Crédit immobilier : Meilleur Prêt Immobilier en Ligne 2020

0
0

Une demande de crédit immobilier sert souvent à financer le projet d’une vie. Ou tout du moins l’un des projets les plus importants. En moyenne, selon plusieurs études menées ces 10 dernières années, les français déménagent près de 5 fois dans leur vie, lorsqu’ils sont propriétaires. Lorsque l’on sait que l’immense majorité de ces achats sont faits par la souscription à un prêt immobilier, trouver le meilleur compromis et l’offre la plus intéressante peut vous permettre d’économiser énormément sur votre crédit.

Au travers de cet article, nous verrons concrètement comment obtenir un prêt immobilier notamment via une étude approfondie des offres disponibles. Nous verrons également qu’il existe plusieurs types de crédits immobiliers et que ceux-ci peuvent financer des projets différents : des travaux d’extension en passant par l’achat de votre résidence principale ou secondaire. Elles sont également plus ou moins adaptées à votre profil. De l’assurance au rachat de crédit nous vous détaillerons chaque étape d’un crédit immobilier afin d’éviter au maximum les erreurs.

Calculez votre prêt immobilier : simulation crédit immobilier

Pour estimer le montant de vos mensualités, il suffit de vous servir de notre calculette crédit immobilier ci-dessous.

01Choisissez votre mode calcul

Montant de votre prêt
Durée de votre prêt
Ans
Taux intérêt avant négociation
i
%
Taux assurance
%
Votre mensualité sera de
€ / mois
Coût du crédit: € dont € Assurance

Comment obtenir un prêt immobilier facilement ? 4 étapes simples

Lorsque vous avez choisi le tiers auprès duquel vous souhaitez contracter un crédit immobilier, la procédure est finalement assez simple. Voici en quelques étapes, comment obtenir un crédit immobilier. Nous reviendrons dessus dans le détail au fil de l’article.

  • Se rendre sur le site BforBank
  • Renseigner ses données personnelles pour la simulation de crédit immobilier
  • Envoi des pièces justificatives
  • Réception d’une réponse

Trouver le meilleur crédit immobilier

1 Ans
Loading...

Montant du prêt

1.000 - 100.000 €

Modalités de paiement

12 - 120 Mois

Intérêt / An

0,9 - 2,9%

Délai de réponse

Rapide

Montant du prêt

1.000 - 100.000 €

Modalités de paiement

12 - 120 Mois

Intérêt / An

0,9 - 2,9%

Délai de réponse

Rapide
Company Loans

Montant du prêt

100 - 75.000 €

Modalités de paiement

3 - 84 Mois

Intérêt / An

0,7 - 17,9%

Délai de réponse

Rapide
Consumer Loans

Montant du prêt

100 - 1.000 €

Modalités de paiement

0,5 - 1 Mois

Intérêt / An

0 - 18%

Délai de réponse

Rapide
Consumer Loans

Montant du prêt

200.000 - 500.000 €

Modalités de paiement

1 - 60 Mois

Intérêt / An

5,73 - 21,02%

Délai de réponse

Rapide
Loading...

Comment obtenir un crédit immobilier ? Tutoriel

Ici nous allons reprendre les 4 étapes vues au dessus, en rentrant dans le détail pour chacune d’entre elles.

Étape 1: Se rendre sur le site BforBank

Étape 1: Se rendre sur le site BforBank 

Lorsque vous serez sur le site de BforBank, un onglet en haut de page “Crédit immobilier” est accessible.

Une fois rendu sur cet onglet, la simulation crédit immobilier peut commencer. Vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton vert “Demander votre crédit”.

Étape 2 : Remplir ses données personnelles pour simulation du prêt immobilier

Pour la simulation, vous aurez ensuite à faire à un certain nombre d’étapes comme le précise l’image ci-dessous :
Étape 2 : Remplir ses données personnelles pour simulation du prêt immobilier
Dans un premier temps, il vous faudra renseigner la nature du projet (acquisition d’un bien avec ou sans travaux, rachat de crédit immobilier…). Le simulateur vous demandera également d’autres informations comme l’adresse du bien, le montant total du projet, la durée de financement souhaitée ainsi que le montant de votre apport personnel.

Une fois les renseignements sur le projet fournis, il faudra renseigner un certain nombre d’informations personnelles. Il vous sera ainsi demandé si vous empruntez seul ou à plusieurs. Les renseignements à apporter sur chaque emprunteur seront alors :

  • Civilité
  • Nom
  • Prénom
  • Date de naissance
  • Lieu de naissance
  • Nationalité
  • Situation familiale
  • Nombre de personnes à charge
  • Adresse actuelle
  • Fiscalité (résident fiscal français ou non)

Un certain nombre d’informations de contact vous seront aussi demandées comme une adresse mail, un numéro de téléphone.

L’étape suivante concerne le renseignement de vos revenus et de votre patrimoine :

Étape 2 : Remplir ses données personnelles pour simulation du prêt immobilier

Il sera ainsi demandé de renseigner votre secteur d’activité, votre profession, votre type de contrat (pour les salariés) ainsi que l’ensemble de vos sources de revenu. Vous devrez par ailleurs également renseigner vos charges mensuelles pour que le simulateur puisse calculer au mieux votre capacité d’emprunt.

Le simulateur vous proposera alors un certain nombre d’assurances disponibles. Voici un exemple.

Étape 3 :  Propositions de BforBank

Après avoir renseigné toutes les informations, la banque en ligne vous proposera plusieurs propositions. Pour la simulation, nous avons choisi les paramètres suivants :

  • Projet immobilier de 120 000 €
  • Apport de 15 000 €
  • Durée d’emprunt : 20 ans

Étape 3 :  Propositions de BforBank

Vous aurez donc une première offre (à gauche) construite en fonction des données renseignées ainsi que deux propositions alternatives. La première vous permettra de conserver une épargne plus importante (10 000 € d’apport au lieu des 15 000 dans la simulation) et la seconde d’emprunter sur une durée légèrement plus courte (18 ans au lieu de 20 ans).

Via ces propositions alternatives, vous pouvez également ajuster les curseurs et modifier les paramètres comme la durée de l’emprunt ou le montant emprunté. Le taux du prêt ainsi que les mensualités s’ajustent alors instantanément.

