Que sont le FIBEN (Fichier Bancaire des Entreprises) et le service central des risques ?

Le FIBEN (Fichier Bancaire des Entreprises) centralise les montants de crédits et les incidents de paiement des entreprises. Quant au Service Central des Risques gère les informations relatives aux concours et engagements bancaires à l’intention des entreprises. La Banque de France en assure la gestion.

Le FIBEN

Logo FIBEN (Fichier Bancaire des Enreprises)Le fichier bancaire des entreprises (www.fiben.fr) a été créé en 1982 :

  • il centralise les montants des crédits et des incidents de paiement des entreprises.
  • C’est un fichier descriptif des entreprises et de leurs dirigeants qui est alimenté par les déclarations obligatoires des établissements de crédit.

La Banque de France utilise FIBEN dans le cadre de la politique monétaire mais aussi au titre de missions de service public avec la centralisation des risques et des impayés ou par l’intermédiaire de l’Autorité de Contrôle Prudentiel.

  • Elle restitue gratuitement certaines informations sur leurs clients (risques, impayés et cotations) aux établissements de crédit.
  • Elle commercialise les autres informations, à destination exclusivement des établissements de crédit.

Les risques bancaires comprennent les concours et engagements bancaires.

Le Service Central des Risques (SCR)

Que fait le service central des risques ?

Le Service Central des risques (voir le site internet) gère la base de données sur les entreprises (FIBEN)

Les informations sont collectées à partir de données en provenance de l’INSEE ou des greffes des tribunaux de commerce, des documents comptables (bilan, compte de résultat et annexes) et les comptes consolidés pour les groupes, des encours de crédit accordés par les établissements de crédit aux entreprises et aux entrepreneurs individuels et les informations en provenance de la Centrale des Incidents de Paiement Effets (CIPE).

Les renseignements récupérés permettent d’analyser et d’évaluer la situation financière d’une entreprise et de lui attribuer une cote reflétant l’opinion de la Banque de France sur son risque de crédit. Cette cote est accessible à la profession bancaire. Elle est communiquée systématiquement à l’entreprise concernée, qui peut demander les explications.

La centralisation des risques bancaires concerne tous les établissements de crédit (métropole, C.O.M. et D.O.M) relevant de la loi bancaire de 1984 ainsi que les succursales d’établissements étrangers implantés en France.

Qui est répertorié ?

Les personnes répertoriées sont :

  • toutes les entreprises, personnes morales quelle que soit leur catégorie juridique (société, groupement d’intérêt économique,…) sauf celles exerçant une activité d’établissement de crédit ;
  • les personnes physiques qui exercent une activité professionnelle non salariée (les entrepreneurs individuels hors les associés-gérants de sociétés commerciales).

Le seuil de déclaration des risques

Le seuil de déclaration des risques est fixé à 25 000 euros.

L’utilisation des informations

Les informations contenues dans le FIBEN sont utilisées par :

  • les autorités monétaires et publiques, qui souhaitent analyser de manière fine la distribution du crédit et disposer par ce biais de renseignements sur l’état de la conjoncture économique,
  • les établissements de crédit afin de mieux maîtrise leurs risques et leur connaissance du marché du crédit,
  • l’Autorité de Contrôle, dans le cadre de sa mission de contrôle prudentiel.
Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

littlepigpower©:AdobeStock
Sponsorisé

Regroupement de crédits à la consommation : comment ça marche ?

Crypto-monnaies, NFT

La fin du bull run altcoin ? Seul ce memecoin Bitcoin peut exploser

La domination du Bitcoin annonce une retombée fracassante pour l’univers des altcoins et plus particulièrement des memecoins. D’après Markus Thielen, seuls les memecoins de qualité survivront. Une “Bitcoin dominance” et les memecoins chutent La dominance du Bitcoin a atteint sa première résistance (plat Kijun hebdomadaire). L'objectif reste cependant à 60,56%. On en tire plusieurs conclusions...

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100
Crypto-monnaies

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100

Alors que les prix de l’ETH et du SOL se consolident, leurs blockchains sont quant à elles le théâtre de naissances de certaines pépites censées exploser durant ce bull run. Voici les 5 projets explosifs pour les mois à venir. Dogeverse ($DOGEVERSE) Lancé le 8 avril dernier, ce memecoin à thème canin se décrit comme le...

Dogecoin baisse de 20%
Crypto-monnaies

Dogecoin baisse de 20 % alors que Dogeverse casse la barre des 4,5 millions de dollars

prevelement fisc
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Niveau historique des prélèvements obligatoires en France ?

Sponsorisé

Insanity Bets lance sa prévente : la première plateforme de jeu qui vous permet de devenir la maison

Sponsorisé

Fais de la place, DOGE, il y a un nouveau DOG COIN 1000X nommé WIENERAI