Accueil Entretien avec Pascal Lebard, Directeur Général de Sequana
ACTUALITÉS

Entretien avec Pascal Lebard, Directeur Général de Sequana

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Pouvez-vous commenter la récente opération de cession d’actif réalisée par Arjowiggins ?

P.L. : Cette cession, encore soumise à un accord des autorités de la concurrence, porte sur une activité de papiers décor. Sequana était numéro 4 en Europe sur ce créneau et nous n’avions pas vocation à jouer ici un rôle de consolidateur… Nous avons donc décidé de nous rapprocher du numéro 2 de ce secteur.

Boursier.com : L’ensemble des actifs d’Arjowiggins est-il à vendre ?

P.L. : Non pas du tout ! L’opération annoncée porte sur un domaine particulier dans lequel nous n’étions qu’un petit intervenant. Arjowiggins occupe une position de leadership sur d’autres créneaux comme le papier de verre recyclé haut de gamme ou dans la sécurité.

Boursier.com : Cette branche sécurité n’est donc plus à vendre…

P.L. : Le processus de cession de cette branche est effectivement terminé. Nous avons ainsi conclu un certain nombre d’accords commerciaux dans la protection des marques ou les passeports…

Boursier.com : Comment se déroule la fin de l’année pour Sequana ?

P.L. : L’activité a été forte en début d’année et on observe un certain ralentissement en Europe Occidentale sur la seconde partie de l’année. En revanche, dans les pays émergents, la croissance demeure dynamique.

Boursier.com : Que peut-on attendre en matière de résultats sur l’ensemble de l’exercice ?

P.L. : De ce point de vue, 2010 devrait être meilleur que 2009…

Boursier.com : Comment voyez-vous évoluer la situation sur l’an prochain ?

P.L. : Nous attendons une faible croissance en Europe mais le maintien d’une forte progression dans les autres régions géographiques.

Boursier.com : Quelle est la part des pays émergents dans vos facturations ?

P.L. : Cette part est actuellement de 20%, mais elle devrait à terme s’approcher des 40%.

Boursier.com : Quel est votre endettement à l’issue de la cession que vous venez d’annoncer ?

P.L. : Notre endettement devrait se réduire de 80 ME suite à cette vente.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : En dépit d’un recul de 18% du chiffre d’affaires, vous parvenez à améliorer votre marge d’exploitation. Que pensez-vous de votre publication semestrielle ?

P.L. : Les comptes du 1er semestre 2009 sont encourageant puisque nous avons stabilisé et maintenu notre résultat opérationnel courant à 73 Millions d’Euros par rapport au 1er semestre 2008, et ceci malgré une diminution très importante de notre chiffre d’affaires de 18%. Cela traduit une forte réactivité du groupe, avec un renforcement des plans de réduction des coûts fixes et la gestion de nos capacités lancés dès le début 2008. Cela traduit les efforts très importants qui ont été réalisés, aussi bien chez Antalis qui est notre filiale de distribution, que chez Arjowinggins qui est notre société de production.

Boursier.com : A combien estimez-vous ces économies ?

P.L. : Nous aurons, sur deux ans, économisé un peu plus de 160,5 ME de coûts fixes. 48 Millions d’Euros réalisés dès le 1er semestre 2009, et pas loin de 100 ME sur la totalité de l’exercice 2009.

Boursier.com : La demande a-t-elle touché un point bas selon vous ? Voyez-vous des signes concrets d’amélioration ou est-ce trop tôt pour le dire ?

P.L. : Nous percevons des signes concrets d’amélioration après eu un 1er trimestre franchement mauvais. Le mois d’avril a été décevant, ainsi que le mois de mai. A partir du mois de juin, nous avons eu le sentiment d’avoir vraiment touché le point bas et qu’aujourd’hui il y a des effets de reprise. Ils sont légers, mais ils sont quand même réels. Nous devrions sur le second semestre retrouver un peu d’amélioration. Le pire est derrière nous, et nous pensons que les choses vont s’améliorer. On le voit d’ailleurs en juillet et en août. Je pense que le phénomène de déstockage est arrivé à sa limite, et nous commençons à constater une amélioration de l’activité.

Boursier.com : Est-ce que la demande finale repart, ou est-ce juste un restockage lié à la baisse très forte des stocks récemment observée ?

P.L. : Je pense qu’il y a un peu des deux. Il y a clairement un phénomène de restockage qui est quand même modeste. Nous allons modifier un peu nos manières de consommer et fonctionner beaucoup plus en flux tendu. Il y a un peu de restockage, mais je ne pense pas que ce soit l’essentiel. Cela s’améliore légèrement, et je pense qu’il y a une certaine reprise.

Boursier.com : Concernant la cession de la branche sécurité, cela fait quelque temps qu’il en est question… Où en est-on de ce processus ? Quand va-t-il aboutir ? La cession n’est-elle pas un peu retardée par rapport aux ambitions initiales…

P.L. : Nous pensions aller plus vite, mais il est important de dire que le monde a changé… Avant la crise, pour réaliser une opération, il fallait entre 4 et 6 mois. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus long parce que le processus de vérification est beaucoup plus important. Lever du financement pour les acquéreurs est beaucoup plus long et compliqué. C’est la raison pour laquelle nous avons le sentiment que c’est un peu un serpent de mer qui traîne. La réalité, c’est que le monde a changé, et réaliser une opération significative aujourd’hui est beaucoup plus long et beaucoup plus difficile.

