Cours Cosmos : Prix EUR/USD, Graphique et Évolution en 2021

0
0

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

 

La crypto monnaie vous intéresse ? Après ses bonnes performances en 2020, vous vous dites qu’il est temps pour vous d’investir dans la crypto monnaie ? Avant de mettre votre argent en crypto, vous devez apprendre à connaître certains fondamentaux. Par exemple, vous devez avoir une bonne connaissance des principales cryptos. En effet, tout ne résume pas au Bitcoin en crypto, loin de là. Il existe des milliers de cryptomonnaies, dont Cosmos dont nous allons parler au cours de ce guide.

Nous vous présentons ci-dessous la crypto appelée Cosmos et son jeton ATOM. Attachez votre ceinture, nous vous amenons dans l’espace du cosmos !

Quel est le cours du Cosmos eur en 2021 ?

Le Cosmos fait partie des cryptos qui ont vu leur cours exploser à partir de 2020. Le début de l’année 2021 a continué sur les mêmes bases que 2020.

Le cours du Cosmos au 1er janvier est de 4,97 €. Le cours a augmenté jusqu’à atteindre son record historique à 8,42 € le 19 janvier. Après ce record, le cours a quelque peu diminué tout en restant au-dessus de la barre des 5,50 €.

Cours Cosmos : Évolution de 2019 à 2021

Les premiers contours du projet sont posés en 2014 sous le nom de Tendermint. Toutefois, les premiers jetons du projet Cosmos ont seulement été mis sur le marché à partir de mars 2019.

Depuis cette date, le cours du Cosmos s’est montré relativement volatile. Retour sur quelques grands moments du cours du Cosmos depuis 2019.

Cours Cosmos en 2019cours cosmos logo

Mars 2019 marque le lancement de la crypto ATOM sur le marché. Contrairement à beaucoup de cryptomonnaies, le cours du Cosmos débute relativement haut. Ainsi, le 16 mars, le cours du Cosmos est de 6 €.

À partir de là et jusqu’en avril, le cours va connaître des évolutions brusques. Par exemple, le 17 mars, le cours va passer de 6,34 € à 4,48 € ! Une autre baisse soudaine survient le 9 avril lorsque le cours du Cosmos diminue de 4,80 € à 3,79 €. Le 22 et 23 avril sont également marqués par une hausse suivie d’une baisse rapide du cours. Ainsi, le 22 avril, l’ATOM passe 3,82 € à 5,81 € dans la journée. Par contre, le lendemain, le 23 avril, le cours dégringole pour s’établir à 3,96 € en fin de journée.

Au mois de juin 2019, l’ATOM se rapproche de nouveau de son maximum pour l’année 2019 avec un cours de 6,28 € le 3 juin. S’ensuit alors une longue baisse du cours du Cosmos. En août, le cours va ainsi passer pour la première fois sous la barre des 2,5 €. Le minimum en 2019 est atteint le 6 septembre 2019 avec un cours du Cosmos qui n’est plus que de 1,77 €.

Après cette baisse, le cours va redresser la tête. Ainsi, en fin d’année 2019, le cours du Cosmos repasse la barre des 3 € et tutoie régulièrement les 4 €. Le 31 décembre 2019, le cours de l’ATOM est fixé à 3,79 €.

Cours Cosmos en 2020

La hausse entamée en fin d’année 2019 va se poursuivre sur 2020 jusqu’en février. Sans atteindre les sommets de 2019, le cours va toutefois remonter jusqu’à un maximum de 4,74 € le 12 février. A partir de la mi-février, le cours va soudainement baisser. Sa baisse va être accentuée en mars avec le crash des cryptos et de la bourse consécutivement à la pandémie de la COVID-19.

Ce crash va faire plonger le cours du Cosmos à son plus bas historique le 13 mars 2020 en s’échangeant autour de 0,94 € ! Puis, comme beaucoup de cryptomonnaies, le cours du Cosmos va se reprendre rapidement et entamer une longue remontée qui va le conduire vers certains sommets.

