’hui
  • Maïs : – 1,2 % soit 988 € aujourd’hui
  • Blé : + 17,9 % soit 1 118 € aujourd’hui
  • Soja : + 10,3 % soit 1 103 € aujourd’hui
  • Café : + 10,1 % soit 1 101 € aujourd’hui
  • Cacao : – 16,2 % soit 838 € aujourd’hui
  • Sucre : + 14,4 % soit 1 144 € aujourd’hui
  • Gaz naturel : + 0,1 % soit 1 001 € aujourd’hui

Parmi ce panel de 10 matières premières, 8 actifs ont vu leur cours grimper sur les 5 dernières années tandis que seulement deux se sont dépréciés.

En investissant de façon diversifiée sur différentes matières premières, votre portefeuille d’actif aurait donc gonflé sur ces 5 dernières années. Cela n’augure néanmoins pas que cela sera également le cas dans les 5 années à venir.

Analyse du cours de l’or

Prenons maintenant comme exemple le graphique historique du cours de l’once d’or et son évolution depuis 20 ans :

  • Si vous aviez investi en 2000, vous auriez connu une hausse de 426 % de votre investissement. En achetant pour 1 000 € d’once d’or à l’époque, votre capital serait aujourd’hui de 5 260 €.
  • En investissant en 2010, votre capital aurait augmenté de 70 %, soit 1 700 € pour un investissement initial de 1 000 €.
  • Si vous aviez investi en 2015, il y a 5 ans, la hausse serait de 64,6 %. En investissant il y a 3 ans, votre capital aurait augmenté de 47,3 %. Pour un investissement consenti il y a deux ans, la hausse aurait été de 59,7 % et de 18,3 % si vous aviez investi dans l’once d’or il y a un an.

D’autres matières premières comme le cuivre, l’argent ou encore le mais présentent des courbes moins réjouissantes que l’or sur le long terme.

Comment faire de l’analyse technique sur les matières premières ?

Parce que c’est un élément important pour réussir ses sessions de trading, l’analyse technique peut aussi être au coeur du trading sur les matières premières.

L’analyse technique consiste a étudier graphiquement le prix ou les volumes échangés d’un actif, afin de prédire son évolution future. Elle peut être mobilisée pour des études court-termiste ou à plus long terme. En effet, l’un des préceptes de l’analyse technique est de considérer que les mouvements ont tendance à se répéter par le biais d’un comportement collectif des traders. C’est comme cela que les traders peuvent prédire les fluctuations futures des cours ou du volume d’échanges.

Pour mener à bien une analyse technique, les traders disposent de nombreux outils comme:

  • Les bandes de Bollinger
  • Les moyennes mobiles
  • Les niveaux de support et de résistance

Ces outils servent de signaux de trading. En fonction des éléments qu’ils apporteront, les traders prendront des positions courtes (position d’acheteur) ou des positions longues (position de vendeur) sur les marchés.

Bon à savoir : L’analyse technique doit être utilisée en complément de l’analyse fondamentale et de l’étude des paramètres externes. C’est la combinaison des deux qui permet d’avoir un trading plus efficace.

L’analyse par les moyennes mobiles

La moyenne mobile est basé sur le prix du jour de l’actif ou sur son prix de clôture (plus rare). Il s’agit d’une moyenne glissante sur une période donnée, qui permet de lisser et de gommer les fluctuations transitoires. La moyenne mobile permet en outre de tirer des conclusions sur des tendances. Vous pourrez trouver des indicateurs de moyenne mobile encore plus précis comme la moyenne mobile pondérée ou encore la moyenne mobile exponentielle.

Cette méthode est particulièrement adaptée au trading à court terme comme le day trading. Concrètement, vous pourrez identifier des tendances haussières et baissières :

  • Haussière : Lorsque le cours de la journée dépasse la moyenne mobile à la hausse, cela indique une tendance haussière. Typiquement si la moyenne mobile sur les 30 derniers jours est de 20 € pour le cours de l’actif, que le cours d’ouverture est de 19 € et le cours en milieu de journée de 21 €, nous sommes sur une tendance haussière.
  • Baissière : Lorsque le cours de la journée traverse la moyenne mobile à la baisse, la tendance de l’actif est une tendance baissière sur les marchés.

