Investissement Socialement Responsable : Guide Complet ISR 2020

0
0

Plus que jamais, la question d’investir son capital trouve des réponses multiformes. En effet, les méthodes se sont si diversifiées ces dernières années qu’on pourrait facilement y perdre sa bourse. C’est en cela que le choix d’un portefeuille peut être déterminant pour l’investisseur ou l’épargnant. Et là-dessus, l’ISR a le vent en poupe.

L’ISR ou Investissement Socialement Responsable est un fonds que l’on pourrait qualifier d’éco-responsables, plus enclin à se soucier du bien-être des uns et des autres plutôt que du profit simple et dur. Si vous n’en n’avez jamais entendu parler, ce guide sera pour vous l’occasion d’en apprendre sur un investissement plus stable et rentable à long terme.

Les placements ISR : où investir en 2020 ?

Faut-il privilégier le forex, les crypto-monnaies ou les ISR en 2020 ? La question mérite d’être posée car si comme tout investisseurs vous êtes en quête de placements, alors vous savez qu’il existe de multiples placements et qu’ils ne sont pas tous rentables.

De plus, même quand un choix est fait, généralement les méthodes sont nombreuses. C’est en effet ce qu’on observe avec les placements ISR qui peuvent prendre les formes suivantes :

En la matière, s’il est vrai qu’il est possible de procéder par des achats d’actifs directement, ou par d’autres moyens, il reste néanmoins possible de le faire via des ETF, qui eux aussi sont des fonds bien gérés. Nous verrons dans cet article que le site de trading XTB est l’une des solutions idéales pour ce faire.

1 – Investir dans un ETF axé sur l’ISR

La première façon de placer son argent dans un ISR est via un ETF (Exchanged Traded Funds) que l’on appelle aussi tracker ou de fonds indiciel. Ce sont des fonds grâce auxquels il est possible d’investir de manière instantanée sur des centaines ou des milliers d’entreprises en une fois, donc par un investissement unique.

C’est quoi un ETF ? ETF

Un ETF est un fonds de type thématisé. Autrement dit, les ETF représentent les actifs de plusieurs entreprises dans un secteur précis. Il peut par exemple s’agir de la santé ou de la technologie mais aussi se focaliser sur les investissements socialement responsables.

Mais l’autre particularité de ces fonds, c’est le fait qu’ils s’évaluent par rapport à un indice boursier dont ils représentent une infime partie et répercutent l’évolution. Par exemple, si les fonds ETF d’un secteur sont reliés au CAC 40, la valeur de ces fonds peut correspondre au 1/1000 de la valeur totale de l’indice boursier et possédera la même courbe d’évolution.

Ainsi, de par leur nature, les ETF sont des fonds avantageux et pour cause. Alors qu’un fonds traditionnel mobilisera beaucoup de ressources pour sa gestion, donc des frais importants, les ETF ont une gestion passive, ce qui permet à l’investisseur de générer beaucoup plus de gain, donc d’atteindre plus facilement ses objectifs.

Les Sociétés d’ISR émettrices d’ETF

C’est là qu’interviennent les sociétés ISR. Avec les ISR il y a deux méthodes qui prévalent quand il est question d’investir :

  • Il y a d’un côté les fonds d’exclusion, qui choisissent de ne pas s’allier à certains secteurs comme le tabac, l’alcool ou les armes.
  • De l’autre côté on a les fonds évalués sur leurs performances dans la mise en pratique des principes des ESG dans leurs politiques commerciales. Il peut ici être question du droit des travailleurs, des droits de l’homme, de l’éthique… Nous reviendrons plus loin sur ces derniers concepts.

Ainsi, certaines sociétés ISR émettent des ETF dont le but est de regrouper des secteurs et des entreprises qui portent des valeurs éthiques et responsables. Il en existe aujourd’hui des centaines, dont en voici des exemples.

Lyxor Water WorldLyxor Asset Management logo

Ce fonds réplique l’indice World Water Index CW Net Total Return. Son secteur d’activité comprend l’eau, les infrastructures ainsi que les services publics. Le fonds est composé des 30 plus grandes entreprises mondiales qui ont leurs activités dans les secteurs cités.