Le maximum en 2020 est atteint le 24 août avec un cours de 6,90 €. Après ce record historique, le cours va se diminuer quelque peu et évoluer le reste de l’année 2020 entre 4 € et 5 €.

Cours Cosmos en temps réel

L’année 2021 va voir le cours du Cosmos flamber. Porté par une année 2020 très positive, le cours du Cosmos va poursuivre son ascension. Un premier saut est observé entre le 14 janvier et le 15 janvier. Le cours va ainsi passer de 5,13 € à 6,66 €.


Le bull run en cours va porter le cours à son record historique de 8,42 € le 19 janvier 2021. Depuis, le cours a baissé mais reste au-dessus de 6,4 €.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

 

Cours du Cosmos : l’offre et la demande

La volatilité du cours du Cosmos reste mesurée comparé aux cours d’autres cryptomonnaies comme le Bitcoin par exemple. Pour autant, un rapide coup d’œil à son historique montre des variations importantes. Cette dynamique est caractéristique des cryptomonnaies qui dépendent fortement de la loi de l’offre et de la demande.

L’offre est déterminée par le nombre de jetons ATOM en circulation. La demande, quant à elle, est caractérisée par le nombre d’investisseurs et de transactions en Cosmos. Or, cette balance est en perpétuelle évolution.

Un coup de projecteur médiatique favorable et voilà le nombre d’investisseurs en Cosmos qui augmente. Le cours du Cosmos se retrouve alors plutôt à la hausse. À l’inverse, il suffit qu’un gros porteur retire ses ATOMs pour que le cours parte à la baisse.

Qu’est-ce qui peut affecter le cours du Cosmos ?

La loi de l’offre et de la demande (ou dite « loi du marché ») est le paramètre principal qui régit les fluctuations du cours du Cosmos. Cette balance est susceptible d’évoluer selon certains critères. Découvrons-les.

La notoriété du Cosmos et son cours

notoriété cryptoLa réputation du Bitcoin domine tellement sur toutes les autres qu’on en oublierait presque qu’il existe des milliers de cryptomonnaies dans le monde. Pour percer, une cryptomonnaie doit donc bénéficier d’une grande notoriété. Sans cela, peu d’investisseurs connaîtront cette crypto. D’autres qui la connaîtront peut-être seront réticents à l’idée d’investir.

Sans être totalement inconnue, la crypto Cosmos ne fait pas partie des plus connues. En effet, le Cosmos bénéficie d’une couverture médiatique encore très restreinte comparée à celle consacrée au Bitcoin ou plus récemment à l’Ethereum.

L’enjeu du Cosmos dans les mois à venir sera donc de gagner en notoriété. Cela aura pour conséquence d’élargir sa base d’utilisateurs. Avec une demande en hausse, le cours du Cosmos pourrait alors augmenter.

L’essor des blockchains et le cours de Cosmos

L’un des objectifs principaux du Cosmos est de faciliter la communication entre les blockchains. L’avenir du Cosmos est donc directement relié à celui de la blockchain. Si la blockchain devient une technologie incontournable, le Cosmos rencontrera un succès important et son cours augmentera.

Les réglementations juridiques et fiscales

reglementation cryptomonnaie

Le Cosmos est une cryptomonnaie. En tant que telle, il est exposé à la menace qui plane depuis quelques années en matière de législation. En effet, devant le succès des cryptomonnaies, les gouvernements se creusent la tête pour mettre en place des réglementations d’ordre juridique et fiscale.

Cet encadrement pourrait avoir des effets négatifs sur les cryptos. Imaginons par exemple qu’un gouvernement décide simplement d’interdire les cryptos et leurs cours plongeraient inévitablement. Si cette éventualité n’est pas complètement écartée dans certains pays, cela ne semble pas pour autant la direction prise par la plupart des gouvernements.

