Accueil Entretien avec Georges Liberman, PDG, fondateur de Xiring
ACTUALITÉS

Entretien avec Georges Liberman, PDG, fondateur de Xiring

Boursier.com : Vous maintenez vos objectifs annuels à l’issue du premier semestre. N’êtes-vous pas en retard ? (NDLR : chiffre d’affaires de 8,1 ME pour une marge d’exploitation est de 10,6% au S1, alors que les objectifs annuels font état de 20 ME de chiffre d’affaires et d’un résultat d’exploitation supérieur à 14% )

G.L. : Nous ne sommes pas en retard. Nous avons en fait souffert du marché allemand de la santé qui est resté figé au premier semestre et qui le restera sur la fin d’année pour des raisons de réorganisations politiques. Nous avions, je le rappelle, vendu plus de 10.000 terminaux là bas en 2009.

Boursier.com : Malgré l’Allemagne, les objectifs annuels seront donc atteints… ?

G.L. : Cela fait 7 à 8 semestres que nous prenons des engagements avec les investisseurs et que nous les tenons. Nous ferons bien mieux au deuxième semestre qu’au premier, pour parvenir aux objectifs annoncés.

Boursier.com : Vous êtes plus que jamais recentrés sur le monde de l’identité électronique, après la cession du pôle bancaire et le rachat de Telfix. Peut-on vous attendre sur d’autres segments ?

G.L. : Notre métier, c’est l’identité électronique. La santé en est un sous segment. Nous n’excluons donc pas de nous positionner, à l’avenir, sur d’autres sous segments porteurs. Nous fournissons déjà le passeport électronique belge. De façon générale, nous avons deux grands projets stratégiques : devenir le leader européen des systèmes de santé et être dans les trois premiers en Europe dans les programmes d’identité électronique. Notre croissance internationale repose sur les systèmes de santé, et le développement de l’offre de programmes d’identité électronique.

Boursier.com : Quand y verrez-vous plus clair en Allemagne ?

G.L. : Nous espérons un déblocage de la situation début 2011. L’équipement des professionnels de santé est maintenu, juste figé pour le moment. L’investissement est inéluctable à moyen terme.

Boursier.com : Présentez-nous Telfix que vous avez acquis récemment…

G.L. : Il s’agit d’un des quatre acteurs de la télé-mise à jour dans le monde. Il a développé un service directement concurrent au notre. Grâce à cette opération, nous sommes désormais fournisseurs de 25.000 terminaux de télé-mise à jour des cartes de santé. Les 16.000 que nous possédions, auxquels on ajoute désormais les 9.000 terminaux d’Ingenico, via Telfix.

Boursier.com : Racheter ce concurrent aura-t-il des conséquences pour vous sur vos marchés ?`

G.L. : En dehors du monde de la pharmacie ou les prix sont fixes, nous subissions une concurrence acharnée sur les marchés des hôpitaux, des cliniques et des centres de santé. La guerre frontale sera assouplie…

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à céder votre branche bancaire à Gemalto ?

G.L. : Notre branche bancaire, c’est l’histoire d’un formidable succès. Nous avons débuté cette activité sur la base d’une innovation technologique il y a une dizaine d’années et nous l’avons déclinée en succès commercial jusqu’à atteindre le rang de leader mondial. Nous venons de transformer ce succès commercial en succès financier. C’est l’aboutissement d’une démarche complète !

Boursier.com : Le prix payé par Gemalto, valorisait-il correctement cette activité ?

G.L. : Absolument, sinon nous ne l’aurions pas cédée Rien ne nous obligeait à cette cession et nous aurions pu continuer à exploiter cette activité au sein de Xiring. Nous avons jugé opportun de vendre, car le prix nous donnait satisfaction et qu’aujourd’hui, nous pouvons nous concentrer sur d’autres marchés à très fort potentiel en particulier la Santé et l’Identité électronique.

Boursier.com : La cession n’aurait-elle pas été réalisée dans de meilleures conditions un an plus tôt, alors que le chiffre d’affaires atteignait encore plus de 15 ME (NDLR : contre 8 ME en 2009) ?

