Assurance : Comparateur et Guide Complet pour Souscrire en 2021

0
0

Pour une voiture, pour son habitation, pour préparer ses vieux jours ou pour sécuriser son foyer de manière générale, le système de l’assurance permet à des millions d’utilisateurs de pouvoir dormir sur leurs deux oreilles. Nous verrons ensemble au fil de l’article les différentes assurances qu’il est possible de souscrire. Si certaines sont à vocation de protection et de mutualisation du risque, d’autres, à l’instar de l’assurance vie sont de véritables instruments de placement.

Au travers de ce guide, nous vous donnerons aussi quelques conseils et avis pour choisir la meilleure assurance en fonction de vos besoins, via un comparateur d’assurance. Il sera aussi question de donner des fourchettes de prix pratiquées pour chaque prestation, bien que celles-ci puissent être fondamentalement différentes pour chaque type de contrat. Nous verrons également les droits et les devoirs de l’assureur comme de l’assuré, notamment en ce qui concerne les contrats (rétractation ou résiliation du contrat d’assurance). Il sera aussi question d’analyser comment souscrire une assurance en ligne.

Quels sont les différents types d’assurances ? Comparateur 2021

Dans cette partie, nous allons voir ensemble les différents types d’assurance, ce que chaque contrat couvre ainsi que les modalités de souscription. Voici notre comparatif de l’assurance en France en cette année 2021.

Assurance habitation

Voyons dans un premier temps le contrat multirisques habitation, son fonctionnement, ses couvertures et son coût.

Qu’est ce qu’une assurance habitation ? Qu'est ce qu'une assurance habitation ?  

L’assurance habitation, aussi dénommée comme “assurance multirisques habitation” (MRH) est une couverture pour vous protéger des aléas qui pourraient intervenir sur votre lieu d’habitation. Cela recoupe des éléments comme les dégâts des eaux, les inondations, les incendies ou encore les catastrophes naturelles.

La loi encadre d’ailleurs les motifs de couverture au titre d’un contrat MRH. L’assureur doit par exemple couvrir à la fois l’extérieur comme les biens se situant à l’intérieur de l’habitation. L’assurance habitation doit par ailleurs permettre à l’assuré de bénéficier d’une assurance responsabilité civile qui couvre financièrement votre risque en cas de dommages physiques causés à des tiers. Comme la chute d’une tuile de votre toiture par exemple.

Bon à savoir : La notion de responsabilité civile ne couvre pas les cas d’intentionnalité.

Via la souscription à d’autres options, il est possible d’étendre la couverture d’une assurance habitation. Ou même d’étendre le plafond des couvertures. Mais cela aura un impact sur le montant de la facture.

Assurance habitation : quel coût ? 

Difficile d’établir une fourchette précise en ce qui concerne l’assurance habitation. Le montant de la prime à régler dépend de très nombreux paramètres comme :

  • La superficie du bien
  • Sa localisation
  • Le montant des biens à assurer à l’intérieur de l’habitation

En règle générale, pour des biens standards, on retiendra une fourchette allant de 15 à 30 euros par mois. Avec des disparités régionales. Il est par exemple en moyenne moins couteux de s’assurer en Bretagne (245 € en moyenne par an) qu’en Corse (435 € en moyenne par an). Ces montants peuvent rapidement exploser selon le type de bien à assurer.

Comment souscrire à une assurance habitation ? 

La plupart des organismes proposent dorénavant une souscription en ligne. Dans le cadre de l’assurance habitation, il faudra alors créer un dossier et renseigner un certain nombre d’informations. A la fois sur votre situation personnelle mais aussi sur le logement à assurer.

D’après notre comparateur d’assurance habitation effectué, Luko propose une solution simple, rapide et efficace pour assurer son habitation à moindres frais. La gamme Luko se distingue de la concurrence par plusieurs choix d’assurance habitation avec :

  • La formule “Minimum Légal” qui contient uniquement les garanties obligatoires
  • La formule “Minimum Légal Plus” incluant des garanties essentielles
  • Esprit en paix” qui inclura la formule “Minimum Légal Plus” et une assistance dédiée
  • La formule “Protection optimale” pour couvrir au mieux le risque habitation
  • La formule “Propriétaire non occupant”

Avec cette gamme, il est plus facilement possible de souscrire au contrat d’assurance habitation le plus adapté à votre situation.

L’assurance automobile

Il existe également une large gamme d’offres pour assurer son automobile. Sur le marché, on voit même aujourd’hui fleurir des offres encore plus spécialisées pour des véhicules comme les camping-car.

Qu’est ce qu’une assurance automobile ?Qu'est ce qu'une assurance automobile ?

L’assurance auto est l’une des assurances les plus utilisées par les français. Il faut dire qu’avec un parc automobile en circulation estimé à plus de 38 millions de véhicules, la demande ne manque pas. De plus, contrairement à l’assurance habitation qui est seulement obligatoire pour le locataire, l’assurance automobile est systématiquement obligatoire.

Comme pour tout type d’assurance, il existe des contrats d’assurances qui vous protègeront plus ou moins. On retient d’ailleurs souvent les formules  au tiers ou tout risque. Depuis quelques années, on voit aussi se démocratiser les assurances à la carte. Il est alors souvent question de s’assurer sur un nombre de kilomètres parcourus à l’année. Quelle que soit la formule (au tiers ou tout risque), l’assurance automobile inclut nécessairement une garantie de responsabilité civile.