Il semble que la réglementation pourrait ne pas être aussi néfaste. Si elle peut rajouter certains frais lors des transactions, la réglementation pourrait également protéger davantage les utilisateurs de cryptos. Cela serait certainement perçu positivement. En effet, certains investisseurs sont encore réticents à l’idée de mettre leur argent en crypto pour des problèmes de sécurité du réseau.

Avec une réglementation transparente et sûre, la demande en crypto pourrait augmenter. En retour, le cours des cryptos et donc du Cosmos serait stimulé.

Quel avenir pour le cours du Cosmos ?

Comme son historique le montre, le cours du Comos est plutôt volatile. Aussi, il est difficile d’effectuer des projections. Pour autant, certains spécialistes ont émis des prédictions sur le cours du Cosmos en se basant sur l’évolution de son écosystème. Vous trouverez ci-dessous des projections sur le cours du Cosmos en 2021 et en 2022. La plupart de ces prévisions s’accordent sur un cours à la hausse.

Prévision sur le cours du Cosmos en 2021

D’après les experts de Digitalcoinprice, le cours du Cosmos en 2021 devrait poursuivre sa poussée vers les 10 € voir les dépasser. Un objectif de cours autour de 11 € est ainsi avancé.

Prévision sur le cours du Cosmos en 2022

L’augmentation du cours du Cosmos devrait se poursuivre en 2022 d’après les spécialistes de Digitalcoinprice. L’objectif de cours à la fin de l’année 2022 est porté autour de 13 €.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

C’est quoi le Cosmos ?

Avant d’investir dans une cryptomonnaie, il vous faut en connaître son fonctionnement et son ambition. En effet, même si votre objectif est purement spéculatif, il est toujours mieux de savoir où vous mettez votre argent ! C’est pourquoi nous vous expliquons ci-dessous de façon simple le principe et le fonctionnement de la cryptomonnaie Cosmos.

Le Cosmos : Définition

À l’image de l’Ethereum, le Cosmos est bien plus qu’une simple cryptomonnaie. De même que le cosmos fait référence à des galaxies d’étoiles, le Cosmos est relié à une galaxie de blockchains. En fait, le Cosmos peut se définir comme est un réseau décentralisé de blockchains qui sont parallèles et indépendantes.

Le rôle du Cosmos

logo cosmos

Le Cosmos est donc un protocole qui vise à créer un écosystème qui permet l’interopérabilité des blockchains entre elles. Autrement dit, grâce à Cosmos, les blockchains peuvent communiquer entre elles sans difficulté, quelle que soit leur structure. Il peut s’agir de blockchains créées directement sous le protocole Cosmos mais également (et c’est là le plus important) une blockchain indépendante comme celle du Bitcoin ou de l’Ethereum.

Sans l’écosystème Cosmos, une blockchain Bitcoin ne pourrait pas communiquer avec celle de l’Ethereum. En plus du langage informatique de programmation qui est différent, chacune des deux blockchains possède un système de gouvernance et de consensus différents.

En fait, pour simplifier, le Cosmos ressemble de près à l’Ethereum en partageant l’objectif de créer des applications adaptées à la DeFi. Toutefois, le Cosmos se veut plus inclusif en permettant la communication entre les blockchains, quel que soit leur langage, leur structure, leur provenance, etc. De plus, Cosmos reste un projet communautaire, open source où chacun peut participer.

Les objectifs du Cosmos

L’objectif du Cosmos est de faciliter les utilisateurs à créer leur propre blockchain tout en permettant une interaction entre les différentes blockchains. Créer un internet de blockchains (IOB, Internet Of Blockchains), un réseau décentralisé.