Bon à savoir : Vous pouvez aussi basculer en “Mode expert” pour ajouter encore plus de détails sur votre profil. Ceci vous permettra d’avoir une proposition encore plus conforme à votre profil.

Étape 4 : Envoi des pièces justificatives

Après avoir choisi pour l’une des propositions, il vous faudra compléter votre dossier par l’envoi de pièces justificatives. Ces pièces comprendront :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Un relevé d’identité bancaire
  • Vos deux derniers avis d’imposition
  • Les trois derniers bulletins de salaire (les 3 derniers bilans si vous êtes travailleur indépendant)
  • Les relevés bancaires des trois mois précédents
  • Compromis de vente si vous en avez déjà signé un

Vous pourrez alors joindre ces documents par courrier ou bien directement en ligne depuis votre espace client.

Étape 5 : Réception de la réponse

Afin de ne pas allonger le délai de réponse, il est utile de constituer un dossier complet. Si l’accord de principe peut arriver rapidement en quelques jours, l’étude plus approfondie du dossier prendra un peu plus de temps. Il faudra souvent compter environ 15 jours pour une réponse ferme et définitive. 

Vous recevrez ensuite l’offre de prêt par voie postale. Celle-ci est valable 30 jours à compter de la date de réception. Pendant ce délai, les conditions tarifaires de l’offre ne peuvent être changées par la banque. A compter du onzième jour (fin du délai légal de réflexion), vous pourrez signer le contrat et le renvoyer.

Crédit immobilier : Comparatif des meilleures offres 2020

Comme lorsque vous souhaitez contracter une assurance pour assurer une moto, un crédit à la consommation ou un crédit renouvelable, il peut être très utile d’utiliser des comparateurs. Ceux-ci vous permettent de vous aiguiller plus facilement vers l’offre la plus adaptée. Dans cette partie, nous avons donc sélectionné et comparé les meilleurs offres de crédit. Pour pouvoir tout comparer, nous avons choisi de faire chaque simulation de crédit en renseignant les éléments suivants :

  • Montant du projet : 150 000 €
  • Montant de l’apport personnel : 15 000 €
  • Durée du crédit : 20 ans
  • Revenus nets : 2 500 € par mois
  • Charges mensuelles : 0 €
  • Situation : Emprunteur seul
  • Nombre d’enfants à charge : 0
  • Contrat de travail : CDI
  • Projet : Achat de neuf / Résidence principale
  • Age de l’emprunteur : 30 ans

Prenant ainsi cet exemple, voici notre top 6 des meilleurs organismes pour crédit immobilier en 2020 :

Notez que tous les simulateurs ne proposent pas l’intégralité de ces paramètres, c’est pourquoi la comparaison peut parfois être difficile. De plus, certains simulateurs comme celui du Crédit Agricole incluent les frais de notaire dans le montant à emprunter alors que d’autres ne le font pas.

1. Boursorama : Un taux TAEG parmi les plus bas du marché

Contracter un prêt immobilier avec BoursoramaFiliale de la Société Générale, Boursorama Banque s’est peu à peu installé dans le microcosme bancaire. Notamment en ce qui concerne la banque en ligne. La page d’accueil du site de Boursorama annonce un prêt immobilier a un taux parmi les plus bas du marché : 1,06 % TAEG, assurances comprises. Voyons ce qu’il en est avec notre simulation d’emprunt :

  • Capital emprunté : 135 000 €
  • Taux nominal (hors assurances) : 1,55 %
  • Mensualités : 654,55 € par mois
  • Frais de dossier : 0 €

Avantages

  • Pas de frais de dossier
  • Une simulation claire et rapide
  • Pas d’exigence de domiciliation des loyers

Inconvénients

  • Une première simulation qui reste très évasive (pas de demande sur le nombre d’enfants à charge par exemple, ni sur l’emploi)

2. BforBank : Une offre complète pour votre crédit immobilier

Une demande de crédit immobilier avec BforBankComme nous l’avons vu plus haut, la demande de crédit via l’organisme BforBank est assez intuitive. En quelques minutes, vous pourrez alors obtenir une simulation de prêt immobilier. Voici les données que nous obtenons, toujours en considérant les paramètres choisis dans l’exemple :

  • Capital emprunté : 135 453 €
  • Apport personnel : 15 000 €
  • Taux nominal  : 1,53 %
  • TAEG : 1,94 %
  • Mensualités : 655,49 € par mois (hors assurance)
  • Frais de dossier : 0 €
  • Assurance proposée : 14,67 € par mois soit 3 521 €
  • Coût total du prêt (hors assurances) : 23 920 €
  • Coût total du prêt (assurance comprise) : 27 441 €

Avantages

  • Les propositions alternatives en fin de simulation sont très pertinentes et permettent d’ajuster sensiblement au moins un paramètre
  • Le coût de l’assurance semble être intéressant au vu des garanties offertes
  • Offre très compétitive par rapport à la concurrence
  • Pas de frais de dossier

Inconvénients

  • Pas de possibilité d’emprunter avec un SCI

3. Crédit Agricole : Une assurance de grande qualité pour couvrir votre prêt immo

L'offre de crédit immobilier du Crédit AgricoleLe simulateur du Crédit Agricole permet de rentrer plus dans les détails que la plupart des concurrents. Voyons ce qu’il en est, toujours en utilisant le même exemple.

  • Capital emprunté : 141 545 €
  • Apport personnel : 18 500 €
  • Taux nominal (hors assurances) : 1,63 %
  • Mensualités : 654,55 € par mois
  • Frais de dossier : 1 225 €
  • Assurance proposée : 1 794 €

Avantages

  • Simulateur qui permet de rentrer dans le détail de chaque situation
  • Le coût de l’assurance très avantageux

Inconvénients

  • L’obligation de renseigner ses coordonnées avant le résultat de la simulation
  • Montant des frais de dossier
  • Taux d’intérêt proposé qui souffre de la concurrence
Attention : avec la simulation du Crédit Agricole, il n’est pas possible de séparer les frais de notaire du montant total du projet, c’est pourquoi la simulation se base sur un apport personnel plus important.

