Le forint hongrois

    0
    268
    Monnaie hongroise : le Forint (HUF)
    Source : wikipedia

    Le forint est la monnaie de la Hongrie depuis le 1er août 1946, succédant ainsi au pengö qui avait cours pendant l’entre-deux guerre et à la couronne hongroise. Adopté sous l’influence de l’URSS, le forint est néanmoins resté la devise officielle du pays une fois la chute du Bloc de Varsovie.

    A l’instar de la plupart des pays de l’ancien bloc de l’Est, la Hongrie fait face à partir du début des années 90 à une forte inflation qui a pour conséquence de déprécier le forint face aux principales devises du marché des changes. Ainsi, au 1er janvier 1990, un forint valait 100,23 livres alors qu’au 1er janvier 2000, il valait 407,22 livres. Une évolution similaire est à remarquer face au dollar américain ou encore à l’euro une fois son introduction sur le marché des changes.

    Le forint hongrois est totalement convertible avec les autres monnaies depuis 2001. Bien que la banque centrale hongroise ait tenté jusqu’en 2008 de maintenir la devise nationale dans une bande de fluctuation de + ou – 15% face à l’euro, le forint n’est toujours pas associé au Mécanisme de Change Européen II qui est un préalable à l’adoption de l’euro.

    Dans un premier temps, le pays, membre de l’UE depuis 2004, envisageait une intégration à la zone euro à l’horizon 2013. Cependant, à l’instar des autres pays d’Europe Centrale et Orientale, cette date a été repoussée en raison de la crise économique et financière de 2008.

    En effet, la Hongrie fait partie des pays qui ont été le plus touché par cette crise sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Frôlant la faillite, le pays bénéficie d’une aide conjointe du FMI, de l’UE et de la BCE afin de faire face à la crise. Cette aide salutaire permet au forint de se ressaisir en 2009 mais de nouveaux remous viennent perturber la devise nationale.

    En juin 2010, des propos tenus par le vice-président du Fidesz, le parti au pouvoir, jettent un froid. Ce dernier a en effet affirmé que la situation économique du pays est «tellement critique qu’elle est comparable à celle de la Grèce » et que la «faillite de l’Etat est proche ». Suite à ces déclarations, le forint a fortement dégringolé face à l’euro, de plus de 5% tandis que les autres actifs du pays chutaient également.

    Depuis, le forint s’est repris sur le marché des changes, toujours aidé par l’aide de 20 milliards d’euros mis à la disposition du pays à la fin de l’année 2008.