Accueil L’action Paulienne en fiscalité, c’est quoi ?
ACTUALITÉS

L’action Paulienne en fiscalité, c’est quoi ?

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

L’action paulienne est une procédure judiciaire qui permet à un créancier de poursuivre un débiteur qui tente d’échapper de manière frauduleuse à son obligation de règlement, soit en se rendant insolvable, soit en aggravant son endettement. Elle est définie par l’article 1341-2 du Code civil. Comment se définit-elle exactement ?

Définition de l’action paulienne

L’action paulienne est une action exercée par un créancier afin de déclarer inopposable un acte d’appauvrissement que le débiteur a commis en fraude de ses droits. L’acte d’appauvrissement est un acte qui dépouille le patrimoine d’un bien sans contrepartie suffisante (exemples : un acte de disposition à titre gratuit, une vente à un prix inférieur à la valeur réelle) ou qui, sans aliéner un bien, diminue fortement la valeur du patrimoine. Quelles sont les conditions pour que l’action paulienne soit constituée ?

Conditions de l’action paulienne

La créance doit être certaine, au moins dans son principe, au jour de l’acte frauduleux et au jour où le juge statue sur l’action (dette soustraite par un acte onéreux ou gratuit du patrimoine du débiteur en fraude des droits du créancier). 

De plus, le créancier doit subir un préjudice, et l’acte d’appauvrissement réalisé par le débiteur doit le placer dans l’impossibilité de désintéresser le créancier.

En outre le créancier doit prouver l’élément matériel constitutif de la fraude du débiteur par tous moyens :

l’organisation d’une insolvabilité au moins apparente du débiteur au jour de l’acte délictueux (1ère Civ, 5 décembre 1995, Bull. n° 443) 

mais l’évolution jurisprudentielle de la Cour de cassation vers l’absence de nécessité d’une insolvabilité du débiteur rend « l’action paulienne » recevable, même en cas de solvabilité du débiteur : 

« l’action paulienne est recevable, même si le débiteur n’est pas insolvable, dès lors que l’acte frauduleux a eu pour effet de rendre impossible l’exercice du droit spécial dont disposait le créancier sur la chose aliénée, s’agissant de la vente ou de la donation d’un bien » (3ème Civ, 6 octobre 2004, pourvoi n°03-15.392) ;

« l’action paulienne peut être accueillie indépendamment de toute exigence d’insolvabilité du débiteur lorsque l’acte critiqué rend frauduleusement inefficace un droit particulier dont est investi le créancier sur des biens particuliers de celui-ci » (1ère Civ, 8 avril 2009, pourvoi n° 08-10.024).

Le créancier doit prouver l’élément intentionnel de la « fraude paulienne », quoique l’évolution jurisprudentielle réduise désormais cette condition à la simple connaissance qu’avait le débiteur, du préjudice causé au créancier

La fraude paulienne n’implique donc plus nécessairement une intention de nuire, mais peut ne résulter que de la seule connaissance que le débiteur avait du préjudice causé au créancier. C’est ce qu’il résulte des dispositions de l’article 1341-2 du code précité, sous condition qu’il soit établi que le débiteur avait connaissance de la fraude (Com, 14 novembre 2000, Bull. n° 173). S’agissant d’une donation (acte gratuit), on citera entre autres l’arrêt Com, 14 novembre 2000 Bull. n° 173, 1ère Civ, 16 mai 2013.

 Alors, qu’en est-il en droit fiscal ?

L’action paulienne en droit fiscal

En droit fiscal, l’administration peut exercer l’action paulienne si un contribuable organise son insolvabilité pour échapper au paiement de ses impôts. Par exemple, si un contribuable donne la nue-propriété d’un immeuble alors qu’il a reçu une proposition de rectification de l’administration fiscale en vue d’impôts supplémentaires, l’administration fiscale peut exercer l’action paulienne afin que la donation lui soit déclarée inopposable.

La finalité de « l’action paulienne » n’est pas de faire revenir le bien ainsi détourné dans le patrimoine du débiteur, mais de permettre la saisie entre les mains de celui qui en est devenu propriétaire frauduleusement : le créancier agit comme si l’acte n’existait pas à son encontre ; il peut donc agir directement auprès du tiers concerné pour recouvrer le montant qui lui est dû, en saisissant le bien comme dans le cas précité.

Ainsi, et malgré les protestations du commerçant qui prétendait à la fois n’avoir pas eu conscience de frauder le Fisc en agissant ainsi, et être demeuré solvable, la Cour de cassation, chambre commerciale du 1er juillet 2020 n° 18-12683 a rejeté l’argumentaire dudit commerçant, au motif que la condition d’insolvabilité (ou de solvabilité) ne pouvait plus être invoquée, mais surtout que l’intéressé ne pouvait pas prétendre n’avoir pas eu conscience de léser l’administration fiscale, alors même qu’il avait reçu d’elle plusieurs notifications de redressements pour un montant total de 129 265 euros.