Sur le graphique ci-dessous, la moyenne mobile lissée sur la période est représentée par la courbe en bleu.

L’analyse technique via les bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger font aussi partie des indicateurs les plus fréquemment utilisés pour l’analyse technique. Cet outil renseignera surtout le trader sur la volatilité du marché.

De ce point de vue, la lecture graphique est assez simple :

  • Un marché calme : les bandes se contractent
  • Un marché agité : les bandes s’écartent

Les bandes de Bollinger sont une illustration via trois courbes :

  • La courbe haute représente la moyenne mobile à laquelle on ajoute X fois l’écart type
  • Celle du milieu représente la moyenne mobile.
  • La courbe basse représente la moyenne mobile à laquelle on soustrait X fois l’écart type

Généralement X=2. Les bandes de Bollinger s’appuient en effet sur une règle statistique qui énonce que 95 % des représentations dans une série sont comprises entre la moyenne + ou – 2 * l’écart type de la moyenne.

C’est l’écart entre la courbe haute et la courbe basse qui donne l’indication sur la volatilité du marché. Lorsque les bandes se resserrent, la volatilité diminue. Lorsqu’elles s’écartent, la volatilité s’accroit. Comme l’illustre le graphique suivant.

Les bandes de Bollinger permettent en outre d’illustrer graphiquement les marchés “sur-achetés” ou “sur-vendus” et sur lesquels une correction par le prix devrait intervenir. Il est important d’utiliser l’indicateur en complément d’autres pour une analyse technique plus fine. Des bandes de Bollinger, vous pouvez déduire des niveaux de résistance et de support.

5 conseils à suivre pour bien trader le matières premières

Quelques conseils génériques mais aussi spécifiques à l’achat de matières premières vous permettront d’optimiser vos rendements sur les marchés.

1 – Comprendre les variables qui influent sur la matière première en question

Schématiquement il s’agit de l’offre et de la demande. Il s’agira de bien cartographier les variables qui ont un impact sur ces deux composantes. Apprenez à connaitre votre marché. Si vous tradez de l’or, il est important de comprendre de la demande (bijoutiers, institutions, spéculateurs…). De même, si vous tradez du pétrole, la géopolitique et la compréhension des enjeux est un élément décisif pour anticiper les fluctuations des cours

2 – Diversifier vos placements

Vous pouvez trader uniquement des matières premières en appliquant néanmoins une stratégie de diversification. Il s’agira alors de sélectionner des produits dont les cours ne sont pas liés. Par exemple, si vous tradez du soja et du bétail, ce sont deux matières premières qui sont liées, une évolution du cours du soja ayant un impact sur le cours du bétail. Ainsi, vos placements ne seraient pas diversifiés. Si vous tradez de l’or et du soja, l’interdépendance des cours sera bien moindre et votre placement plus diversifié.

Néanmoins, nous vous recommandons d’avoir aussi recours à d’autres actifs comme les actions ou les obligations d’état. Vous pourriez aussi investir dans les cryptomonnaies afin de diversifier votre portefeuille.

3 – Faites attention à l’effet de levier

Ce conseil est d’autant plus valable pour les investisseurs débutants. Si l’effet de levier peut vous faire gagner beaucoup, il peut aussi vous faire tout perdre. Soyez donc vigilant si vous débutez dans le trading.

4 – Bien maitriser ses niveaux de “Take Profit” et de “Stop Loss”

Ce point rejoint le précédent. Parce qu’il existe un fort effet de levier, la définition de niveaux pertinents de Stop Loss et de Take Profit sont des éléments vitaux pour votre trading. Il s’agit de seuils de revente automatique de l’actif concerné.

