La Kuna croate

    0
    233

    La Kuna est l’unité monétaire de la Croatie. Son nom signifie martre et se prononce «kouna ». La Kuna fut déjà utilisée en Slavonie au Moyen-Age à partir de 1018 puis de 1260 à 1380. La devise disparait ensuite pour ne réapparaitre qu’en 1941 au sein de l’Etat indépendant de Croatie. Elle est abondamment utilisée par les partisans croates antifascistes durant la Seconde guerre mondiale. Puis, la kuna est retirée de la circulation début juillet 1945 afin d’être remplacée par le dinar qui est à l’origine la devise de la Serbie puis de toute la Yougoslavie de Tito. A l’époque, un dinar représentait environ 40 kunas.

    A la suite de l’indépendance auto-proclamée de la Croatie vis-à-vis de la Yougoslavie héritée du dictateur Tito, la kuna fut de nouveau établie comme devise en mai 1994. Pendant une période intermédiaire, le dinar yougoslave était encore utilisé. A l’époque, 1000 dinars représentaient une kuna.

    Dès son retour, la kuna est étroitement liée à la devise la plus forte d’Europe, c’est-à-dire la devise allemande. Une fois l’arrivée de l’euro en 1999, la banque centrale croate cherche à éviter de trop fortes fluctuations de la kuna sur le marché des changes vis-à-vis de la nouvelle devise. Ainsi, à partir de 2005, la kuna a seulement évolué entre 4% à la hausse ou à la baisse vis-à-vis de l’euro. Le cours de la kuna est donc plutôt stable sur la période 2005 début 2010 puisque 100 euros s’échangeaient entre 710 KRK et 751 HRK selon des sources officielles. La crise économique et financière de 2008 n’a pas changé fondamentalement la donne.

    La kuna devrait progressivement être remplacée par la monnaie unique européenne une fois que la Croatie aura rejointe l’Union Européenne puis la zone euro. Le pays est candidat officiellement depuis 2003. Pour l’instant, aucune date n’a été avancée concernant son adhésion, des tensions existants encore avec la Slovénie qui bloque une accélération du processus.