G.L. : La baisse du chiffre d’affaires de l’activité bancaire est purement conjoncturelle et la discussion que nous avons menée avec l’acquéreur était basée sur les fondamentaux du marché et non pas sur le passage à vide de l’année 2009, lié uniquement à la conjoncture difficile du marché bancaire.

Boursier.com : Vous distribuez sous forme de dividende le produit de cette cession, pourquoi ne pas le conserver pour financer votre développement ?

G.L. : L’histoire de Xiring est marquée par la confiance des investisseurs. Nous avons réalisé trois tours de table, une introduction en Bourse. Cette confiance du monde de la finance fonctionne et nous souhaitions aujourd’hui la récompenser. Il y a une certaine logique à rendre aux financiers les fruits de ce qu’ils nous ont permis de construire.

Boursier.com : Vous mettez maintenant l’accent sur le potentiel de croissance du pôle ” Santé ” et du pôle ” Identification électronique “…

G.L. : Nous avons 60% de Part de Marché sur ce pôle Santé. Et de très nombreux systèmes de santé sont en train de se développer un peu partout en Europe, où la problématique de dématérialisation, d’optimisation des coûts de la santé se pose. La solution qui s’impose, partout, passe par la dématérialisation et les cartes de santé. Notre position de marché en France va nous aider à conquérir des parts de marché à l’international. Pour ce qui est de l’Identité, c’est déjà quelques dizaines de millions de cartes à travers le monde. La France est en train de démarrer.

Boursier.com : Quels sont vos objectifs pour 2010 ?

G.L. : Xiring reste une société de croissance. Le périmètre sur lequel nous sommes aujourd’hui repositionnés est un périmètre qui a enregistré 35% de croissance par an sur les 3 dernières années. Pour 2010, nous nous fixons un objectif de chiffre d’affaires de 20 ME et un objectif de taux de marge d’exploitation supérieur à 14%.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Vous venez de publier une marge d’exploitation semestrielle de 16,6%, supérieure à vos prévisions, cela veut-il dire que la crise est déjà derrière vous?

G.L : Xiring continue son développement mais a ressenti les effets de la crise. En effet, nous étions habitués dans les cinq dernières années à doubler notre chiffre d’affaires tous les deux ans. Cela ne sera pas le cas en 2009. Toutefois, si la croissance n’est pas du même niveau, la profitabilité est là, signe que notre business model ainsi que la gestion de nos marges et de nos coûts fonctionnent bien.

Boursier.com : Pouvez-vous revenir sur l’activité de vos deux pôles, le pôle “Banque” et “Santé”?

G.L : Le pôle “Banque” a vécu le ralentissement lié à la crise dans ce secteur d’activité. Aussi, dans ce domaine, les investissements sont moins rapides que ce qu’ils auraient dû être. Le pôle “Santé”, quant à lui est sur une bonne dynamique de croissance. En effet, nous avons une forte pénétration du marché, nous possédons 60% de part de marché sur les terminaux mobiles sécurisés en France. Par ailleurs, nous développons notre activité “santé” à l’international avec le déploiement d’une nouvelle carte santé à puce en Allemagne.

Boursier.com : Vous maintenez donc votre objectif d’un chiffre d’affaires annuel de 27 ME. Pourtant au 30, juin, vous êtes à 12 ME. Vous vous attendez donc à une accélération de votre activité sur la deuxième partie de l’année…

G.L : Sur la fin de l’année, nous prévoyons des livraisons significatives, y compris sur le marché bancaire. Ceci nous permet de maintenir nos prévisions de chiffre d’affaires. Nous avons aussi une bonne visibilité et une bonne maîtrise sur ce qui devrait se passer sur le second semestre. Par conséquent, nous révisons à la hausse nos anticipations en termes de résultat d’exploitation. Nous avions annoncé en janvier, un objectif supérieur à 7%. Désormais, nous tablons sur un chiffre de 14% sur l’année 2009.

Boursier.com : Vous étiez volontairement prudents au regard de l’écart entre vos prévisions initiales et celles annoncées actuellement ?