4. ING Direct : L’offre crédit immobilier 100 % en ligne

Demande de prêt immobilier avec ING DirectCréée en 1991, la banque néerlandaise ING Direct fait maintenant partie intégrante du pays bancaire et des assurances dans l’hexagone. Voici les résultats de notre simulation avec la banque ING Direct.

  • Capital emprunté : 135 309 €
  • Apport personnel : 15 000 €
  • Taux nominal (hors assurances) : 1,27 %
  • Taux TAEG : 2,12 %
  • Mensualités : 676,73 € par mois dont 38,02 € de coût d’assurance
  • Frais de dossier : 750 €
  • Coût total du crédit : 29 911 €

Avantages

  • Un taux de crédit 0,1 % plus bas en domiciliant vos revenus chez ING Direct
  • Partenariat avec l’assureur Axa permettant des offres d’assurances très concurrentielles
  • Taux d’intérêt concurrentiel

Inconvénients

  • Formulaire de simulation trop étoffé pour une première simulation
  • Le montant des frais de dossier

5. Fortuneo : Pour une offre de crédit immobilier sur-mesure

Fortuneo : Une offre intéressante pour demander un prêt immobilierFondée en 2000, Fortuneo est un nom qui compte dans l’univers de la banque en ligne. Sur sa page d’accueil, la filiale du groupe Arkéa propose un prêt immobilier avec un taux TAEG à partir de 1,28 %. Voyons avec notre simulation et en utilisant toujours les mêmes paramètres ce que nous pouvons obtenir :

  • Capital emprunté : 137 070 €
  • Apport personnel : 15 000 €
  • Taux nominal (hors assurances) : 1,44 %
  • Taux TAEG : 1,90 %
  • Mensualités : 675,74 € par mois dont 18,09 € d’assurance
  • Caution crédit logement : 2 070 €
  • Coût total du crédit : 27 177 €

Avantages

  • Offre plus avantageuse que la majorité des concurrents
  • Pas de frais de dossier

Inconvénients

  • Site et simulateur peu ergonomique pour l’utilisateur
  • Pas de possibilité de choisir autre chose que l’assurance “Confort”

6. La Banque Postale : Rencontrer un conseiller pour trouver le prêt le plus adapté

La Banque Postale : un intermédiaire de choix pour contracter son prêt immobilierFiliale du groupe La Poste, la Banque Postale est aussi bien ancré dans le microcosme des organismes de crédit. Elle s’appuie sur de nombreux bureaux de poste pour distribuer son offre ou prendre rendez vous avec un conseiller. Nous n’avons pas pu utiliser le simulateur du site.

Pour cela, il vous faudra renseigner les informations sur votre projet et attendre l’appel d’un conseiller. Si vous souhaitez contracter un prêt auprès de la banque postale, les conditions de crédit sont semble t’il parmi les plus avantageuses du marché.

Avantages

  • Des conditions d’emprunt qui font partie des plus concurrentielles du marché
  • Maillage très important sur le territoire

Inconvénients

  • Pas de possibilité d’obtenir un premier chiffrage autrement qu’après le rappel d’un conseiller bancaire

Bon à savoir: Si ces différentes simulations peuvent faire sortir un concurrent plutôt qu’un autre, il est important de garder à l’esprit que chaque projet est différent. Ainsi, avec un autre projet, il est tout à fait possible que l’offre la plus intéressante de notre exemple, ne le soit plus à la lecture d’autres paramètres.

N’hésitez pas à consulter Panorabanques pour trouver en quelques clics la solution prêt immobilier faite pour vous.

Credit immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Credit immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Avant de contracter un prêt immobilier, il est important de bien comprendre ce que ce type de crédit signifie. Voyons ensemble une courte définition.

Un crédit immobilier fonctionne de la même manière d’un crédit personnel ou qu’un crédit professionnel. Il s’agit alors d’une relation contractuelle entre un organisme prêteur et un ou plusieurs emprunteurs, qui donnera lieu à un remboursement à des conditions fixées par le contrat (mensualité, durée de l’emprunt, taux d’intérêt, montant des divers frais).

Si le crédit immobilier comme n’importe quel crédit est une opération lors de laquelle un prêteur met à disposition de l’argent à un emprunteur, il se différencie par le motif de l’emprunt. En effet, via un crédit immobilier, l’emprunteur va financer la construction ou l’achat d’un bâtiment ou d’un terrain à usage d’habitation. L’usage mixte (habitat professionnel et privé) est également possible.

Il est aussi possible de contracter un crédit immobilier pour d’autres opérations comme le financement des travaux de rénovation. Enfin, certains crédits immobiliers peuvent être ce que l’on nomme des crédits hypothécaires. L’hypothèque est une garantie que prend l’organisme prêteur sur le bien. Si pendant la durée du prêt, l’emprunteur n’est plus en mesure de rembourser ses mensualités, le bien sera alors saisi.

Les différents types de crédit immobilier

Il existe une multitude de prêts immobiliers différents. Nous allons voir ensemble les différents types de crédits immobiliers qu’il est possible de demander ainsi que les principales caractéristiques de ceux-ci.

Les financements bancaires

Il s’agit des prêts les plus communs lorsque l’on contracte un prêt immobilier.

Le prêt amortissable

C’est le prêt immobilier le plus commun. L’emprunteur rembourse chaque mois une mensualité. Les prêts amortissables peuvent être des prêts à taux fixe ou à taux variable. Via ce prêt, l’emprunteur remboursera le capital échéance après échéance. Les intérêts diminuent mensualité après mensualité car ils sont calculés sur le capital restant du. A mesure que votre prêt s’allonge dans le temps, vous rembourserez moins d’intérêts mais proportionnellement plus de capital. Les tableaux d’amortissement vous permettent de constater que le montant des intérêts diminue mois après mois, la mensualité restant fixe.

Le prêt in fine

Ce type de prêt est beaucoup plus rare. Il s’agit d’un prêt non-amortissable. Pendant toute la durée du prêt, l’emprunteur ne remboursera que le montant des intérêts. Le capital sera remboursé quant à lui lors de la dernière mensualité. Un prêt in fine peut également être à taux fixe comme à taux variable.

