Accueil IPO Deliveroo: Un Echec, les Dessous de ce Revers!
ACTUALITÉS, Autres informations financières

IPO Deliveroo: Un Echec, les Dessous de ce Revers!

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Il était attendu comme la plus grande IPO de la bourse de Londres, du haut de ses 6 millions livraisons chaque mois.  L’introduction en bourse de la société de livraison de repas a déçu et s’est avérée le plus grand flop des IPO que la bourse de Londres n’ait jamais connu. Coincée par des problèmes éthiques, l’action deliveroo a chuté de 26% pour son premier jour. Il est clair qu’il aurait passé à côté de la performance de son concurrent outre atlantique, Doordash qui a progressé de 86% au moment de son IPO.

IPO Deliveroo: Un échec, les dessous de ce revers!

Deliveroo avant l’introduction en bourse du 31 mars?

Delivering a plate
Les ventes de Deliveroo ont explosé à la crise sanitaire !

Dans un contexte de crise sanitaire, les entreprises spécialisées dans les services de livraison parviennent à tirer leur épingle du jeu de ces moments difficiles. Celles qui se consacrent à l’acheminement des produits ou des services de première nécessité voient leur carnet de commande augmenter à rythme vertigineux.  

En 2020, Deliveroo a enregistré une croissance de 64% de son chiffre d’affaires par rapport à 2019. Le bénéfice brut a progressé de 89,5% le consacrant comme véritable leader d’intermédiation du secteur de la restauration et l’épicerie.

Si la Covid a poussé les entreprises de ce secteur au premier plan, elles existaient bien avant et connaissaient un essor remarquable. Entre 2016 et 2019,  le chiffre d’affaires de Deliveroo a quintuplé sur cette espace de temps passant de 129 millions de £ à 771,8 millions de £.

Au regard des prouesses de Deliveroo en 2020, la probabilité de réaliser une IPO réussie s’agrandissait surtout que le géant d’e-commerce, Amazon, soutient l’entreprise. Par cette poussée d’optimisme, l’entreprise a promis de donner un bonus de 16 millions de £ à ses livreurs le jour de l’IPO.

L’IPO: Entre repli des fonds d’investissement et des contentieux avec les livreurs, l’action a plongé sur la bourse de Londres 

Évolution du cours de l'action de Deliveroo
Évolution du cours de l’action de Deliveroo : Boursorama

Au cours de la première journée en bourse de Deliveroo, l’action s’est clôturée à 2,87£ représentant une baisse de 26% par rapport à son prix d’introduction 3,90£. Avant son IPO, l’entreprise était valorisée à 7,6 milliards de livres sterling. Après le passage raté en bourse, elle ne vaut que 5,8 milliards de £. Jusqu’à présent, Deliveroo poursuit sa chute sur le marché boursier. 

Financial Times rapporte que les conseillers et les banquiers responsables de l’IPO de deliveroo ont accusé certains fonds d’investissement qui ont décidé de shorter le titre. Des accusations infondées car 4 grands fonds d’investissement avaient déclaré qu’ils ne souhaitent pas inclure l’action deliveroo dans leur portefeuille de titres. A date, seulement 50 millions d’actions ont été vendues. Au cours de la journée d’introduction, constatant le manque d’enthousiasme des investisseurs pour le titre, Goldman Sachs a acheté 25% des parts de deliveroo afin de supporter le prix de l’action.

Les raisons qui expliquent ce manque d’emballement pour le titre sont multiples. D’abord, l’entreprise est indexée pour ne pas offrir de bons termes et conditions de travail aux livreurs. CNN Business rapporte qu’Aberdeen et BMO Global asset management avaient déclaré qu’ils n’allaient pas participer à l’IPO parce qu’ils ont des soucis quant aux questions de compétition et de régulation et la façon dont l’entreprise traite ses livreurs. Ensuite, les pressions de régulation qui pèsent sur l’entreprise freinent les perspectives de croissance en bourse. 

Dernièrement, la cour suprême britannique s’est penchée sur le statut des chauffeurs d’Uber. Elle a décidé que les chauffeurs ne seraient plus traités comme des indépendants mais plutôt des travailleurs avec un salaire minimum, des congés payés et une pension. 

Qu’en est-il de l’avenir de Deliveroo en bourse? 

Actuellement, l’action de Deliveroo s’échange à 2,51£  bien en dessous de son prix d’introduction (3,90£) et même du prix de clôture de l’IPO (2,51£). Dix jours après son introduction, l’action peine à se décoller et les doutes sur l’avenir de l’entreprise qui devrait être la plus grande réussite boursière britannique se renforcent de plus en plus. 

Si la démarche régulatoire contre Deliveroo aboutissait, ce serait un véritable coup de massue pour l’entreprise. Cela affecterait le résultat net de Deliveroo et par conséquent se répercuterait  sur sa performance en bourse. Malgré tout, certains investisseurs semblent être confiants pour l’avenir de deliveroo en bourse car ils disent que les débuts de Facebook ont été bien pires. 

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Laura Dubois Editrice Senior

Laura Dubois Editrice Senior

Laura est éditrice de contenus pour Actufinance. Elle participe activement à la stratégie éditoriale du site, en collaboration étroite et quotidienne avec l’équipe des rédacteurs du site. Dans un premier temps, Laura a étudié les sciences politiques au collège universitaire de Sciences Po Reims, où elle obtient un Bachelor. Elle a ensuite mis le cap sur la Californie pour une année d'échange à la University of California, Santa Barbara (UCSB), où elle découvre le marketing digital. Puis, après un Master en Communications à Sciences Po Paris et plusieurs stages entre Paris et Marseille, Laura s’oriente vers le SEO et le marketing digital. Son VIE (Volontariat International en Entreprise) à Madrid lui permet ensuite d'acquérir des compétences plus poussées dans ces domaines, si bien qu'elle rejoint Actufinance en 2020. Laura est maintenant en charge des contenus des sites francophones de son entreprise.

Dernières Actualités

Avis crypto LandWolf Faut-il acheter WOLF - AF
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Avis crypto LandWolf : Futur memecoin à succès ou coquille vide ?

ACTUALITÉS, Bourse et économie, Crypto-monnaies, Economie numérique

Le Nigeria forme sa jeunesse à l’IA et la Blockchain

Le Nigéria fait un grand pas dans le domaine des technologies avancées avec une nouvelle initiative pour former 1 000 jeunes chaque année en intelligence artificielle (IA) et en blockchain. Ce programme, soutenu par le vice-président Kashim Shettima, marque un tournant pour le pays dans sa quête de leadership technologique en Afrique. Une initiative ambitieuse...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Pourquoi l’ETF Solana fait parler de lui ?

Solana continue de faire les gros titres avec des mouvements de prix spectaculaires et des spéculations autour des ETF. Grayscale Solana Trust en pleine ascension Le Grayscale Solana Trust (GSOL) a récemment attiré l’attention en atteignant des niveaux proches de ses plus hauts historiques. Le fonds, selon Nic Puckrin de Coin Bureau, se négocie à...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique, NFT

Atari lance ses jeux classiques sur Base

Bonk, Shiba Inu et Dogecoin connaissent des hausses paraboliques autour de 40 - Quels memecoins vont exploser ensuite
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Prédiction de prix $DOGE : 0,3 $ d’ici fin 2024, PlayDoge lève 5,85 millions de dollars

Conférence Bitcoin 2024 ce qui pourrait déclencher une hausse parabolique du prix du Bitcoin
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Conférence Bitcoin 2024 : ceci pourrait déclencher une hausse parabolique du Bitcoin

Sponsorisé

Comment choisir le meilleur  courtier CFD?