Par contre, c’est l’eau qui occupe la plus grande partie des activités du fonds puisqu’elle représente un peu plus de 40 % des revenus.

iShares MSCI Europe SRI UCITS ETF

Ce portefeuille iShares se compose de plusieurs entreprises qui opèrent selon des critères précis ESG. Avec cet ETF, vous avez ainsi l’assurance d’investir dans des entreprises qui mettent au centre de leur fonctionnement des exigences fortes en matière environnementale, sociale et de gouvernance. Ce fonds se base sur l’indice de référence MSCI Europe SRI Select Reduced Fossil Fuel Index.

WONM

C’est la capitalisation des grandes et moyennes entreprises qui s’évertuent à donner le pouvoir aux femmes qui est ici prise en compte. Il s’agit surtout d’entreprises américaines et quatre facteurs sont considérés.

On a la diversité du genre, l’équilibre entre les sexes au niveau de la gestion du pouvoir ainsi que des ouvriers, l’équilibre entre la vie professionnelle et celle privée associée à une rémunération égale, enfin l’engagement et la responsabilité pour favoriser l’autonomisation des femmes. Plus de 200 entreprises possédant les scores les plus élevés composent ce portefeuille.

Amundi ETF MSCI World Energylogo amundi2

Ce portefeuille qui rassemble plusieurs sociétés opérant dans le secteur énergétique réplique l’évolution de l’indice MSCI Europe. En somme, il y a plus de 500 entreprises qui y sont et celles-ci sont réparties dans une quinzaine de pays en Europe.

Ce portefeuille a aussi la particularité d’être composé de deux parts. La première est celle qui permet de capitaliser les dividendes et l’autre est celle qui en favorise la distribution.

Comment investir dans un ETF ISR ?

XTB est l’une des plateformes d’émission d’ETF avec lesquelles il faut compter.

À ce propos, elle propose iShares Global Clean Energy UCITS ETF (Dist EUR) CFD, un portefeuille ETF intéressant. Ne manquez pas de passer sur XTB pour investir sur le portefeuille de votre choix.

2 – Allier ISR et PEA

Le PEA est un Plan d’Epargne en Action. Concrètement, via un PEA, vous allez avoir accès à un portefeuille d’actions d’entreprises européennes. Il peut alors vous permettre d’avoir accès à des actions d’entreprises qui respectent les conditions ISR. Le PEA vous aussi vous permettre une exonération d’impôt, sous conditions. Vous pourrez gérer votre portefeuille seul ou vous faire accompagner par un professionnel.

Bon à savoir : Tous les fonds ISR ne sont éligibles pour un PEA. C’est pour cela qu’il vous faut vous renseigner en consultant la fiche d’information du fonds choisi.

D’autres part, si le PEA reste avantageux, il y a quand même que les fonds resteront bloqués un moment pour que vous puissiez profiter de cela.

Comment investir dans un PEA d’ISR ?

En outre, le processus pour investir via un PEA est identique à celui d’un compte titre. Ainsi, il faut résider en France, payer des impôts en France et être majeur.

Si vous remplissez ces conditions, il suffit alors de vous rapprocher de votre établissement bancaire, d’une banque en ligne, ou d’un Conseiller en Gestion de Patrimoine. Vous serez alors accompagné dans l’ouverture de votre compte PEA ISR. Vous pourrez l’alimenter dans la limite de 150 000 €.

Investir en ISR via l’immobilierInvestissement immobilier

Le concept d’ISR se fait de plus en plus adopter dans le secteur de la gestion d’actifs de valeurs mobilières, et surtout en ce qui concerne l’aspect environnemental de l’ISR.

Ainsi, plusieurs sociétés de placement comme le Fonds d’investissement Alternatif (FIA) bénéficient depuis peu du label ISR.

Cela veut dire que ces sociétés mettent l’accent sur les critères ISR : accès au logement pour tous, construction de logements plus soucieux de l’environnement, mise en place de logements alimentés en énergies renouvelables, etc.

Comment allier ISR et placement immobilier ?

