Accueil Jump Trading et son PDG, Kanav Kariya, accusés d’un stratagème de manipulation du marché
Crypto-monnaies

Jump Trading et son PDG, Kanav Kariya, accusés d’un stratagème de manipulation du marché

Jump Trading se trouve actuellement dans une tempête comme l’entreprise crypto ne l’est jamais vécue auparavant.  La société et son CEO, Kanav Kariya, sont doivent répondre aux accusations de violations réglementaires et d’enrichissement illicite concernant le le stablecoin Terra (UST). Des allégations font état de ce que Jump Trading a manipulé le marché afin de réaliser un profit de 1,28 milliard de dollars. La firme serait en complicité avec Terraform Labs. D’ailleurs, certains documents déposés au tribunal de district de l’Illinois démontrent que Jump Trading a acquis un grand nombre de tokens UST en 2021 afin de manipuler la valeur de ce jeton.

A lire aussi : Pression réglementaire : Jane Street et Jump crypto se retirent du marché crypto US

Jump Trading et son PDG, accusés de manipulation de marché

Jump Trading et son PDG, accusés de manipulation de marché

En effet, une action a été estée en justice contre Jump Trading et son PDG, Kanav Kariya. Ils sont alors accusés de stratagème de manipulation de marché à 1,28 milliard de dollars. Dans cette rocambolesque affaire, le plaignant n’est nul autre que Taewoo Kim. Ce dernier les accuse d’avoir violé la loi sur les échanges de matières premières et les réglementations de la CFTC (Commission de Trading des Futures de Matières Premières).

Les accusations vont au-delà des violations réglementaires. D’ailleurs, le plaignant porte également des allégations d’enrichissement illicite si l’on s’en tient au droit commun. Au cœur de ce procès, l’on dénonce la collaboration initiale entre Jump Trading et Terraform Labs, son soutien financier. Selon Taewoo Kim, l’entreprise crypto aurait signé des accords avec Teraform pour emprunter des millions de tokens UST. Son objectif principal était de proposer des services de création de marché afin de réaliser des transactions en UST en aUST et en LUNA.

Le déroulement de la manipulation de marché

En outre, le stratagème de manipulation du marché se serait su au moment de l’effondrement de l’écosystème Terra en mai 2022. Selon le procès, Jump Trading aurait acquis pas moins de 62 millions de tokens UST.  Et cela avait eu à l’époque pour conséquence directe une augmentation artificielle du cours de l’UST à 1 dollar. Dans le même temps, cette hausse a boosté la valeur de l’aUST.

Voici ce que Taewoo Kim a déclaré à cet effet:

Plutôt que de reconnaître publiquement l’incapacité de l’algorithme de TFL à maintenir la parité annoncée par l’UST, TFL et Kwon ont secrètement comploté avec le défendeur Jump Trading pour manipuler les prix du marché de l’UST et aUST en effectuant des transactions secrètes et coordonnées pour maintenir UST à son prix de rattachement de 1 $.

Dans le même procès, il ressort que Jump Trading a été récompensée par Terraform Labs et son PDG, Do Kwon,  pour sa supposée manipulation de marché. Il semblerait que l’écosystème Terra en faillite aurait transféré un peu plus de 61,4 millions de tokens LUNA à Jump Trading. Ce qui montre qu’il y avait une réduction de 99% par rappor au prix du marché. Par la suite, Jump Trading a vendu ces tokens sur la crypto market, et l’entreprise a réalisé un bénéfice surprenant de plus de 1,28 milliard de dollars.

Accusations intervenues à la suite des enquêtes du gouvernement

La chute de la Stablecoin a réellement entraîné une énorme perte financière dans l’écosystème Terra, soit une perte de 40 milliards de dollars. Suite à cette faillite, la justice américaine a décidé d’ouvrir une enquête en analysant une discussion du groupe Telegram. Selon cette analyse, certaines sociétés seraient impliquées dans la prétendue manipulation de Terra USD notamment Alameda Research, Jane Street Group et Jum Trading. Ainsi, de nombreux anciens travailleurs de Terraform Labs ont été auditionnés par le bureau procureur des États-Unis et le FBI.