Assurance automobile : quel coût ? 

La aussi, les coûts peuvent sensiblement varier. En fonction de nombreux paramètres comme le modèle de véhicule, sa puissance, le nombre de kilomètres parcourus à l’année, le type d’utilisation, votre lieu d’habitation, l’endroit ou le véhicule est garé la nuit. L’expérience du conducteur, ses éventuels antécédents sur la route ainsi que la formule choisie seront aussi des paramètres qui feront varier sensiblement la note.

Avec des critères minimalistes et un usage réduit, il est possible de trouver une assurance automobile dès 15 euros par mois. En moyenne, pour une utilisation standard, s’assurer au tiers revient entre 400 et 500 euros par an. Pour les assurances tous risques, le coût moyen est quant à lui plus proche de la barre des 800 euros. D’autres solutions intermédiaires affichent des prix entre ces deux bornes.

Comment souscrire à une assurance auto ? 

Comme au sujet de l’assurance habitation, il est possible de souscrire à un contrat auto en ligne ou en se rendant en agence. Il sera alors question d’évaluer le montant de la police en fonction des paramètres évoqués précédemment. Mais le mieux est toujours d’utiliser un comparateur assurance auto pour y voir plus clair.

Pour souscrire à une assurance auto, Leocare est un interlocuteur de choix après avoir fait un comparateur des assurances auto. Avec une offre à partir de 17,50 € par mois pour la formule au tiers. La formule Tiers +, incluant notamment la couverture contre le bris de glace est proposée à partir de 23 euros par mois. Une offre tout risque est également proposée chez Leocare. Avec la possibilité de créer un dossier en ligne et de manière rapide.

Assurance moto 

Pour les conducteurs à deux (ou trois) roues plutôt qu’à quatre, il existe aussi des assurances spécifiques.

Qu’est ce qu’une assurance moto ?

Qu'est ce qu'une assurance moto ?

Une assurance moto se décline aussi autour de plusieurs formules. Comme pour l’assurance automobile, il est possible de souscrire un contrat moto au tiers ou tout risque. Des formules intermédiaires existent également.

Une assurance moto, même au tiers, doit disposer d’une garantie responsabilité civile. C’est une obligation légale qu’ont tous les assureurs qui proposent ce genre de produits. Via l’ajout de garanties complémentaires, il sera possible de mieux se couvrir contre le risque.

Assurance moto : quel coût ? 

Comme pour chaque type d’assurances, un contrat de couverture moto prendra en compte un certain nombre de paramètres. La cylindrée de la moto, l’expérience de l’assuré et son comportement en tant qu’assuré. D’autres variables comme la présence ou non d’un garage pourront avoir un effet sur le montant de sa police d’assurance.

En 2018, le prix moyen d’une assurance moto en France était de 470 € par an. Soit environ l’équivalent d’une assurance au tiers pour une automobile. Si la valeur à assurer est en principe plus basse, le taux de sinistre est plus important concernant les véhicules à deux ou trois roues.

Comment souscrire à une assurance moto ? 

Souscrire à une assurance moto peut se faire en ligne, par téléphone ou en se rendant physiquement dans les locaux d’un assureur. Pour établir un devis au plus proche de votre situation et de votre besoin, l’assureur effectuera alors un bilan avec vous. Il s’agira alors de préciser vos données personnelles (profil de l’assuré, usage qui sera fait du véhicule, antécédents de conduite…) afin d’obtenir une tarification propre à votre demande.

Vous pouvez tester différents outils de comparateur assurance moto pour déterminer la meilleure assurance auto pour vous. Par exemple, concernant les assurances moto, Leocare est aussi un interlocuteur de choix. Avec de nombreuses formules et une tarification proposée à partir de 15 euros par mois pour l’assurance moto au tiers. L’assurance Leocare comporte, entre autres, l’assistance 0 km ainsi que 5 périodes d’hivernage de 150 jours.

Assurance maladie 

Avant toute chose, il est important de différencier deux éléments : le régime obligatoire ainsi que les complémentaires santé. Pour traiter de l’assurance maladie, nous nous focaliserons sur les complémentaires santé.

Qu’est ce qu’une complémentaire santé ?

Qu'est ce qu'une complémentaire santé ?

Une complémentaire santé, aussi appelée “mutuelle” a vocation à compléter les remboursement du régime obligatoire.

La complémentaire santé sert à obtenir un remboursement sur les opérations de la vie courante (consultation chez le médecin), mais aussi et surtout pour des prestations qui sont peu couvertes par l’organisme de sécurité sociale (semelles orthopédiques, soins dentaires ou même les consultations avec dépassement d’honoraires).

Certaines consultations comme celles chez un ostéopathe ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale et le régime obligatoire. Les complémentaires santé pourront vous rembourser une partie ou la totalité de ces consultations, selon la formule choisie. Contrairement à une assurance auto ou moto, souscrire à une complémentaire santé n’est pas obligatoire. Cela reste néanmoins vivement conseillé.

Complémentaire santé : quels coûts ?

Les coûts dépendent évidemment encore une fois de la couverture choisie. Pour les frais de santé, le taux de remboursement est toujours indiqué en pourcentage. Une couverture à 200 % sur un acte médical signifie que vous pouvez prétendre à des remboursements de 2 fois le tarif de convention pour cet acte.

