Accueil Le projet de monnaie électronique (CBDC) au Royaume-Uni est bien parti !
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Le projet de monnaie électronique (CBDC) au Royaume-Uni est bien parti !

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

La course entre les cryptos et les CBDC a été lancée il y a plusieurs mois voire années selon les pays ! Si certains opposent les deux, pour beaucoup, ces deux types de monnaie électronique peut coexister puisqu’elles ne visent pas les mêmes objectifs. Le Royaume-Uni est un bon exemple concernant ces deux monnaies. En effet, le pays a clamé son ambition de devenir un « hub international » pour les cryptos. En parallèle, sa banque centrale travaille au développement de son projet de CBDC. Pour elle, la livre électronique représente une « immense opportunité ».

Drapeau du Royaume-Uni

Qu’est-ce qu’une CBDC ?

Avant d’évoquer le projet de CBDC au Royaume-Uni, revenons rapidement sur ce qu’est une CBDC. Il s’agit d’un acronyme anglais qui désigne « Central Bank Digital Currency ». En français, cela se traduit par « monnaie numérique de banque centrale ». L’acronyme MNBC est d’ailleurs parfois utilisé.

Comme la crypto, une CBDC est donc une monnaie électronique. Cette nouvelle monnaie pourra être utilisée en lieu et place des espèces par exemple. Pour autant, la plupart des gouvernements s’accordent à dire qu’elle ne supprimera pas l’usage du cash. Par exemple, la Bank of England désigne sa CBDC comme une « nouvelle forme d’argent à destination des individus et des entreprises pour les paiements de tous les jours ». Si cela reste à voir, cette utilisation se rapproche de celle de cryptos comme le Bitcoin qui sont souvent qualifiées de « cash digital ». Mais alors, qu’est-ce qui distingue une CBDC d’une cryptomonnaie ?

La différence principale concerne la façon dont elle est gérée. Le fonctionnement d’une crypto est par nature décentralisé. Cela signifie qu’aucune agence ne peut intervenir pour influer sur le cours (la valeur) de cette crypto. Le principal mécanisme qui régit le cours de cette crypto est la loi de l’offre et de la demande. Lorsque la demande augmente, le cours est naturellement stimulé et vice-versa. De plus, pour certaines cryptos, le nombre de coins est limité. Par exemple sur le Bitcoin, il n’existera que 21 millions d’unité à terme.

La CBDC, quant à elle, reste une monnaie complètement centralisée. La banque centrale restera aux commandes de cette monnaie de la même manière qu’elle l’est sur les monnaies fiat classiques. La banque centrale gardera donc la main sur la « production » de monnaie. A l’heure actuelle, plus de 100 pays qui totalisent 95 % du PIB mondial planchent sur un projet de CBDC.

Pour Bank of England, la CBDC au Royaume-Uni représente une « immense opportunité »

Le principal acteur derrière le projet de CBDC est sans surprise la banque centrale d’Angleterre. Pour la banque, cette nouvelle monnaie numérique serait profitable à tous, les entreprises comme les particuliers.

« L’expérience de la numérisation pour le moment est faite dans le cadre de nouveaux produits et de services rendus possibles par de nouvelles technologies qui peuvent être adoptées très rapidement et à large échelle. Cela apporte naturellement de nouvelles opportunités pour les institutions financières, les entreprises et pour les individus. Nous nous attendons à voir les améliorations se poursuivre, les points de blocage et les coûts des transactions diminuer. » Ben Broadbent, sous-gouverneur de la politique monétaire

Royaume-Uni : un projet de CBDC et de régulation crypto !

Le projet de CBDC au Royaume-Uni n’est pas nouveau. Cela fait plusieurs années que le gouvernement évoquait l’idée. Mais un premier jalon concret a été franchi il y a quelques semaines. En effet, le gouvernement a mis en ligne une consultation publique à ce sujet. Au moment du lancement de la consultation, le gouvernement a bien insisté sur le fait que la CBDC allait « coexister et non remplacer le cash ». On sent bien que la banque centrale tient à rassurer une population sceptique à l’idée de la CBDC !

Dans le document de consultation, la banque esquisse même les premiers contours d’utilisation de la CBDC. Selon elle, un plafond entre 10 000 £ et 20 000 £ de monnaie numérique par personne serait « raisonnable ». La banque espère soutenir le secteur privé de l’innovation avec l’arrivée de sa monnaie numérique. Pour autant, le gouvernement n’entend pas brûler les étapes et indique que le développement de la CBDC dépendra de l’évolution du « paysage dans les prochains années au UK et à l’étranger ».

Hasard du calendrier ou pas, celle-ci a été lancée à peu près dans le même temps qu’une autre consultation portant sur la… régulation des cryptos ! Cette dernière se terminera le 30 avril prochain. Elle devrait permettre au gouvernement d’identifier les priorités qui seront remontées. L’ambition du Royaume-Uni est de proposer au plus tôt et au plus juste un cadre réglementaire sur les cryptos afin de devenir une plaque tournante pour l’industrie.

Restera à voir maintenant quel projet sortir en premier des cartons : celui de la CBDC ou des régulations cryptos !

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a travaillé en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF.  Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint Atkins, en tant qu’ingénieur projet.

Après 10 ans dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises. A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large.

Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Dernières Actualités

JP Morgan prédit un rebond massif du Bitcoin en août - AF
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

JP Morgan prédit un rebond massif du Bitcoin en août

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Plus de 220 protocoles DeFi menacés par Inferno Drainer

L’écosystème DeFi fait l’objet d’une attaque de grande ampleur. Plus de 220 protocoles sont menacés suite à l’attaque ayant visé des serveurs de Squarespace. Une attaque majeure contre la DeFi C’est l’une des attaques les plus importantes qu’ait connu l’écoystème DeFi dans son histoire. Au moins 228 protocoles DeFi seraient menacés à ce jour suite...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Hamster Kombat : comment profiter de l’airdrop et 4 alternatives

Le succès de Notcoin a engendré une nouvelle hype pour les projets P2E. Hamster Kombat a notamment surfé sur cette opportunité, avec son jeu tap-to-earn totalement innovant. Une approche intéressante qui a fait écho auprès des joueurs, lesquels deviennent de plus en plus nombreux sur Telegram. Parallèlement, d’autres projets P2E comme PlayDoge, Shiba Shootout, Sponge...

france tax
ACTUALITÉS

L’action Paulienne en fiscalité, c’est quoi ?

le Bitcoin est une matière première selon le CFTC
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Le bitcoin est une matière première : et après ?

Le scammer Inferno Drainer tente de blanchir 174ETH Railgun le stopper - AF
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Le scammer Inferno Drainer tente de blanchir 174ETH : Railgun le stoppe

ACTUALITÉS

Qui gère mieux le ZK et la scalabilité, ETH ou Solana ?