Accueil Joe Biden élu : Quels défis économiques pour l’Amérique de demain ?
Bourse et économie

Joe Biden élu : Quels défis économiques pour l’Amérique de demain ?

Samedi aux environs de 17h30 heure française, les médias du monde entier commençaient à relayer officiellement le nom du 46 ème président des Etats-Unis. En conquérant la Pennsylvanie et ses 20 grands électeurs, Joe Biden devenait alors officiellement président des Etats-Unis. Si Donald Trump restera en fonction jusqu’au 20 Janvier prochain, le futur président des Etats-Unis est d’ores et déjà attendu sur de nombreux fronts. En toile de fond, la crise sanitaire et le plan de relance de l’économie américaine.

Le plan de relance américain en quelques chiffres

Joe Biden héritera après sa prise de fonction le 20 Janvier 2021, d’une économie mise à mal par la crise sanitaire. Tout d’abord, les américains scruteront la politique d’emploi du nouveau président. Les derniers chiffres du chômage publiés outre-Atlantique faisait état de 6,9 % de la population se trouvant actuellement sans-emploi.

Le plan de relance américain en quelques chiffres
Lors de la première vague, les ménages américains avaient reçu un chèque du gouvernement de 1 200 $

Des chiffres portés par un premier plan de relance de près de 2 200 milliards de dollars qui avait quelque peu relancé la croissance des ménages américains. Et relancé au passage la confiance des entreprises. Si ces chiffres sont meilleurs de semaine en semaine, ils laissent augurer d’un travail de fond encore important à mener. D’autant plus qu’Outre-Atlantique, on parle déjà d’une troisième vague sanitaire.

Dans le camp démocrate, on évoquait déjà un second plan de relance à plus de 2 000 milliards de dollars, tandis que les républicains tablaient sur une enveloppe moins importante de moitié. Cette problématique budgétaire risque de se heurter du côté des démocrates, au fait que les républicains pourraient garder le contrôle du Sénat. Sur ce plan, il faudra attendre deux mois pour les résultats définitifs.

Le programme économique et fiscal de Joe Biden

Du point de vue de la fiscalité, les deux candidats avaient des visions très différentes. Donald Trump avait notamment fait campagne sur les baisses d’imposition. A la fois pour les particuliers comme pour les entreprises. Pendant sa mandature, il avait d’ailleurs largement abaissé l’impôt sur les sociétés américaines, le passant de 35 à 21 %. Joe Biden entend le rapporter sous sa présidence à 28 %. Sur cet axe, le nouveau président entend également pénaliser fiscalement les entreprises américaines qui délocalisent leur production à l’étranger pour ensuite l’importer aux Etats-Unis.

Pour ce qui est des impôts des ménages, le président démocrate entend surtout augmenter les impôts sur les hauts revenus, au delà de 400 000 $ par an. Soit sur les 1% des ménages américains les plus riches. Pour les ménages aux revenus supérieurs à 1 millions de dollars par an, la tranche d’imposition devrait revenir à 39,6 %. Elle avait également fait l’objet d’une diminution sous la mandature de Donald Trump.

Enfin, le démocrate souhaite mettre en place un certain nombre de crédits d’impôts, à l’attention des ménages les plus modestes. Cela ira de l’aide aux primos-accédants qui pourront bénéficier jusqu’à 15 000 $ de par an et par famille jusqu’aux ménages devant faire garder leurs enfants. Les mesures doivent aussi s’appliquer aux familles qui supportent financièrement la prise en charge de personnes âgées. Le démocrate plaide d’ailleurs aussi pour une augmentation massive du revenu fédéral. 

Néanmoins, la division du congrès pourrait empêcher Joe Biden de mener à bien ces nouvelles réformes.

Vers une relance verte de l’économie américaine ?

Vers une relance verte de l'économie américaine ?
Les énergies renouvelables devraient être plébiscitées sous le mandat de Joe Biden !

Deuxième économie la plus carbonée du monde derrière la Chine, les Etats-Unis pourraient profiter de la relance pour encore accélérer la décarbonation de leur économie. En effet, la victoire du candidat démocrate s’accompagne de nombreuses mesures favorables au développement des énergies renouvelables.