G.L : Cette différence s’explique par des différences de mix produits et avec l’exécution du chiffre d’affaires sur les solutions sur lesquelles Xiring a un contrôle de la chaine de valeur ajoutée beaucoup plus important, impliquant une génération de marges plus significative.

Boursier.com : Le pôle “Banque” a fortement souffert de la crise, toutefois sentez- vous que les acteurs sont en phase d’investissement ?

G.L : Le pôle “Banque” s’est très bien comporté grâce à la récurrence de nos contrats avec nos grands clients au Royaume-Uni. Des grands programmes étaient déjà en phase de démarrage Outre-manche. Nous avons 7 Millions d’utilisateurs au Royaume-Uni et 12 Millions dans le monde. Alors qu’ils avaient pris du retard sur 2009, nous constatons une reprise des programmes d’équipements dont l’exécution sera effective en 2010. Concernant la France, le nouveau groupe Banques Populaires/Caisse d’Epargne a démarré des solutions de sécurisation d’internet avec nos produits Vericode. Nous pensons que la banque française dans son ensemble, va bouger sur ce sujet là en 2010.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Après la chute du chiffre d’affaires au premier trimestre, Xiring a redressé la barre au deuxième trimestre. (NDLR : +4,5% après -25% au T1)…

G.L. : Il est effectivement en hausse de 4,5% à 7,8 millions d’euros et conforme au plan de marche de XIRING. Dans la banque, le chiffre d’affaires de 3 millions d’euros est très majoritairement constitué de la récurrence des contrats avec nos grands clients au Royaume-Uni. Dans la Santé, la bonne tenue de notre activité qui réalise une progression de 73% au T2 par rapport au T1 2009 et une croissance de 25% au S1 par rapport au S1 2008, confirme le dynamisme de cette activité peu sensible à l’environnement économique. De plus, le T2 a été marqué par le démarrage concret de nos activités sur le marché de la santé en Allemagne, un des marchés les plus importants d’Europe dans les années à venir qui comptera 82 millions de citoyens allemands équipés d’une carte santé à puce de nouvelle génération.

Boursier.com : Vous restez cependant prudents en annonçant une prévision de chiffre d’affaires annuel de 27 ME, soit une baisse de 5%. Pourquoi ?

G.L. : Pour ce qui concerne la ” guidance “, nous avons communiqué en début d’année, un objectif de chiffre d’affaires 2009 à 30 millions d’euros, avec une fourchette de +/- 10% et avons précisé que cette variation sera en fonction des réalités des déploiements bancaires au second semestre 2009. Comme vous le savez, nous adoptons une approche prudente sur notre activité banque qui dépend je vous le rappelle, non pas de l’adoption de nos solutions, mais du calendrier de mise en oeuvre des banques. Ainsi, nous avons constaté un allongement des prises de décisions sur le marché de l’authentification forte bancaire, ce qui aura un impact sur le chiffre d’affaires. En revanche, il est important de préciser que ces décalages ne sauraient remettre en cause ni les décisions de déploiements de nos clients, ni nos fondamentaux. En conséquence, XIRING prévoit un chiffre d’affaires global pour l’exercice 2009 est placé dans le bas de la fourchette annoncée de l’ordre de 27 millions d’euros.

Boursier.com : Le chiffre d’affaires ” Banque ” continue à souffrir au deuxième trimestre, pouvez-vous expliquer les raisons des décalages des nouveaux déploiements que vous évoquez ?

G.L. : Le calendrier de mise en oeuvre des déploiements est piloté par les banques et les motifs de décalage sont liés au contexte du système bancaire actuel. Toutefois, nous avons constaté ces derniers mois une croissance importante du nombre de lancements d’études d’équipement en authentification forte, en particulier auprès des banques françaises, ce qui présage de bonnes perspectives sur notre activité. Je tiens à préciser que ce sont par ailleurs des décalages de marché et non de business, XIRING n’a pas perdu d’affaires sur la période écoulée.

Boursier.com : A quelle date ces décalages seront-ils enfin comblés ?

