Accueil Comment fonctionne l’imposition des primes des médaillés Olympiques ?
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Comment fonctionne l’imposition des primes des médaillés Olympiques ?

fiscalité athlètes

Quels régimes fiscaux pour nos sportifs  Qu’en est-il des primes de nos athlètes olympiques et paralympiques ? 

Dans environ un an, du 26 juillet au 11 août 2024, se dérouleront à Paris les 33 èmes Jeux Olympiques, et paralympiques du 8 au 17 juillet 2024. Ce sera n’en doutons pas l’occasion pour nos athlètes de briller et de rapporter de belles médailles. Mais les médailles ne sont pas la seule récompense allouée aux vainqueurs, les athlètes médaillés perçoivent aussi des primes, ainsi que leurs coachs et les équipes d’encadrement. Or le régime fiscal des sportifs est un peu compliqué, dans la mesure où ils peuvent opter pour des régimes fiscaux qui sont assez différents.

Régime fiscal de la déclaration contrôlée :

Quand ils sont soumis au régime de la déclaration contrôlée (catégorie des bénéfices non commerciaux, en abrégé : B.N.C.), les sportifs peuvent opter pour une base d’imposition égale à la moyenne des bénéfices de l’année d’imposition et des deux ou quatre années précédentes (rappel : bénéfice = recettes – dépenses déductibles). 

Même s’ils ont le statut de sportifs salariés, ils peuvent, de la même manière, opter pour une moyenne triennale ou quinquennale de leurs salaires, diminués des frais professionnels déductibles, tels qu’ils ressortent de l’article 84 A du Code général des impôts (CGI). 

Ce régime d’imposition établi sur une moyenne de plusieurs années résulte de l’application de l’article 100 bis du code précité, qui ne s’applique pas qu’aux sportifs puisqu’il intéresse également les œuvres littéraires, scientifiques et artistiques.

Régime de la retenue à la source de 15% (art. 182 B du CGI) :

Pour ce régime trois conditions cumulatives doivent être remplies :

  • Le débiteur des sommes en cause exerce une activité en France ;
  • Les sommes sont versées à une personne physique qui relève de l’impôt sur le revenu et qui n’a pas en France d’installation professionnelle permanente ;
  • Il doit s’agir de sommes entrant dans quatre sortes de catégories, dont, s’agissant des sportifs, des sommes y compris les salaires, qui correspondent à des prestations sportives fournies ou utilisées en France.

Il existait antérieurement un autre régime de retenue à la source (également de 15%) qui était visé à l’article 182 C du code précité, et qui a été abrogé.

Régime fiscal des primes exceptionnelles d’Etat :

Jeux Olympiques obligent, outre l’espoir de nos champion, de remporter une médaille et de passer à la postérité en inscrivant leur nom dans l’Histoire du sport, comme  ce sera on l’espère pour eux le cas en 2024 à Paris, la France verse à chaque médaillé une prime exceptionnelle et dans ce domaine, elle se montre le pays le plus généreux avec ses athlètes ; comme en 2012 à Londres,ou encore à Tokyo, les médaillés d’or percevront en effet une prime, revalorisée, et qui sera de 65 000 euros, ceux d’ argent recevront 25 000 euros tandis que les médaillés de bronze auront 15 000 euros. Il en sera de même pour les sportifs engagés aux Jeux Paralympiques, qui se dérouleront dans la suite des précédents, ainsi que les équipes d’entraîneurs, coachs etc.

Les primes exceptionnelles versées par l’État aux sportifs médaillés aux Jeux olympiques et paralympiques ainsi qu’à leurs entraîneurs seront soumises à l’impôt sur le revenu et, afin d’éviter que l’impôt en résultant soit trop lourd, l’année de la récompense, le montant pouvant être réparti sur 4 ans.

Pour que la facture fiscale soit plus facile à régler, la loi n°2015-1785 du 29 décembre 2015 – art. 80   a en effet instauré un dispositif d’étalement sur quatre ans de l’imposition des primes versées aux médaillés olympiques et paralympiques ainsi qu’à leurs entraîneurs, tel que prévu par l’article art.163-0 A ter du Code précité.

Cet étalement est optionnel et applicable sur demande expresse de l’’intéressé, qui peut ainsi demander à ce que, pour l’établissement de son impôt sur le revenu, le montant de la prime versée soit réparti par parts égales sur l’année au cours de laquelle cette somme a été perçue et sur les trois années suivantes.