D’autres éléments comme le statut (salarié ou non salarié), le revenu ou l’âge sont aussi pris en considération dans le calcul des cotisations d’une mutuelle. En regroupant toute sa famille au sein de la même mutuelle, il est possible de réaliser des économies substantielles. En moyenne, le prix d’une mutuelle santé est compris entre 20 et 100 € par mois.

Comment souscrire à une complémentaire santé ? 

La souscription à une complémentaire santé est en réalité assez simple. Elle peut s’effectuer en ligne ou physiquement auprès d’un conseiller d’une agence. L’offre sur les complémentaires santé est très dense et la concurrence est très présente entre les différents acteurs de ce secteur.

Avant de souscrire, il est évidemment très important de prendre en compte ses dépenses de santé. Il n’est pas nécessaire de souscrire à une mutuelle offrant des conditions de remboursement très intéressantes sur les montures de lunettes si vous n’avez pas de lunettes. Après avoir choisi la formule adéquat, il conviendra de fournir à votre nouvelle mutuelle plusieurs documents afin de finaliser votre inscription. Un comparateur assurance santé sera alors pour vous d’une aide précieuse afin d’y voir plus clair.

Assurance retraite

Si la retraite inclut le régime général et les complémentaires, nous nous focaliserons ici uniquement sur l’épargne retraite.

Qu’est ce qu’une assurance retraite ?

Qu'est ce qu'une assurance retraite ?

L’assurance retraite fonctionne selon des principes analogues à l’assurance-vie. Dans le sens ou elle est souscrite comme un produit d’épargne pour le futur. Il s’agit en l’occurrence pour le souscripteur de verser un capital à plusieurs échéances et / ou à investir dans des placements financiers.

Lorsque le souscripteur arrive à la retraite, le capital est versé sous forme de rente mensuelle ou en une seule fois. L’objectif de ce type de contrats est alors de s’assurer un complément de retraite.

Les contrats pour une couverture retraite sont différenciés selon plusieurs éléments comme  :

  • Le statut du travailleur : employeur, salarié, cadre
  • Son secteur d’activité : fonction publique, entreprises privées, professions libérales

Assurance retraite : quels coûts et quels gains ? 

Le rapport entre le coût et le gain dépend de plusieurs paramètres. Notamment le montant des cotisations effectuées pendant la vie active du néo-retraité ainsi que les produits dans lesquels il a investit.

En règle générale, comme pour l’assurance vie, il est profitable d’établir un profil de risque pour l’épargne retraite. Selon le degré d’aversion au risque, le capital placé ira dans des produits à capital garanti. Offrant au passage des rendements plus faibles mais plus sécurisants. Il convient de calculer l’ensemble des éléments de manière exhaustive : le montant qui sera perçu au titre de la retraite ainsi que le montant nécessaire pour assurer un complément. Après avoir déterminé le complément nécessaire, il pourra être question des produits sur lesquels investir.

Comment souscrire à une assurance retraite ? 

La souscription à l’assurance retraite se fait tout au long de la carrière du néo-retraité. En effet, pendant l’ensemble de sa carrière, le travailleur cotisera à différents organismes qui lui permettront de toucher un capital.

De nombreux organismes assureurs ou bancaires proposent des formules d’assurance retraite. Via son entreprise, le salarié peut aussi avoir accès à un PER (plan d’épargne retraite) et plusieurs produits différenciés. Il sera par exemple possible d’abonder le compte dans l’année et d’y déposer, le cas échéant, les primes de participation et d’intéressement de l’entreprise.

N’hésitez pas à avoir recours à un comparateur assurance retraite afin de trouver l’offre faite pour vous.

Assurance animaux

Voyons à présent ce qu’est l’assurance animaux, qui permet de couvrir ses animaux de compagnie en cas d’imprévu.

Qu’est ce qu’une assurance animalière ?

Qu'est ce qu'une assurance animalière ?

La couverture animalière fonctionne de la même manière qu’une complémentaire santé pour un homme ou une femme. Il s’agit de souscrire à un contrat qui donnera lieu au remboursement de certains frais. Notamment les frais de vétérinaire. Ce dispositif de protection permettra aux souscripteurs de mieux se couvrir face aux risques d’imprévus.

Selon les couvertures choisies, il sera possible d’assurer son animal de compagnie contre les maladies et / ou les accidents. Au sein des garanties, on retrouvera un volet responsabilité civile et un volet santé. Contrairement à l’assurance automobile ou moto, souscrire à une assurance animalière n’est pas obligatoire.

Assurance animalière : quel coût ? 

Ils peuvent être très variables. Tout dépend de l’animal que vous souhaitez couvrir ou de ses particularités (chien guide d’aveugle par exemple). Selon les soins à couvrir, l’âge de l’animal, le montant de la police d’assurance pourra osciller du simple au décuple. Il est possible de trouver des contrats pour moins de 5 euros par mois pour un chat ou un chien. D’autres offres affichent des prix parfois supérieurs à 50 euros par mois. Mais avec une gamme de prestations couvertes beaucoup plus large et des plafonds de remboursement bien plus élevés.

Comment souscrire à une assurance animalière ? 

Tout se passe souvent en ligne. Selon le prestataire, il est aussi parfois possible de souscrire en agence. Vous pouvez tester différents outils de comparateur assurance animaux pour déterminer la meilleure assurance pour votre animal.

