Accueil Entretien avec Jean-Charles Pauze, Président du Directoire de Rexel
ACTUALITÉS

Entretien avec Jean-Charles Pauze, Président du Directoire de Rexel

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Vous relevez à nouveau vos objectifs 2010…

J.C.P. : Effectivement, nous relevons légèrement nos objectifs pour la fin d’année après avoir déjà rehaussé notre objectif en milieu d’exercice. Le chiffre d’affaires est désormais anticipé autour de 11,9 MdsE, avec une marge d’EBITA proche de 4,9% (au-dessus de 4,5% auparavant). Et un ratio d’endettement inférieur à 3,5% contre 4,3% il y a un an

Boursier.com : Vous dévoilez également des objectifs moyen-terme…

J.C.P. : Tout à fait. La crise nous a permis de travailler sur nos leviers opérationnels, d’améliorer notre structure de coûts (logistiques, informatiques). A moyen terme, durée d’un cycle normal d’activité (3 ans), nous visons une croissance supérieure de 1 à 2% aux différents PIB des zones dans lesquelles nous évoluons, plus des acquisitions. La rentabilité devrait se situer proche de 6,5% en terme de marge d’EBITA avec une amélioration de notre structure financière et un ratio d’endettement autour de 3%. Enfin, le retour sur capital employé devrait atteindre environ 14% contre 7% en 2009.

Boursier.com : Comment évolue le marché de la construction ?

J.C.P. : 43% de notre activité dépend de la construction non résidentielle, 32% est dans la partie strictement industrielle et le quart dans le résidentiel. L’évolution dépend des zones géographiques dans lesquelles nous nous situons. L’industrie est repartie d’une manière solide pratiquement partout et on imagine une poursuite de cette tendance. En ce qui concerne le bâtiment commercial non résidentiel, on commence à avoir un redémarrage. Dans le résidentiel, plus de 50% de notre activité dépend de la rénovation, et les tendances varient selon les zones.

Boursier.com : Comment évolue la situation aux Etats-Unis ?

J.C.P. : Le tiers de notre activité est liée à l’Amérique du nord. Effectivement, on a un redémarrage fort au Canada, alors qu’on voit arriver un redémarrage progressif aux Etats-Unis, bien que volatil dans le résidentiel.

Boursier.com : Qu’en est-il du cuivre ?

J.C.P. : Le cours est remonté en cours d’année, on imagine un niveau de stabilité plutôt haut sans exclure de la volatilité au niveau des prix spot. Toute augmentation du cuivre est plutôt positive pour nous.

Boursier.com : Concernant la croissance externe ?

J.C.P. : C’est notre stratégie mais aussi notre savoir-faire. Nous avons acquis 30 petites entreprises de taille moyenne au cours des cinq dernières années et fait deux acquisitions transformantes. Cette stratégie sera accélérée et renforcée avec pour objectif d’accroitre notre présence dans les économies émergentes, faire croitre notre part de chiffre d’affaires dans les pays émergents de 5% à 7/8% à horizon de 3 ans avec une concentration sur la Chine. Mais nous voulons également compléter nos parts de marché dans les pays mature comme les Etats-Unis et l’Allemagne. Enfin, nous souhaitons accélérer notre activité de services en achetant généralement des sociétés de taille modeste mais qui nous amènent de la compétence et de la technique pour mieux servir les clients.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Les tendances sont-elles satisfaisantes sur le troisième trimestre 2010 ?

J-C.P. : Nos résultats sont en amélioration. Les volumes d’activité sont en croissance sur l’ensemble de nos zones géographiques : +2,7% en Europe, +1,3% en Amérique du nord, +12,5% en Asie-Pacifique.

Boursier.com : Pouvez-vous rappeler vos principaux débouchés sectoriels ?

J-C.P. : Le résidentiel (construction, rénovation) représente un quart de notre activité alors que l’industrie compte pour un tiers. Ce dernier métier est d’ailleurs en forte croissance. Enfin, la partie bâtiments non résidentiels (commerciaux, publics) qui représente un peu plus 40% de notre activité, est encore en “terrain négatif”…

Boursier.com : Quelle est la situation du marché de l’immobilier aux Etats-Unis ?

