Accueil Mauvaise nouvelle pour Worldcoin : l’Argentine ouvre une enquête sur l’entreprise crypto
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Mauvaise nouvelle pour Worldcoin : l’Argentine ouvre une enquête sur l’entreprise crypto

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

En janvier 2023, l’intelligence artificielle entre sur la scène publique avec le lancement de ChatGPT par Sam Altman, le créateur d’OpenAI. Cette nouvelle technologie promettait des avancées extraordinaires dans de nombreux domaines, allant de l’apprentissage du codage à l’accomplissement des tâches administratives. Seulement, cette innovation n’était qu’une première étape pour le créateur d’OpenAI. Visiblement, ce dernier avait une ambition beaucoup plus grande en tête : la création de Worldcoin, la crypto-monnaie qui est aujourd’hui au cœur de d’une controverse en Argentine.

A lire également : Le Kénya suspend les activités de l’inquiétant Worldcoin, en raison de préoccupations liées à la sécurité publique

Les actions de Worldcoin inquiètent les autorités argentines

Worldcoin, une société dirigée par Sam Altman, est à l’origine d’un projet controversé visant à créer une identité numérique pour chaque individu à travers des dispositifs appelés “Orbs”. Ces Orbs, disséminés partout dans le monde, scannent les iris des individus pour collecter des données biométriques, alimentant ainsi les centres de données de Worldcoin. Cette collecte de données soulève de nombreuses questions quant à la protection de la vie privée des individus.

L’Argentine, comme de nombreux autres pays, a décidé de réagir face à cette intrusion dans la vie privée de ses citoyens. L’Agence argentine d’accès à l’information publique (AAIP) a lancé une enquête pour vérifier la légalité des actions de Worldcoin et protéger les données personnelles de ses citoyens, toute chose qui a poussé les autorités argentines à ouvrir une enquête.

Les activités de Worldcoin sous enquête

Worldcoin est déjà sous le coup d’enquêtes approfondies dans plusieurs pays. Le Kenya, la France, l’ Angleterre et l’ Allemagne entre autres pays, avaient déjà lancé une enquête contre Worldcoin. L’Argentine, à son tour, a lancé une enquête pour s’assurer de la légalité des actions de cette crypto-monnaie..

L’AAIP souhaite vérifier si le processus de contrôle et de sécurité mis en place par Worldcoin respecte les réglementations en vigueur et garantissent la protection des données collectées. En effet, les citoyens ont le droit d’obtenir des informations claires sur l’utilisation et la finalité de la collecte de leurs données personnelles, en particulier lorsqu’il s’agit de données sensibles telles que les données biométriques.

L’enquête de l’AAIP est d’autant plus importante que Worldcoin a déjà commencé ses activités dans plusieurs villes argentines, notamment Buenos Aires, Córdoba, Mendoza et Rio Negro. Les autorités argentines veulent s’assurer que les droits des citoyens sont respectés et que leurs données privées ne sont pas exploitées de manière abusive.

Assailli par les enquêtes, Worldcoin répond

Alors que l’attention du monde se tourne vers Worldcoin, l’entreprise a pris des mesures pour répondre aux préoccupations de la communauté mondiale.

Worldcoin a répondu à l’enquête en cours, affirmant que leur projet respecte toutes les lois et réglementations applicables, y compris la loi argentine sur la protection des données personnelles 25.326. Cette déclaration vise à rassurer à la fois les utilisateurs et les autorités, alors que le niveau de contrôle des pratiques de Worldcoin continue de s’intensifier au niveau mondial.

L’enquête de l’Argentine sur les opérations de Worldcoin est un exemple supplémentaire de des inquiétudes croissante à laquelle l’entreprise est actuellement confrontée. La question de la confidentialité et de la sécurité des données est une priorité absolue.

En dehors des justifications déjà émises par Worldcoin il reste à savoir comment l’entreprise de crypto-monnaie rebondira sur les différentes accusations présentées par les pays dans les semaines et les mois à venir.

Les enjeux de la collecte de données biométriques

La collecte de données biométriques soulève de nombreux enjeux en matière de protection de la vie privée. Les données biométriques, telles que les empreintes digitales et les scans d’iris, sont considérées comme des données sensibles car elles sont uniques à chaque individu. Leur utilisation nécessite donc une protection renforcée pour éviter tout risque de vol ou d’utilisation abusive.

Pour ce qui est de Worldcoin, les Orbs scannent les iris des individus pour collecter des données biométriques. Ces données sont ensuite utilisées pour créer une identité numérique unique pour chaque individu. Bien que Worldcoin affirme respecter les réglementations en vigueur, de nombreux gouvernements sont préoccupés par les méthodes utilisées par l’entreprise et veulent s’assurer que la collecte de données se fait de manière légale et éthique.

L’enquête menée par l’AAIP en Argentine vise précisément à évaluer la légalité des actions de Worldcoin et à protéger la vie privée des citoyens argentins. L’objectif est de s’assurer que les processus de contrôle et de sécurité mis en place par Worldcoin respectent les réglementations en vigueur et garantissent la protection des données collectées.