Sous son mandant, près de 2 000 milliards de dollars devraient être injectés pour la promotion et le développement des énergies vertes. Près de quatre millions de bâtiments commerciaux et deux millions de logements devraient aussi bénéficier de ces mesures. Par ailleurs, le président entend construire plus d’un million de bâtiments neufs et écologiquement plus responsables. Au niveau de l’emploi, ces mesures devraient permettre la création de plus d’un million d’emplois verts.

Un autre axe du programme Biden est le développement des voitures électriques. Le président entend aussi sur ce point mettre en place des crédits d’impôt. Lorsque l’on sait que le groupe Tesla cherche à pouvoir proposer le plus rapidement possible des voitures électriques, fiables et à un coût plus faible, il est possible que l’action Tesla continue sa phase de décollage dans les semaines à venir. Aujourd’hui, le marché de l’électrique représente environ 2 % du marché américain.

L’élection de Joe Biden sera aussi marqué par le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris. Mais l’objectif le plus ambitieux est encore à chercher ailleurs. Joe Biden vise en effet à la fabrication d’une énergie décarbonée à l’horizon 2035. Lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, la production électrique américaine dépend pour les deux tiers d’énergies fossiles.

Des programmes de recherches ambitieux seront par ailleurs développés. Nous pensons notamment à la recherche d’une énergie nucléaire plus sûre ou à la recherche pour capturer efficacement le carbone. Si le programme écologique semble large et ambitieux, le monde entier sera surtout rivé sur les actes.

La réaction des marchés boursiers à l’élection

La rédaction des Echos note que lorsque l’indice boursier S&P 500 a été baissier pendant les trois mois précédents une élection, cela a toujours été fatal (à une exception près), au président sortant. Cette statistique prend en compte toutes les élections ayant eu lieu après la seconde guerre mondiale. Donald Trump n’aura en tous les cas pas été en mesure de faire mentir cette statistique. Pendant la semaine de l’élection, le S&P 500 s’est en revanche apprécié de plus de 7 %, soit sa plus forte hausse pendant une semaine électorale depuis 1932. Le cours du Dow Jones a semble t’il lui aussi profité de l’élection du candidat démocrate.

La semaine dernière le CAC 40 connaissait également sa meilleure semaine depuis le mois de Juin. Le tout, grâce à une hausse hebdomadaire de 8 %. Si nous évoquions déjà il y a quelques semaines l’hypothèse de marchés rendus plus volatils en cas d’incertitudes sur l’élection, la posture de déni de Donald Trump n’a semble t’il que peu d’impacts sur les marchés boursiers mondiaux.

Ce Lundi, l’indice boursier français passait la barre des 5 000 points, pour la première fois depuis mi-Septembre. De nombreux analystes mettent en avant le fait que les effets de la victoire démocrate devraient se faire sentir sur les marchés pendant encore quelques jours. A Francfort, le DAX 30 a lui aussi connu une hausse du cours à l’ouverture ce Lundi. Après une semaine aussi marquée par une hausse continue.

La réaction des marchés boursiers à l'élection
Les marchés mondiaux semblent accueillir positivement les résultats de l’élection

En Chine, les marchés boursiers se réjouissent aussi de la défaite de Donald Trump. En effet, cet épisode pourrait marquer un assouplissement dans la guerre commerciale que se livrent les deux pays. L’indice MSCI Asie – Pacifique atteint son niveau historique le plus haut depuis presque 3 ans, le Nikkei 225 est à un niveau jamais atteint depuis près de 30 ans.

Partout dans le monde, les marchés semblent donc accueillir la victoire démocrate avec bienveillance. Reste encore à savoir combien de temps cet élan d’optimisme continuera à doper les marchés ?

Dans quels secteurs investir ? Quel secteurs éviter ?