Avec Otherwise, par exemple, si vous avez un chien ou un chat, les formules proposées pourront facilement vous convenir. Avec un devis en seulement quelques minutes, la souscription aux services Otherwise est très facile. Parmi les bons points pour Otherwise, il s’agit d’une des rares assurances à rembourser le trop-perçu de cotisations. Les délais de remboursement sont eux aussi très courts. De plus, le groupe Otherwise propose parfois des offres promotionnelles avec 2 mois gratuits pour toute souscription à un contrat pour votre animal de compagnie.

Assurance voyage

Depuis la crise sanitaire de Mars 2020, l’assurance voyage revêt un intérêt d’autant plus grand pour de nombreux voyageurs, sous fond d’incertitudes.

Qu’est ce qu’une assurance voyage ?

Qu'est ce qu'une assurance voyage ?

Il en existe une multitude différentes. Certaines couvriront des voyages de quelques jours alors que d’autres serviront de couverture pour des voyages au long courts de plusieurs mois et sur plusieurs continents. L’assurance voyage pourra même aussi couvrir un semestre d’étude à l’étranger.

Une assurance voyage peut vous couvrir à la fois avant le voyage (en cas d’annulation), pendant celui-ci (besoin d’un rapatriement) ou encore après (aide ménagère ou perte de bagages). Avec votre carte bancaire, vous disposez aussi parfois d’une assurance qui peut couvrir vos déplacements. En règle générale, les cartes bancaires vous couvriront uniquement pour des voyages courts.

Bon à savoir : Les assurances voyages ne couvrent parfois pas les frais médicaux aux Etats-Unis et au Canada. Pour cela, il est parfois nécessaire de souscrire à des options couvrants ces localisations. Ces options sont parfois chers, étant donné les prix pratiqués pour les actes médicaux.

Assurance voyage : quel coût ? 

Le coût est également variable. Il dépendra de plusieurs facteurs comme :

  • La durée du voyage
  • Le lieu du voyage
  • Le motif du séjour ou du voyage
  • Les plafonds de remboursement
  • Les couvertures inclues dans le contrat

Certaines formules d’assurance permettent de s’assurer pour un prix d’environ 2 euros par jour. Notamment pour les voyages longs. D’autres formules sont facturées au forfait. Il est alors possible de trouver des assurances voyages pour quelques dizaines d’euros. Celles offrant le plus de couverture sont facturées parfois plusieurs centaines d’euros.

Comment souscrire à une assurance voyage ? 

Plusieurs possibilités. Il est souvent possible de souscrire auprès de l’organisme via lequel vous voyagez (compagnie aérienne pour les billets d’avion, tour opérateur). D’autres organismes spécialisés proposent d’assurer votre voyage. Comme pour tous les autres types d’assurance, il est possible de souscrire en agence ou bien en ligne.

Vous pouvez tester différents outils de comparateur assurance voyage pour déterminer la meilleure assurance de voyage pour vous. Chez Global Health, vous pourrez trouver toute une gamme de produits pour s’assurer en toute circonstance en tant qu’expatrié. L’offre Global Health se déploie selon trois gammes : Essential, Special et Exclusive. Chacune de ces offres propose des couvertures plus ou moins importantes à choisir en fonction de ses besoins. La solution Global Health vous permet d’obtenir un devis en seulement quelques minutes.

Assurance obsèques

Pour leurs funérailles, près de la moitié des français laissent des instructions à leurs proches. Ils sont aussi près de 4 millions à disposer d’une couverture obsèques.

Qu’est ce qu’une assurance obsèques ? 

Qu'est ce qu'une assurance obsèques ? 

La couverture obsèques permet de déléguer la gestion de la cérémonie dans un moment douloureux pour les proches d’un défunt. Via ce type d’assurance, il s’agit de provisionner un capital qui sera débloqué par l’organisme à la mort du souscripteur. Cette provision servira à régler les frais d’obsèques.

De plus, en règle générale, via une convention obsèques, il est possible de libeller ses volontés pour la cérémonie (crémation ou enterrement, choix des fleurs, transport, choix du cercueil).

Assurance obsèques : quel coût ? 

Il revient au souscripteur de définir le capital qui sera débloqué à sa mort. Le coût pour assurer ses obsèques dépend en grande partie du montant défini de ce capital. En moyenne, les dépenses pour une cérémonie sont de l’ordre de 3 000 à 4 000 €.  

Comment souscrire à une assurance obsèques ? 

Il est possible de souscrire à ce type d’assurance sous plusieurs formes :

  • Via un versement unique : il s’agit alors de verser le capital dédié en un seul versement
  • Via des versements temporaires : la méthode consiste à verser les sommes au fur et à mesure (1 fois par mois ou par an par exemple). Cette seconde méthode convient à de jeunes séniors qui souhaitent commencer à constituer le capital dans la durée et sans trop puiser dans leurs économies
  •  Par des versements viagers : Par cette méthode, il s’agit de définir un capital et d’y verser de l’argent mensuellement jusqu’à sa mort. Cette méthode est à conseiller pour les souscripteurs déjà très âgés. En effet, l’argent est investit à fonds perdus.

Les modalités de souscriptions peuvent quant à elle s’effectuer en ligne, par téléphone ou en se rendant physiquement auprès d’un prestataire. La quasi totalité des grands groupes d’assurance proposent une couverture obsèques.

