Accueil Les crypto-monnaies : alternative sûre aux crises bancaires ?
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Crypto-monnaies

Les crypto-monnaies : alternative sûre aux crises bancaires ?

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

Depuis la faillite de trois banques américaines, des investisseurs perçoivent de nouveau le bitcoin comme un «contre-pouvoir», plutôt que comme un «actif spéculatif à haut risque».

La crise du secteur bancaire américain semble en effet profiter aux crypto-monnaies, alors que les prix du Bitcoin ont fortement évolué depuis l’effondrement de la Silicon Valley Bank le 10 mars dernier. 

Le 23 mars, le Bitcoin s’est échangé au-dessus de 28 500 dollars et, en 14 jours, il a été témoin de l’un des plus importants des gains historiques, en hausse de plus de 30 % sur 14 jours, au-dessus de son plus-haut historique de 2017 (20 000 dollars). Ainsi, le prix du Bitcoin a franchi la barre des 25 000 dollars tout en n’étant pas actuellement encore capable de prouver de manière certaine sa capacité à constituer une réelle alternative en cas de crise financière. Certes Ethereum et plusieurs autres crypto-monnaies (XRP, Solana, Cardano) ont connu une croissance à deux chiffres et la capitalisation boursière des crypto-monnaies a augmenté de plus de 20 % depuis le 10 mars 2023 pour atteindre 1,2 billion de dollars le 23 mars, et au 11 mai 2023 le Bitcoin est d’ailleurs toujours au-dessus des 25 000 euros (parité euro – dollar américain à cette même date : 0,9091 : un dollar vaut 0,9091 euro), Cardano Euro et LiteCoin Euro tirant encore leur épingle du jeu, même si XRP et Ethereum accusent un net repli. 

D’autres données montrent un regain d’intérêt marqué pour le secteur de la cryptographie au cours des deux dernières semaines, grâce à la quantité totale de tokens en circulation au sein des services financiers décentralisés (Defi) et à la récente augmentation dans le nombre de téléchargements d’applications cryptographiques. On rappelle que le Bitcoin est né peu de temps après la crise financière mondiale de 2008, par son fondateur Satoshi Nakamoto, qui a écrit une série de chiffres et de lettres correspondant à la traduction cryptographique du titre de « Une » du quotidien britannique « The Times » ce jour-là : « le chancelier de l’Échiquier au bord d’un second plan de renflouement des banques », ce qui a généré le Bitcoin qui correspond à la traduction cryptique de cette première page. La crise a érodé quelque peu la confiance dans les banques et les devises, ce qui a pu faire apparaître le Bitcoin comme étant un possible « contre-pouvoir ».

Crypto-monnaies : valeur refuge ?

Face au système bancaire américain actuel qui suscite de sérieuses inquiétudes, après la faillite de trois de ses banques, il existe un environnement macroéconomique qui incite les acteurs économiques et financiers à repenser ce qui est sûr et où ils devraient placer leurs actifs. Après trois faillites bancaires, on commence à se rendre compte que le dollar (américain) n’est peut-être pas aussi sûr qu’on le pensait, et le Bitcoin peut à nouveau être considéré comme une valeur refuge et un actif que personne ne peut contrôler, grâce à ses qualités intrinsèques de décentralisation.

Conceptuellement, après ces événements, il est logique que l’intérêt pour les actifs cryptographiques ait repris, bien que cela ne se reflète pas encore totalement dans les données. Il est possible que ces grosses fluctuations sur les crypto-monnaies ne soient qu’un « phénomène court » et qu’elles ne soient pas liées à la demande institutionnelle.

Concentration du marché crypto-monétaire sur deux acteurs :

il faudra donc plus de temps pour évaluer l’impact réel des récents événements sur le marché des crypto-monnaies, et il est trop tôt pour dire si le Bitcoin se révèle être une alternative crédible face à une crise bancaire, d’autant que toutes les crypto-monnaies n’ont pas suivi les mêmes évolutions durant les mêmes périodes observées (comme c’est le cas le 11 mai 2023, voir supra). 