Lorsque le cours de l’actif diminue, c’est le niveau de Stop Loss qui rentre en jeu. Lorsqu’il augmente, c’est le niveau de Take Profit qui est important. Il s’agit de vos seuils minimum et maximum de revente. Si le cours de l’actif passe en dessous ou bien au dessus, votre actif sera revendu automatiquement. Si vous analyser vos positions grâce aux niveaux de support et de résistance, ces éléments peuvent être décisifs pour placer convenablement vos seuils de Stop Loss et de Take Profit.

5 – Maitriser les outils d’analyse technique

Ce sont des outils qui pourront être utilisés avec de nombreux actifs dont les matières premières. Comme nous l’avons vu, ils permettent d’établir des tendances sur l’évolution des cours. De nombreux indicateurs existent mais l’utilisation de tous risque d’être contre productif, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous focaliser sur 3 ou 4 outils. Les plus utilisés sont les bandes de Bollinger ou encore les moyennes mobiles.

Conclusion : comment bien investir dans les matières premières ?

Si la plupart des actifs sont tradables sur les plateformes via l’actif physique et le CFD, le cas des matières premières est différent puisqu’une grande majorité des échanges se fera par l’intermédiaire des CFD ou d’autres types de contrats. En effet, en tradant l’actif physique, il faudrait être en mesure de stocker parfois plusieurs tonnes de matières premières.

La plupart des méthodes de trading conventionnelles (day trading, swing trading, recours à des robots de trading…) sont compatibles avec le trading de matières premières. Enfin, gardez en tête que trader les matières premières reste assez spécifique, notamment en ce qui concerne les risques encourus. Les risques géopolitiques ou climatiques sont bien plus importants que pour n’importe quel autre type d’actif.

Pour le trading en lui même, le recours à un broker est nécessaire. Les solutions que proposent eToro, Libertex et Avatrade sont toutes les trois viables. Une règle d’or reste cependant utile : la diversification de votre portefeuille.

Vaut-il mieux trader une matière première physiquement ou son CFD ?

Concernant d'autres actifs comme les actions, nous serions tenté de dire qu'il n'y a que peu de différences entre les deux produits. L'arbitrage entre détenir l'actif physiquement ou son CFD doit se faire en tenant compte d'un paramètre : le stockage. En tradant physiquement, vous devrez supporter le stockage de produits parfois très volumineux. C'est impensable, à la fois en terme de temps mais aussi en terme de coût. La seule solution viable est donc de trader les matières premières en CFD.

Est ce que le trading de matières premières s'adresse aux débutants ?

Oui, il est tout à fait possible de trader les matières premières en étant débutant. Néanmoins, il est nécessaire de comprendre de nombreuses variables, c'est pourquoi nous conseillons de se former suffisamment en amont d'un investissement sur ce type de produits.

Est ce que l'or reste une valeur refuge en période de crise ?

Oui. C'est en tout cas ce que tend à démontrer l'investissement dans le métal pendant la crise sanitaire. Si la demande de consommation s'est effondrée, celle de spéculation a compensée cet effondrement sur les marchés. Le cours de l'or n'est par ailleurs pas plus bas qu'avant la survenance de la crise sanitaire.

Les CFD, est-ce le seul moyen d'investir sur les matières premières ?

Non, vous pouvez aussi trader physiquement mais il vous faudra également une grande capacité de stockage. Cette méthode est loin d'être optimale. D'autres classes d'actifs permettent aussi le trading sur les matières premières comme les ETC, les ETF, les Turbos ou encore les Warrants avec chacun leurs spécificités.

Quelle est la différence entre position courte et position longue ?

Sur le trading des CFD, la différence est fondamentale. Parler de position longue signifie que vous êtes acheteur et que vous misez sur l'appréciation et la hausse du cours de l'actif en question. A l'inverse, en position courte, vous misez sur la baisse du cours. On parle aussi de position vendeur.

 

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.