G.L. : A nouveaux, le calendrier de mise en oeuvre des déploiements est piloté par les banques. Toutefois, toutes les banques françaises sous l’injonction de la banque de France travaillent à l’heure actuelle au renforcement de la sécurité sur les transactions à distance. Quel que soit le moyen, la sécurité mise en place renforcera la confiance des utilisateurs et permettra le développement de nouveaux services sur Internet, ainsi, nous restons confiant sur le potentiel de marché.

Boursier.com : Vous annoncez une marge d’exploitation qui devrait être de 15% au premier semestre, contre 7% espérés. Comment cela se fait-il ?

G.L. : En effet, nous avons été amenés à communiquer un éléments de résultat lors de notre communication du chiffre d’affaire étant donné la différence importante entre la guidance de marge d’exploitation annoncée en début d’année supérieure à 7% du chiffre d’affaires et notre atterrissage à plus de 15% pour le 1er semestre. Ce résultat est lié à un mix produit très favorable sur la période ainsi qu’à notre capacité continue de maitrise des coûts. Une analyse détaillée des résultats sera communiquée lors de notre publication du 8 septembre prochain à la clôture de la bourse de Paris.

Boursier.com : Vous souhaitiez utiliser la ” partie supérieure à 7% ” pour accélérer le développement. Qu’allez-vous faire ?

G.L. : XIRING a toujours eu une politique de R&D forte avec des investissements soutenus, et cela pour maintenir d’une part notre position de société d’innovation, mais aussi soutenir notre leadership sur nos marchés et conforter nos avancées technologiques. Il est fondamental pour nous de répondre à la demande des marchés d’aujourd’hui, mais également de préparer l’avenir aussi bien sur les marchés de la santé et de la banque que celui de l’e-ID qui représente un relais de croissance dans les années à venir.

Boursier.com : Les banques lancent des études d’équipement en authentification forte. Là encore, à quelle date cela pourrait-il se concrétiser par des contrats pour Xiring ?

G.L. : Si je ne peux communiquer de date de concrétisation de contrat pour XIRING, en revanche je peux rappeler deux dates marquantes pour le marché de l’authentification forte. La première est janvier 2009, date à partir de laquelle la Banque de France a appelé l’ensemble des acteurs bancaires à travailler à la mise en place un système d’authentification forte. La seconde est le 30 juin 2010, date à partir de laquelle au Royaume-Uni, Visa interdit l’usage d’un mot de passe statique. De fait, nous constatons que le marché se structure et s’organise dans le sens des solutions que nous proposons.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : La baisse de 25% du chiffre d’affaires au premier trimestre n’est pas en ligne avec l’objectif de +/-10% sur l’activité annuelle… Faut-il s’inquiéter ou est-ce juste un effet de base défavorable… ?

G.L. : Avant tout, le chiffre d’affaires de 4 millions d’euros du 1er trimestre de XIRING est conforme à notre plan de marche 2009. Il est très important pour nos investisseurs et vos lecteurs d’être rassurés sur ce point. Vous avez raison, la baisse de 25% est incontestablement due à un effet de base défavorable. Pour rappel le 1er trimestre 2008 était en croissance de 88% par rapport au 1er trimestre 2007. Si vous comparez le 1er trimestre 2009 au 1er trimestre 2007 dont le niveau d’activité était ” normal “, nous serions en croissance de 38% et de fait, à période comparable, nous nous placerions sur le haut de la fourchette de notre guidance annuelle pour 2009. Il est également important de rappeler que les chiffres d’affaires trimestriels de XIRING ne sont pas linéaires d’un exercice à un autre et qu’ils ne sont pas ainsi représentatifs de l’ensemble d’un exercice.

Boursier.com : La marge d’exploitation 2008 est finalement ressortie à un niveau largement supérieur à celui annoncé (NDLR : 12,4%, contre au minimum 8,5% annoncé) et vous annoncez un niveau ” supérieur à 7% ” pour 2009. Etes-vous volontairement prudent ou la nette baisse de l’activité au T1 augure t-elle d’une telle dégradation du niveau de marge ?