Une chose est sûre, c’est que les données analysées montrent que les événements des dernières semaines ont permis au marché de se concentrer encore plus sur deux grands acteurs de ces crypto-monnaies. Ainsi la part de marché de Binance a considérablement augmenté ces derniers mois et dépasse les 70 %. Quant aux stablecoins, Tether domine toujours ces plateformes d’échange centralisées, avec 80 % de son volume en USDT.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Dans la filière fiscale, je suis particulièrement compétent et formaté pour la fiscalité des entreprises et des particuliers, le contrôle fiscal et son assistance, les conseils aux entreprises et aux particuliers, le traitement des contentieux suite aux contrôles fiscaux, l'assistance aux vérifications de comptabilité informatisées (compétence informatique particulière dans le traitement des données), mais apte à défendre de la même manière un contrôle fiscal des particuliers (contrôle sur pièces, ou un examen contradictoire de la situation fiscale personnelle d'ensemble; impositions directes locales: taxe d'habitation, taxes foncières), je suis également compétent dans une autre spécialité mal connue, y compris de beaucoup d'avocats, les évaluations domaniales de valeurs vénales et de valeurs locatives d'immeubles, évaluations des indemnisations en matière d'expropriations pour cause d'utilité publique, et leurs contentieux (au sein de l'Agence France Domaine en qualité de Chargé de mission, évaluateur et commissaire du gouvernement devant le Juge de l'expropriation et devant les SAFER).

Ma carrière administrative m'a valu d'exercer dans pratiquement tous les domaines du droit fiscal, y compris international, au sein de plusieurs Grandes Directions Nationales (ex-DSGI aujourd'hui DRESG ; DNVSF, en liaison avec Bercy, puis dans une Grande Direction Régionale de contrôles fiscaux, la DIRCOFI Centre-Val de Loire). 

Plus que mes compétences techniques très étendues, ma personnalité s'est toujours distinguée par une exigence de rigueur, mon adaptabilité, l'esprit d'analyse et de synthèse, le pragmatisme, la créativité, réactivité, curiosité, l'aisance relationnelle et en équipe, la vitesse de compréhension et d'exécution, le goût de l'initiative, des responsabilités et de la négociation. J'aurais pu par exemple intégrer un cabinet spécialisé, pour assurer la défense des intérêts des clients dans les domaines précités. J'aurais tout aussi bien pu travailler en "back office" en défense et recours des contribuables vérifiés, sur études des dossiers, ou les assister pendant les vérifications. Mes principaux hobbies sont : musique, art en général et littérature en particulier, étant auteur publié, et je suis également intéressé par l'activité de rédacteur.

Mes compétences fiscales et "para-fiscales" sont des plus étendues : juridiques (droit civil, fiscal et pénal découlant du fiscal, et droit de l'urbanisme + droit administratif, public et constitutionnel).

Aujourd'hui à la retraite, je reste actif en qualité d'auto-entrepreneur, en matière de conseils et défense en fiscalité des particuliers uniquement, et secondairement conseil dans les activités liées à l'écriture. Mon site web professionnel est https://www.cdjf-casav.com, où je réponds aux contribuables (ou écrivains) qui me sollicitent (mes tarifs et honoraires y sont clairement mentionnés).

Dernières Actualités

ETF Ethereum ETH attendu à 4000 $ alors que cette prévente ERC20 atteint 4,2 millions $
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

ETF Ethereum : ETH attendu à 4000 $ alors que cette prévente ERC20 grimpe à 4,2 millions $

Un ancien analyste de Goldman Sachs prédit un nouveau cycle des mèmecoins
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Un ancien analyste de Goldman Sachs prédit un nouveau cycle des mèmecoins – Les experts conseillent de suivre Shiba Inu et PlayDoge

Les mèmecoins n’ont pas fini de surprendre le marché en 2024. Alors qu’ils entament une reprise après la récente baisse, ces jetons pourraient très vite entrer dans un cycle haussier. C’est ce que pense cet analyste de Goldman Sachs, au moment où les experts recommandent $SHIB et $PLAY. Un nouveau cycle des mèmecoins en 2024,...

ACTUALITÉS

Grayscale lance un nouveau fond pour investir sur plusieurs cryptos IA

Grayscale, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs crypto au monde, a annoncé le lancement de son fond basé sur l’IA nommé Grayscale Decentralized AI Fund LLC.  Grayscale lance son Decentralized AI Fund LLC.  Grayscale, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs crypto au monde, a récemment annoncé le lancement de son fond basé sur l’IA nommé...

Buterin met en garde contre les alliances politiques pro-crypto - AF
Actualité économique, ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Buterin met en garde contre les alliances politiques pro-crypto

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Jeux Olympiques de Paris: les meilleurs memecoins

Le layer 2 Pepe Unchained atteint les 4 millions
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Les mèmecoins Pepe explosent – Pepe Unchained atteint 4 millions $ en prévente

Sponsorisé

Trois tokens devraient augmenter en 2024 et 2025 : SpacePay (SPY), Solana (SOL) et Kaspa (KAS)