Pour investir dans ces sociétés, la meilleure chose à faire reste de se renseigner en consultant les documents adéquats sur les sites web appropriés.

ISR et assurance vie

L’Assurance Vie est un des placements préféré des français et reste parmi les meilleurs placements financiers 2020. Vous pouvez aussi investir en ISR grâce à une Assurance Vie mais celle-ci doit être en Unités de Compte (UC). En fait, votre contrat d’Assurance Vie aura le critère d’ISR si les UC se font investir dans des fonds eux-mêmes axés sur l’ISR. Ces fonds devront donc se composer de valeurs qui respectent les critères ISR :

  1. Le respect de l’environnement : efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, une gestion raisonnée des déchets…
  2. Le respect du lien social : respect du droit du travail, relations  éthiques avec les fournisseurs et sous-traitants…
  3. Une gouvernance responsable : transparence financière, lutte contre la corruption…
Attention : Ceci dit, il faut donc s’assurer de ce que les fonds que vous choisissez sont éligibles aux ISR avant d’enclencher une procédure et investir.

Comment ouvrir une Assurance Vie pour faire un ISR ?

Vous pouvez ouvrir une assurance vie auprès d’un établissement bancaire. Il existe de multiples offres d’assurance vie aujourd’hui, et si vous souhaitez y voir plus clair vous pouvez vous tourner vers la plateforme Panorabanques. En effet, via Panorabanques, vous pourrez comparer plus de 50 offres d’Assurance Vie et trouvez celle qui vous convient.

Par ailleurs, communiquer le code ISIN du fonds sur lequel vous souhaitez investir à votre assureur vous permettra de savoir si les fonds sont accessibles à l’investissement. Ils ne le sont pas tous.

L’ISR via un compte CTOCompte épargne à haut rendement

Une autre façon de se tourner vers l’ISR est via un compte titres ou CTO. En effet, un CTO vous permet d’investir dans de nombreux types de titres financiers, tels que les actions, obligations ou produits dérivés. Le compte-titre ne se soumet à aucun plafond d’investissement, et vous pouvez en détenir plusieurs si vous souhaitez diversifier vos investissements.

Pour investir en ISR avec un ou plusieurs comptes titre et avoir des parts, il suffit d’identifier les entreprises aux critères ISR qui vous intéressent et les fonds qu’elles composent. Puis, vous devez prendre le code ISIN du fonds qui vous intéresse et de le faire savoir à votre banque.

Comment ouvrir un compte titre pour placer de l’argent en ISR ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez-vous rendre sur XTB pour ouvrir un compte titres rapidement. La plateforme propose ce type d’investissement et plusieurs autres aussi. La procédure est simple et sécurisée sur ce courtier en ligne.

Comment faire un Investissement Socialement Responsable facilement ?

La procédure peut prendre multiple formes, comme nous venons de l’expliquer. Ceci dit, si vous êtes débutant et que l’ISR vous intéresse, voici une façon très facile de débuter :

  • 1ère étape : Se rendre sur le site XTB
  • 2ème étape : Fournir des informations pour compléter son compte
  • 3ème étape : Déposer des fonds sur votre compte
  • 4ème étape : Choisir votre actif ISR et investir

Continuer la lecture de ce guide pour découvrir le détail de ces étapes.

Faire un ISR : Tutoriel débutant

Si vous vous demandez avec quel broker il vous sera possible d’investir dans les ISR, celui que nous pouvons vous conseiller sans sourciller est XTB. Vous pourrez créer votre propre compte sur la plateforme en suivant les étapes de ce guide.

1 – Ouvrir votre compte XTB

Pour cela vous devez vous rendre sur le site de XTB.

Dès que vous serez sur la plateforme vous aurez à choisir entre un compte démo et un compte réel.

isr

Si vous avez déjà une expérience en investissement vous pouvez créer un compte réel. Mais si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons de créer un compte démo en premier lieu afin de prendre le temps de maîtriser les aspects de ce type de trading.