G.L. : En effet, nous avons publié pour notre exercice 2008 une marge d’exploitation de 3,5 millions d’euros soit 12,4% du chiffre d’affaires, en croissance de 62%. Je tiens à souligner que cette croissance intègre un crédit impôt recherche à hauteur de 750 000 euros. Hors crédit impôt recherche, le résultat d’exploitation progresse également pour atteindre 9,8% du chiffre d’affaires, soit une performance toujours supérieure à l’objectif, mais plus proche de notre guidance que nous avions révisé en septembre 2008 à ” supérieur à 8,5% “. Comme pour les exercices précédents nous nous fixons pour objectif de délivrer une marge d’exploitation au minimum de 7% et nous nous réservons la capacité d’utiliser la partie supérieure à 7% si nécessaire pour répondre à une accélération de notre développement.

Boursier.com : Si c’est l’hypothèse de -10% qui se réalise pour le chiffre d’affaires, y aura t-il des conséquences pour Xiring en termes de développement de projets ?

G.L. : Absolument pas. Si l’hypothèse de -10% se réalisait, elle serait l’expression d’un décalage de l’exécution des projets de nos clients banquiers, mais en aucun cas ne remettrait cause nos fondamentaux. XIRING est positionnée en leader sur 2 activités et sur 2 marchés porteurs. Dans la Santé, nous nous s’appuyons sur les moteurs de croissance tels que la mise en place de la carte Vitale 2, les évolutions de l’architecture du système SESAM-Vitale et l’intégration des assurances complémentaires. Dans la Banque, le potentiel d’équipement de solutions d’authentification forte type Vericode est soutenu par la croissance du commerce en ligne, de la banque à distance et des besoins de sécurités associés.

Boursier.com : Les acteurs du e-commerce ont aussi souffert de la conjoncture difficile dès fin 2008, cela peut-il remettre en cause leur politique de sécurisation des paiements ?

G.L. : A l’heure actuelle, aucun maillon de la chaine du e-commerce ne peut se permettre de contester la nécessité de sécuriser internet. C’est également une demande des utilisateurs, et pour amener les consommateurs sur internet, il est nécessaire de proposer un espace de confiance. En période de crise, les consommateurs ont tendance à plus utiliser internet pour comparer les prix, faire de bonnes affaires et des économies. Les acteurs du e-commerce ont ainsi des possibilités de développer leurs activités et conquérir de nouveaux clients, cependant, il est fondamental de proposer un espace sécurisé. XIRING travaille sur un nombre croissant de projets à horizon 2010 – 2011 pour implémenter sa solution unique, le Vericode, pour sécuriser à la fois la banque en ligne et les paiements e-commerce.

Boursier.com : Votre politique en matière de rémunération des actionnaires n’évoluera t-elle pas à court terme ? Songez-vous au versement d’un dividende ?

G.L. : Le chiffre d’affaire de XIRING a plus que doublé sur les 2 dernières années, et affiche une croissance moyenne de 50% sur les 5 dernières années. Cette croissance du chiffre d’affaires s’accompagne d’une amélioration constante de sa rentabilité qui a été multipliée par plus de 6 en 4 ans. Ces performances ne se reflètent pas dans notre cours de bourse et cela principalement en raison du contexte économique. Nos performances opérationnelles et financières vont permettre de rémunérer les actionnaires qui nous font confiance et nous accompagnent dans la durée. Je reste persuadé d’avoir un meilleur usage de notre autofinancement en soutenant nos activités pour maintenir notre leadership mondial plutôt qu’en distribuant un dividende pour soutenir le cours de bourse sur le court terme à contre-courant des marchés financiers.

Boursier.com : Un mot sur l’évolution du titre (NDLR : -25% depuis le premier janvier). Les investisseurs semblent prudents…

G.L. : Avant tout, je suis satisfait que XIRING ait été parmi les valeurs ayant le mieux résisté en 2008. En effet nous avons clôturé l’année en baisse de 8% alors que le CAC 40 perdait 40% et Alternext 50%. Il est clair que la valeur de XIRING n’est pas reflétée dans son cours de bourse, cependant, je reste optimiste. XIRING a reçu le prix de la meilleure introduction en bourse en 2007, XIRING a été l’une des meilleures performances relatives du marché en 2008. En 2009-2010 lorsque les investisseurs se positionneront à nouveau sur les valeurs moyennes, XIRING, avec une situation financière solide, un leadership mondial et des marchés à fort potentiel, disposera de tous les atouts pour continuer un parcours boursier performant.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Boursier.com : Vous avez annoncé, la semaine dernière, un important contrat auprès des Banques Populaires, sans en divulguer le montant. Peut-on toutefois avoir une idée de son importance ?