Assurances sur un prêt 

Les polices d’assurances peuvent aussi couvrir un organisme du remboursement d’un prêt.

Qu’est ce qu’une assurance sur un emprunt ? 

Qu'est ce qu'une assurance sur un emprunt ? 

Que ce soit pour contracter un prêt immobilier, un prêt étudiant, un crédit personnel ou toute sorte de crédit à la consommation, il est possible de souscrire à un assurance sur un prêt. Cette assurance aura pour rôle de prendre le relais sur le remboursement des mensualités restantes, en cas de défaut de paiement de l’emprunteur.

Selon les modalités du contrat, l’assurance sur un prêt pourra couvrir des situations telles que :

  • Le décès
  • Les accidents entrainant une invalidité permanente et totale (IPT)
  • Les accidents entrainant une incapacité temporaire et totale de travail (ITT)
  • D’autres paramètres comme la perte d’un emploi

Assurance pour garantir un prêt : quel coût ? 

Le coût est variable selon plusieurs paramètres comme :

  • La qualité de votre dossier et le risque de défaut qu’il comporte pour l’organisme prêteur
  • La somme empruntée
  • Le type de prêt contracté
  • L’échéance de remboursement
  • La mise en place de clauses diverses (différé de remboursement par exemple).
  • Les cas de figure couverts par la police d’assurance

Les montants des prêts peuvent être très différents, c’est pourquoi il est impossible d’établir une fourchette représentative. En règle générale, plus votre profil sera considéré comme risqué et plus le montant de l’assurance sera élevé. En proportion du montant du prêt.

Comment souscrire à une assurance emprunteur ? 

Souscrire à une assurance sur un crédit à la consommation ou à une protection sur un prêt immobilier peut se faire de deux manières. La première consiste à en prendre une auprès de l’organisme prêteur. Mais il est également possible de souscrire à un contrat chez un tiers. Selon les associations de consommateurs comme l’UFC que choisir, cette deuxième méthode est souvent plus avantageuse.

Lorsque l’on emprunte, le choix de l’assurance nécessite aussi d’utiliser un comparateur d’assurance crédit. En effet, les tarifs pratiqués peuvent sensiblement varier. A titre d’exemple, sur un prêt de 200 000 € sur 20 ans, la couverture peut facilement chiffrer jusqu’à près de 20 000 €. Il est donc essentiel de chercher à trouver l’assureur le moins cher, dont l’un est sans nul doute Kreditiweb.

Assurance vie

L’assurance vie fonctionne selon des principes différents. A l’inverse d’un contrat multirisques habitation ou automobile, il ne s’agit pas d’un passif et d’un poste de dépenses mais bien d’une solution d’épargne. Comme pour l’assurance retraite.

Qu’est ce qu’une assurance vie ?

Qu'est ce qu'une assurance vie ?

Ce contrat permet plusieurs choses : épargner, transmettre son patrimoine ou encore sécuriser sa retraite. Plusieurs types de contrats sont disponibles, présentant des risques et des optiques de rendement différenciés. Selon son objectif (épargne pour la retraite, optimisation fiscale ou transmission de son patrimoine par exemple), on ne souscrit pas aux mêmes contrats, ni forcément via les mêmes supports. Dans le cadre d’une assurance vie, il est demandé de désigner un ou plusieurs bénéficiaires du contrat en cas de décès du souscripteur.

Selon plusieurs critères comme la date d’ouverture du contrat, la date des versements, l’âge du souscripteur ou encore le lien unissant le bénéficiaire et le souscripteur, les frais de succession sur l’assurance vie pourront être nuls.

Assurance vie : quels rendements espérer ? 

Il est important d’opérer la distinction entre les assurances vies libellées en fonds euros et celles en unités de compte. Dans le premier cas, le capital de l’épargnant est garantie. Dans le second, ce n’est pas le cas. Si les unités de compte restent fixent, elles s’ajustent au gré des marchés financiers.

Pour l’année 2019, les meilleures assurances-vie en fonds euros offraient des rendement de l’ordre de 2,5 à 3 %. Avec une moyenne de rendement aux alentours de 1,5 %. Pour les contrats en unités de compte, les rendements sont beaucoup plus fluctuants.

Comment souscrire à une assurance vie ? 

Il est possible de souscrire une assurance vie auprès de plusieurs organismes : banque, mutuelles et évidemment compagnies d’assurance. L’offre est très large et il sera possible de souscrire physiquement ou bien en ligne.

Vous pouvez tester différents outils de comparateur assurance vie pour déterminer la meilleure assurance vie selon vos besoins et objectifs de placement. Par exemple, sur Mon Petit Placement, il est possible de souscrire une assurance vie en quelques clics en fonction de son profil. La plateforme répertorie 4 profils de risque différents : volontaire, énergique, ambitieux et intrépide pour le portefeuille le plus risqué. Elle offre par ailleurs une large gamme de produits d’investissements.

Qu’est-ce qu’une assurance ?

Si ce principe se décline sur de nombreux biens comme la voiture, son domicile, elle s’applique également aux personnes ou aux animaux. La fourniture d’un service peut aussi faire l’objet d’une souscription à une assurance.