2 – Fournir les informations pour compléter votre compte

Vous aurez à fournir un certain nombre d’informations. Les premières informations sont votre numéro de téléphone, votre adresse et votre e-mail.

isr

Ensuite, il faut fournir à XTB des infos qui permettront au courtier de vérifier votre identité. Donc, votre pièce d’identité et votre justificatif de domicile doivent être à portée de main.

Cela dit, conformément au protocole Know Your Customer (KYC) en vigueur dans le monde de la finance depuis la dernière crise économique, d’autres informations pourront être exigées afin qu’un profil plus complet de votre personne soit dressé.

Dès que le compte est créé vous allez recevoir un mail pour confirmation.

3 – Alimenter votre compte d’un premier dépôt

Avec un moyen de paiement valide sur XTB (PayPal, Visa, MasterCard…), vous allez devoir approvisionner votre compte. Il s’agira donc de déposer des fonds sur votre espace trader.

isr

Lors de l’ouverture d’un compte de trading chez XTB, il n’y a pas de dépôt minimum requis. Ainsi vous pouvez déposer le montant que vous souhaitez pour investir.

4 – Le choix des produits financiers ISR

Avant de passer au trading proprement dit, vous devez définir les produits financiers sur lesquels vous avez envie d’investir. Chacun d’entre eux a des caractéristiques qui lui sont propres. Vous ne devez donc pas choisir au hasard.

Par exemple, XTB propose iShares Global Clean Energy UCITS ETF (Dist EUR) CFD et iShares Global Clean Energy (Dist, USD). Si vous souhaitez investir dans l’un de ces ETF ISR, il suffira de les rechercher dans la barre de recherche, cliquer dessus puis sélectionner “Investir” (Buy).

irs XTBVos choix faits, il ne vous reste qu’à vous lancer en investissant dans des cap ISR monétaires sur XTB.

L’ISR, c’est quoi ?

En 2019, le cabinet d’audit Deloitte a mené une étude CPR AM conjointement avec OpinionWay et Spoking Polls. Cette enquête a révélé qu’au moins 67 % des français avaient entendu parler de l’ISR. La même étude a aussi révélé qu’une part importante de l’échantillon d’enquête était mal informée ou sous-informée.

Nous allons donc dans ce guide vous apporter l’essentiel des informations dont vous avez besoin pour en savoir plus au sujet de la gestion ISR.

L’ISR : Définition

Par définition, ISR signifie Investissement Socialement Responsable. En ce sens, il faut rappeler que la création des ISR part du principe que toutes les entreprises se doivent d’inclure dans leurs plans d’actions :

  1. Des valeurs sociales
  2. Des valeurs éthiques
  3. et des valeurs environnementales.

Pour explication, il a été constaté que les entreprises, notamment les plus grandes, mettent toute leur énergie à dupliquer leur profit, parfois au détriment du plus important, c’est-à-dire les valeurs humaines ainsi que la sauvegarde de l’environnement dans lequel nous vivons tous.

Les objectifs de l’ISR

Les ISR ont donc pour objectif de corriger la nature de l’investissement, en sélectionnant les entreprises qui font l’effort de respecter les critères qui caractérisent ce type de fonds. Même si à l’heure actuelle cela ne s’impose pas encore au monde de entrepreneuriat, il y a quand même que plusieurs entreprises ont fait sciemment le choix de respecter ces principes.

Toujours est-il que dans un pays comme la Grande-Bretagne, les fonds de pension ont pour obligation, conformément à une loi prise en 2000, de rendre public la façon dont ils tiennent compte des données sociales et environnementales dans leur gestion, sans pour autant être labellisés ISR. Le même type de loi a été prise par d’autres pays en Europe.

La création de l’ISR

Le tout premier ISR remonte au début des années 1970 avec la création du Pax World Fund. Il s’agissait d’un fonds d’investissement destiné aux entreprises qui n’avaient aucun lien avec la fabrication d’armes. Un peu plus de 10 ans plus tard naissait en France le Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement dont les revenus ont servi à mettre sur pied des entreprises dans le tiers-monde.