G.L. : Le Groupe Banque Populaire a effectivement annoncé la semaine dernière le déploiement de 400.000 Vericode(R) auprès de 400 000 clients de sa banque en ligne. C’est la première banque en France à mettre en place la sécurité de la puce de la carte bancaire sur l’Internet. Au-delà de la commande de 400 000 Vericode dont nous sommes très satisfaits, l’exécution de ce contrat marque l’arrivée en France de cette solution pour sécuriser la banque en ligne dans un premier temps, les paiements e-commerce dans un second temps (au cours du 1er semestre 2009). XIRING se positionne ainsi d’emblée comme leader de son marché domestique. C’est un élément clé de notre stratégie. Après la Scandinavie, le Benelux, la Suisse et le Royaume-Uni (Pour ce dernier, XIRING est le leader incontesté avec 80% de parts de marché et près de 5 millions de Vericode déployés par 12 enseignes bancaires différentes), la sécurisation d’Internet par la puce de la carte bancaire se déploie en France, confirmant notre vision de marché.

Boursier.com : N’est-ce pas ” l’arbre qui cache la forêt “, étant donné les difficultés du secteur bancaire..? Autrement dit, n’allez-vous pas subir les restrictions budgétaires en termes d’investissements des banques ?

G.L. : Un premier point est factuel : Les difficultés du secteur bancaire concernent la banque d’investissement et aujourd’hui, les banques se refocalisent de plus en plus sur leur activité banque de détail. Nos clients sont les banques de détail ou nos solutions sont déployées massivement aux clients particuliers.
Un second point est contextuel : il y a une forte croissance de l’usage d’Internet en France. Dans ce contexte de dématérialisation, les banques sont dans l’obligation de développer leurs services de banque en ligne, à la fois pour rentabiliser leur exploitation et pour se positionner sur la vente en ligne de produits financiers (placements, assurances…. La sécurité est un élément clé indispensable pour développer cette activité stratégique pour la banque. Un troisième point est lui, règlementaire. Depuis le mois d’octobre 2008, en cas de fraude sur la carte bancaire, c’est la banque émettrice de la carte bancaire mise en cause qui supporte la fraude et non plus la banque du commerçant. Les solutions d’authentification basées sur la carte bancaire réduisent de façon drastique les fraudes, ce qui rentabilise rapidement l’investissement. Néanmoins l’objectif principal des banques est de mettre en place un environnement de sécurité renforcé pour développer l’usage de l’Internet bancaire et proposer de nouveaux services. Ainsi, j’ai peu de craintes côté ” restrictions budgétaires ” étant donné que nos solutions sont des solutions rapidement rentables pour nos clients. Notre prudence sur l’activité banque ne concerne pas l’adoption de nos solutions, mais le calendrier de mise en oeuvre des banques.

Boursier.com : Quels sont les grands déploiements chez les clients attendus en 2009 ?

G.L. : Je ne peux pas me prononcer sur cette question. En revanche, je peux vous dire que les banques britanniques, y compris celles qui sont gravement touchées par la crise continuent d’équiper leurs internautes à un rythme très soutenu. L’année 2009 est une année importante pour XIRING avec le décollage du marché français. 2008 a vu également la signature du contrat de 700 000 Vericode avec la Poste Italienne (Banca Posta) première banque en Italie à adopter cette solution d’authentification forte et qui a choisi XIRING à l’issue d’un appel d’offre ouvert à la totalité des acteurs du marché. Grâce à ce contrat, XIRING s’est donc également imposé comme le leader sur ce pays. Quelques données chiffrées pour vous permettre de mieux visualiser le marché sur lequel nous évoluons et ce qui nous attend : début 2008, il y avait 10 millions d’utilisateurs à travers l’Europe équipés de solutions d’authentification forte; Fin 2008 ce chiffre est passé à près de 20 millions selon Mastercard. A horizon fin 2010, nous pensons que ce ne sont pas moins de 60 millions d’internautes qui devraient être équipés dont 10 millions en France. Fin 2010 est également l’échéance à laquelle toute l’Europe sera équipée da la nouvelle génération de cartes à puce, dite ” EMV ” et donc l’infrastructure permettant d’accueillir massivement les Vericode sera en place.