Par ailleurs, le PDG de Terraform Do Kwon a été interpelé du côté de Monténégro. Ce dernier serait en résidence surveillée en attendant qu’il soit envoyé soit en Corée, soit aux États-Unis. D’après la justice, il serait aussi impliqué dans la manipulation et dans l’usage des faux documents pour un intérêt personnel.

Pour ce qui est de Jump Trading, cette entreprise serait secrètement en collaboration avec TFL pour encaisser illégalement beaucoup d’argent. De ce fait, Jump Trading a reçu plusieurs millions de LUNA en contrepartie en diminuant gravement la cote de cette crypto-monnaie. Par la suite, Jump Trading a choisi de revendre ladite monnaie et cela lui a permis d’enregistrer environ 1,28 milliard de dollars en termes de bénéfice.

Pour élucider les accusations portées contre Jump Trading, les membres du  bureau de la justice des États-Unis déclarent :

En mai 202, le prétendue algorithme de TFL n’a pas réussi à maintenir le prix de l’UST à 1 $. Plutôt que de reconnaître publiquement l’incapacité de l’algorithme de TFL à maintenir le prix de préférence annoncé de l’UST (…), TFL et [Do] Kwon ont secrètement comploté avec l’accusé Jump Trading  pour manipuler les prix de marché de l’UST  (…) Pour inciter et récompenser Jump Trading pour sa manipulation de marchés de l’UST (…) [les dirigeants de TFL] ont transmis 61,4 millions de jetons LUNA avec une décote de plus de 99 % par rapport à leur prix de marché du moment. Jump a ensuite revendu des jetons LUNA sur le marché en réalisant un bénéfice stupéfiant de plus de 1, 28 milliard de dollars.

Rappelons aussi le stablecoin de Terra avait échappé à une chute en mai 2021, grâce à son cours qui avait été techniquement manipulé. Malgré cela, il n’a pas pu échapper à la faillite devenue imminente en mai 2022. Cependant, le PDG Do Kwon et Terraform sont aussi soupçonnés d’avoir menti au lieu de reconnaitre leur trouble dans les échanges numériques. Surtout, l’UST ne comportait pas des options avancées par le passée pouvant contrer les désastres de cette nature.

A quels principaux risques sont exposés le PDG Kanav Kariya et sa société Jump Trading ?

Le PDG de Jump Trading pourrait subir des graves conséquences, à cause des affirmations du gouvernement américain. La société financière risque donc d’écoper des sanctions, qui viendront encore augmenter l’inquiétude et le manque de confiance dans l’écosystème des actifs numériques. Pour maintenir la fiabilité dans ce secteur, il est impérieux pour les régulateurs d’adopter des lois claires et rigoureuses à propos des sociétés de crypto-monnaies et des stablecoins.

De plus, les plateformes de trading doivent désormais s’abstenir de proposer des services qui ne répondent pas aux exigences ; ou encore de s’impliquer dans des complicités préjudiciables. Ainsi  la répression des places de marché FTX et TerraUSD permettrait à tout le secteur des blockchains et de la monnaie numérique de prendre conscience. Des désastres de cet acabit ne pourront plus se reproduire, car c’est aussi une opportunité pour les régulateurs de resserrer des règles strictes et adaptées pour le bon déroulement du trading.

Réduction des transactions cryptos chez Jump Trading

Suite à la répression réglementaire organisée par les États-Unis, la société cryptographique Jump Trading décide de diminuer ses services proposés aux utilisateurs. A cause de l’effondrement du marché, cette entreprise financière est totalement sous le contrôle du régulateur américain. Accompagnée des enquêtes, cette surveillance viser à déterminer les transactions dans lesquelles Jump Trading serait impliqué et d’éviter d’autre dommage.