Mais on retient surtout que c’est à partir de 2006 que les principes fondateurs de l’ISR ont été officiellement reconnus de tous par les efforts de l’ONU. En effet, cela est ancré dans ce qui se nomme le Pacte Mondial, qui regroupe près de 1600 signataires. Pour explications, le Pacte Mondial a pour ambition d’amener les entreprises, à un niveau mondial, à adopter dans leurs démarches fonctionnelles des principes sociaux, environnementaux et éthiques.

Cependant, ce Pacte n’est imposé à personne et part avant tout de la volonté d’agir des signataires qui ne sont pas que des entreprises ou des gouvernements.

Les chiffres clés de l’ISR

En France, l’ISR est en nette croissance même si sur certains points, notamment conceptuels il y a encore beaucoup à redire.

À ce propos, Novethic, chargé des données sur l’ISR, fait savoir qu’entre 2017 et 2018, le marché de l’ISR en France a connu une avancée de 11 %. Cela se traduit par 488 fonds dont la valeur globale est estimée à plus de 149 milliards d’euros. Mais, cette avancée est entachée par deux facteurs. D’un côté, il y a que, moins de la moitié des fonds recensés sont labellisés, et d’un autre côté la multiplicité des définitions compliquent les nouvelles adhésions, surtout celles des épargnants.

Au niveau international, on remarque que la valeur des fonds n’a pas cessé de croître non plus, ce qui est plutôt de bon augure. En effet, en 2009, Eurosif publiait que l’ISR a connu une hausse supérieure à celle de 2008.

Par ailleurs ces chiffres prenaient en compte deux approches différentes. Il y a le core ISR dont les applications s’étendent aux critères extra-financiers et à la gestion, puis il y a le broad ISR qui tient compte de toutes les autres formes de critères. Dans la même dynamique, entre 2017 et 2018, c’est une évolution de 8,5 % qui été observée.

Le développement de l’ISR dans le monde 

Que ce soit en France ou dans toute l’Europe, ou en Amérique du Nord comme en Asie, l’application des principes des ISR se fait suivant deux orientations. S’agit-il de viser un développement à moyen terme ou à long terme ?

Cependant, on notera que les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dont il faut tenir compte ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre. Si les valeurs environnementales sont celles mises en avant en Asie, dans les pays islamiques ce sont surtout les valeurs morales.

L’SIR en Europe

Même si une définition un peu plus claire et admise de tous se clarifie en Europe, il y a que l’application des critères ne prend pas la même dimension d’un pays à un autre. Cela dit, la tendance reste la même un peu partout dans la mesure où les encours ISR ne cessent de croître.

On remarque qu’au moment où l’exclusion des activités controversées est la tendance qui se généralise un peu plus, l’impact investing a une plus forte croissance en Europe. On note aussi une nette régression entre les encours détenus par les institutions au profit des particuliers qui, de plus en plus commencent par investir dans les ISR.

En Amérique du Nord

Créés 10 ans avant les fonds des autres continents, les ISR américains sont particularisés par les fonds de pensions, donc les investisseurs institutionnels. Les changements climatiques et les émissions de carbone sont le socle des ESG américains pour lesquels les institutions et bon nombre de privés commencent par se montrer de plus en plus exigeants.

Parmi les critères les plus appliqués aux Etats-Unis par exemple on a l’exclusion des sociétés qui exercent dans le secteur de la production de l’alcool, du tabac ou encore de l’armement. Cela s’étend aussi aux entreprises qui investissent dans les zones dites sinistrées ou qui ont des activités dans des pays à caractères instables d’un point de vue politique.

En Amérique latine

Des critères comme la déforestation, les inégalités sociales ou encore les droits de l’hommes sont ceux qui caractérisent les ESG des ISR en Amérique latine. A ce propos, le Brésil est le pays de cette partie du monde où les ISR ont le plus évolués, grâce notamment aux efforts du LatinSIF dont la constitution remonte à 2013.

Mais d’autres pays comme la Colombie ne manquent pas non plus de faire des efforts dans la mise sur pied des directives grâce à la Superintendencia Financiera de Colombia à qui on doit déjà le code de gouvernance du pays.