Le prêt relais

Le prêt relais

Le prêt relais est également un emprunt non amortissable. Il s’agit d’un prêt sur du court terme adressé à l’attention de propriétaires d’un bien immobilier souhaitant acheter un nouveau logement. Il est contracté lorsque la vente du logement précédent intervient avant l’achat du nouveau logement. La banque fera alors une avance à l’emprunteur jusqu’à ce que le premier logement soit vendu. Ce type de prêts est aussi très commun car une grande majorité des achats immobiliers se font après avoir vendu le bien que l’on souhaite quitter.

Dans la plupart des cas, le prêt relais a une durée de vie de 12 mois, reconductible une fois. Soit 2 ans au maximum.

Les prêts d’aide à l’accession

Ce sont principalement des prêts contractés par des primo-accédants, pour favoriser l’accès à la propriété du plus grand nombre. Certains de ces prêts permettent un financement complet du projet tandis que d’autres ont vocation à être des prêts complémentaires. Ils sont alors souvent contractés en complément d’un financement bancaire classique.

Le prêt d’accession sociale (PAS) et le prêt conventionné (PC)

C’est notamment le cas du prêt d’accession sociale (PAS) qui selon les dossiers peut financer la totalité d’un projet. Le prêt PAS est accordé sous conditions de revenus, aux ménages modestes. Les conditions de revenu sont différentes en fonction de plusieurs paramètres comme la localisation du bien ou bien le nombre d’occupants de celui-ci. Si il peut servir à l’acquisition de sa résidence principale, il peut également être demandé pour effectuer des travaux. Enfin, le taux d’intérêt du PAS est plafonné. Il permet en outre d’ouvrir ou de conserver ses droits APL tout en devenant propriétaire.

Le prêt conventionné (PC) dispose des mêmes caractéristiques que le prêt d’accession sociale, à la différence qu’il est sans condition de ressources. Il sert donc à acheter ou faire des travaux dans sa résidence principale et peut permettre un financement complet d’un projet immobilier. Avec le PC, vous conservez aussi des droits à APL.

Le prêt épargne logement (PEL)

L’octroi de ce type de prêt est conditionné à l’ouverture préalable d’un PEL (Plan Epargne Logement) ou d’un CEL (Compte Epargne Logement). Si ce type de prêt donne accès à une rémunération des montants déposés sur les comptes et au versement d’une prime d’état, les taux d’intérêts proposés par l’intermédiaire de ces livrets bancaires souffrent la comparaison avec les taux d’intérêt du marché.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro (PTZ)
Le PTZ : une manière d’alléger la facture du coût d’emprunt !

Parmi les prêts facilitant l’accession, on retrouve également les prêts à taux zéro (PTZ). Ce type de prêt immo est essentiellement à destination de l’achat de logement neuf. Dans certains cas spécifiques, il peut également servir à financer de l’ancien.

Il s’agit d’un prêt aidé par l’état qui permet de financer en partie l’achat de sa résidence principale. Ce type de prêt est conditionné à un seuil maximum de revenus et bien souvent au fait de ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale pendant les 24 derniers mois. Le PTZ a donc une vocation de prêt complémentaire. Le montant maximum octroyé dépendra également de l’emplacement du logement.

Le prêt action logement

Il s’agit de la nouvelle dénomination de l’ancien “1 % logement”. Il s’agit d’un prêt que vous pouvez contracter via votre entreprise. Ce type de prêt concerne les entreprises d’au moins 10 salariés. C’est également un prêt complémentaire dont l’objectif est de financer une partie de l’achat de votre résidence principale. Pour y avoir accès le salarié comme l’employeur doivent répondre à un certain nombre de caractéristiques.

Pour le salarié, il s’agit notamment de ne pas dépasser un certain plafond de ressource, plafond variable en fonction de la zone d’achat du logement mais aussi du nombre de personnes composant son ménage. Ce prêt peut à la fois financer un achat neuf comme un achat dans l’ancien. Le montant maximum du prêt est quant à lui conditionné à la zone (A, Abis, B1, B2, C) dans laquelle se situe le logement concerné. Il est possible de le contracter pour une période de 10 ans.

Les caractéristiques financières des prêts immobiliers

Les prêts que nous avons vu plus haut, et notamment les financements bancaires peuvent donner lieu à des caractéristiques particulières. Voyons cela de plus près !

Prêt à taux fixe et à taux variable

La différence est très simple à comprendre. Avec un prêt à taux fixe, vos mensualités restent les mêmes mois après mois. Avec le prêt à taux variable (ou prêt à taux révisable), les mensualités seront fluctuantes et basées sur un indice de référence. Comme indice de référence utilisé par les établissements de crédit, on trouvera principalement, l’Euribor 1 mois, 3 mois et 1 an qui représentent les taux interbancaires de la zone. A ces taux, l’établissement financier ajoutera une marge pour sa propre rémunération.

Les prêts à taux fixe sont beaucoup plus plébiscités par les ménages du fait de l’absence d’un caractère aléatoire.

Le prêt à paliers de remboursement

Le prêt à paliers de remboursementAussi appelé “prêt lissé”. Avec ce type de prêt, il s’agit d’aménager les remboursements d’un prêt amortissable en fonction d’autres crédits déjà en cours. Ce dispositif est particulièrement intéressant pour les emprunteurs qui ont d’autres à rembourser. Il s’agira alors de rembourser son crédit immobilier par paliers. Lorsque les crédits précédents seront soldés, vos mensualités du prêt immobilier augmenteront mais votre engagement mensuel restera le même.

Exemple : Vous avez contracté 2 crédits. Avec le crédit 1, vous réglez une mensualité de 200 € par mois. Ce crédit arrive a échéance dans 2 ans. Avec le crédit 2, vous avez une mensualité de 300 € à régler. Celui ci arrive à échéance dans 5 ans. Vous souhaitez contracter un prêt immobilier et votre capacité totale d’emprunt est de 1000 €.

  • La première et la deuxième année vous devrez rembourser : 200 (crédit 1) + 300 (crédit 2) + 500 (prêt immo)  = 1000 €.
  • La troisième année, le crédit 1 est arrivé à échéance. Vous devrez alors remboursé : 300 (crédit 2) + 700 (prêt immo) = 1 000 €. C’est le premier palier. Les 200 € du premier crédit “basculent” pour remboursement plus rapidement le prêt immobilier.
  • La cinquième année, le crédit 2 arrive lui aussi à échéance. Vous pourrez alors utiliser votre enveloppe de 1 000 € par mois exclusivement pour le remboursement du prêt immobilier.