Il était entendu avant l’élection que chaque candidat aurait des impacts différenciés sur chacun des secteurs de l’économie. Les secteurs pro-Trump étaient plutôt ceux de la finance, de la banque ou des énergies fossiles. Joe Biden regroupait quant à lui les espoirs des secteurs des énergies renouvelables ou de la santé. D’autres secteurs comme ceux des infrastructures pourront également tirer profit de l’élection. En effet, le nouveau président souhaite également investir massivement dans la rénovation des ponts ou des routes. La réhabilitation du train à grande vitesse est aussi un axe qui sera développé. Près de 1 300 milliards de dollars sont prévus à cet effet.

Sous la mandature démocrate, le déploiement des dispositifs renouvelables comme les éoliennes ou les panneaux solaires pourrait se faire massivement. Ainsi, il sera fortement recommandé de privilégier les secteurs durables. Au détriment des acteurs d’énergies fossiles comme Chevron, Exxon dont le cours a par ailleurs commencé à baisser Vendredi dernier. L’officialisation de la victoire de Joe Biden devrait avoir aussi des conséquences sur le cours de ces actions à l’ouverture des marchés américains.

Si le gouvernement met en place une réelle politique d’incitation à l’achat d’une voiture électrique, certains groupes comme Tesla pourraient évidement tirer leur épingle du jeu.

Néanmoins, si vous souhaitez investir en bourse, il est important de garder en tête que le Sénat pourrait rester sous le giron des républicains. Cela aurait pour conséquence de limiter et de freiner la portée des engagements du président démocrate.

 

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Romain Boyer Rédacteur Web

Romain Boyer Rédacteur Web

Après une licence en économie, un master en management stratégique à l'IAE de Bordeaux, Romain s'est lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur son métier, il écrit sur les thématiques liées à sa formation : finance, économie, immobilier. Romain travaille en tant que rédacteur web SEO depuis près de 5 ans, et publie régulièrement sur Actufinance.

Depuis 2022, il porte aussi la casquette de Consultant SEO et réalise des audits de sites internet pour ses clients. Issu d’une formation économique avec une licence validée à l’Université de Bordeaux et un master en école de commerce (IDRAC Bordeaux), il est rédacteur immobilier et finance. Poussé dans le bain des actifs numériques, il s’intéresse au potentiel disruptif qu’offrent ces actifs.

C’est ainsi dans une démarche de démocratiser l'usage et la compréhension des cryptomonnaies que Romain collabore avec Actufinance. Lorsqu’il ne traite pas de l’actualité crypto, il rédige des guides complets sur le trading, les actions à fort potentiel ou encore les manières de diversifier son portefeuille d’actifs. Il s'est également spécialisé dans les jeux d'argent en ligne et il rédige quotidiennement des guides et avis casinos.

Dernières Actualités

Dogecoin20 uniswap
Crypto-monnaies

Dogecoin20 en hausse de 100 %, une heure après son listing sur Uniswap

Crypto-monnaies, NFT

Découvrez sur quel memecoin une institution a investi 2 millions de dollars

D’après certaines rumeurs, une grosse institution aurait acheté plus de 2 millions de dollars du memecoin PONKE. Une institution achète du PONKE ? Monday, the 35m tokens (more than $2m USD) were sent here: 7sMiW38oLg5q9SKNoyPaH2Ee1VhpGdMCDrC4Lo4uLBBE yes, the token we are discussing is PONKE. look at these txns. sending $20m USDC. Who tf are these people…...

site de prévente Mega dice
Crypto-monnaies

Mega Dice : le nouveau projet GambleFi du réseau Solana récolte plus de 330 000 dollars en prévente

Mega Dice, un casino crypto en pleine expansion, lance en prévente son token DICE, un nouveau projet de GambleFi créé sur la blockchain Solana. Avec $DICE, le projet envisage de devenir le premier casino crypto offrant des récompenses quotidiennes à ses utilisateurs en fonction des performances de sa plateforme.  Actuellement disponible en prévente au prix...

métiers finance
Sponsorisé

Quelles études pour les métiers de la finance ?

Bourses 2024 comment se positionner
Sponsorisé

Bourses 2024 : comment se positionner ?

passoire thermique
Autres informations financières

Un super déficit foncier peut-il inciter à rénover les passoires thermiques ?

Crypto-monnaies, NFT

Le créateur des Ordinals lance Runes pour déployer les memecoins sur Bitcoin