En Asie

Sur le continent asiatique, la tendance reste un peu inversée avec une demande des particuliers plus importante que celle institutionnelle. Cette évolution est en grande partie basée sur le critère du changement climatique. Cependant, le fait que l’ISR soit peu développé en Asie est expliqué par le manque de données fiables, même si une amélioration est observée de ce côté-là depuis quelques années. Par ailleurs, l’introduction des ESG en Asie est encore récente, la première fut celle de Singapour et c’était en 2014.

Les types d’ISR

On trouve une multiplicité d’Investissements Socialement Responsable

Les placements éthiques (fonds d’exclusion)isr fonds d'exclusion

Comme son nom l’indique, le but de ce fonds est d’exclure des secteurs qui ne répondent pas aux critères de l’ISR. Ainsi, ces fonds excluent, pour des raisons morales ou de religion un certain nombre de secteurs parmi lesquels on peut citer le jeu, le tabac, l’alcool.

En revanche, chaque fonds a sa propre définition de critère et peut donc considérer que les OGM ou le nucléaire ne sont pas compatibles avec sa politique. Les fonds d’exclusion sont plus courants dans les pays anglo-saxons.

Les fonds socialement responsables

Ce sont surtout les critères sociaux et environnementaux qui sont pris en compte ici. Ils servent à déterminer les entreprises les plus performantes sur le plan du développement durable. Ainsi, les critères sociaux-environnementaux d’une entreprise sont croisés avec ceux financiers pour en arriver à une sélection de portefeuille.

L’activisme actionnarial

Encore appelé engagement actionnarial, ces fonds sont beaucoup plus stricts et imposent aux entreprises des prises de responsabilités plus poussées au niveau social et ou environnemental. Cette exigence peut prendre la forme d’un droit de vote en assemblée générale, ou elle peut se faire par une interpellation directe de l’entreprise.

Indices boursiers éthiques

Ce sont des indices boursiers particuliers, dans la mesure où ils intègrent les ESG à la sélection des entreprises qui peuvent y être cotées. La création de ces indices boursiers éthiques remonte au début des années 1990. A cette époque des agences de notation extra-financières se sont alliées à des fournisseurs d’indices.

Ainsi, en se basant sur des critères qui varient d’un indice à un autre les entreprises sont sélectionnées ou exclues.

À titre d’exemple, le DJSI (Dow Jones Sustainibility Index), le FTSE4Good ou encore l’ASPI Eurozone en font partie.

Le label ISR : comment est-il attribué ?

En fait, le label ISR se fait attribué par des organismes spécialisés, qui vont s’assurer que les fonds répondent aux critères ESG.

Le processus de labellisation

label isr

Ce sont des organismes indépendants qui s’occupent du processus de labellisation. En France on en compte deux. Il s’agit de AFNOR Certification et de EY France. Le processus se déroule en trois grandes étapes :

  • La première étape consiste à vérifier si les fonds qui souhaitent être labellisés sont éligibles. Cela revient à confronter ceux-ci au contenu dans l’annexe II de l’arrêté du 8 janvier 2016.
  • Ensuite, il faudra vérifier si les fonds remplissent les critères de labellisation.
  • Enfin, si le label est attribué, les fonds sont inscrits sur la liste officiel du Ministère des Finances.

Les agences d’attribution du label ISR

Voici en quelques mots les deux agences qui officient en France.

AFNOR Certification

afnor isr

Elle s’occupe de la labellisation ISR depuis plus de 20 ans. En cela, AFNOR Certification se présente comme une experte du marché français, notamment pour l’Etat, avec un processus simplifié. Elle est présente dans 13 régions.

Ey france isr

EY France

EY France est un réseau international composé d’une cinquantaine d’experts. En France, on en trouve une quinzaine. Le réseau aide les entreprises à se mettre en conformité avec les critères ESG, mais aussi à obtenir le label ISR.

On fera quand même remarquer que les agences de notation jouent aussi un rôle dans le processus de labellisation. Encore nommées agences extra-financières, elles évaluent les entreprises selon les critères des ESG. Ce sont les investisseurs qui les rémunèrent. Vigeo et Ethifinance en sont des exemples.