S’il fallait trouver une analogie pour expliquer davantage la plus-value du protocole Cosmos, on pourrait le comparer aux serveurs SMTP d’internet. Avant le développement de ces serveurs, les emails ne pouvaient s’échanger qu’entre utilisateur ayant le même service de messagerie. Autrement dit, un email d’une boîte email « lycos » ne pouvait pas être envoyé vers une boîte mail « caramail ». L’arrivée des serveurs SMTP a permis l’envoi d’emails quel que soit le service de messagerie utilisé.

En fait, désormais, on ne réfléchit même plus à cet aspect, on envoie un email et on est sûr qu’il sera reçu par le destinataire. Dans le même ordre d’idée, Cosmos facilite l’échange des blockchains et pallie aux problèmes de scalabilité, de souveraineté, d’interopérabilité, etc.

Cosmos et son token l’ATOMcosmos cours atom

Comme l’Ethereum, le Cosmos utilise un token (une cryptomonnaie) pour fonctionner. Dans le cas du Cosmos, il s’agit de l’ATOM. L’ATOM utilise la POS comme algorithme de consensus.

Au moment de la rédaction de ce guide, le cours de l’ATOM est fixé autour de 8 €. Par ailleurs, sa capitalisation est de 1,7 milliard d’euros, ce qui place le Cosmos au 27ème rang des cryptomonnaies dans le monde. Ce jeton encore récent a donc des jours prometteurs devant lui.

Pour le moment, 210 003 271 tokens de Cosmos sont en circulation. C’est déjà beaucoup quand on compare au total qui est fixé pour l’instant à 267 787 874.

Comment fonctionne le Cosmos ?

blockchains

Comme mentionné ci-dessus, l’objectif de Cosmos est de lutter contre l’effet silo des blockchains. En effet, devant l’explosion de cette technologie, des milliers de blockchains sont en développement de façon complètement indépendante. La technologie du Cosmos permet de faire interagir les différentes blockchains entre elles. Comment cela ?

Pour connecter les blockchains entre elles, le protocole Cosmos a créé un concept de « hubs » et de « zones ». Chaque zone correspond à une blockchain indépendante. Les hubs, quant à eux, se chargent de relier un certain nombre de zones entre elles. Ainsi, une zone peut actionner un smart contract avec une autre zone via les hubs.

L’approche de Cosmos est donc « multi chains » et n’a pas de blockchain unique, ce qui permet de bénéficier d’une plus grande vitesse de réseau. Il s’agit là d’une différence d’architecture fondamentale avec l’Ethereum.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

 

Les outils de Cosmos

Pour arriver à cela, Cosmos a développé différents outils tels que Tendermint, Cosmos SDK ou IBC par exemple.

Tendermint BFT

Tendermint BFT a été créé en 2014. Cet outil permet aux développeurs de se concentrer sur le développement d’applications. Ce protocole est compatible avec tous les langages Java, C++, Go, contrairement à l’Ethereum qui n’utilise que le langage Solidity. L’algorithme de consensus est le BFT.

Cosmos SDK

Cosmos SDK, de son côté, est un outil qui permet de simplifier le processus de création d’une blockchain. Son but est de créer un écosystème de modules. Cosmos SDK est un peu comme une bibliothèque dans laquelle vous pouvez choisir les plugins qui vous intéressent en rapport avec la gouvernance, le staking, le slashing, etc. Open source, vous pouvez également créer de nouveaux plugins. D’ailleurs, plusieurs dizaines de modules se créent chaque semaine à l’heure actuelle.

IBC

Enfin, IBC permet l’échange entre deux blockchains ayant des protocoles différents. Prenons l’exemple d’une blockchain A (du type Bitcoin) et une blockchain B (de type Ethereum). IBC permet le transfert direct et donc décentralisé de tokens entre les deux blockchains.

Avec IBC, la blockchain A devient un nœud de la blockchain B et vice versa A. Lors de l’échange, la blockchain A va bloquer 10 tokens (par exemple) et envoyer une confirmation à la blockchain B que 10 tokens ont été bloqués. Consécutivement, la blockchain B va bloquer l’équivalent des 10 tokens.