Boursier.com : Quels développements en termes de nouveaux produits/services comptez vous lancer, tant pour le pôle bancaire que pour le pôle Santé?

G.L. : Avec 10 prix de l’innovation en 10 ans, la R&D est inscrite dans les gènes de la société. Je ne peux pas vous mettre dans le secret des produits qui vont être lancés cette année, mais XIRING qui bénéficie déjà d’une avance technologique significative a l’ambition de maintenir d’un niveau d’innovation élevé et également d’élargir les gammes de solutions et services pour mieux répondre aux attentes de ses clients.

Boursier.com : Vous indiquez que le pôle ” Santé ” résiste mieux à la conjoncture difficile. Néanmoins sera-il en mesure, en 2009, d’afficher une performance comparable à celle de 2008 (NDLR : +17,3%) ?

G.L. : Nous venons d’annoncer un objectif de chiffre d’affaires 2009 global à 30 millions d’euros +/-10%. Nous ne donnons pas d’indication chiffrées en termes de répartition de cet objectif par activité. Toutefois, je réaffirme que le pôle santé résistera mieux à la conjoncture difficile, car même en temps de crise, le nombre de professionnels de santé (médecin, pharmaciens, infirmières etc….) ne diminue pas, et malheureusement le nombre de malades non plus. XIRING est le leader sur le marché SESAM Vitale en France pour l’équipement des professionnels de santé. Notre société est extrêmement bien positionnée sur ces marchés d’équipement durablement porteurs, avec des moteurs de marchés puissants tels que la mise en place de la carte Vitale 2, les besoins de mise à jour de cartes Vitales, le traitement des flux lorsque les organismes de complémentaires mettrons à disposition de leurs assurés des cartes à puce en lieu et place de carte papier.

Boursier.com : Sans anticiper votre publication des résultats, quelle tendance se dégage sur l’exercice 2008, notamment par rapport aux comptes du premier semestre ?

G.L. : Lors de la publication des résultats semestriels, nous avons revu à la hausse notre objectif en passant de Supérieur à 7% à Supérieur à 8,5%. Je vous donne donc rendez-vous le 10 mars prochain.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

instant casino juventus football
ACTUALITÉS

Instant Casino s’allie à la La Vieille Dame – Juventus !

memecoin AI explose
ACTUALITÉS

Les memecoins « AI » explosent : MemeAI, CorgiAI, WiernerAI

Alors que le memecoin fever bat son plein, de nouveaux projets afin de se démarquer, embarquent des fonctionnalités innovantes. C’est le cas de Meme AI et de Wiener AI qui attirent actuellement les crypto-enthousiastes avec leurs fonctionnalités d’IA. Meme AI (MEMEAI) : créez et vendez des memes grâce au Meme AI Generator Le memecoin MEME...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Les memecoins Ethereum explosent, WienerAI est le prochain x100 ?

Les memecoins Ethereum explosent alors que l’approbation des ETF ETH est sur le point d’être annoncée par la SEC. Les memecoins Ethereum reviennent en force Alors que les memecoins Solana étaient les stars depuis le début de ce bull market, le récent pump de +700 dollars de l’Ethereum en une journée aura relancé la machine...

crypto learn to earn
ACTUALITÉS

Cette prévente crypto BRC-20 explose les 1,5 million de dollars

3 cryptos à suivre avant que le BTC n'atteingne 75500
ACTUALITÉS

Les 3 cryptos à suivre avant que le Bitcoin n’atteigne 75 500 dollars

taxes et fraude
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Quid des dérives fiscales du fichier FICOVIE

Pump de 25 % - est-il trop tard d'acheter PEPE
ACTUALITÉS

PEPE grimpe encore de 25 % – Est-il trop tard pour acheter PEPE ?