Le lev bulgare

    0
    356

    Le lev bulgare (leva au pluriel) est la devise de la Bulgarie depuis 1881 au moment où le pays devient une république autonome de l’Empire ottoman. Son nom signifie en bulgare «lion ».

    A sa création, le lev bulgare est à parité avec le franc français. En 1952, en raison de l’inflation d’après-guerre, les autorités communistes décident une première redénomination qui va en suivre d’autre. Un nouveau lev BGK équivalait à l’époque 100 anciens leva BGJ.

    Une nouvelle dévaluation a lieu en 1962 et le lev resta pendant près de trois décennies assez stables. Cependant, la devise n’était pas convertible et, apparemment, au marché noir, la devise bulgare valait 5 à 10 fois moins qu’officiellement, ce qui souligne les effets de la propagande communiste et la mauvaise gestion du pays par les autorités.

    La chute du mur constitue un tournant aussi pour la Bulgarie. Ainsi, les nouvelles autorités décident de l’adoption d’un nouveau lev en 1999 sur la base de 1000 fois la valeur de l’ancien lev. De plus, cette fois une parité est établie avec le deutsche mark dès 1997.

    Depuis le 1er janvier 1999, le lev est lié à la monnaie unique européenne, remplaçant ainsi la parité avec la devise allemande, au taux de 1,95583 pour un euro. Ce currency board a pour objectif d’assurer la stabilité de la devise bulgare mais aussi de préparer progressivement l’entrée dans la zone euro.

    Le lev bulgare a connu à partir de 2005 une phase d’appréciation face au dollar américain, phase d’appréciation qui a été coupée nette du fait de la crise économique. Ce n’est que depuis quelques mois que le lev a réussi à se redresser sur le marché des changes du fait de l’optimisme des marchés.

    La Bulgarie est membre de l’UE depuis 2007 mais contrairement aux espérances, le pays n’a pas pu intégrer la zone euro en 2009 en raison d’une inflation trop élevée par rapport aux critères de convergence et à une hausse des dépenses publiques du fait de la crise économique et financière. Désormais, officiellement, l’objectif des autorités bulgares est de remplacer le lev en 2012 mais de nombreux experts sont plutôt circonspects, évoquant plutôt la date de 2015.