J-C.P. : Concernant le marché du résidentiel, nous avons constaté des signes d’une légère amélioration en début d’année. Le troisième trimestre a été un peu moins bon mais d’une région à l’autre la situation est différente. Le marché du non-résidentiel est en amélioration mais pas encore en croissance. Elle devrait de nouveau être au rendez-vous l’année prochaine. L’activité industrielle est quant à elle en forte croissance (entre +15 et +20%).

Boursier.com : Quelle est la part des pays émergents dans votre chiffre d’affaires ?

J-C.P. : Ils représentent 5% de notre chiffre d’affaires car notre métier de distributeur professionnel nécessite un marché déjà mature pour assurer la maintenance, la rénovation. Nous sommes cependant un des acteurs principaux de la distribution professionnelle en Chine (220 millions d’euros de CA en 2010). Notre objectif est de reprendre pieds en Amérique Latine, notamment au Brésil mais également en Inde. Nous espérons que les pays émergents représenteront entre 8 et 10% de notre chiffre d’affaires dans les trois ou cinq années à venir.

Boursier.com : La marge opérationnelle pourrait-elle encore s’améliorer sur les prochains exercices ?

J-C.P. : Globalement nous estimons que pour chaque point de croissance que nous obtenons, la performance du résultat d’exploitation devrait se situer entre 10 et 15 points.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Comment expliquez-vous le repli du chiffre d’affaires de Rexel sur le premier trimestre de l’année ?

J-C.P. : Le trimestre est effectivement en repli (-5,7%) mains nous constatons également des signes de reprise importants car il s’agit de la première baisse à un chiffre après quatre trimestres de baisse à deux chiffres. Nous constatons également l’amélioration, mois après mois. Désormais, certains pays comme l’Allemagne, la Suisse l’Australie et l’Autriche renouent avec le positif. Par ailleurs, concernant l’Amérique du Nord qui a un chiffre d’affaires inférieur à la moyenne du groupe, nous y constatons également une amélioration de l’ensemble de nos carnets de commandes….

Boursier.com : Quelle est votre exposition aux pays émergents ?

J-C.P. : 5% de notre chiffre d’affaires est exposé aux pays émergents. Il s’agit essentiellement de l’Asie, le Chili en Amérique Latine et enfin de l’Europe de l’Est. Pour exemple, la Chine affiche, trimestre après trimestre des taux de croissance à deux chiffres (+ de 40% de croissance au premier trimestre 2010 ). Cela reste néanmoins des résultats faibles par rapport au chiffre d’affaires de l’ensemble du groupe. Cette année, le chiffre d’affaires de la Chine tourne autour de 200 Millions d’Euros.

Boursier.com : Concernant l’Amérique du Nord, ressentez-vous les effets du redémarrage de la croissance du PIB ?

J-C.P. : Pendant plusieurs trimestres successifs, le taux de croissance l’Amérique du Nord était d’environ -30%, un résultat qui peut désormais être divisé par deux aux Etats-Unis (les résultats concernant le Canada étant sensiblement meilleurs). Il y a donc une réelle amélioration de la situation. Certains marchés finaux liés aux bâtiments de commerce sont encore en baisse mais les frémissements sont positifs, notamment dans le résidentiel et dans le secteur industriel où nous avons constaté une reprise des investissements. Les signes sont donc encourageants et nous avons pu réaffirmer la qualité de notre modèle avec une rentabilité qui a été largement améliorée puisque notre EBIDTA a progressé de 70 points de base. Nous sommes passés à 3,8% de notre chiffre d’affaires grâce à l’amélioration de notre marge brute et à un contrôle soutenu des frais opérationnels. Globalement nous sommes donc sur des marchés porteurs notamment en ce qui concerne l’éclairage, les énergies renouvelables (le photovoltaïque a représenté plus de 30 Millions d’Euros de chiffre d’affaires). Enfin, les grands projets internationaux bénéficient de plans de ” stimuli ” des différents Etats où nous sommes à plus de 30% de croissance.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Pouvez-vous apporter un commentaire sur vos résultats semestriels ?