Seules les primes olympiques et paralympiques versées par l’État et/ou par les fédérations sportives délégataires au profit des sportifs ou de leur encadrement sont concernées par ce régime d’étalement, car les autres rémunérations des sportifs, comme celles qui leur sont versées par les clubs, sponsors, etc… sont expressément exclues de ce dispositif.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

1 Commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Dans la filière fiscale, je suis particulièrement compétent et formaté pour la fiscalité des entreprises et des particuliers, le contrôle fiscal et son assistance, les conseils aux entreprises et aux particuliers, le traitement des contentieux suite aux contrôles fiscaux, l'assistance aux vérifications de comptabilité informatisées (compétence informatique particulière dans le traitement des données), mais apte à défendre de la même manière un contrôle fiscal des particuliers (contrôle sur pièces, ou un examen contradictoire de la situation fiscale personnelle d'ensemble; impositions directes locales: taxe d'habitation, taxes foncières), je suis également compétent dans une autre spécialité mal connue, y compris de beaucoup d'avocats, les évaluations domaniales de valeurs vénales et de valeurs locatives d'immeubles, évaluations des indemnisations en matière d'expropriations pour cause d'utilité publique, et leurs contentieux (au sein de l'Agence France Domaine en qualité de Chargé de mission, évaluateur et commissaire du gouvernement devant le Juge de l'expropriation et devant les SAFER).

Ma carrière administrative m'a valu d'exercer dans pratiquement tous les domaines du droit fiscal, y compris international, au sein de plusieurs Grandes Directions Nationales (ex-DSGI aujourd'hui DRESG ; DNVSF, en liaison avec Bercy, puis dans une Grande Direction Régionale de contrôles fiscaux, la DIRCOFI Centre-Val de Loire). 

Plus que mes compétences techniques très étendues, ma personnalité s'est toujours distinguée par une exigence de rigueur, mon adaptabilité, l'esprit d'analyse et de synthèse, le pragmatisme, la créativité, réactivité, curiosité, l'aisance relationnelle et en équipe, la vitesse de compréhension et d'exécution, le goût de l'initiative, des responsabilités et de la négociation. J'aurais pu par exemple intégrer un cabinet spécialisé, pour assurer la défense des intérêts des clients dans les domaines précités. J'aurais tout aussi bien pu travailler en "back office" en défense et recours des contribuables vérifiés, sur études des dossiers, ou les assister pendant les vérifications. Mes principaux hobbies sont : musique, art en général et littérature en particulier, étant auteur publié, et je suis également intéressé par l'activité de rédacteur.

Mes compétences fiscales et "para-fiscales" sont des plus étendues : juridiques (droit civil, fiscal et pénal découlant du fiscal, et droit de l'urbanisme + droit administratif, public et constitutionnel).

Aujourd'hui à la retraite, je reste actif en qualité d'auto-entrepreneur, en matière de conseils et défense en fiscalité des particuliers uniquement, et secondairement conseil dans les activités liées à l'écriture. Mon site web professionnel est https://www.cdjf-casav.com, où je réponds aux contribuables (ou écrivains) qui me sollicitent (mes tarifs et honoraires y sont clairement mentionnés).

Dernières Actualités

Faille de FTX : Sam Bankman-Fried attendu devant la chambre américaine des représentants
Crypto-monnaies

SBF profite de son séjour en prison pour promouvoir Solana

Sponsorisé

Predict-To-Earn excite la communauté Crypto, des milliers de personnes se précipitent pour investir dans la prévente de Green Bitcoin (GBTC)

La prévente de Green Bitcoin (GBTC) a attiré une attention considérable dans la communauté des crypto-monnaies, en grande partie en raison de son approche innovante pour générer des profits grâce aux prévisions de prix du bitcoin et de l’accent mis sur la durabilité environnementale. À mesure que la prévente gagne du terrain et attire davantage...

Bonk, Shiba Inu et Dogecoin connaissent des hausses paraboliques autour de 40 - Quels memecoins vont exploser ensuite
Crypto-monnaies

Bonk, Shiba Inu et Dogecoin s’envolent de 50% : quels seront les prochains memecoins à exploser ?

Alors que le marché des crypto-monnaies est en ébullition, avec notamment le Bitcoin (BTC) qui se rapproche de son ATH de 69 000 $, les memecoins sont pris d’assaut par les investisseurs. En effet, BONK, Shiba Inu et Dogecoin connaissent chacun une hausse parabolique autour de 40% au cours des dernières 24 heures. Dans le même...

Les investisseurs achètent ces 7 cryptos sans réfléchir
Crypto-monnaies

Les investisseurs achètent ces 7 cryptos sans réfléchir pour faire x10

Sponsorisé

Le Casino Scorpion (SCORP) se démarque des autres casinos en ligne en atteignant un nouveau jalon lors de sa prévente

Bitcoin bondit de 10 , Green Bitcoin dépasse le million de dollars - Quels seront les prochains achats des traders - Actufinance
Crypto-monnaies

Bitcoin, bientôt un ATH à 70 000 dollars ! Les investisseurs FOMO aussi ces 5 cryptos

usdc
Actualité économique, Banque, Crypto-monnaies, Economie numérique, Vie politique

Les stablecoins enregistrent un ATH depuis 2022, l’USDC renait de ses cendres