Accueil Crédit impôt emploi d’un salarié à domicile et ses restrictions
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Crédit impôt emploi d’un salarié à domicile et ses restrictions

Emploi d’un salarié à domicile : le crédit d’impôt correspondant est strictement encadré 

De récentes réponses ministérielles concernant le portage de repas et l’accueil familial montrent que le champ d’application du crédit d’impôt pour emploi d’un salarié à domicile est strictement défini. 

Le crédit d’impôt pour emploi d’un salarié à domicile est un dispositif qui permet de bénéficier d’un avantage fiscal égal à 50% des dépenses engagées pour l’emploi d’un salarié qui rend des services au domicile du contribuable ou à celui d’un ascendant. Ces services peuvent être de nature ménagère, familiale, administrative, sociale ou éducative. Ils doivent être réalisés dans le cadre d’une activité déclarée ou agréée par l’Etat.

Ainsi, les sommes versées au titre de l’emploi direct d’un salarié ou du recours à une association, une entreprise ou un organisme agréés pour les services à la personne définis par le Code du travail et rendus à la résidence du contribuable ouvrent droit, sous certaines limites et conditions, à un crédit d’impôt sur le revenu (article 199 sexdecies du code général des impôts), mais certaines dépenses sont exclues du crédit d’impôt, même si elles sont liées à des services rendus à domicile. C’est le cas des frais de portage de repas et des frais d’intermédiation entre un accueillant familial et un contribuable. L’administration a précisé la portée de telles restrictions.  

Portage de repas à domicile : crédit d’impôt que si dans le cadre d’un ensemble de services :

pour ouvrir droit au crédit d’impôt, les services doivent en principe être rendus à la résidence du contribuable, mais la loi admet cependant que certains services rendus à l’extérieur de la résidence du contribuable soient regardés comme des services fournis à la résidence, lorsqu’ils sont compris dans un ensemble de services souscrit par le contribuable incluant des activités effectuées à la résidence. Il en est ainsi, notamment, des services de livraison de repas à domicile, qui ouvrent droit au crédit d’impôt à condition d’être compris dans un ensemble de services.

portage de nourriture et impôt

Si une entreprise de portage de repas à domicile récemment créée ne peut pas encore proposer d’autres services à la résidence du contribuable, les dispositions de l’article 199 sexdecies du même code (CGI), trouvent à s’appliquer, n’étant pas envisagé de revenir, pour les activités en cause, sur l’exigence de l’intégration dans un ensemble de services (Rép. Minist. Houlié : AN 18 avril 2023 n° 4441).

Frais d’intermédiation entre un accueillant familial et un contribuable : exclus du crédit d’impôt :

L’accueil familial est un dispositif permettant à une personne âgée et/ou handicapée d’être accueillie au domicile d’une personne rémunérée pour cette prestation.

Même si l’accueil familial ne constitue pas en lui-même une activité de service à la personne visée par le code du travail et que l’accueillant familial n’est ni un salarié du contribuable, ni une association, une entreprise ou un organisme agréé pour les services à la personne, l’administration admet toutefois que le contribuable accueilli puisse bénéficier du crédit d’impôt au titre de la rémunération qu’il verse à l’accueillant familial (rémunération journalière des services rendus, majorée le cas échéant de l’indemnité de congé et de l’indemnité de sujétions particulières).

Mais cette mesure ne s’étend pas aux dépenses engagées par un bénéficiaire de l’accueil familial au titre du recours à un organisme tiers permettant la coordination et la mise en œuvre d’un séjour en accueil familial. La rémunération d’une activité d’intermédiation entre un accueillant familial et un contribuable recherchant un accueillant familial n’ouvre pas droit au crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile (Rép. Minist. Corneloup : AN 18 avril 2023 n° 3334 ; Rép. Burgoa : Sén. 20 avril 2023 n° 3520).

