Accueil Pourquoi prendre une assurance-vie ?
Assurance vie

La progression des contrats d’assurance-vie dans le patrimoine des Français

L’intérêt des ménages français pour l’assurance-vie s’est accru depuis une quinzaine d’années. Ce produit d’épargne reste sans surprise le placement préféré des Français. Les déclinaisons possibles sont nombreuses, comme le contrat CLER d’AGIPI.

L’évolution du pourcentage de ménages ayant au moins un contrat d’assurance-vie

En 2004, 26,2 % des ménages français possédaient au moins un contrat d’assurance-vie. En 2018, la proportion de ménages ayant choisi ce type de placement atteignait 39 % de la population.

Les pères de famille ayant au moins 60 ans sont presque deux fois plus nombreux que ceux qui ont moins de 30 ans à avoir souscrit au moins un contrat d’assurance-vie. Par ailleurs, un peu plus de deux tiers des cadres et des membres des professions libérales qui ont pris leur retraite ont un ou plusieurs contrats d’assurance-vie. Les anciens agriculteurs sont 58 % à avoir choisi ce type de produit d’épargne. En ce qui concerne les commerçants ou les dirigeants d’entreprises retraités, 53 % d’entre eux ont fait ce choix.

La progression des contrats d’assurance-vie s’est faite au détriment de la détention des portefeuilles de titres cotés en Bourse. En effet, la proportion de ménages possédant des valeurs mobilières est passée de 24,2 % en 2004 à 15,6 % en 2018.

Les causes de cette évolution

La baisse du nombre de personnes possédant un portefeuille de titres cotés en Bourse peut s’expliquer par le fait que de nombreux Français se méfient des placements risqués. Cette attitude est compréhensible, car pour gérer soi-même avec succès un portefeuille d’actions, il est indispensable de posséder une solide culture financière. Il en résulte que les personnes qui n’ont pas la chance d’avoir une formation supérieure en économie ou qui ne sont pas des professionnelles de la finance ne sont guère incitées à acheter elles-mêmes des actions.

En outre, la crise financière qui a eu lieu en 2008 n’a pas été de nature à attirer les épargnants vers la Bourse. La remontée des marchés financiers qui a eu lieu après cette crise et le renforcement des lois boursières n’ont pas suffi à enrayer cette évolution. Il en est de même en ce qui concerne les avantages fiscaux offerts par le plan d’épargne en actions.

Toutefois, les personnes ayant choisi l’assurance-vie s’intéressent davantage aux contrats multisupports, car le rendement des fonds en euros a baissé continuellement jusqu’en 2017, année au cours de laquelle il n’a pas dépassé 1,8 %.

Le contrat multi-supports permet de diversifier ses placements en arbitrant entre des fonds en euros totalement sécurisés et des placements plus risqués, mais offrant un meilleur rendement. Les épargnants peuvent notamment faire indirectement des placements immobiliers sans subir les contraintes de gestion de ce type d’investissement. Ils peuvent aussi profiter des opportunités offertes par les sociétés situées sur des marchés porteurs tels que la santé ou l’environnement.

Les critères à prendre en compte pour le choix d’un contrat d’assurance-vie

En choisissant un contrat multi-supports, l’épargnant a des chances de bénéficier d’un meilleur rendement, mais il prend davantage de risques. En conséquence, il est indispensable qu’il compare les performances passées des différents contrats parmi lesquels il doit faire un choix. Il a par ailleurs intérêt à se renseigner auprès de l’Autorité des marchés financiers pour vérifier si les organismes qui lui proposent des contrats se conforment à leurs obligations.

Comme la plupart des Français, il doit adapter le niveau de risque à son âge. Les épargnants français ayant moins de 35 ans sont 42 % à être sensibles à la sécurité de leurs placements. Mais ce critère est considéré comme le plus important par les personnes qui ont plus de 55 ans. Quelques indications sont toujours utiles pour aider à choisir le contrat offrant le meilleur rapport bénéfice-risque.

Sources:

  • Baromètre 2018 de l’épargne vie. Montant moyen pour les contrats d’assurance-vie « standard ».
  • Les Français, l’épargne et l’assurance vie. Étude Ipsos (2017)
Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses 1

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question
  1. Je déconseille Agipi pour souscrire une assurance vie…la souscription est aisée mais lorsque vous voulez récupérer les fonds suite au décès du souscripteur c est le parcours du combattant…Cela fait plus de 3 mois maintenant…et ce malgré les explications des impôts eux mêmes et du notaire que je leur transmets et leur dis de débloquer l argent..Aucune communication possible avec AGIPI il se repasse les dossiers atypique et ne traite rien..Alors prudence même si le contrat semble intéressant…

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

bitcoin minetrix prévente
Crypto-monnaies

Bull run post halving – Les investisseurs ont encore 4 jours pour participer à la prévente du Bitcoin Minetrix

slothana: la fin de la prévente approche
Crypto-monnaies

SLOTH: Le memecoin défoncé de Solana lève 15 millions $ – Encore 6 jours pour participer

Mardi 23 avril 2024 – Le nouveau memecoin Slothana (SLOTH) de Solana axée sur le thème 420 (20 avril), a récolté en un mois, environ 15 millions de dollars au cours de sa prévente. L’événement est toujours en cours et se terminera le 29 avril prochain selon le compte à rebours activé sur le site...

Actualité économique, Bourse, Bourse et économie, Crypto-monnaies, Finance d'entreprise, L'avis des experts, NFT

La demande en Bitcoin bientôt 5 fois supérieure à l’offre, quelles conséquences ?

D’après Bitfinex, la demande en Bitcoin va être cinq fois supérieure à l’offre post-halving. Découvrez les conséquences. La demande bientôt cinq fois supérieure à l’offre ? The bitcoin ETFs bought 900 BTC on Friday.Only 450 BTC are minted per day.Bitcoin has no supply response to increased demand. Do you understand? pic.twitter.com/sVhTWzbfao — Joe Consorti ⚡...

propriété et taxes
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Echapper à la plus-value immobilière, c’est possible ?

Crypto-monnaies, NFT

Des baleines ont abandonné des millions de dollars dans des bridges

Sora Mala
Sponsorisé

Sora Mala dévoile une prévente unique “Envoyez au portefeuille”, alors que l’équipe s’apprête à lancer le premier meme AI en Webtoon.

lancement airdrop smog
Crypto-monnaies

Plus de 11 millions de quêtes achevées – Lancement de l’airdrop Smog Token