Les différences entre le Cosmos et l’Ethereum

On compare souvent et à juste titre le Cosmos à l’Ethereum. Précisons ci-dessous quelques différences fondamentales entre les deux écosystèmes.

Des différences en termes de blockchain

eth vs cosmos cours

Tout d’abord, comme mentionné ci-dessus, Cosmos s’affranchit de la technologie des blockchains en permettant l’interopérabilité de tous les types de blockchains. De plus, grâce à son module SDK, Cosmos permet le développement de blockchains indépendantes.

En quel sens ? Par exemple, sur le réseau Ethereum, si une application rencontre un bug, les développeurs peuvent effectuer une modification seulement après avoir obtenu l’accord venant de la gouvernance de la plateforme Ethereum. De même, s’ils souhaitent faire évoluer l’application, ils doivent au préalable requérir l’autorisation de la gouvernance de la plateforme Ethereum.

Différentes applications

En plus de faciliter le développement d’applications, le protocole Cosmos accorde également une souveraineté totale aux développeurs. Il en résulte un écosystème plus simple et flexible. La sécurité s’en trouve donc également accrue sur Cosmos.

En effet, s’il y a un problème sur la blockchain Ethereum tel qu’un hack à grande échelle, toutes les applications vont en pâtir. Ce risque n’est pas présent sur Cosmos du fait de l’indépendance de chaque blockchain.

Des algorithmes divergents

Une autre différence réside dans l’algorithme de consensus des blockchains créées à l’aide de l’outil Cosmos SDK. Pour fonctionner, chaque blockchain est régie par un l’algorithme de consensus appelé « Byzantine Fault-Tolerant » ou BFT.

Cet algorithme a l’avantage de présenter une grande scalabilité avec plus d’un millier de transactions qui peuvent être réalisées par seconde. De plus, il ne permet pas la validation de deux blocs en simultanée. Ainsi, le risque de fork est évité sur le Cosmos.

Les applications du Cosmos

Via l’ATOM, le Cosmos peut s’utiliser comme une simple cryptomonnaie. Vous pouvez ainsi acheter de l’ATOM afin de générer une plus-value en tablant sur une envolée de son cours, comme vous le feriez avec le Bitcoin.

Un autre moyen d’investir dans Cosmos est de miser sur ses nombreuses applications en cours de développement. Bien qu’elles soient encore très sous-évaluées comparées à celles de l’Ethereum, les applications du Cosmos sont en lien avec la DeFi et ont vocation à flamber dans l’avenir.

Les projets Cosmos en cours

Parlons de quatre projets majeurs en développement sur Cosmos : Band Protocol, Kava, Terra, THORChain.

cours cosmos terraTerra est un stablecoin qui repose sur le principe du « seignorage share stablecoin ». Autrement dit, contrairement aux stablecoins classiques, son cours ne dépend pas du dollar ou d’une autre crypto. Son cours se fait gérer par certains actionnaires du réseau. Lorsque la demande est en augmentation, ces actionnaires créent des tokens. À l’inverse, si la demande est en baisse, des tokens sont retirés de la circulation en étant brûlés. Le cours du Terra reste donc stable. Sa régulation est donc réalisée de façon décentralisée contrairement au Tether qui est adossé au dollar par exemple.

Kava est une plateforme d’emprunt décentralisée, très similaire à Maker (MKR) avec son token DAO sur la blockchain Ethereum. Son stablecoin est le USDX.

Band est le token oracle décentralisé du Cosmos à l’image de Chainlink sur Ethereum. Il permet l’intégration de données externes, issues du monde réel (« on chain »), dans les smart contracts.

Enfin, THORChain (et son token RUNE) permet d’échanger des tokens directement à l’image d’Uniswap ou Bancor sur la blockchain Ethereum.

Comment obtenir du Cosmos ?