L’idée de palier tient dans le fait qu’une fois un crédit soldé, vous pouvez rembourser plus chaque mois sur un crédit nouveau.

Le prêt cautionné

Il s’agit pour l’emprunteur de faire appel à un tiers pour se porter caution de son prêt immobilier. L’organisme de cautionnement agit comme une garantie auprès du tiers avec lequel vous avez contracté le prêt. Ce type de prêt est avantageux pour l’emprunteur puisqu’il lui permettra de diminuer les frais de garanties. Cela peut aussi permettre à l’emprunteur d’éviter d’avoir à contracter un crédit hypothécaire, dont la garantie est le terrain sur lequel l’emprunteur souhaite faire construire.

Le prêt modulable

Il s’agit d’une offre de prêt permettant à l’emprunteur d’ajuster ses mensualités à la hausse comme à la baisse en fonction de l’évolution de sa situation. La plupart des banques proposent une modulation possible de 30 %. Celle-ci est parfois possible tout au long de l’année. Dans la majorité des cas, il est possible de demander la modulation des mensualités à chaque date anniversaire. L’écrasante majorité des prêts modulables sont des prêts à taux fixe pour plus de clarté.

Le prêt sans apport

Il s’agit d’un emprunt contracté sans fournir d’apport. Obtenir ce type de prêts pour un projet immobilier est de plus en plus rare. Notamment en raison des recommandations adressées par le HCSF (Haut conseil pour la stabilité financière), à l’attention des banques commerciales.

Que peut-on financer avec un crédit immobilier ?

Que peut-on financer avec un crédit immobilier ?Un prêt immobilier doit servir au financement d’un projet immobilier. Ce projet peut être de différentes natures comme :

  • Le financement de sa résidence principale
  • L’achat d’une résidence secondaire
  • Les travaux à effectuer dans sa résidence principale ou dans sa résidence secondaire. Ce poste peut inclure des travaux de raccordement aux réseaux publics, des travaux d’amélioration de la qualité de vie, les travaux d’isolation ou encore des travaux d’aménagement).
  • L’agrandissement de sa propriété

Bon à savoir : Pour effectuer des travaux dans votre propriété, il est aussi possible de demander un prêt travaux.

Il est aussi important d’inclure dans son calcul et dans son besoin de financement d’autres postes de dépense comme les frais de notaire lorsque vous achetez un bien.

Il n’est évidemment pas possible de financer l’achat d’une voiture avec un prêt immobilier. Pour ce type d’achat, un crédit auto sera évidemment beaucoup plus adapté.

Combien peut-on obtenir avec un crédit immobilier ? 

Bien qu’il n’existe pas de fourchette précise et légale, il est difficile de trouver un crédit immobilier pour un montant inférieur à 50 000 €. Le seuil maximum d’emprunt sera quant à lui fortement dépendant de plusieurs facteurs :

  • Le montant des revenus de l’emprunteur
  • Le montant des charges de l’emprunteur
  • La durée de l’emprunt (une durée plus longue peut permettre d’obtenir un montant maximum de prêt beaucoup plus important).
  • Votre situation maritale
  • Le nombre d’enfants à charge

A salaire égal, il sera évidemment plus facile d’emprunter si les charges de l’emprunteur sont plus faibles. Emprunter à deux, en couple, permet aussi d’avoir un levier d’emprunt très important.

Bon à savoir : Pour l’octroi d’un crédit immobilier, les banques fonctionnent avec ce que l’on nomme le “reste à vivre”. Ce sont des grilles qui permettent d’établir en fonction des paramètres ci-dessus ce qu’il faut qu’un emprunteur conserve une fois déduit les charges fixes et le montant du crédit des revenus totaux. Ce reste à vivre est évidemment plus important pour un emprunteur célibataire avec 2 enfants à charge que pour un emprunteur seul, à salaire égal.

La renégociation de son prêt immobilier, comment ça marche ?

La renégociation du prêt immobilier, comment ça marche ?La renégociation de prêt est souvent confondue avec le rachat de crédit. En effet, à l’instar du rachat de crédit elle permet pour l’emprunteur d’économiser de l’argent. Néanmoins, la démarche se distingue sur un point central : la conservation du même organisme prêteur.

En effet, via le rachat de crédit, vous passez par un autre tiers que celui auprès duquel vous avez contracté le premier emprunt. La renégociation d’un prêt immobilier se fait quant à elle auprès de l’organisme avec lequel vous avez souscrit le crédit. Il s’agit alors de jouer sur le taux d’intérêt de l’emprunt et / ou sur la durée d’emprunt.

Comme pour le rachat de crédit, la démarche de renégociation du prêt immobilier peut être assortie de frais comme les frais d’avenant. Contrairement à une croyance solidement ancrée, il est tout à fait possible de renégocier plusieurs fois son prêt immobilier tout au long de sa durée de vie. Néanmoins, il est important d’inclure toutes les variables avant de demander une renégociation auprès de son banquier. Pour cela, recourir à un simulateur crédit immobilier permettra notamment de s’assurer qu’un taux d’intérêt plus intéressant ne sera pas totalement annulé par les frais d’avenant au contrat. Ainsi, bien que chaque situation est différente, on peut observer des cas typiques pour lesquels la renégociation peut être intéressante :

  • Lorsque vous êtes dans la première moitié de votre emprunt
  • Le capital restant du est supérieur à 70 ou 80 000 €
  • Il existe un décalage d’au moins 0,7 % entre le taux d’intérêt actuel et le taux d’intérêt

Pour renégocier au mieux votre crédit, il est conseillé de se renseigner auprès de la concurrence afin d’opposer à votre banquier les propositions que vous avez reçu.

Le rachat du crédit immobilier

Comme pour la renégociation d’un prêt immobilier, le rachat de crédit vise à faire économiser de l’argent à l’emprunteur. Ici, il ne s’agit plus de conserver la même banque mais bel et bien de changer d’organisme qui va alors racheter votre crédit à des conditions plus avantageuses.