Définition de l’assurance

Définition de l’assurance

Que ce soit pour assurer sa voiture, sa résidence secondaire, ses prochaines vacances ou encore son chien, l’assurance permet de protéger le souscripteur contre le risque. Il s’agit alors de faire cotiser un grand nombre de personnes pour mutualiser le risque. Le système de l’assurance fonctionne précisément sur le principe d’un grand nombre d’adhérents.

La définition de Joseph Hermer, juriste français et professeur reste aujourd’hui tout à fait appropriée malgré son siècle d’existence. On retrouve souvent cette définition du concept d’assurance. Il s’agit d’une “opération par laquelle une partie, l’assuré, se fait promettre moyennant une rémunération (la prime ou cotisation) pour lui ou pour un tiers, en cas de réalisation d’un risque, une prestation par une autre partie, l’assureur, qui prenant en charge un ensemble de risques, les compense conformément aux lois de la statistique »

L’assurance, comment ça marche ? 

L’idée d’assurance est basée sur la bonne cartographie d’un risque. Le fonctionnement du principe d’assurance nécessite par ailleurs un certain nombre de souscripteurs pour en garantir l’efficacité.

Comment fonctionne une assurance ? 

Comme nous venons de le voir, elle a pour grand objectif la mutualisation du risque. Ainsi, plus le nombre d’assurés est important, plus la police d’assurance à régler par assuré sera faible. L’autre alternative consiste, si le nombre de souscripteurs augmente, à avoir de meilleures garanties pour un même prix donné.

Pour fixer un prix, l’assureur doit pouvoir correctement cartographier le risque. De sa probabilité de survenir jusqu’à son impact sur la société. Avant la crise sanitaire, les assureurs incluaient déjà dans leurs modèles, la probabilité de survenance d’une pandémie. Malheureusement, un risque systémique touchant l’ensemble de la population est plus difficilement quantifiable qu’un évènement localisé. L’indemnisation généralisée est aussi rendue impossible en ce qui concerne les risques systémiques.

Souscrire à une assurance, quels avantages ? 

Par l’effet du nombre, souscrire à une assurance revêt de nombreux avantages. Voyons en ensemble quelques-uns.

Vivre plus sereinement 

C’est en quelque sorte la proposition de valeur de chaque assureur. En échange d’une cotisation, l’assureur vous permet d’être plus serein quant à d’éventuels problèmes qui pourraient survenir.

Que ce soit pour votre habitation, votre moyen de transport ou même pour les animaux, il existe un certain nombre d’assurances. Certains protègent même la casse ou le vol de votre smartphone. En ce sens, l’assurance a un véritable rôle de sécurisation de votre patrimoine.

Ne pas mettre sa situation financière en péril 

Ne pas mettre sa situation financière en péril 

Ce point rejoint d’une certaine manière le premier. Ne pas mettre sa situation financière en péril peut aussi contribuer pour le souscripteur d’un contrat d’assurance à vivre plus sereinement.

Dans le cadre d’un accident de voiture causant des dommages matériels importants, l’assurance permettra à l’assuré de se dégager du paiement d’une somme importante. De même lors d’un séjour prolongé à l’hôpital : une bonne couverture santé permettra d’être couvert sur une partie des frais.

Constituer un capital 

C’est particulièrement le cas de l’assurance vie, de l’assurance retraite ou encore des contrats obsèques. Dans les trois cas, il s’agit en effet de constituer un capital soit pour préparer sa retraite et sa succession ou encore pour déléguer la gestion de la cérémonie de décès à ses proches. La constitution de ce capital peut se faire progressivement, par des versements réguliers ou par des versements plus importants et moins réguliers.

Dans le cadre d’une assurance vie, le ou les bénéficiaires pourront même, selon conditions, être exemptés de droits de succession. En contractant une assurance vie chez Mon Petit Placement, il est possible de souscrire à des produits d’investissement tout à fait adaptés à votre situation.

Souscrire à des produits couvrant parfaitement ses besoins 

L’offre en matière d’assurance est de plus en plus large. Les assureurs ont aussi très bien compris que les offres de plus en plus demandées étaient des offres totalement adaptables. De fait, année après année, il est possible de trouver encore plus facilement des contrats d’assurances presque entièrement personnalisés.

Dans le cadre d’une souscription à une assurance habitation, Luko offre la possibilité de choisir plusieurs formules et de totalement personnaliser son contrat habitation. 

L’assurance, pour qui ? 

Il existe autant de produits d’assurance qu’il existe de profils. En règle générale, un profil peu averse au risque aura tendance à minimiser les garanties et les couvertures de son assurance. A l’inverse, les profils plus averses au risque auront tendance à prendre un maximum de couvertures.

Si pour certains cas de figure s’assurer est optionnel, la législation l’impose parfois. C’est par exemple le cas pour les conducteurs. L’article L-211-1 du Code des Assurances impose l’assurance à tout véhicule terrestre à moteur. En effet, circuler sur la voie publique en France nécessite obligatoirement la souscription à une assurance. Même cas de figure lorsqu’il s’agit d’une assurance habitation pour un locataire.

Comment résilier son assurance ?

Savoir comment résilier une assurance interpelle de nombreux assurés. Les modalités sont parfois différentes en fonction du contrat et de ce qu’il couvre.

Les motifs de résiliation anticipée 

Les motifs de résiliation anticipée 

Plusieurs motifs peuvent permettre la résiliation anticipée d’une assurance. C’est par exemple le cas d’un déménagement, d’un mariage, d’un départ en retraite ou encore d’un changement professionnel majeur.

