Accueil Accord de principe entre DCG et Genesis proposant 90% des recouvrements pour les créanciers non garantis
Crypto-monnaies

Accord de principe entre DCG et Genesis proposant 90% des recouvrements pour les créanciers non garantis

La chute de FTX survenue l’an dernier a eu des répercussions sur plusieurs plateformes de prêts crypto y compris Genesis. Un véritable coup dur qui a obligé Genesis de faire un récapitulatif de ses services au début de cette année, pour évaluer les pertes. Ce bilan annuel a dévoilé une importante dette auprès des créanciers. Depuis lors, les créanciers se posent des questions au sujet de leurs avoirs disparus et du devenir de la plateforme.

Néanmoins, Genesis promet des remboursements à hauteur de 90 %. Ainsi un accord qui pourrait galvaniser les créanciers vient d’être signé entre Genesis et Digital Currency Group (DCG). La suite de notre guide vous permettra de comprendre les visées de cet accord.

DCG et Genesis

La source des problèmes rencontrés par Genesis

En réalité, Genesis a fait face à d’énormes difficultés liées au financement tout au long de l’année précédente. La plupart de ces problèmes financiers étaient causés par la faillite de FTX. Rappelons que FTX est l’une des plateformes de crypto-monnaies les plus reconnues par les investisseurs. Son effondrement a gravement impacter Genesis.

Par conséquent, la plateforme avait mis un terme à certains de ses services tels que les retraits, en novembre 2022. En janvier 2023, l’entreprise de prêt a délocalisé ses services. Loin de paraître comme une fuite, le déplacement des services de de la compagnie Genesis Global Holdco était encadré par la loi  qui protège la société de crypto-monnaies en faillite.

En dehors de sa protection par loi sur les faillites, les analyses ont également fait savoir que Genesis est endetté de plus de 3,5 milliards de dollars. Il s’agit principalement des fonds de 50 créanciers au total qui sont d’ailleurs des acteurs majeurs dans le domaine des actifs numériques. Voici les créanciers qui sont en tête de liste des réclamations et les montants de leurs actifs :

  • Gemini Trust Company (766 millions de dollars)
  • Cumberland DRW (18, 7 millions de dollars)
  • Mirana (151, 5 millions de dollars)
  • NEW Finance Income Fund de VanEck (53 millions de dollars)
  • MoonAppha Finance (150 millions de dollars)

En plus de ces fortes sommes, d’autres créanciers anonymes réclament les remboursements de 230 millions de dollars et de 462,2 millions de dollars.

L’ensemble de ces réclamations constitue une véritable charge pour Genesis. Il faut beaucoup de stratégies pour que la plateforme de prêt crypto réussisse à rembourser la totalité de cette dette. Heureusement, Digital Currency Group (DCG) est entré en collaboration avec Genesis pour chercher à rembourser les actifs numériques des créanciers.

Malgré le degré d’inquiétude semé par la faillite de Genesis, l’intervention de DCG apparaît comme une lueur d’espoir pour les créanciers. En rappel, Digital Currency Group est l’entreprise mère de CoinDesk. En tant que tel, la société souhaite jouer un grand rôle dans la résolution des problèmes rencontrés par Genesis.

Pour montrer son engagement dans cette affaire, DCG a décidé d’informer sur l’évolution de la restitution des montants d’actifs des ayant droits. L’objectif de l’accord entre Genesis et DCG est de rembourser une bonne partie d’argent des créanciers. En fait, le taux de recouvrement partiel envisagé est de 90 %.

Accord entre Digital Currency Group et Genesis : un consentement formel pour satisfaire les créanciers

Il faut savoir qu’un document en rapport avec l’initiative de remboursement a été déposé au tribunal. Dans le domaine des crypto-monnaies, la chute d’une plateforme d’investissement crypto fait partie des désagréments les plus difficiles à résoudre. Plus une plateforme est comporte un  grand nombre d’abonnés, plus le nombre de victimes est élevé en cas de faillite.

En effet, les entreprises citées dans l’accord ont pensé qu’il est nécessaire que le tribunal soit informé des clauses de cet engagement. C’est pour cette raison que DCG et Genesis ont fait parvenir un formulaire au tribunal, contenant les principales clauses ci-après :

  • Les remboursements partiels allant de 70 à 90 % (en USD), pour les créanciers non garantis
  • Les recouvrements entre 65 et 90 % (en actifs numériques), toujours pour les créanciers non garantis

Selon l’accord, ces deux points marquent le début effectif de l’initiative des soldes. Et les créanciers doivent savoir que les actifs numériques seront remboursés en fonction des fluctuations du marché. Pour que les crypto-monnaies soient totalement restituées aux créanciers, ceux-ci doivent fournir les preuves de propriété.

