La firme JP Morgan fait irruption dans le metaverse

0
13

Malgré le récent effondrement du deuxième plus grand exchange de cryptomonnaie à travers le monde et les turbulences du marché des actifs numérique, ce secteur connait une ascension remarquable.

En effet, de plus en plus d’entreprises s’intéressent aux cryptomonnaies tout en cherchant à innover ce secteur d’avenir. C’est le cas de JP Morgan qui est l’une des plus grandes banques renommées de l’Amérique qui continue son évolution avec les actifs numériques. Cette fois-ci, elle a officiellement enregistré une marque pour les portefeuilles de crypto.

L’exploration de JP Morgan en matière de cryptomonnaie

JP Morgan est l’une des plus grandes banques américaines qui se sont désormais lancées dans le marché des cryptomonnaies. Cette banque est maintenant sur le point d’offrir à ses clients, des services d’échange à travers ladite nouvelle marque. Dans le rapport d’un document tiré d’une demande USPTO, Mike Kondoudis indique dans son tweet que JP Morgan s’était enregistrée pour le « transfert virtuel des cryptomonnaies + Echange, le traitement des paiements en actifs numériques, les portefeuilles virtuels et les services financiers ».

En dessous de ce document rendu officiel, on pouvait clairement voir les offres officielles. Ainsi, grâce à l’enregistrement, le portefeuille de la banque américaine JP Morgan donne la possibilité de fournir des services en rapport avec les transferts de cryptomonnaie sur une blockchain, l’échange d’actifs numérique, le traitement des paiements par carte de crédit sans oublier la création et la gestion de comptes chèques qui fonctionnent de façon virtuelle.

Selon les rapports de The Crypto Basic, JP Morgan aurait déposé la marque en juillet 2020. Il serait donc plus judicieux d’observer le mode de développement du portefeuille JP Morgan face au marché qui pourrait être le plus volatile possible de l’histoire. Prenons l’exemple de cette forte volatilité qui a suivi l’effondrement du deuxième plus grand exchange de cryptomonnaie au monde.

Par ailleurs, notez bien qu’en août 2021, la banque américaine JP Morgan avait commencé à autoriser à ses clients, l’investissement dans des fonds de cryptomonnaie. Il s’agissait autrefois, d’un service proposé par le New York Digital Investment Group qui est une société d’investissement en cryptomonnaie. Par conséquent, cette décision était déjà prise bien avant son expansion continue sur le marché des monnaies virtuelles.

Cependant, l’initiation et le développement du portefeuille JP Morgan sont des éléments qui prouvent que ce marché continue son ascension. Reconnaissons tout simplement qu’en fin de compte, l’une des plus grandes banques les plus réputées de l’Amérique en termes d’actifs adopte désormais les devises numériques.

La société JP Morgan prévoit un avenir meilleur pour ses clients

Le géant bancaire prévoit de fournir à ses clients, des transferts électroniques de devises virtuelles à travers un réseau informatique mondial. La marque JP Morgan couvre aussi l’échange de cryptomonnaie, sans oublier le traitement des paiements en cryptomonnaies.

Bien qu’un système de paiement de type Bitcoin soit disponible depuis 2013, la marque a encore déposé un brevet pour un système de paiement Peer-to-Peer (P2P) qui a pour boussole, la blockchain. Cette année, la plus grande banque américaine avance l’idée selon laquelle, elle lancerait un portefeuille numérique permettant aux utilisateurs d’opter pour des identifiants d’identité numérique dans diverses applications de la DeFi et du metaverse.

Par la suite, JP Morgan a effectué sa toute première transaction DeFi qui a été rendue pratique grâce à l’Autorité Monétaire de Singapour (MAS). Pendant JP Morgan s’emportait par l’idée de faire de la cryptomonnaie une partie de son activité, Jamie Dimon qui est un ancien PDG de la banque, reste un passionné des critiques sur le Bitcoin.

Comme rapporté par U.Today, ce dernier a récemment décrit le Bitcoin comme « sale » et « cher ». Dimon est un acteur qui a du mal à appréhender l’idée pour laquelle les cryptomonnaies ont une valeur. Le plus surprenant est que ce dernier possède une vision étonnamment optimiste sur la blockchain, la technologie qui sous-tend les principaux actifs numériques comme le Bitcoin.

Le géant bancaire d’origine américaine JP Morgan continue son ascension dans le secteur des cryptomonnaies. Ce dernier montre son idée d’explorer différents produits via les dépôts de marques. Dans cette perspective, l’institution a enregistré une marque auprès de l’office des brevets et marques des États-Unis, l’USPTO pour « JP MORGAN WALLET ». Il cherche de ce fait, à offrir un portefeuille crypto pour l’échange et le transfert des devises numériques. Cette demande a été fructueuse, car elle a été accordée par l’USPTO le 15 novembre.

Par conséquent, le développement a été approuvé dans un tweet du 21 novembre par l’univers des jetons non fongibles (NFT) et avocats des marques sous licence du metaverse, Michael Kondoudis. D’après Kondoudis, la marque de portefeuille pour les cryptomonnaies telle que le Bitcoin couvre aussi le traitement des paiements en cryptomonnaies, les comptes chèques numériques et bien d’autres services financiers.

Les percées de JP Morgan dans la blockchain

Comme cité ci-haut, la banque explorait autrefois, la technologie blockchain et comment l’intégrer à ses services. JP Morgan, aux côtés de deux autres banques avait donc prévu prendre part à un projet de l’autorité monétaire de Singapour dont la visée était de piloter des cas d’utilisation d’actifs numériques et de la finance décentralisée.

Au cours de la même période, le prêteur s’est de plus en plus axé sur la surveillance des développements dans l’univers metaverse, tandis que la banque cherche à mettre à niveau et à moderniser ses opérations commerciales. Par la suite, une partie de ce développement a vu la banque prendre contrôle sur la start-up de paiement californienne Renovite Technologies dans la perspective d’augmenter la vitesse de livraison de ses offres de paiement dans le cloud.

Par ailleurs, nombre de sociétés de finance traditionnelles se préparant à intégrer l’espace des cryptomonnaies ont connu une croissance remarquable ces derniers mois malgré la faillite du FTX et les turbulences du marché baissier. À titre d’exemple, le géant des paiements Visa (NYSE : V) a également déposé une marque de portefeuille cryptographique en octobre aux côtés d’un brevet pour la transformation de la monnaie fiduciaire physique en une version numérique.

Parmi les autres sociétés qui suivent les mêmes pas que JP Morgan, on peut citer Américain Express (NYSE : AXP) ainsi que la Bourse de New York. La vision de ces dernières est d’améliorer leurs activités tout en faisant face à une nouvelle clientèle.