Jean-Charles Pauze : L’environnement a été dégradé puisque Rexel affiche sur le semestre une baisse organique de 17,9% de son chiffre d’affaires, ce qui correspond à la baisse des marchés. Toutefois, nous avons fait preuve d’une grande capacité à préserver notre marge opérationnelle, qui atteint 3,3% pour l’ensemble du semestre.

Boursier.com : Comment expliquez-vous la progression de la marge d’EBITA au deuxième trimestre par rapport au 1er trimestre ?

J-C.P. : Au deuxième trimestre, l’amélioration de la marge EBITA constatée au niveau du groupe est le reflet d’une amélioration dans nos 3 principales zones géographiques. En Europe et en Asie-Pacifique mais surtout en Amérique du Nord, où la marge est passée de 1,5% au 1er trimestre à 2,8% au 2ème trimestre, avec une très bonne tenue de la marge brute. Plus généralement, c’est l’accélération des mesures de réduction des coûts (-10% sur l’ensemble du semestre) qui explique cette amélioration. Par ailleurs, les synergies avec Hagemeyer, dont les activités européennes ont été acquises l’an dernier, continuent à améliorer la marge EBITA.

Boursier.com : Pouvez-vous faire un point sur l’endettement du groupe ?

J-C. P. : La dette du groupe s’établit à 2,7 Milliards d’Euros au 30 juin 2009. Nous abordons d’une manière sereine et positive les développements futurs. La renégociation de la dette a entrainé un coût majoré de 125 à 200 points de base sur notre principale ligne de financement, mais elle nous offre davantage de flexibilité financière.

Boursier.com : Pouvez-vous nous donner les détails de votre programme de réduction de coûts ?

J-C. P. : Les réductions de coûts avaient été dimensionnées à hauteur de 170 Millions d’Euros pour 2009. Compte tenu de la conjoncture actuelle d’une part et du travail déjà accompli d’autre part, elles devraient s’élever sur l’ensemble de l’année à environ 210 ME. Elles vont toucher tous les pays, mais seront plus ou moins fortes selon le niveau d’activité de chacun. Elles porteront sur les coûts liés à la logistique et aux transports, avec un programme d’optimisation des itinéraires et des modèles de livraison. Un ajustement du réseau a été opéré avec la fermeture d’agences moins profitables : 224 en un an au niveau du Groupe. Il y a également eu un ajustement des effectifs selon les pays, de 12% par rapport à la même période l’année dernière.

Boursier.com : Un point sur vos prévisions pour le second semestre ?

J-C. P. : Compte tenu de la faible visibilité actuelle, nous pensons que le 3ème trimestre ne sera pas très différent des deux précédents. Nous bénéficierons d’effets de base positifs à partir du 4ème trimestre uniquement. Aux Etats Unis, nous n’excluons pas que le résidentiel puisse toucher un point bas vers la fin de l’année. La partie industrielle et bâtiments commerciaux mettront plus de temps à se stabiliser.

Il y a des secteurs que nous poussons : ceux qui sont liés aux plans d’amélioration de l’économie, par exemple en France les partenariats public privé. Nous sommes très actifs dans le domaine des énergies renouvelables et des économies d’énergie. Nous sommes bien positionnés pour tirer partie du programme de conversion de lampes, qui est normé en Europe. Il sera mis en place progressivement entre le 1er septembre de cette année et 2013. Ces développements nous permettront d’atténuer les baisses que le groupe connaît.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Pouvez-vous commenter les grandes lignes des résultats de Rexel que vous venez de publier pour l’exercice 2008 ?

J-C.P. : Rexel a enregistré un chiffre d’affaires annuel de 12.862 Millions d’euros, en croissance de 20,2% en données publiées. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes de l’exercice 2008 s’inscrivent en retrait de 0,8%. La marge d’EBITA de 5,4% est conforme à l’objectif que nous avions donné en mars dernier et ce, en particulier, grâce à d’importantes réductions de coûts. Le cash flow a été encore une fois très productif. Le flux net de trésorerie disponible avant intérêts et impôts a progressé de 17,7% à 789,1 Millions d’euros sur l’exercice. Le résultat net de l’exercice a progressé de 61% pour s’établir à 230,2 Millions d’euros.