Il n’est pas possible de miner du Cosmos. La seule façon d’acquérir du Cosmos est donc de l’acheter. Il est très simple d’acheter du Cosmos en passant par une plateforme d’échange comme Libertex :

  • 1 – S’inscrire sur le site de trading Libertex
  • 2 – Effectuer un premier dépôt sur son compte
  • 3 – Passer à l’achat de Cosmos via la plateforme

Voyons ces étapes en détail.

1 – Création d’un compte sur Libertex

Libertex fait partie des sites de trading fiables pour acheter du Cosmos et bien d’autres cryptomonnaies. Avant de commencer à trader, il faut créer un compte sur le courtier en ligne.

Cliquez sur le bouton « S’inscrire » dans la barre de menu. Indiquez votre adresse email et choisissez un mot de passe. Vous devrez ensuite transmettre une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Libertex pourra alors vérifier et valider votre compte.

2 – Recharge de votre compte Libertex

La deuxième étape consiste à transférer des fonds sur votre nouveau compte Libertex. Pour cela, rendez-vous sur l’onglet « Mon compte » et sélectionnez « Financer le compte ». Alternativement, vous pouvez aussi aller dans le menu principal et cliquer sur « Dépôt ».

Vous pouvez ensuite déposer de l’argent sur votre compte Libertex en utilisant le moyen de paiement de de votre choix parmi :

  • Cartes bancaire Visa ou MasterCard (débit ou crédit)
  • eWallets (Skrill et Neteller)
  • SEPA / Virement bancaire international
  • Autres solutions bancaires (Sofort, P24, iDEAL, Giropay, Trustly et Rapid Transfer).

3 – Achat de Cosmos

Tapez « Cosmos » dans la barre de recherche pour accéder à la page dédiée au Cosmos et son cours. Cliquez sur le bouton « Placer un ordre » pour acheter du Cosmos.

cours cosmosVous devrez ajuster les paramètres de votre achat, notamment :

  • Le type d’achat : au cours actuel (« Maintenant ») ou à un objectif fixe (« Au prix ») ;
  • Le montant de votre achat.

Enfin, cliquez sur « Acheter » pour terminer la transaction.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

 

Cours Cosmos en 2021, est-il trop tôt pour investir ?

Cosmos est un projet récent qui reste encore peu connu des investisseurs. Face à l’omniprésence de l’Ethereum, Cosmos éprouve encore des difficultés à exister et à se faire un nom. Mais c’est justement pour cette raison fondamentale qu’il est pertinent d’investir dans Cosmos.

Certes, ses applications sont très sous-évaluées comparées à celle l’Ethereum. Pour autant, l’ambition portée par Cosmos avec l’interopérabilité des blockchains est essentielle.

Même si Cosmos est en retard par rapport à l’Ethereum, son projet est sérieux et sa roadmap pour les années à venir est très claire. L’avenir de la blockchain passe par là !

L’impact de la DeFi

Le futur de la DeFi est également lié au développement du projet Cosmos. Pour le moment, l’univers de la DeFi se construit sur l’Ethereum principalement. En effet, l’Ethereum a été la première plateforme à proposer un réseau de smart contracts. Toutes les applications décentralisées ont donc été construites sur l’Ethereum à partir de 2015. L’Ethereum a donc logiquement rencontré un succès incontestable qui s’est traduit par un bull run impressionnant en 2020 et en 2021.

Pour autant, la DeFi se retrouve en vase clos avec Ethereum. Même si la version 2.0 vise à être plus performante, la blockchain de l’Ethereum ne s’est pas affranchit des problèmes technologiques liés à la scalabilité et aux frais.

Avec son explosion, la DeFi ne pourra pas se construire uniquement sur la blockchain de l’Ethereum. Le développement de la DeFi aura besoin d’autres protocoles ainsi que d’une solution qui offre une compatibilité entre les différentes blockchains créées.

