Le yen japonais

    0
    243

    Le yen (JPY) est la monnaie officielle du Japon depuis sa création en novembre 1870 afin de remplacer le Ryo.

    La devise japonaise est l’une des monnaies les plus échangées du marché des changes. Elle est notamment abondamment utilisée par les investisseurs dans les opérations de carry trade afin de financer à faible coût leurs achats de devises. En effet, la banque centrale japonaise a pour coutume, depuis les dernières années, de maintenir des taux extrêmement faibles par rapport aux autres banques centrales des pays développés.

    Outre son atout en tant que devise à faible taux d’intérêt, le yen est aussi une des trois valeurs refuge du marché des changes, aux côtés du dollar américain et dans une certaine mesure du franc suisse. En période de forte aversion pour le risque, les investisseurs ont tendance massivement à se reporter sur le yen afin de préserver leurs avoirs.

    Le taux de change du yen est surveillé de très près par les autorités nippones qui n’hésitent pas à intervenir massivement sur le marché des changes via la banque centrale afin de limiter l’appréciation de la devise nationale vis-à-vis de l’euro et du dollar. L’objectif des autorités est surtout de préserver la compétitivité des industries exportatrices nippones qui sont à l’origine de la croissance économique. Toutefois, il est fort approprié de souligner l’inefficacité dans les faits des interventions massives de la banque centrale sur le marché des devises.

    La crise de la dette des Etats en Europe en 2010 a soulevé de nombreuses questions concernant le yen. En effet, certains analystes se sont penchés sur la situation économique et financière du pays et ont souligné leurs craintes pour l’avenir. La dette du Japon atteint 200% du PIB, soit nettement plus que la dette de la Grèce alors que le pays connait une situation inquiétante. Il ne réussit pas sur le long terme à ressortir de la déflation et surtout fait face à une véritable crise sociale qui pourrait se répercuter sur le reste de l’économie en raison du vieillissement de la population. Certains experts craignent qu’une crise de la dette souveraine ne survienne à terme, pouvant entraîner une nette dégringolade du yen. Afin d’éviter un tel scénario, le gouvernement japonais a pris conscience de la nécessité d’une restructuration financière.