Si on parle de frais d’avenant à un contrat dans le cadre de la renégociation de son prêt immobilier, la plupart des rachats de crédits sont assortis de frais de dossier. Ces frais seront alors facturés par le nouvel organisme choisi. A ces frais de dossier peuvent aussi s’ajouter des indemnités de remboursement anticipé que peut vous réclamer la banque avec laquelle vous avez contracté le crédit. Il peut être judicieux avant de contracter un prêt chez un tiers de se renseigner sur la politique de facturation des indemnités de remboursement anticipé. Certains contrats stipulent même qu’aucun frais ne pourra être facturé à ce titre.

Certaines conditions très spécifiques permettent également de s’affranchir des indemnités de remboursement anticipé. C’est par exemple le cas lors de :

  • Un déménagement (vous ou votre conjoint) pour des raisons professionnelles
  • Licenciement ou cessation de l’activité professionnelle
  • En cas de décès (vous ou votre conjoint)
Bon à savoir : Les indemnités de remboursement anticipé sont encadrées légalement. Elles ne peuvent dépasser 3 % du capital restant dû avant l’opération de rachat du crédit immobilier. Elles ne peuvent pas non plus excéder le montant de 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé  par anticipation au taux moyen du prêt.

Via un rachat de crédit immobilier, vous pouvez moduler vos mensualités, à la hausse comme à la baisse si vous souhaitez faire diminuer la pression financière pendant une période plus ou moins longue.

Le prêt immobilier : est-ce fait pour moi ? 

Le prêt immobilier : est-ce fait pour moi ? Le crédit immobilier est adapté à tous les profils. C’est d’ailleurs le crédit et ses modalités (montant des mensualités, durée de l’emprunt, taux et assurances proposées…) qui s’adapteront au profil de l’emprunteur et non l’inverse. Comme pour n’importe quel prêt, l’emprunteur devra évidemment être en mesure de rembourser et d’honorer ses échéances tout au long du contrat.

Si vous avez un projet immobilier, le prêt reste la solution la plus adaptée. Selon votre profil, certains dispositifs vous permettront d’accéder à des prêts à tarification avantageuse. C’est par exemple le cas du prêt à taux zéro, accessible sous réserve de respecter un seuil maximum de ressources. En tous les cas de figure, il conviendra simplement de présenter un projet et un besoin de financement cohérent en rapport à sa situation personnelle.

Avec la crise sanitaire, les conditions d’accès au crédit semblent se resserrer. Conformément aux dispositions du Haut Conseil pour la Stabilité Financière, les banques visent de plus en plus à suivre les recommandations qui sont :

  • Un apport de 10 % du projet : il devient aujourd’hui de plus en plus complexe d’obtenir un crédit immobilier sans apport
  • Une réduction de la durée des crédits : Les crédits sur un horizon supérieur à 25 ans sont eux aussi de plus en plus rares
  • Un respect plus drastique du taux d’endettement de 33 % : Certains dossiers à 35 ou 36 % d’endettement sont désormais plus largement refusés par les banques.

Concernant cette dernière catégorie, le taux d’endettement est surtout respecté pour les salariés aux revenus dans la moyenne. Pour un emprunteur ayant un revenu important, il est parfois possible de monter au-delà des 33 %.

Les avantages du crédit immobilier

Contracter un crédit pour acheter de l’immobilier présente pour l’emprunteur un certain nombre d’intérêts. Voyons cela ensemble.

Permet de devenir propriétaire

Le crédit immobilier est en grande majorité encore utilisé pour acquérir sa résidence principale. Contracter un crédit immo pour cela est la façon la plus simple et la plus économique pour devenir propriétaire de votre maison ou de votre appartement.

Se constituer un patrimoine et une “épargne forcée”

Se constituer un patrimoine et une "épargne forcée"Bien qu’on lise parfois et à juste titre qu’un qu’investir en bourse est plus rentable que l’investissement immobilier, la comparaison ne tient pas souvent compte du caractère répétitif de l’investissement.

Lorsque vous investissez dans des actions, il est assez rare de consentir à un investissement régulier, chaque mois. Avec un prêt immobilier, l’échéance de remboursement doit être honorée chaque mois, vous obligeant en quelque sorte à investir chaque mois (si l’on considère que le remboursement mois après mois est constitutif de votre épargne puisque vous achetez votre bien immobilier mois après mois). Acheter des actions est certes plus rentable mais la fréquence et la régularité d’investissement n’est souvent pas la même.

Les avantages fiscaux du crédit immobilier

Contracter un crédit immobilier peut aussi vous permettre d’économiser sur votre fiche d’imposition. Comment ? Simplement en déduisant les charges (intérêts de l’emprunt, frais de dossier…). Dans le cadre d’un prêt contracté pour investir dans l’immobilier locatif, vous pourrez alors déduire un certain nombre de frais, réduisant au passage votre imposition sur les loyers.

Bénéficier d’un contrat de prévoyance

Lorsque vous contractez un crédit immobilier avec une assurance décès ou invalidité, celle-ci est une couverture en cas d’invalidité ou de décès du souscripteur. En cas de coup dur, c’est l’assurance qui couvrira et remboursera les échéances restantes. En un sens, souscrire à un crédit immobilier permet d’apporter une protection pour son cercle familial.

Via la souscription à un prêt immobilier, vous pourrez choisir la couverture la plus appropriée. Vous pouvez par exemple opter pour une couverture à 200 % (100 % par co-contractant dans le cadre d’un prêt consenti à deux), ou adapter ce pourcentage. Les montants des assurances diffèreront évidemment en fonction du pourcentage choisi.

Disposer d’un taux plus avantageux en cas de domiciliation des revenus

Si vous êtes déjà client d’une banque et que vous comptez y contracter un prêt immo, il peut être judicieux de négocier avec votre banquier un taux plus bas. En mettant notamment en avant le fait que vous êtes client de la banque depuis un certain temps ou encore que votre gestion de compte et votre capacité à épargner est bien réelle.