Boursier.com : Pouvez-vous détailler les charges qui ont pesé sur votre résultat net ?

J-C.P. : Le résultat opérationnel a été diminué d’un montant estimé à 60,9 ME par l’effet non récurrent sur les stocks de la baisse du prix des câbles à base de cuivre, ce qui n’a pas d’impact sur le cash. Les autres produits et charges représentent une charge nette de 76,6 ME dont des coûts de restructuration et ceux liés à l’intégration de Hagemeyer. Enfin, les frais financiers nets se sont élevés à 210,2 Millions d’euros, contre 319,2 Millions d’euros en 2007, exercice au cours duquel avaient été comptabilisés des coûts de refinancement de la dette réalisé après l’introduction en bourse.

Boursier.com : Qu’en est-il du quatrième trimestre et dans quelle mesure les trois derniers mois de l’exercice ont été impactés par la dégradation de la conjoncture économique ?

J-C.P. : Le ralentissement économique mondial s’est traduit par un recul de l’activité au quatrième trimestre de -6,7%, dont environ un tiers résulte de la forte baisse de prix du cuivre. Cela s’est traduit par une baisse de 50 points de base de la marge d’EBITA.

Boursier.com : Quelles sont les mesures que vous avez prises pour faire face à cette situation ?

J-C.P. : Au 4ème trimestre, les frais administratifs et commerciaux ont été réduits de 3,3% grâce à une accélération des mesures de réduction de coûts. Les effectifs du groupe ont diminué de 6% au cours de l’exercice écoulé, en base comparable.

Boursier.com : Certains pays comme l’Angleterre ou l’Espagne ont vu leur activité baisser plus sensiblement que d’autres…Quelle est votre attitude face à ces difficultés ?

J-C.P : Sur les marchés anglais et espagnols, nous sommes plus dans une logique de reconfiguration. Nous avons engagé des actions importantes pour ajuster notre modèle au marché local. Nous sommes au-delà des ajustements classiques en termes de coûts. Outre-Manche comme en Espagne, nos effectifs ont ainsi été réduits de 10% en 2008.

Boursier.com : Pouvez-vous détailler votre situation financière ?

J-C.P. : Au 31 décembre 2008, l’endettement net a été réduit à 2.932 Millions d’euros, contre 3.213 Millions d’euros au 30 septembre 2008, grâce au flux net de trésorerie disponible élevé du quatrième trimestre de 235,6 Millions d’euros. Nous avons un seul covenant à respecter qui est le ratio dette/EBITDA, lequel devait être inférieur à 4,75x au 31 décembre 2008. Or nous étions à 3,6x…C’est cependant un sujet que nous suivons attentivement et nous prendrons les mesures nécessaires pour conserver des marges de manoeuvre suffisantes par rapport à nos engagements en fonction des scenarios d’évolution de la conjoncture Au 31 décembre 2008, la liquidité du groupe s’élevait à 1,3 Milliard d’euros, dont 716 Millions d’euros de trésorerie nette des découverts et 585 Millions d’euros non tirés sur les lignes de crédits.

Boursier.com : Pouvez-vous détailler les mesures que vous comptez prendre en 2009 pour faire face à la détérioration de la conjoncture ?

J-C. P. : Nous allons accélérer les réductions de coûts mises en oeuvre depuis 2007-2008 avec un nouveau plan d’économies d’au moins 110 Millions d’euros. Nous comptons aussi maximiser les flux nets de trésorerie en continuant à se focaliser sur le besoin en fonds de roulement, en réduisant de 25% les investissements opérationnels bruts et en suspendant le versement du dividende.

Boursier.com : Quelles sont vos prévisions pour l’année qui vient de débuter ?