En tant qu’ organisme de conseil dans la stratégie de transaction crypto, Digital Currency Group doit aussi remplir ses obligations financières vis-à-vis de Genesis. Puisque Genesis est sa plateforme mère. Pour cela, DCG prévoit deux vagues de remboursement. La première vague s’effectuera en deux années maximum et la deuxième vague de remboursement aura besoin de 7 années. Les montants respectifs de cette restitution d’actifs d’obligations sont de 328,8 millions de dollars et de 830 millions de dollars.

D’après le document présenté au tribunal, une somme de 275 millions de dollars sera versée par DCG en quatre tranches. DCG se dit prêt à respecter les dates de remboursement conclues.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Titulaire d'une licence en sciences économiques obtenu à l'Université de Yaoundé II-Soa, Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années. En 2020, il débute comme consultant en affaires dans divers projets du secteur bancaire liés à la gestion des données, l'analyse et l'intelligence artificielle. Benjamin a commencé très tôt à s'intéresser à la technologie blockchain et est actuellement un expert en Blockchain et DeFi.

Passionné de la crypto-monnaie et de blockchain, Benjamin propose sa riche expérience dans la rédaction de guides et d’articles dans le domaine des cryptos / NFT / DeFI / Metaverse... Sur Actufinance, il affiche toutes ses connaissances en tant que rédacteur de contenu expert, se consacrant à expliquer de manière simple et graphique différents concepts sur la technologie blockchain et tout l'écosystème qui l'entoure. Il nous dit toutes les choses les plus importantes que nous devrions savoir sur les protocoles DeFi.

Tout simplement, il traite des problèmes du secteur blockchain d'un point de vue journalistique. A titre de rappel, la technologie blockchain est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons aujourd'hui. Elle a prouvé sa pertinence dans différents usages, transformant radicalement la façon dont nous faisons les choses. Explorer et développer davantage cette technologie évolutive nous mènera à un point où nous pourrons mieux interconnecter le monde.

Benjamin a travaillé avec plusieurs sites web sur les jeux d’argent, les réseaux sociaux et logiciel en plus d'être un travailleur indépendant. Lorsqu'il ne travaille pas (bien que cela n'arrive pas très souvent), il est possible de le trouver en train de lire ou de voyager.

Dernières Actualités

slothana: la fin de la prévente approche
Crypto-monnaies

SLOTH: Le memecoin défoncé de Solana lève 15 millions $ – Encore 6 jours pour participer

Actualité économique, Bourse, Bourse et économie, Crypto-monnaies, Finance d'entreprise, L'avis des experts, NFT

La demande en Bitcoin bientôt 5 fois supérieure à l’offre, quelles conséquences ?

D’après Bitfinex, la demande en Bitcoin va être cinq fois supérieure à l’offre post-halving. Découvrez les conséquences. La demande bientôt cinq fois supérieure à l’offre ? The bitcoin ETFs bought 900 BTC on Friday.Only 450 BTC are minted per day.Bitcoin has no supply response to increased demand. Do you understand? pic.twitter.com/sVhTWzbfao — Joe Consorti ⚡...

propriété et taxes
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Echapper à la plus-value immobilière, c’est possible ?

La réponse dépend de plusieurs facteurs, notamment du type de bien vendu, de sa durée de détention, de la situation personnelle du vendeur et de sa résidence fiscale.  Quelles sont les ventes concernées ? L’imposition des plus-values immobilières concerne les ventes de biens immobiliers situés en France, qu’il s’agisse de terrains, de maisons, d’appartements ou...

Crypto-monnaies, NFT

Des baleines ont abandonné des millions de dollars dans des bridges

Sora Mala
Sponsorisé

Sora Mala dévoile une prévente unique “Envoyez au portefeuille”, alors que l’équipe s’apprête à lancer le premier meme AI en Webtoon.

lancement airdrop smog
Crypto-monnaies

Plus de 11 millions de quêtes achevées – Lancement de l’airdrop Smog Token

Bitcoin proche de son ATH - Smog et Scotti ai atteingent des sommets.
Crypto-monnaies, NFT

Les Runes font de nouveaux millionnaires, découvrez les meilleurs AirDrops