De telles dépenses ne peuvent être déduites des impôts. Cependant, il reste possible d’essayer d’optimiser sa fiscalité en vérifiant la possibilité de bénéficier d’autres dispositifs tels que :

  • la réduction d’impôt pour dons aux associations, en cas de versement de sommes à une association qui assure le portage de repas ou l’intermédiation entre un accueillant familial et un contribuable
  • la réduction d’impôt pour souscription au capital de PME, en cas d’investissement dans une entreprise qui propose des services de portage de repas ou d’intermédiation entre un accueillant familial et un contribuable
  • la réduction d’impôt pour dépenses de dépendance, pour une personne âgée ou handicapée qui a recours à un accueillant familial ou à un service de portage de repas
Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Dans la filière fiscale, je suis particulièrement compétent et formaté pour la fiscalité des entreprises et des particuliers, le contrôle fiscal et son assistance, les conseils aux entreprises et aux particuliers, le traitement des contentieux suite aux contrôles fiscaux, l'assistance aux vérifications de comptabilité informatisées (compétence informatique particulière dans le traitement des données), mais apte à défendre de la même manière un contrôle fiscal des particuliers (contrôle sur pièces, ou un examen contradictoire de la situation fiscale personnelle d'ensemble; impositions directes locales: taxe d'habitation, taxes foncières), je suis également compétent dans une autre spécialité mal connue, y compris de beaucoup d'avocats, les évaluations domaniales de valeurs vénales et de valeurs locatives d'immeubles, évaluations des indemnisations en matière d'expropriations pour cause d'utilité publique, et leurs contentieux (au sein de l'Agence France Domaine en qualité de Chargé de mission, évaluateur et commissaire du gouvernement devant le Juge de l'expropriation et devant les SAFER).

Ma carrière administrative m'a valu d'exercer dans pratiquement tous les domaines du droit fiscal, y compris international, au sein de plusieurs Grandes Directions Nationales (ex-DSGI aujourd'hui DRESG ; DNVSF, en liaison avec Bercy, puis dans une Grande Direction Régionale de contrôles fiscaux, la DIRCOFI Centre-Val de Loire). 

Plus que mes compétences techniques très étendues, ma personnalité s'est toujours distinguée par une exigence de rigueur, mon adaptabilité, l'esprit d'analyse et de synthèse, le pragmatisme, la créativité, réactivité, curiosité, l'aisance relationnelle et en équipe, la vitesse de compréhension et d'exécution, le goût de l'initiative, des responsabilités et de la négociation. J'aurais pu par exemple intégrer un cabinet spécialisé, pour assurer la défense des intérêts des clients dans les domaines précités. J'aurais tout aussi bien pu travailler en "back office" en défense et recours des contribuables vérifiés, sur études des dossiers, ou les assister pendant les vérifications. Mes principaux hobbies sont : musique, art en général et littérature en particulier, étant auteur publié, et je suis également intéressé par l'activité de rédacteur.

Mes compétences fiscales et "para-fiscales" sont des plus étendues : juridiques (droit civil, fiscal et pénal découlant du fiscal, et droit de l'urbanisme + droit administratif, public et constitutionnel).

Aujourd'hui à la retraite, je reste actif en qualité d'auto-entrepreneur, en matière de conseils et défense en fiscalité des particuliers uniquement, et secondairement conseil dans les activités liées à l'écriture. Mon site web professionnel est https://www.cdjf-casav.com, où je réponds aux contribuables (ou écrivains) qui me sollicitent (mes tarifs et honoraires y sont clairement mentionnés).

Dernières Actualités

instant casino juventus football
ACTUALITÉS

Instant Casino s’allie à la La Vieille Dame – Juventus !

memecoin AI explose
ACTUALITÉS

Les memecoins « AI » explosent : MemeAI, CorgiAI, WiernerAI

Alors que le memecoin fever bat son plein, de nouveaux projets afin de se démarquer, embarquent des fonctionnalités innovantes. C’est le cas de Meme AI et de Wiener AI qui attirent actuellement les crypto-enthousiastes avec leurs fonctionnalités d’IA. Meme AI (MEMEAI) : créez et vendez des memes grâce au Meme AI Generator Le memecoin MEME...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Les memecoins Ethereum explosent, WienerAI est le prochain x100 ?

Les memecoins Ethereum explosent alors que l’approbation des ETF ETH est sur le point d’être annoncée par la SEC. Les memecoins Ethereum reviennent en force Alors que les memecoins Solana étaient les stars depuis le début de ce bull market, le récent pump de +700 dollars de l’Ethereum en une journée aura relancé la machine...

crypto learn to earn
ACTUALITÉS

Cette prévente crypto BRC-20 explose les 1,5 million de dollars

3 cryptos à suivre avant que le BTC n'atteingne 75500
ACTUALITÉS

Les 3 cryptos à suivre avant que le Bitcoin n’atteigne 75 500 dollars

taxes et fraude
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Quid des dérives fiscales du fichier FICOVIE

Pump de 25 % - est-il trop tard d'acheter PEPE
ACTUALITÉS

PEPE grimpe encore de 25 % – Est-il trop tard pour acheter PEPE ?