J-C.P. : Nous faisons face à une situation conjoncturelle délicate… La visibilité est forcément limitée compte tenu de la forte dégradation de l’environnement économique global. Nous avons en revanche une bonne visibilité sur notre capacité de réaction et d’adaptation !… Nous avons gagné de nouvelles parts de marché l’année dernière dans des pays qui sont clés pour nous comme la France, la Belgique, le Canada, l’Australie… J’insiste sur ces gains de parts de marché au niveau local. Nous tenons à être No1 ou 2 dans les pays où nous sommes présents, source de rentabilité.

Boursier.com : Quels sont vos objectifs de croissance en termes géographiques ?

J-C.P. Le marché reste encore très fragmenté mondialement… Nous sommes No1 mondial avec environ 8% de parts de marché. Nous ne ferons rien de significatif cette année en termes d’opérations de croissance externe, ce qui est cohérent avec notre stratégie actuelle au vu des incertitudes conjoncturelles et des décisions prises pour renforcer la résistance du groupe dans cet environnement dégradé. La priorité de la direction du groupe est de protéger les marges, poursuivre le désendettement et anticiper les opportunités de croissance ultérieures.

Boursier.com : Où en est l’intégration de Hagemeyer ?

J-C.P. : Nous tenons nos objectifs sur ce dossier. Nous sommes largement dans les plans : Nous avions annoncé 50 ME de synergies d’ici 2011, nous avons déjà réalisé plus de 10 ME et, sur 2009, 30 ME sont attendus dont 25 Millions ont d’ores et déjà été sécurisés… Sur le terrain, la mise en place a été rapide au niveau des relations fournisseurs. Dans la gestion des projets, une personne est chargée de coordonner les plans avec l’aide des directions locales dans quatre grands pays.

Boursier.com : Vous avez décidé de passer le dividende cette année. Quel message adressez-vous aux actionnaires de Rexel ?

J-C.P : Ce n’est évidemment pas une décision contre les actionnaires ! Mais dans la conjoncture actuelle, toutes les mesures qui donnent à Rexel de la flexibilité financière sont dans l’intérêt de la société, et donc des actionnaires. Nous tenons le cap sur le moyen-long terme.

Boursier.com : Un mot pour terminer sur votre cours de bourse ?

J-C.P. : Il ne correspond pas selon moi ni aux fondamentaux, ni à la qualité des résultats de Rexel. Le problème est plus global et dépasse largement le seul cas de Rexel… Nous restons concentrés sur les objectifs que nous nous sommes fixés en termes de parts de marché, de rentabilité et de cash flow. Nous travaillons en vue du rebond…

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

Conférence Bitcoin 2024 ce qui pourrait déclencher une hausse parabolique du prix du Bitcoin
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Conférence Bitcoin 2024 : ceci pourrait déclencher une hausse parabolique du Bitcoin

Sponsorisé

Comment choisir le meilleur  courtier CFD? 

Les Contrats pour la Différence (CFDs) sont des instruments financiers  qui permettent aux traders de spéculer sur les mouvements de prix des  actifs, sans les posséder physiquement. Ces contrats traduisent des  accords où deux parties échangent la différence de prix d’un actif entre  l’ouverture et la fermeture d’une transaction.  Avantages & Inconvénients des CFDs  5...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

ETF Ethereum: bilan positif pour le premier jour

Huit premiers Spot ETF Ethereum ont été lancés hier, mardi. Les premières 24 heures ont été globalement un succès pour ces nouveaux produits financiers. 107 millions de dollars de bénéfices nets Les Spot ETF Ethereum ont connu des débuts très prometteurs. Lors des premières 24 heures qui ont suivi l’introduction de 8 Spot ETFs consacrés...

L’ascension de Kamala Harris quelle avenir pour la crypto - AF
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

L’ascension de Kamala Harris : quel avenir pour la crypto ?

prévente 99bitcoins
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

La prévente 99Bitcoins ($99BTC) divulgue sa date de clôture, trop tard pour toi ?

listing binance
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Après le listing de Slerf sur OKX, ce memecoin serait le prochain à être coté sur un exchange majeur

prevente crypto pepe unchained
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

À la découverte de la prévente crypto qui lève 1 million de dollars par mois !