Accueil Monnaies Quelle est la monnaie indonesienne ?

La roupie indonésienne

La roupie indonésienne (IDR) est l’unité monétaire de l’Indonésie depuis le 2 novembre 1949, soit quatre ans après l’indépendance du pays qui était jusque-là une colonie néerlandaise.

Au départ, la roupie indonésienne évolue en fonction du dollar américain à une parité de 1 USD pour 3,8 IDR. Cependant, dans un contexte de très forte inflation, le gouvernement est rapidement contraint d’opérer des dévaluations successives de la monnaie nationale. De telles dévaluations sont monnaie courante sous le régime de Soeharto (1968-1998). Cependant, ces dévaluations successives furent profitables pour l’économie du pays puisqu’il a avantagé l’agriculture exportatrice indonésienne par rapport à ses concurrents internationaux.

A partir de l’été 97, l’Indonésie est touchée à son tour par la crise monétaire asiatique, crise qui est renforcée dans le pays par les profondes faiblesses de l’économie. Durant les dix années qui ont précédé la crise, la roupie indonésienne était ancrée au dollar, moyennant une dévaluation de 3 à 5% par an afin de compenser le différentiel d’inflation. A partir du mois d’août 97, la roupie indonésienne est victime d’attaques spéculatives sur le marché des changes que les autorités peinent à contrer. Dans un premier temps, les autorités décident de laisser flotter la devise et de consacrer plus de 10 milliards de dollars de réserve de change afin de venir en aide à la roupie. A cela, il fallait aussi ajouter un relèvement important des taux d’intérêt par la banque centrale. En vain. Au début de l’année 97, le rapport roupie indonésienne/dollar US était de 2400 roupies pour un dollar contre 3000 roupies pour un dollar en septembre 97 avant de passer à plus de 5000 roupies à la fin de l’année 97. Sur l’année 97, la roupie indonésienne subit ainsi une dépréciation de plus de 50% par rapport au billet vert. Le début de l’année 98 s’annonce tout aussi mal puisque les autorités n’ont pas la confiance des marchés en dépit des efforts entrepris pour mettre en œuvre le programme de réforme du FMI. Ces doutes influent sur le cours de la roupie qui passe le seuil de 10 000 roupies pour un dollar le 8 janvier 1998, la dépréciation de la monnaie nationale se poursuivant dans les mois qui suivirent.

Ce n’est qu’en 2001 que la banque centrale indonésienne parvient à rétablir la stabilité de la devise nationale qui s’affiche toutefois encore assez faible sur le marché des changes. Cet affaiblissement fut accentué par la crise des subprimes qui a conduit à une dépréciation du cours des matières premières agricoles et à un repli sur le dollar. Les différentes interventions de la banque centrale afin de défendre la roupie indonésienne se soldent, durant cette période, par des échecs cuisants.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

1 Commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

Pourquoi Solana baisse 5 cryptos à acheter
Crypto-monnaies

Pourquoi Solana baisse ? 5 cryptos à acheter pour couvrir ses pertes

Autres informations financières

Minu et Jasmycoin surperforment les memecoins tandis que ces 3 meme tokens offrent les APY les plus élevés

Avec la santé affichée par le marché des cryptos, certaines pépites réalisent déjà de belles performances dans la crypto-sphère. C’est le cas de Minu et Jasmy Coin qui séduisent actuellement les investisseurs.  Minu (MINU) Minu est un memecoin à thème canin récemment émis sur la Binance Smart Chain. Il met en avant une dApp qui...

Crypto-monnaies

Découvrez le calculateur de staking et 5 cryptos pour un APY jusqu’à 1000 %

Le staking consiste à immobiliser des cryptos pour soutenir le fonctionnement d’un réseau blockchain, en échange de récompenses. C’est une stratégie d’investissement très prisée dans le secteur des cryptos notamment avec des rendements intéressants. Découvrez ce nouvel outil qui peut vous permettre d’optimiser et de parfaire votre staking crypto. Calculateur staking crypto : qu’est-ce que...

évasion fiscale
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

L’évasion fiscale des multinationales : une fuite qui paraît sans fin…

Crypto-monnaies

Sora : Et si Sam Altman avait raison ? Worldcoin monte en flèche +186,81 %

meilleure crypto de Solana
Crypto-monnaies

Les experts désignent la crypto phare de l’écosystème de Solana en pleine explosion

Sponsorisé

Une nouvelle inscription du Scorpion Casino (SCORP) est sur le point de se concrétiser, et les investisseurs spéculent sur la bourse sur laquelle elle pourrait avoir lieu