Or, dans ce domaine, le protocole Cosmos marque de gros points en apportant une solution meilleure en matière de scalabilité, de souveraineté et d’interopérabilité. Aussi, sur le long terme, il est raisonnable de penser que Cosmos va rencontrer un succès important.

Le cours de l’ATOM possède une marge de progression énorme et devrait augmenter dans les années à venir. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si l’ATOM a fait partie des cryptos qui ont connu un bull run en 2020.

Conclusion : le cours du Cosmos aujourd’hui et demain

Il n’y a pas de doute, le protocole Cosmos gagne à se faire connaître. De même que les serveurs SMTP ont permis de connecter différents intranets pour créer un internet unique, Cosmos entend unifier toutes les blockchains. Plus qu’une ambition, l’objectif porté par Cosmos répond à un enjeu important pour l’avenir des blockchains.

Si l’intérêt de la blockchain n’est plus à démontrer, elle souffre encore de limites en matière de performance et d’interopérabilité. Or, le protocole Cosmos entend résoudre ces difficultés. Bien qu’encore dans l’ombre de l’Ethereum, le projet Cosmos propose une solution plus inclusive et complète. Ce n’est donc qu’une question de temps avant que la notoriété du Cosmos et son cous n’explosent. Et pour en profiter, vous pourrez passer par la plateforme fiable et hautement sécurisée de Libertex.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les crypto-actifs sont des produits d’investissement non réglementés très volatils. Pas de protection pour les investisseurs de l’UE.

 

Est-ce que Cosmos est un bon investissement ?

Le protocole Cosmos et sa crypto ATOM permettent de favoriser l’échange entre les blockchains. Compte tenu de l’importance que joueront les blockchains dans un avenir proche, nul doute que Cosmos, au cours encore abordable, présente un profil d’investissement intéressant.

A quoi sert la crypto Cosmos ?

Cosmos est un réseau décentralisé de blockchains qui sont parallèles et indépendantes. L’architecture du protocole Cosmos se constitue de zones et de hubs qui permettent l’interopérabilité de blockchains. De plus, Cosmos met à disposition des outils qui facilitent la création de blockchains. Pour fonctionner, le protocole Cosmos utilise un token appelé ATOM.

Combien de Cosmos sont en circulation ?

Au moment de la rédaction de ce guide, 210 003 271 jetons ATOMs (Cosmos) sont en circulation. Le nombre total de jetons ATOMs à terme est fixe, à 267 787 874.

Comment acheter du Cosmos ?

Le token ATOM du Cosmos ne peut pas se miner. Le seul moyen d’en acquérir est donc d’en acheter directement sur une plateforme. L’ATOM est présent sur beaucoup d’exchanges. Il est notamment possible d’acheter de l’ATOM sur Libertex.

Quelles sont les différences entre Cosmos et Ethereum ?

Le protocole Cosmos se fait souvent comparer à l’Ethereum. En effet, les deux protocoles permettent de développer des applications décentralisées en lien avec la DeFi. Pour autant, il existe des différences majeures entre les deux rivaux. Par exemple, le réseau Cosmos permet l’interopérabilité entre des blockchains de structures différentes. Sur l’Ethereum, les blockchains doivent se programmer en langage Solidity pour interagir avec d’autres blockchains. De plus, le protocole Cosmos et son outil Cosmos SDK permettent la création de blockchains qui utilisent le consensus BFT. Ces blockchains ont une meilleure scalabilité que celles du réseau Ethereum qui utilisent la POS.

Kévin Comitogianni
De formation ingénieur mécanique, j'ai travaillé dans l'industrie pendant 10 ans, particulièrement dans le nucléaire. Reconverti dans la rédaction web depuis plusieurs années, j'utilise mes connaissances techniques pour l'écriture d'articles sur des thèmes spécifiques comme la finance, les cryptomonnaies, la blockchain.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here