Si vous choisissez une autre banque pour contracter un crédit, vous pourrez alors tenter de négocier un taux plus bas en échange de la domiciliation de vos revenus. D’autres variables peuvent aussi être négociées au sein du prêt comme l’absence de pénalité dans le cadre d’un remboursement anticipé ou tout simplement la diminution des frais de dossier.

Les inconvénients du crédit immobilier

Néanmoins, un prêt immobilier peut aussi souffrir de quelques inconvénients. Ceux-ci sont plus ou moins important selon votre profil d’emprunteur.

Un engagement sur le très long terme

C’est un fait. Contracter un crédit pour acheter un bien immobilier vous engagera sur du très long terme. La plupart de ses crédits sont contractés sur 20 ans. Si il reste possible d’effectuer un remboursement anticipé de votre crédit, cette option n’est pas toujours possible financièrement pour l’emprunteur. Il va donc falloir honorer vos échéances, mois après mois pendant une longue période.

Le stress que peut engendrer un crédit immobilier hypothécaire

Certains crédits immobiliers mettent la maison ou l’appartement que vous achetez en gage. Cela signifie que si vous n’êtes pas en mesure de rembourser votre crédit, votre bien pourra être saisi et revendu. C’est le principe de l’hypothèque. Cette situation peut générer du stress pour certains emprunteurs.

Un coût du crédit qui reste important malgré des taux bas

Si pour la plupart des accédants le recours à un crédit est une étape obligatoire pour acheter, il va s’en dire que le crédit n’est pas gratuit. Prenons un exemple :

  • Montant du prêt : 200 000 €
  • Durée de l’emprunt : 20 ans (240 mois)
  • Taux d’intérêt de l’emprunt : 1,3 %
  • Taux d’assurance : 0,34 %

Pour un tel prêt et un capital emprunté de 200 000 €, l’emprunt vous coutera la somme de 40 833 € dont 13 600 € d’assurance. L’augmentation de la durée d’emprunt entraine une explosion du coût de celui-ci.

L’apport personnel : une variable clé pour l’emprunt

L'apport personnel : une variable clé pour l'empruntCe point peut s’avérer bloquant pour un certain nombre de dossiers. Désormais, conformément aux recommandations du Haut Conseil pour la Stabilité Financière, les banques exigent de plus en plus un apport du projet d’au moins 10 %. Certaines études montrent d’ailleurs des disparités entre les régions. Il serait en effet demandé en moyenne un apport personnel plus important dans des zones comme la Côte d’Azur. A l’opposé, un emprunt pour acheter un bien dans la région Grand-Est nécessiterait en moyenne un apport moins important. Ces chiffres restent cependant proche des 10 %.

Les banques réclament aussi par ailleurs de conserver une capacité d’épargne après contraction du prêt. Concrètement, pour un emprunt sur un montant de 200 000 €, il vous sera demandé 20 000 € d’apport. Il faudra aussi chez certaines banques, disposer d’au moins 20 000 € restants, sous forme d’épargne.

Comment bien choisir un crédit immobilier ? 6 conseils à suivre

Afin d’obtenir les meilleurs conditions de crédit, il est nécessaire de respecter un certain nombre de points.

1 – Utiliser les comparateurs

Les comparateurs sont à la fois un moyen simple, rapide et efficace pour comparer les offres des différents acteurs du marché du crédit. C’est aussi l’étape qui vous fera économiser le plus d’argent sur le coût total de votre crédit.

En ce sens, il est indispensable de commencer ses recherches par l’utilisation d’une calculette crédit immobilier comme celle de Panorabanques.

2 – Avoir une idée claire de votre projet immobilier

Bien souvent, les banques demandent un compromis de vente pour l’octroi d’un crédit. Celui-ci est le signe que vous vous engagez à acheter un bien immobilier, un terrain ou un immeuble sous réserve de la réalisation de certaines conditions suspensives (dont l’octroi d’un crédit).

Il est évidemment possible de se renseigner sur un crédit immobilier sans avoir signé de compromis de vente. Afin que votre dossier soit le plus précis possible, il convient néanmoins d’avoir une idée très concrète du projet que vous souhaitez mettre sur pied. Selon les cas, certains types de crédits seront plus adaptés que d’autres.

3 – Ne pas se focaliser uniquement sur le taux

Comme pour n’importe quel produit ou service que l’on achète, le taux de crédit immobilier a une importance mais ne fait pas à lui seul l’attractivité du prêt. Si il reste une variable de tout premier plan au moment de décider de l’organisme prêteur, il est important de ne pas occulter tous les autres paramètres à commencer par :

  • Les garanties de l’assurance proposée
  • Le montant des frais de dossier
  • Existence ou absence d’indemnités de remboursement anticipé

De plus, pour pouvoir comparer les offres entre elles, il est important de comparer via le taux TAEG et non via le taux nominal qui ne permet pas de comparer les offres. Certaines offres affichent un taux nominal bas mais un certain nombre d’autres frais annexes.

4 – Vous rendre physiquement en agence

4 - Vous rendre physiquement en agenceIl arrive que les taux soient parfois différenciés entre celui affiché sur le comparateur du site de la banque et le taux qui sera proposé en agence. Il est donc souvent intéressant de comparer les offres de crédit immobilier en ligne proposées sur Internet et celles proposées en agence physique.

De plus, se déplacer en agence pourra aussi vous permettre de bénéficier de conseils, ce dont vous ne disposez pas en passant par une demande totalement dématerialisée.

Cette différence de taux est souvent en partie du à ce que l’on nomme les délégations. C’est à dire que selon votre interlocuteur, les modalités du prêt pourront différer. Cela inclue aussi les taux. Un conseiller bancaire pourra également vous apporter du conseil sur les modalités les plus adaptées à votre profil et à votre projet immobilier. De plus, avec un crédit contracté à 100 % en ligne, vous n’aurez pas de marge pour la négociation des modalités et des différentes clauses.

5 – Bien choisir son assurance crédit immobilier

Le choix de l’assurance prêt immobilier est d’une importance capitale. Ce poste vous permettra parfois d’économiser énormément d’argent. Dans la plupart des cas, les assurances proposées par les banques ne sont pas les plus compétitives. Il est désormais possible de résilier votre assurance emprunteur à tout moment pendant le contrat pour en souscrire une autre chez un tiers proposant les mêmes niveaux de garantie. Cette nouvelle disposition légale a pour but de créer plus de concurrence sur le marché de l’assurance. Pour le consommateur, cela permettra de réaliser des économies importantes.

