Accueil Deezer rate son entrée en bourse
ACTUALITÉS, Bourse et économie

Deezer rate son entrée en bourse

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

La plateforme française de streaming musical Deezer a fait son entrée à la Bourse de Paris le mardi 5 juillet. Toutefois c’est un constat d’échec pour le rival de Spotify qui a vu la valeur de son titre dégringoler de 29 % pour son premier jour de cotation.

Coté à 8,50 € le titre de l’entreprise a chuté jusqu’à 5,80 € avant de remonter à 6,00 € à la clôture de la séance du mardi. Aujourd’hui à la date de l’écriture de cet article le jeudi 7 juillet, la valeur de l’action est encore descendu jusqu’à atteindre 5,51 € en fin de journée. En outre, on a observé des volumes assez faibles sur l’action Deezer, aussi bien sur le plan des acheteurs que des vendeurs.

Deezer qui fut l’une des premières licornes françaises a malheureusement vu sa capitalisation chuter à moins de 680 millions d’euros, un résultat médiocre pour la société qui était jusqu’alors valorisée à plus d’1 milliard d’euros.

Introduction en bourse de Deezer : quelles sont les raisons de cet échec ?

Suite à une première tentative d’entrée en bourse en 2015, finalement avortée en raison des conditions du marché de l’époque jugées défavorables, le spécialiste des services de musique en ligne est finalement entré à la Bourse Euronext Paris mardi dernier. Néanmoins l’évènement est marqué par la déconvenue en raison d’un croisement de facteurs.

La première raison de cet échec est le contexte économique difficile avec des marchés qui ont connu leur pire semestre depuis plusieurs décennies avec des investisseurs désormais frileux face au risque.

De plus au sein de cette débâcle économique généralisée ; le secteur technologique traverse une période particulièrement précaire sur les marchés boursiers. En effet le Nasdaq Composite s’est effondré de plus de 25%, l’indice comprenant plus de 3 000 actions de sociétés, cette chute illustre bien la décote de l’ensemble du domaine des technologies.

S’ajoute à cela le fait que les performances boursières de l’industrie musicale ne sont pas particulièrement brillantes ; Spotify le concurrent principal de Deezer a encaissé une perte de 30 % sur les trois derniers mois et une baisse de 60 % sur l’année.

Deezer a utilisé pour son introduction en bourse un SPAC (Special Purpose Acquisition Company en anglais). Ce terme désigne un mécanisme financier permettant de lever des fonds par le biais d’une introduction en bourse afin d’acquérir d’autres sociétés déjà existantes, à noter que le phénomène qui existe depuis les années 1980 connait un véritable succès depuis 2020.

Les objectifs à long terme de l’entreprise française

La déroute actuelle marque néanmoins une forme de désaveu pour cette méthode choisie par les actionnaires de Deezer qui jure avec le contexte économique actuel où les investisseurs misent sur la prudence.

Par son introduction en bourse, Deezer est donc à la recherche de financements de la part d’investisseurs dans l’optique de racheter d’autres sociétés. Une stratégie avec pour but final celui de se recentrer sur le domaine musical et de combler les lacunes de son influence sur le plan mondial.

L’entreprise souffre peut-être d’un mal particulier ; celui d’être trop focalisé sur le marché français. En effet la majorité de ses abonnés sont concentrés en France mais également pour une moindre part au Brésil, et le plus gros problème étant de ne pas avoir réussi à conquérir le marché américain.

Le public de Deezer équivaut à 2 % du marché global alors que celui de son adversaire Spotify est de l’ordre de 30 %. Il est déjà question de partenariat avec d’autres entreprises bien installées comme Orange en France, ou RTL en Allemagne. L’objectif visé pour la plateforme est d’atteindre le chiffre d’affaire d’un milliard d’euros en 2025.

C’est la seconde introduction en bourse d’une licorne française en un peu plus d’un an. Pour rappel ce terme désigne une jeune pousse technologique valorisée à plus d’un milliard d’euros. La première introduction était celle de Believe, une autre entreprise du secteur musical spécialisée dans l’accompagnement d’artistes et de labels indépendants, et il s’agissait également d’une forte déception avec une levée de 300 millions d’euros seulement lors de son introduction en juin 2021.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Laura Dubois Editrice Senior

Laura Dubois Editrice Senior

Laura est éditrice de contenus pour Actufinance. Elle participe activement à la stratégie éditoriale du site, en collaboration étroite et quotidienne avec l’équipe des rédacteurs du site. Dans un premier temps, Laura a étudié les sciences politiques au collège universitaire de Sciences Po Reims, où elle obtient un Bachelor. Elle a ensuite mis le cap sur la Californie pour une année d'échange à la University of California, Santa Barbara (UCSB), où elle découvre le marketing digital. Puis, après un Master en Communications à Sciences Po Paris et plusieurs stages entre Paris et Marseille, Laura s’oriente vers le SEO et le marketing digital. Son VIE (Volontariat International en Entreprise) à Madrid lui permet ensuite d'acquérir des compétences plus poussées dans ces domaines, si bien qu'elle rejoint Actufinance en 2020. Laura est maintenant en charge des contenus des sites francophones de son entreprise.

Dernières Actualités

3 altcoins qui ont démarré leurs bull run
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Voici notre top 3 des altcoins qui ont démarré leur bull run 2024

Prediction Mantra et Pepe Unchained
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Le prix de MANTRA atteint un plus haut historique, domine les cryptos RWA

Les altcoins sont très attendus au cours de cette deuxième moitié de l’année 2024. Après la baisse de la semaine dernière, la crypto MANTRA (OM) répond aux attentes avec un rallye explosif. Pepe Unchained attire toujours les investisseurs, se rapprochant de la prochaine étape de son ICO. MANTRA ($OM) : un nouvel ATH à 1,14 $...

Shiba Shootout depasse 635 000
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Shiba Shootout ($SHIBASHOOT) : Le jeux P2E lève 635 000 $ en prévente

Les mèmecoins continuent de performer sur le marché en 2024. Actuellement, ces jetons retrouvent le vert, alors qu’un nouveau venu prend de l’élan dans sa prévente. Il s’agit de Shiba Shootout ($SHIBASHOOT), un jeton mème mettant en avant un écosystème communautaire passionnant. Le token a déjà atteint 635 000 $ dans cette ICO. Les investisseurs injectent...

ACTUALITÉS

Recap : les projets crypto et IA qui ont levé des millions de dollars

Crédits

Pourquoi simuler votre crédit à la consommation ?

Spacepay
Autres informations financières, Sponsorisé

L’avenir des paiements avec SpacePay – Voici comment

hamster Kombat, la crypto arrive quand
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Hamster Kombat ($HMSTR) : la crypto arrive quand après tout ?