Bien que Jump Trading soit sous les enquêtes du régulateur américain, la société continue de proposer ses services à ses clients et de manière réduite ; d’autant plus qu’elle est pas la seule entreprise soumise à la pression réglementaire.

Toujours dans le cadre de l’affaire Terra, la justice américaine a trouvé mieux de libérer Do Kwon, préalablement interpellé au Monténégro en mars dernier. Mais, cette libération n’est pas une preuve d’innocence, car il suivra son procès dans sa localité d’origine et sa libération lui a coûté une caution de 440 320 dollars.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Titulaire d'une licence en sciences économiques obtenu à l'Université de Yaoundé II-Soa, Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années. En 2020, il débute comme consultant en affaires dans divers projets du secteur bancaire liés à la gestion des données, l'analyse et l'intelligence artificielle. Benjamin a commencé très tôt à s'intéresser à la technologie blockchain et est actuellement un expert en Blockchain et DeFi.

Passionné de la crypto-monnaie et de blockchain, Benjamin propose sa riche expérience dans la rédaction de guides et d’articles dans le domaine des cryptos / NFT / DeFI / Metaverse... Sur Actufinance, il affiche toutes ses connaissances en tant que rédacteur de contenu expert, se consacrant à expliquer de manière simple et graphique différents concepts sur la technologie blockchain et tout l'écosystème qui l'entoure. Il nous dit toutes les choses les plus importantes que nous devrions savoir sur les protocoles DeFi.

Tout simplement, il traite des problèmes du secteur blockchain d'un point de vue journalistique. A titre de rappel, la technologie blockchain est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons aujourd'hui. Elle a prouvé sa pertinence dans différents usages, transformant radicalement la façon dont nous faisons les choses. Explorer et développer davantage cette technologie évolutive nous mènera à un point où nous pourrons mieux interconnecter le monde.

Benjamin a travaillé avec plusieurs sites web sur les jeux d’argent, les réseaux sociaux et logiciel en plus d'être un travailleur indépendant. Lorsqu'il ne travaille pas (bien que cela n'arrive pas très souvent), il est possible de le trouver en train de lire ou de voyager.

Dernières Actualités

Crypto-monnaies, NFT

La fin du bull run altcoin ? Seul ce memecoin Bitcoin peut exploser

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100
Crypto-monnaies

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100

Alors que les prix de l’ETH et du SOL se consolident, leurs blockchains sont quant à elles le théâtre de naissances de certaines pépites censées exploser durant ce bull run. Voici les 5 projets explosifs pour les mois à venir. Dogeverse ($DOGEVERSE) Lancé le 8 avril dernier, ce memecoin à thème canin se décrit comme le...

Dogecoin baisse de 20%
Crypto-monnaies

Dogecoin baisse de 20 % alors que Dogeverse casse la barre des 4,5 millions de dollars

Alors que les conflits géopolitiques s’accentuent dans le monde, les marchés financiers sont en proie à de fortes turbulences. Bien qu’il soit relativement jeune, le marché crypto n’est pas non plus épargné et corrige sévèrement depuis vendredi dernier. Hormis le Bitcoin, des altcoins comme le Dogecoin perdent plus de 16 % durant le week-end. Parallèlement, de...

prevelement fisc
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Niveau historique des prélèvements obligatoires en France ?

Sponsorisé

Insanity Bets lance sa prévente : la première plateforme de jeu qui vous permet de devenir la maison

Sponsorisé

Fais de la place, DOGE, il y a un nouveau DOG COIN 1000X nommé WIENERAI

scorpion casino
Sponsorisé

La prévente de Scorpion Casino se termine le 14 avril alors que l’événement PinkSale en cours vise à battre des records – 10 millions de dollars levés pour la plateforme de partage des revenus