Pour résilier, l’assuré devra alors faire part de l’évènement à l’organisme assureur dans un délai de 3 mois à compter de la réalisation de l’évènement. Il est par ailleurs nécessaire que la nouvelle situation implique directement une modification de la couverture du risque. Par exemple, dans le cas d’un déménagement, l’assurance habitation qui couvre votre habitation n’a en effet plus lieu d’être. Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est fortement conseillé d’adresser une lettre de résiliation à son assurance par l’envoi d’une lettre recommandée. Lorsque la demande de résiliation est justifiée, celle-ci prend effet le mois suivant la réception de la lettre par l’assureur. Les montants collectés au titres d’échéances futures doivent alors être remboursés par l’assureur à l’assuré. Ces cas de figure sont couverts par l’article L113-16 du Code des Assurances.

D’autres cas de figure comme la vente du bien assuré (véhicule notamment) ou encore la perte ou le vol du bien assuré peuvent être des motifs valables de résiliation d’un contrat. De même, après un sinistre, l’assureur peut demander la résiliation d’un contrat. Sous certaines conditions. Dans ce genre de cas, si l’assureur dispose d’autres contrats auprès de cet assureur, il peut en demander la résiliation. Elle prendra effet dans le mois suivant la demande.

Enfin, si la prime d’assurance est majorée, cela peut constituer un motif de résiliation d’un contrat. Attention à bien vérifier l’existence d’une clause de révision dans le contrat.

La résiliation annuelle des contrats 

Légalement, il est tout à fait possible de résilier annuellement un contrat. Pour que la résiliation soit conforme, l’assuré doit aviser l’assureur à minima deux mois avant la date échéance du contrat. A noter que l’assureur est dans l’obligation de notifier à l’assuré la possibilité de résilier son contrat. Il doit le faire au moins jusqu’à 15 jours précédents la fin de la période de résiliation. Soit à minima 2 mois et demi avant l’échéance du contrat. Si il manque à cette obligation, l’assuré peut demander la résiliation du contrat, en vertu de la loi Châtel.

Résilier une assurance vie est aussi tout à fait possible. Cela aura néanmoins des impacts en terme de fiscalité.

Bon à savoir : La grande majorité des contrats d’assurance fonctionnent selon le principe de la tacite reconduction. C’est à dire qu’à l’échéance, si aucune des parties n’a manifestée se désengager, le contrat sera alors reconduit une année supplémentaire.

La résiliation après la première année

Concernant les contrats d’assurance habitation, auto, moto, les complémentaires santé, la loi accorde la possibilité à l’assuré de les résilier sans frais à tout moment après la date du premier anniversaire. Cela prend aussi en compte les assurances qualifiées “d’affinitaires” (extension de garanties) comme les assurances pour les smartphones. La résiliation prendra effet dans un délai de 30 jours à compter de la réception de la demande par l’assureur.

Ces dispositions sont précisées par la loi Hamon. Selon la loi invoquée, il est possible de trouver de nombreux modèles de lettres de résiliation d’une assurance.

Peut-on changer son assurance en cours ?

Peut-on changer son assurance en cours ?Changer son assurance est possible selon certains cas de figure. Comme nous l’avons vu, il est possible sous certains motifs de résilier un contrat d’assurance avant son terme. En cas de déménagement, il est donc possible de résilier son assurance multirisques habitation et en souscrire une nouvelle dans son nouveau logement.

Lorsque vous souhaitez changer une assurance qui est obligatoire, c’est au nouvel assureur de prendre en charge le processus de résiliation de l’ancien contrat. L’ensemble de la procédure doit respecter le principe de la continuité de service. C’est à dire qu’il ne doit pas exister de carence entre l’ancien et le nouveau contrat.

Concernant les prêts immobiliers, la loi Bourquin accorde aussi la possibilité de changer d’assurance emprunteur après la date du premier anniversaire. La seule condition consiste à apporter à l’organisme assureur une proposition concurrente offrant les mêmes niveaux de garantie. Si cela est bien le cas, l’assureur n’est pas en droit de refuser la résiliation du contrat.

Comparatif assurance : Nos 6 conseils pour bien choisir

Pour choisir au mieux, il convient de respecter un certain nombre de points. Cela vous permettra d’éviter les erreurs et de choisir une couverture qui correspond au mieux à vos besoins.

1 – Bien lire les conditions générales de l’assurance

Les cas couverts, ceux qui sont exclus, le montant des franchises à payer, les modalités de déclaration d’un sinistre, les délais pour le remboursement. L’ensemble des paramètres d’un contrat sont à considérer avec attention.

Cela vous évitera les mauvaises surprises lorsque vous aurez à recourir à votre assurance habitation, automobile ou encore à votre assurance animaux.

2 – Savoir choisir en fonction de son besoin 

Concernant les assurances habitation, il est important d’estimer le mobilier à sa juste valeur. Ceci afin de souscrire aux garanties les plus adaptées. Notamment en ce qui concerne les plafonds de remboursement.

Même cas de figure lorsque vous souscrivez à une complémentaire santé. Il est nécessaire de choisir une formule adaptée à vos problématiques de santé. Si vous avez besoin de lunettes de vue, ce paramètre est très important à intégrer. Quand bien même le prix de la mutuelle serait plus élevée.

