actu sam bankman fried desormais dans le collimateur des us
Crypto-monnaies

Sam Bankman-Fried désormais dans le collimateur des US

Les autorités américaines et bahamiennes tentent de déterminer la contribution de Sam Bankman Fried dans la disparition de FTX. L’ancien PDG de FTX sera probablement bientôt interrogé par les autorités américaines après avoir déjà été questionné par la police des Bahamas.

Que disent les rapports  ?

Bloomberg a rapporté que Sam Bankman-Fried serait confronté aux questions des États-Unis concernant son implication dans la débâcle de FTX. Normal ! Car de nombreuses entreprises américaines avaient investi dans l’exchange ou possédaient des avoirs auprès de FTX. D’un autre côté, il y a aussi la foule de clients qui attendent de pouvoir récupérer leur argent. L’ancien milliardaire de la cryptomonnaie pourrait alors être extradé vers les États-Unis pour répondre aux interrogatoires des autorités américaines sur sa participation à l’effondrement.

Un effondrement comme celui qui s’est produit avec FTX au cours des deux dernières semaines ne s’est jamais produit auparavant, aussi loin qu’on s’en souvienne — surtout dans le domaine des cryptos. En outre, les autorités devraient garder un œil sur l’ancien PDG pour l’interroger, étant donné qu’il se trouve actuellement aux Bahamas.

Les États-Unis interrogeraient-ils déjà SBF par le biais des autorités des Bahamas  ?

Selon la source, des responsables américains et bahaméens sont en contact, mais uniquement dans la perspective de laisser les US interroger Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX. L’homme de 30 ans fait maintenant l’objet d’une enquête en raison de la faillite de l’entreprise.

Alors qu’ils s’efforcent de déterminer sa participation à la disparition de l’exchange crypto FTX, les autorités policières des deux nations restent simplement en contact fréquent. Ce serait alors, jusque-là, un simple échange d’informations.

Selon l’une de ces sources, Sam Bankman-Fried aurait même collaboré avec des responsables bahaméens. La police locale bahamienne serait officiellement intervenue dans l’enquête sur FTX le samedi : SBF avait alors été interrogé par la police et les régulateurs bahamiens.

Selon Bloomberg, les conversations se poursuivent toujours, mais sont devenues plus sérieuses ces derniers temps. En outre, il est dit que l’interrogatoire vise à déduire son implication dans la disparition de l’entreprise. En clair, était-ce prémédité ? Ou, cela aurait-il pu être évité ? FTX tout entier était-il une arnaque dès le début ? La police cherchera probablement à déterminer s’il y a eu des actes répréhensibles.

C’était à prévoir ! La catastrophe était trop énorme

Ces dernières semaines, la principale nouvelle dans le domaine des cryptomonnaies a été l’effondrement tragique de FTX. Sam Bankman-Fried est donc au cœur de cette foulée de désordres. SBF doit nécessairement rendre des comptes, étant donné les allégations de détournement de l’argent des consommateurs, laissant la plateforme avec des milliards de dettes.

La plateforme d’échange de cryptomonnaies, désormais discréditée, a déposé une demande de mise en faillite en vertu du chapitre 11 des US. En outre, SBF a démissionné de son poste de PDG pendant la même période, avec peu de choses à signaler de sa part, à part quelques tweets. Aucune remarque formelle n’a donc été faite par Bankman-Fried ou ses mandataires.

En outre, il a été dit que l’ancien PDG avait déjà été interrogé par la police des Bahamas le week-end précédent. En revanche, le bureau du procureur américain se penche sur la faillite de la société de trading de cryptomonnaies afin de trouver ses propres solutions.

Bankman-Fried a seulement présenté des excuses à ses clients. Toutefois, il faut avouer que cela n’efface pas ce fiasco.

Le principal avantage de l’interrogatoire des États-Unis devrait être de dissiper tous les doutes concernant la déclaration de Bankman-Fried, selon laquelle il pouvait payer chacun de ses clients sans difficulté.

Était-ce un mensonge après tout ? Pour rappel…

SBF déclarait récemment qu’il ne « désirait » que le bien de ses clients

Depuis la première partie de l’année 2022, le marché des cryptomonnaies a connu des problèmes de liquidité, rendant difficile la prospérité des entreprises. De nombreuses entreprises bien connues — Terraform Labs, Hodlnaut, Celsius, Three Arrows Capital, Voyager, Zipmex et Vauld — ont toutes failli les unes après les autres.

Jusqu’à récemment, FTX, l’une des plus grandes bourses de cryptomonnaies au monde, semblait aller dans la bonne direction. L’empire de SBF, cependant, s’est effondré du jour au lendemain, lorsque l’Exchange a commencé à avoir des problèmes de liquidité. Plus tard, la bourse a déclaré faillite et SBF a quitté son poste de PDG de l’entreprise. SBF décrit ce qui s’est passé avec FTX dans une série de tweets.

Fried a déclaré dans le tweet qu’il discutera de ce qui s’est passé après avoir parlé de l’état actuel des affaires avec FTX. Alameda, selon lui, a plus d’actifs que de passifs M2M. Il a également déclaré que FTX US dispose de fonds suffisants pour rembourser tous les clients.

SBF a souligné que son seul objectif est de répondre aux besoins des consommateurs. « Je fais de mon mieux pour y contribuer. J’interagis personnellement avec les régulateurs et je collabore avec le personnel pour fournir le meilleur service aux clients. » Il a ajouté : « Les clients passent en premier, puis les investisseurs. »

Cela dit, la manière dont les clients pourront retirer leur argent n’est toujours pas encore déterminée. C’était quand même des millions d’investisseurs qui avaient confié leurs fonds à FTX. Si tout avait été converti en FTT, avec cette chute de la valeur du Token, on a du mal à les voir rembourser tout ce monde. En outre, plus de 100 tweets ont été supprimés au cours des derniers jours par SBF. Et pourtant, certains insistaient sur la solidité de FTX.

Mais alors, ces tweets supprimés n’avaient-ils aucune importance ?

Les tweets supprimés : du canular alors ?

L’un des tweets importants qui ont été supprimés affirmait que FTX dispose de suffisamment de liquidités pour couvrir tous les actifs des clients. Pire encore, il disait qu’ils n’achètent pas de bons du Trésor avec les actifs des clients.

SBF avait également tweeté au sujet d’un rival, affirmant qu’il avait diffusé des informations fausses sur FTX et ses actifs. Tous ces tweets ont néanmoins disparu depuis. L’échec de FTX pourrait également avoir incité les régulateurs internationaux à élaborer un cadre pour la réglementation des cryptomonnaies, bien que les résultats soient encore attendus.

Estelle Yelouassi

Estelle Yelouassi est rédactrice web. Après une licence en Géographie Humaine et Economique, elle a ensuite pris la direction de la rédaction web qu'elle pratique maintenant depuis 2017. Très polyvalente, elle rédige à la fois des articles news et des guides de fond pour Actufinance et participe également aux contenus du site Business 2 Community.