6 – Penser aux prêts annexes

Si vous n’avez pas la possibilité de bénéficier d’un prêt à taux zéro, d’autres outils sont mobilisables afin de diminuer votre coût d’emprunt. Nous pensons notamment aux prêts Action Logement que vous pouvez demander via votre entreprise. Ces prêts permettent souvent d’emprunter à des conditions de taux avantageuses et parfois même sans avoir à effectuer un apport personnel.

Quel délai pour obtenir un crédit immobilier ?

La plupart des organismes se fixent comme objectif de fournir un accord de principe dans un délai de 48 heures. Il n’est pas rare de voir certaines banques vous fournir ces accords de principe dans un délai de 24 heures. En règle générale, cet accord de principe reprendra les éléments suivants :

  • Simulation de l’emprunt
  • Echéancier de l’emprunt
  • Liste des pièces justificatives à fournir

Après l’accord de principe, la banque ou l’organisme que vous avez choisi étudiera votre dossier plus en profondeur. Après étude du dossier, l’organisme vous enverra une offre de prêt par courrier recommandé. A la réception de l’offre de prêt, l’emprunteur doit laisser courir une période de 10 jours avant la signature du contrat, pour délai de réflexion. Il est possible d’accepter l’offre qu’à compter du onzième jour.

Quel délai pour obtenir un crédit immobilier ?

L’obtention d’un crédit immobilier et la mise à disposition des fonds doit aussi se conformer à certains délais légaux de validité. Nous pensons notamment au compromis de vente qui est valide pendant une période maximum de 3 ou 4 mois. L’inclusion de conditions suspensives dans le compromis de vente peut par ailleurs stipuler le délai accordé à l’acheteur pour trouver un prêt immobilier. Au moment de signer l’acte authentique de vente, l’emprunteur demandera un déblocage de fonds. Le montant sera alors disponible et le notaire pourra être en mesure de le transférer sur le compte du vendeur.

La durée d’obtention d’un prêt entre la première prise de contact et le crédit sur compte bancaire dépend donc du vendeur du bien, de votre banquier mais aussi du ou des notaires réalisant la vente.

Conclusion : quel credit immobilier me convient?

Un projet d’achat immobilier, d’un terrain ou d’un immeuble ? Envie de financer des travaux d’amélioration de votre habitat ? Dans tous ces cas de figure, le crédit immobilier est l’outil adapté pour financer vos projets. Comme nous l’avons vu au travers de l’article, il existe plusieurs types de crédits immobiliers. Des crédits bancaires en passant par les prêts d’aide à l’accession, les possibilités sont multiples.

Selon votre situation, vous pourrez aussi prétendre à des dispositifs d’emprunt plus avantageux comme le prêt à taux zéro (PTZ). Celui-ci pourra vous permettre de financer une partie de votre projet en empruntant à un taux d’intérêt nul, diminuant drastiquement le coût de votre emprunt. D’autres prêts sont aussi accessibles et pourront servir de prêt de complément à un emprunt plus important.

Il vous faudra aussi choisir entre prêts à taux fixe ou à taux variable et vous pourrez si besoin trouver un organisme qui se porte caution de votre emprunt. Comme pour n’importe quelle démarche, l’important est de se renseigner au maximum une fois votre projet correctement ficelé. Comparer les offres via des comparateurs, avoir une approche globale du coût d’un prêt et ne pas se focaliser uniquement sur le taux d’intérêt proposé, chercher à faire marcher la concurrence pour les assurances de prêt sont autant de conseils qui vous permettront de faire baisser la note de votre crédit.

N’hésitez pas à consulter Panorabanques pour trouver en quelques clics la solution prêt immobilier faite pour vous.

Questions fréquentes

Quel est le montant des frais de dossier sur un prêt immobilier ?

Les montants sont très variables et dépendent fortement des dossiers. Il est même possible de ne pas avoir à payer de frais de dossiers. En général, on pourra retenir qu'ils peuvent représenter environ 1 % du montant global du projet. Sans que cela ne puisse constituer une quelconque obligation légale. Les frais de dossier sont à l'appréciation du courtier ou de l'organisme avec lequel vous traiterez.

Est ce pertinent d'allonger la durée de son prêt ?

En contractant un prêt sur une durée plus longue, vous augmentez votre capacité d'emprunt ou vous diminuez les mensualités à payer chaque mois. Le revers de la médaille se trouve sur le coût de l'emprunt qui viendra exploser avec un taux qui augmente et une durée de remboursement du capital plus longue. Il n'est pas rare de retrouver des prêts dont le coût double quasiment entre un prêt sur 20 et sur 25 ans. L'arbitrage sur la durée vous appartient.

Existe-t'il une durée optimale pour un crédit immobilier ?

La majorité des crédits immobiliers sont contractés pour une période de 20 ans. Cependant, il ne s'agit pas d'une durée optimale, chaque projet et chaque emprunteur étant différent. La durée de 20 ans semble être en tous les cas le compromis recherché par la plupart des emprunteurs entre les mensualités et le coût total de l'emprunt.

Est-ce possible d'emprunter sans apport ?

Cela est toujours possible mais de plus en plus compliqué. Si vous souhaitez emprunter sans apport, les conditions risquent d'être moins favorables et l'organisme prêteur pourra vous demander un plus grand nombre de garanties.

Qu'est ce qu'une caution ?

Il s'agit d'un tiers qui sera en charge de payer vos mensualités si vous n'êtes plus en mesure de le faire.

Un organisme prêteur souhaite m'obliger à domicilier mes revenus, en a t'il le droit ?

Oui. La domiciliation des revenus peut être une condition sine qua none à l'obtention d'un prêt immobilier auprès d'un organisme. Légalement, la domiciliation ne peut se faire sur une durée supérieure à 10 ans. L'organisme prêteur est par ailleurs tenu de vous offrir un avantage individualisé en contrepartie.

Ma banque refuse une renégociation de mon prêt, en a t'elle le droit ?

Oui. En revanche, elle ne pourra s'opposer à un rachat de crédit par un autre organisme.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.