Boursier.com : L’opération va donc se faire d’ici la fin 2009 ?

P.L. : Cela devrait se faire… Cela ne dépend pas que de moi. J’ai clairement la volonté d’y arriver, les acquéreurs aussi… Maintenant, il faut qu’ils bouclent et finalisent leur financement.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Boursier.com : Comment la situation évolue-t-elle chez Antalis ?

P.L. : Les volumes ont été corrects sur le premier semestre 2008 mais la seconde partie de l’année a été plus difficile. Sur le second semestre, le chiffre d’affaires a baissé de 4% tandis que les volumes ont été en repli de 6%. Parmi les éléments positifs, les synergies mises en place dans le cadre du rapprochement avec MAP ont été plus élevées qu’attendu et en avance sur le plan initial.

Boursier.com : Concernant Arjowiggins, quel a été le profil de l’exercice 2008 ?

P.L. : L’année a été globalement bonne avec un chiffre d’affaires en hausse de 1,5% à taux de change constant. Cela traduit la bonne tenue des prix de ventes. Le premier semestre a toutefois subi les hausses de cours très significatives de l’énergie ou des matières premières. Ce phénomène devrait jouer en sens inverse en 2009 avec le dégonflement des cours.

Boursier.com : Quel est l’état de la demande en ce début 2009 ?

P.L. : La demande suit les mêmes tendances que celles prévalant sur le quatrième trimestre 2008. Le phénomène de déstockage se poursuit.

Boursier.com : Pourquoi les comptes de Sequana sur 2008 sont-ils déficitaires ?

P.L. : L’exercice 2008 comprend une charge exceptionnelle non récurrente de 496 millions d’euros, conséquence de la dépréciation de la valeur de certains actifs (précisons que ce facteur ne conduit pas à une sortie de cash) et des coûts de restructuration (passées en 2008 et en partie en 2009) qui ont pesé sur les comptes.

Boursier.com : Ces coûts de restructuration vont-ils encore peser sur 2009 ?

P.L. : Les charges devraient représenter environ 30 Millions d’Euros au titre de 2009.

Boursier.com : Allez-vous enfin céder votre branche sécurité ?

P.L. : Nous sommes dans la phase finale des négociations concernant la cession de la branche sécurité d’Arjowigggins. Le prix de vente devrait s’établir entre 300 et 400 Millions d’Euros.

Boursier.com : Quelle va être l’utilisation de cette somme ?

P.L. : Cette somme va être consacrée au désendettement de Sequana et au renforcement de sa structure financière.

Boursier.com : Pourquoi avez-vous décidé de ne pas verser de dividende cette année ?

P.L. : L’outil industriel de la société doit s’adapter aux conditions actuelles de marché. Nous ne pouvons pas mettre en place des mesures de restructuration et demander des efforts aux partenaires sociaux et dans le même temps proposer à l’AG de verser de dividendes.

Boursier.com : La situation financière de Sequana peut-elle déboucher sur un appel au marché ?

P.L. : Sequana n’a aucunement besoin d’une augmentation de capital. Nous avons réagi vite et fort à la situation actuelle. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires, ce que le marché boursier n’a pas encore pris en compte.

Boursier.com : Quand voyez-vous la demande s’améliorer ?

P.L. : On peut espérer que la situation s’améliore fin 2009.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

Avis crypto LandWolf Faut-il acheter WOLF - AF
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Avis crypto LandWolf : Futur memecoin à succès ou coquille vide ?

ACTUALITÉS, Bourse et économie, Crypto-monnaies, Economie numérique

Le Nigeria forme sa jeunesse à l’IA et la Blockchain

Le Nigéria fait un grand pas dans le domaine des technologies avancées avec une nouvelle initiative pour former 1 000 jeunes chaque année en intelligence artificielle (IA) et en blockchain. Ce programme, soutenu par le vice-président Kashim Shettima, marque un tournant pour le pays dans sa quête de leadership technologique en Afrique. Une initiative ambitieuse...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Pourquoi l’ETF Solana fait parler de lui ?

Solana continue de faire les gros titres avec des mouvements de prix spectaculaires et des spéculations autour des ETF. Grayscale Solana Trust en pleine ascension Le Grayscale Solana Trust (GSOL) a récemment attiré l’attention en atteignant des niveaux proches de ses plus hauts historiques. Le fonds, selon Nic Puckrin de Coin Bureau, se négocie à...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique, NFT

Atari lance ses jeux classiques sur Base

Bonk, Shiba Inu et Dogecoin connaissent des hausses paraboliques autour de 40 - Quels memecoins vont exploser ensuite
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Prédiction de prix $DOGE : 0,3 $ d’ici fin 2024, PlayDoge lève 5,85 millions de dollars

Conférence Bitcoin 2024 ce qui pourrait déclencher une hausse parabolique du prix du Bitcoin
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Conférence Bitcoin 2024 : ceci pourrait déclencher une hausse parabolique du Bitcoin

Sponsorisé

Comment choisir le meilleur  courtier CFD?