Ayant donc bien eu connaissance du préjudice causé à celle-ci, « l’action paulienne » exercée par le Fisc était en tous points conforme à la loi, la donation du commerçant à sa fille de 10 ans n’étant pas « opposable » à l’administration, qui pouvait ainsi parfaitement saisir le bien immobilier en vue de sa vente forcée !

Conclusion

L’action paulienne est donc un outil juridique important pour les créanciers, y compris l’administration fiscale, pour lutter contre les tentatives de fraude par les débiteurs. Cependant, son utilisation nécessite de remplir certaines conditions et de prouver la fraude du débiteur.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Dans la filière fiscale, je suis particulièrement compétent et formaté pour la fiscalité des entreprises et des particuliers, le contrôle fiscal et son assistance, les conseils aux entreprises et aux particuliers, le traitement des contentieux suite aux contrôles fiscaux, l'assistance aux vérifications de comptabilité informatisées (compétence informatique particulière dans le traitement des données), mais apte à défendre de la même manière un contrôle fiscal des particuliers (contrôle sur pièces, ou un examen contradictoire de la situation fiscale personnelle d'ensemble; impositions directes locales: taxe d'habitation, taxes foncières), je suis également compétent dans une autre spécialité mal connue, y compris de beaucoup d'avocats, les évaluations domaniales de valeurs vénales et de valeurs locatives d'immeubles, évaluations des indemnisations en matière d'expropriations pour cause d'utilité publique, et leurs contentieux (au sein de l'Agence France Domaine en qualité de Chargé de mission, évaluateur et commissaire du gouvernement devant le Juge de l'expropriation et devant les SAFER).

Ma carrière administrative m'a valu d'exercer dans pratiquement tous les domaines du droit fiscal, y compris international, au sein de plusieurs Grandes Directions Nationales (ex-DSGI aujourd'hui DRESG ; DNVSF, en liaison avec Bercy, puis dans une Grande Direction Régionale de contrôles fiscaux, la DIRCOFI Centre-Val de Loire). 

Plus que mes compétences techniques très étendues, ma personnalité s'est toujours distinguée par une exigence de rigueur, mon adaptabilité, l'esprit d'analyse et de synthèse, le pragmatisme, la créativité, réactivité, curiosité, l'aisance relationnelle et en équipe, la vitesse de compréhension et d'exécution, le goût de l'initiative, des responsabilités et de la négociation. J'aurais pu par exemple intégrer un cabinet spécialisé, pour assurer la défense des intérêts des clients dans les domaines précités. J'aurais tout aussi bien pu travailler en "back office" en défense et recours des contribuables vérifiés, sur études des dossiers, ou les assister pendant les vérifications. Mes principaux hobbies sont : musique, art en général et littérature en particulier, étant auteur publié, et je suis également intéressé par l'activité de rédacteur.

Mes compétences fiscales et "para-fiscales" sont des plus étendues : juridiques (droit civil, fiscal et pénal découlant du fiscal, et droit de l'urbanisme + droit administratif, public et constitutionnel).

Aujourd'hui à la retraite, je reste actif en qualité d'auto-entrepreneur, en matière de conseils et défense en fiscalité des particuliers uniquement, et secondairement conseil dans les activités liées à l'écriture. Mon site web professionnel est https://www.cdjf-casav.com, où je réponds aux contribuables (ou écrivains) qui me sollicitent (mes tarifs et honoraires y sont clairement mentionnés).

Dernières Actualités

Le lancement des ETF Ethereum marque-t-il une nouvelle ère crypto - AF
Actualité économique, ACTUALITÉS, Bourse et économie, Crypto-monnaies, Economie numérique

Le lancement des ETF Ethereum marque-t-il une nouvelle ère crypto?

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Base: un nouveau projet gaming sur le L2, par des ex de Coinbase

Base, lancée par Coinbase en août 2023, rencontre un vif succès. Des anciens membres de Coinbase viennent d’annoncer une levée de fonds destinée à développer des jeux sur la blockchain de Layer-2. Une levée de fonds de 21 millions de dollars L’écosystème Base ne cesse de grandir. NPC Labs, une start-up fondée par trois anciens...

ACTUALITÉS

Les mineurs Bitcoin revendent massivement, quelle est la suite ?

Mt Gox et les mineurs ont revendus massivement avec un Bitcoin atteignant les 68k dollars. Quelle est la suite ? Vente de Mt Gox et des mineurs Les mineurs Bitcoin et la société Mt Gox ont profité de l’effervescence de l’industrie pour prendre des profits. Les mineurs ont d’ailleurs revendus plus de 170% de leurs...

meme coi ai en prévente
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Plus que 8 jours pour participer à la prévente du meme coin IA WienerAI

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Le nouveau meme coin JO The Meme Games (MGMES) passe la barre des 220 000 dollars en seulement cinq jours de prévente

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Les mèmecoins $DELON et $MAGAFI en tendance sur le marché – Des gains respectifs de 92 360 % et 5 705 %

Top 3 meme cryptos à suivre cette semaine MEW, TURBO, MGMES
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Top 3 meme cryptos à suivre cette semaine