Les critères de notation ESG

En ce qui concerne les critères de notation ESG, il en existe essentiellement trois :

Le critère environnemental

Ce critère permet une évaluation des efforts fournis par l’entreprise pour ce qui est de la limitation de son impact sur l’environnement. À long terme, il s’agit de constater l’effort de passage vers l’énergie renouvelable.

Le critère social

C’est le climat social au cœur de l’entreprise qui est ici évalué. Cela prend en compte le respect des droits de l’homme, de la diversité ainsi que les conditions de travail du personnel.

Les critères de gouvernance

On évalue ici la transparence avec laquelle les rémunérations des dirigeants de l’entreprise sont faites. Cela s’étend aussi à la manière dont le pouvoir se gère, de même qu’aux droits des actionnaires qui sont minoritaires.

Investir dans un ISR : quels avantages ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas pur hasard que les chiffres des ISR sont croissants un peu partout sur le globe. Il y a donc un réel intérêt à y investir. En voici quelques avantages.

L’ISR, un fonds performant

Lorsqu’un ISR est bien entrepris, il reste performant quelle que soit la période et peu importe la catégorie de fonds. De plus, ce sont des fonds qui sont tout aussi rentables que les fonds classiques, sinon même plus, sur le long terme.

Un investissement facile à obtenir

Que vous soyez détenteur d’un titre ordinaire, d’une assurance vie ou d’un plan d’épargne en action (PEA), la souscription à un fonds ISR est tout à fait possible. Encore plus facile : si vous passez par un courtier en ligne comme XTB, vous pourrez investir dans des ETF ISR encore plus facilement.

Cependant, il faut tenir compte des frais d’entrée qui s’élèvent de 2 à 3 % de commission.

L’ISR, un placement axé sur la transparence

La transparence est l’un des critères obligatoires des ESG. Ainsi, des fonds ISR courent moins le risque d’une mauvaise gestion qui pourrait entraîner des pertes irréversibles pour les investisseurs.

La transparence de la gestion induit aussi une possibilité d’anticiper les risques, donc de les juguler plus efficacement. En la matière, il faut préciser que les produits ISR sont soumis aux mêmes règles de marché que les produits classiques.

Investir sur le long terme

L’ISR permet au particulier de choisir l’entreprise dans laquelle il souhaite investir et par ricochet à l’aider à construire ou à consolider une ou plusieurs valeurs. Cette forme d’investissement implique donc une performance constante qui se traduit sur le moyen ou le long terme. L’investissement se fait donc sur la résolution de problématique.

Investir dans l’ISR : 5 conseils pour se lancer

En dépit de tous les avantages qui peuvent découler d’un investissement dans les ISR, ce n’est pas quelque chose qu’il faut prendre à la légère. Le choix d’investir doit partir d’une mure réflexion. Voici quelques conseils que vous pouvez suivre pour y parvenir

1 – Informez-vous avant de vous lancerLes formations gratuites et ressources en ligne

Il est indispensable que vous meniez une petite enquête, notamment auprès de votre banquier. En effet, quand bien même ces produits existent auprès des banques elles ne les mettent pas toujours en avant dans la mesure où le grand public n’y est pas encore habitué. Il vous faudra être motivé pour obtenir les bonnes informations.

Une option plus simple est de se rendre sur le site web dédié au Label ISR. Dans le même ordre d’idée vous pouvez choisir de vous rendre sur le site de l’AMF (Autorité de Marchés des Finances) pour consulter les documents nécessaires.

2 – Tenir compte de la diversification des offres

La diversité des fonds ISR est aussi un point qui doit interpeller dans le processus d’investissement. En effet, il faut savoir que les évaluations extra-financières qui peuvent servir à orienter le choix des fonds ne sont pas accessibles publiquement, du moins dans la plupart des cas. C’est pour cela que nous recommandons de se procurer les communications des entreprises ou encore leurs rapports de développement durable.

