Baisse euro – Jusqu’où l’EUR/USD va tomber ?

0
39

La Réserve fédérale américaine a augmenté ses taux de 0,75 % hier, comme prévu, mais elle a également laissé entrevoir un avenir très hawkish, ce qui a eu un effet négatif sur le marché.

D’ici la fin de l’année 2022, la Fed prévoit de relever les taux d’intérêt de 1,25 % supplémentaires, ce qui les portera à 4,4 % en 2023. Contrairement aux précédentes déclarations du président Biden, le président de la Fed, M. Powell, a déclaré que l’inflation n’avait pas encore commencé à baisser

Il a également affirmé que « personne ne sait » si une hausse des taux d’intérêt entraînerait une récession ou permettrait encore une convalescence en douceur de l’économie. Selon M. Powell, les taux d’intérêt doivent rester « à un niveau restrictif » pendant un certain temps.

Dans une hausse spectaculaire, le rendement du Trésor américain à 2 ans dépasse maintenant 4,11 % pour la première fois depuis de nombreuses années.

Un dollar trop fort !

Le dollar s’est apprécié par rapport à toutes les principales devises en raison du discours et des perspectives de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire. La paire de devises EUR/USD a atteint son plus bas niveau atteint pour la dernière fois en 2002, l’USD/JPY a dépassé 145 pour la première fois depuis 1998, et le GBP/USD a connu son plus bas niveau depuis 1985, près de 1,1200. 

Le dollar américain connaît actuellement une très forte tendance haussière et cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains jours ou semaines, ce qui fait des paires en dollar des actifs intéressants pour les traders de tendance.

EUR/USD aujourd’hui

Dans les premières heures des marchés européens jeudi, la paire de devises la plus négociée au monde était indécise, perdant 0,07 %. Après l’intervention de la Fed mercredi, l’EUR/USD avait perdu 1,33 % à 0,9834 dollar. 

Bien que la paire semble être survendue dans l’immédiat, les tensions mondiales croissantes pourraient rendre le rebond de l’euro plus difficile.

Affirmant que l’Occident tente de détruire la Russie, le président russe Vladimir Poutine a déclaré une mobilisation militaire partielle et a affirmé qu’ils sont prêts à prendre les mesures nécessaires pour sauvegarder la souveraineté de la Russie.

Luis de Guindos, vice-président de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré que les hausses de taux allaient se poursuivre, mais a ajouté que l’ampleur de ces hausses dépendrait de plusieurs facteurs.

De Guindos a poursuivi en disant qu’ils doivent considérer attentivement le taux de change de l’euro, qui est un facteur crucial. En effet, l’état actuel du marché ne permet pas aux investisseurs d’espérer un fort rebond de la hausse de la paire.

EUR/USD : jusqu’où ira la baisse ?

Il faut prendre du recul, sur le graphique mensuel (M1) pour voir les prochains supports historiques de l’EUR/USD. Le cours peut être vite attiré par les supports d’août et octobre 2022. À 0,9681, on a le plus bas d’octobre 2022 et à 0,9634, on a le plus bas des mois d’août et septembre 2022.

Il est fort probable que l’euro baisse à ce niveau. L’EUR/USD se négocie actuellement à 0,9881, ce sera donc une baisse de 2,4 % par rapport au cours actuel.