3 – Ne pas comparer qu’en fonction du prix frais

Le prix est assurément une donnée importante au moment de comparer les offres des assureurs. Néanmoins, cela doit être un paramètre parmi d’autres.

Il est aussi important de garder un œil sur le montant des franchises en cas de sinistre, sur les plafonds de remboursement pour chaque type de sinistre ou encore pour les cas d’exclusion.

Le montant des options additionnelles est aussi un élément à prendre en considération.

4 – Ne pas hésiter à négocier le montant de sa police 

Cela vous permettra souvent de pouvoir économiser des sommes intéressantes chaque année. La négociation est très utile pour obtenir des remises intéressantes sur vos assurances. D’autant plus lorsque vous faites le choix de conserver plusieurs ou la totalité de vos contrats auprès du même organisme.

Bon à savoir : Pour l’obtention d’un prêt immobilier ou d’un prêt personnel, il est souvent possible d’obtenir des meilleures conditions tarifaires si vous regroupez vos assurances chez l’organisme prêteur. Encore faut-il que celui-ci propose des solutions de prêt et d’assurance sur une grande gamme de produits.

5 – Tenir compte du montant des franchises 

Si le montant de la cotisation est une variable importante, elle ne doit pas faire oublier le montant des franchises à payer. La franchise est concrètement la part que l’assureur ne prendra pas à sa charge, quelles que soient les circonstances du sinistre. La notion de responsabilité n’entre pas en ligne de compte dans la notion de franchise.

6 – Utiliser un comparateur assurance 

L’offre est pléthorique dans tous les domaines. Il existe une multitude d’organismes proposant des assurances et une multitude d’offres différentes. Il est donc intéressant de tirer profit de cette situation très concurrentielle. Faire jouer la concurrence vous permettra également de mieux négocier le montant de votre police d’assurance. Pour cela, n’hésitez pas d’avoir recours à un outil de comparatif assurance, qui sont nombreux sur le marché.

Conclusion : quelle assurance me convient ?

Cela va s’en dire, l’assurance adaptée est avant tout celle qui répond le mieux à vos besoins. Chaque situation étant différente, le besoin de couverture peut sensiblement varier d’un individu à l’autre. Si comparer les offres des assureurs est une bonne chose pour trouver l’offre la plus adéquate, il est important de ne pas effectuer cette comparaison sous le seul angle du prix. D’autres variables comme les plafonds de remboursement, les cas couverts et les cas exclus, le montant des franchises, les délais de traitement des remboursements sont aussi des paramètres à prendre sérieusement en considération.

Si la plupart des assurances sont facultatives, la législation peut l’imposer dans certains cas de figure. Comme nous l’avons vu, les locataires d’une habitation sont dans l’obligation de s’assurer, tout comme l’ensemble des usagers de la route. Le Code des Assurances donne aussi de nombreux droits et devoirs aux deux parties d’un contrat d’assurance. Notamment en ce qui concerne la résiliation des contrats.

Aujourd’hui, l’offre d’assurance se démocratise énormément en ligne. Avec de nombreuses solutions digitalisées qui permettent de souscrire un contrat d’assurance vie, un contrat multirisques habitations ou encore une assurance automobile en seulement quelques clics. Avec un degré de personnalisation de l’offre de plus en plus grand. Utiliser un comparateur assurance pourra vous aider à y voir plus clair ; beaucoup existent et sont gratuits donc profitez-en !

Questions fréquentes

Comment payer moins cher son assurance ?

Il est possible de grouper plusieurs assurances auprès du même fournisseur. Cela vous permettra généralement de profiter de conditions tarifaires plus avantageuses. Les comparateurs d'assurance sont aussi des outils qui permettent de réaliser des économies sur tous les contrats.

Qu'est ce que la garantie de responsabilité civile ?

Il s'agit de garantir le remboursement de tierces personnes lorsque vous êtes impliqué dans des dommages. C'est par exemple le cas lors d'un accident de la route.

Complémentaire santé : qu'est ce que le dépassement d'honoraires ?

Il s'agit d'un tarif pratiqué par un professionnel de santé qui est supérieur au Tarif de Convention. Ces dépassements d'honoraires ne sont pas pris en charge pas le régime obligatoire de santé mais peuvent l'être, partiellement ou totalement, par une complémentaire santé.

Mon assureur souhaite modifier mon contrat : en a-t-il le droit ?

Oui. Mais pour que celui-ci soit considéré comme valide, l'assuré doit être d'accord avec les nouveaux termes de ce contrat. C'est par exemple le cas pour la réévaluation du risque pour une couverture habitation lors d'une naissance ou lorsque vos enfants quittent le foyer familial. Cela entrainera aussi souvent, une hausse ou une baisse du montant des cotisations.

Assurance auto et moto : Combien peut on déclarer de conducteurs ?

Tout dépend des modalités de votre contrat. Il en existe une multitude qui offrent la possibilité d'inclure un deuxième conducteur. D'autres contrats permettent d'en ajouter plus. Certains offrent même la possibilité de moduler cette option dans le temps.

Est ce possible d'éviter les franchises ?

Oui, certains assureurs proposent des assurances sans franchise. Ces contrats sont en revanche proposés à des tarifs plus élevés. En règle générale, une assurance avec des franchises élevées présentera un coût de cotisation faible. Et vice versa.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here