3 – Choisir le bon organisme

Comme tout investissement en trading, en bourse ou autre, la réussite s’appuie non seulement sur les actions de l’investisseur mais aussi sur son courtier. En effet, pour tirer le meilleur partie de votre expérience, vous devez choisir un broker fiable qui vous fournit une plateforme sécurisée, des frais abordables et les actifs qui conviennent à vos objectifs. Et concernant l’ISR, le courtier XTB répond à ces critères et plus encore.

4 – Les frais de gestion liés à l’ISR

Informez-vous aussi au sujet des frais de gestion du fonds que vous avez envie de choisir. A ce propos, il n’est pas rare que ceux-ci soient au-dessus de ceux des fonds classiques. Cela s’explique par le fait que d’autres frais peuvent s’ajouter. Il peut s’agir de frais liés à la recherche extra-financière dépensée dans une agence spécialisée ou en interne.

5 – Les avantages fiscaux

Il ne faut pas s’attendre à des avantages fiscaux, en tout cas pas dans l’immédiat. Investir dans les ISR est une entreprise à long terme. Mais vu que les performances financières et la gestion des entreprises dans lesquelles ont fait le choix d’investir sont bien notées, le principal avantage reste la sécurité des fonds.

6 – Être conforme avec la stratégie

Ce qu’il faut comprendre avec les ISR et les critères ESG, c’est que l’investissement prend une autre forme. Vous n’allez pas investir dans un fonds si vous n’êtes pas en accord avec les valeurs défendues. Par ailleurs, la stratégie mise en place pour l’évaluation doit pouvoir vous contenter à défaut de vos convaincre.

Conclusion : Comment investir en ISR en 2020 ?

Sécurisé et viable sur le long terme, un fonds ISR offre bien plus d’avantages que les fonds classiques. Pourtant, investir dans un tel portefeuille est délicat. En effet, les nuances dans l’application des critères, dans la définition des concepts ainsi que dans les méthodes d’évaluation des fonds ne facilitent pas toujours le choix aux investisseurs, surtout quand ce sont des particuliers.  Ce guide vous aura donc servi, non seulement à comprendre les ISR ainsi que les différentes méthodes d’investissements possibles, mais aussi à savoir choisir dans quel type d’ISR vous souhaitez investir.

Pour finir, on vous rappelle que le broker que nous estimons le plus adapté à l’ISR est XTB. Il vous permettra facilement d’investir dans des fonds ESG et ainsi faire en sorte que vos investissements soit à l’image de vos valeurs éthiques.

Questions Fréquentes

Est-ce qu’investir en ISR est aussi rentable que sur les fonds classiques ?

Bien sûr que oui. Puisque les fonds qui ont le label se doivent de rester performants. Donc, ce sont des performances en ESG qui sont intrinsèquement liées à celles économiques.

Les risques sont-ils plus importants en ISR qu’en fonds classiques ?

Non, les deux se soumettent au même règles du marché.

Quelle est la différence entre les fonds classiques et les ISR ?

La principale différence résident dans le fait que les ISR s’intéressent un peu plus à la conservation des valeurs et de l’environnement, qu’aux chiffres. Mais cela ne signifie pas que les bénéfices n’en sont pas un point important.

Comment investir en ISR ?

Peu importe le fonds que vous choisissez, il faut se renseigner avant tout sur les fonds et les méthodes. Si vous êtes débutant en investissements ISR, le broker XTB vous permet d'investir rapidement en ETF ISR. Vous pouvez aussi vous rapprocher d’un conseiller financier avant de procéder.

ETF et ISR, doit-on choisir ?

Il n’y a pas obligation de faire un choix puisqu’il est possible d’investir dans les ISR via les ETF.

Bonheur Koyide
Ma passion pour la lecture et l’écriture a été développée très tôt dans mon enfance. Je me suis entiché de la lecture de bandes dessinées, de romans photos, même si mon livre préféré reste le dictionnaire. Mais il y a aussi que mes distractions étaient l’écoute d’émissions radiophoniques et la télévision. Plus tard ce fut la culture générale avec le Génie en herbe… et le Basket-Ball ! C’est donc sans grande surprise que j’ai fini dans les médias avant de m’orienter vers la rédaction-web depuis plus de 5 ans maintenant.