Le rouble russe

    0
    258

    Le rouble est une devise très ancienne qui est utilisée depuis plus de 800 dans l’Empire russe, puis l’URSS et désormais la Fédération de Russie et d’anciennes entités de l’ex-URSS comme la Transnistrie ou encore les deux républiques séparatistes de Géorgie. Le rouble serait apparu pour la première fois au 13ème siècle dans la ville de Novgorod. A l’époque, il ne s’agissait pas de pièces mais de petits morceaux d’argent. Le rouble connut ensuite une histoire agitée avec une très forte réévaluation à la fin de la Première Guerre mondiale du rouble impérial. De 1919 à 1924, le rouble disparaît avec l’arrivée des «unités soviétiques » qui sont finalement remplacées par le rouble soviétique.

    La fin de la Guerre Froide et la chute de l’URSS marque l’ouverture d’une période chaotique pour le rouble marqué par de très nombreuses dépréciations. La plus importante des dépréciations ont lieu du fait de la crise financière de 1998 qui a beaucoup marqué les esprits en Russie. A ce moment-là, le rouble ne valait presque plus rien et le dollar avait remplacé la devise nationale au marché noir.

    Grâce à des réformes adéquates, le rouble connu une phase de stabilité face à l’euro et au dollar jusqu’en 2009. La banque centrale russe opère un contrôle très strict du cours du rouble, n’hésitant pas à intervenir en cas de nécessité. L’objectif des autorités est d’éviter que le scénario de 1998 ne se reproduise et discrédite une nouvelle fois la Russie. Les efforts de la Russie se traduisent notamment en 2006 par la suppression des dernières limitations au change et aux mouvements de capitaux.

    La crise économique eut une influence très négative sur le rouble à la fin de l’année 2008. En effet, la baisse du prix des hydrocarbures se répercute directement sur le rouble qui perd beaucoup de sa valeur en l’espace de quelques mois. D’octobre 2008 à janvier 2009, la banque centrale russe opère plusieurs dévaluations du rouble sur le marché des changes qui aboutissent à une stabilisation de la devise russe. Cette stabilisation est notamment permise par un retour à la hausse des prix du pétrole et des matières premières. Pour autant, l’industrie russe reste toujours très fragile et en août 2009, un député de la Douma propose une dévaluation de 30 à 40% du rouble afin de relancer la compétitivité, soulignant que seule la dévaluation de 1998 a pu permettre la forte croissance constatée à partir des années 2000. Un tel scénario fut immédiatement rejeté par les autorités politiques.

    La stabilisation du rouble se poursuit en 2009-2010 face au panier «euro-dollar » ce qui a permis aux responsables politiques russes d’afficher leurs ambitions internationales. Le président Medvedev a notamment envisagé d’élever le rouble au rang de devise de réserve internationale au moment où le dollar américain faisait l’objet d’une crise de confiance. Cependant, au préalable, encore faut-il que le rouble passe à un libre flottement sur le marché des changes, objectif qui devrait être atteint en 2011 selon le président de la banque centrale russe, Sergueï Ignatiev.