Les réactions internationales face à Worldcoin

L’Argentine n’est pas le seul pays à enquêter sur les activités de Worldcoin. Au Kenya, les autorités ont déjà stoppé les activités de l’entreprise et perquisitionné ses locaux. En France, en Angleterre et en Allemagne, Worldcoin fait également l’objet d’enquêtes approfondies pour vérifier la légalité de ses actions.

En fait, ces enquêtes internationales soulignent une préoccupation croissante concernant la collecte de données personnelles par Worldcoin. Assailli par ces enquêtes, Worldcoin continue de défendre son projet en affirmant respecter les réglementations en vigueur. Cependant, les autorités gouvernementales restent vigilantes et cherchent à déterminer si l’entreprise dissimule d’autres ambitions derrière son projet d’identité numérique.

Worldcoin est-il une menace pour la protection de la vie privée ?

L’enquête menée par l’Agence argentine d’accès à l’information publique sur les activités de Worldcoin met en évidence les préoccupations croissantes concernant la collecte de données personnelles et la protection de la vie privée des individus. Les Orbs de Worldcoin, qui scannent les iris des individus pour collecter des données biométriques, soulèvent des questions quant à la légalité et à l’éthique de cette pratique.

L’Argentine, tout comme d’autres pays, souhaite vérifier que les processus de contrôle et de sécurité mis en place par Worldcoin respectent les réglementations en vigueur et garantissent la protection des données collectées. Les enquêtes internationales sur les activités de Worldcoin témoignent de la préoccupation croissante des gouvernements face à cette collecte de données.

Il reste à voir comment ces enquêtes vont évoluer et quelles seront les conclusions des autorités gouvernementales. En attendant, il est essentiel de s’interroger sur les implications de la collecte de données biométriques et de veiller à ce que la protection de la vie privée des individus reste une priorité.

A lire également : La CNIL remet en question la légalité de Worldcoin

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Titulaire d'une licence en sciences économiques obtenu à l'Université de Yaoundé II-Soa, Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années. En 2020, il débute comme consultant en affaires dans divers projets du secteur bancaire liés à la gestion des données, l'analyse et l'intelligence artificielle. Benjamin a commencé très tôt à s'intéresser à la technologie blockchain et est actuellement un expert en Blockchain et DeFi.

Passionné de la crypto-monnaie et de blockchain, Benjamin propose sa riche expérience dans la rédaction de guides et d’articles dans le domaine des cryptos / NFT / DeFI / Metaverse... Sur Actufinance, il affiche toutes ses connaissances en tant que rédacteur de contenu expert, se consacrant à expliquer de manière simple et graphique différents concepts sur la technologie blockchain et tout l'écosystème qui l'entoure. Il nous dit toutes les choses les plus importantes que nous devrions savoir sur les protocoles DeFi.

Tout simplement, il traite des problèmes du secteur blockchain d'un point de vue journalistique. A titre de rappel, la technologie blockchain est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons aujourd'hui. Elle a prouvé sa pertinence dans différents usages, transformant radicalement la façon dont nous faisons les choses. Explorer et développer davantage cette technologie évolutive nous mènera à un point où nous pourrons mieux interconnecter le monde.

Benjamin a travaillé avec plusieurs sites web sur les jeux d’argent, les réseaux sociaux et logiciel en plus d'être un travailleur indépendant. Lorsqu'il ne travaille pas (bien que cela n'arrive pas très souvent), il est possible de le trouver en train de lire ou de voyager.

Dernières Actualités

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Piratage de WazirX, cette crypto ERC20 n’est pas du tout affectée !

Vol de crypto WazirX subit un hack de 234 millions de dollars - AF
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Vol de crypto : WazirX subit un hack de 234 millions de dollars

La plateforme de crypto-monnaies WazirX a été victime d’un vol massif. Les pirates ont dérobé 234 millions de dollars en actifs numériques. Une faille de sécurité sur un multisig https://twitter.com/lookonchain/status/1814131536935129262 Le piratage a ciblé un portefeuille multisignatures (multisig) de WazirX. Ces portefeuilles sont censés être plus sûrs. Ils nécessitent plusieurs clés privées pour autoriser une...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Binance lance Banana Gun, premier projet de sa plateforme de Airdrop

Binance a annoncé le premier projet lancé sur sa nouvelle plateforme de airdrops, HODLer Airdrops Portal. Il s’agit de Banana Gun, un token Telegram. Banana Gun en forte hausse Binance a dévoilé le premier projet lancé sur sa nouvelle plateforme dédiée aux airdrops, HODLer Portal. Celui-ci s’appelle Banana Gun (BANANA), le token de la plateforme...

Floki Meme Coin
Sponsorisé

Floki Meme Coin annonce une dynamique haussière : pourquoi ce nouveau token ERC20 est à surveiller en 2024

ETF Ethereum ETH attendu à 4000 $ alors que cette prévente ERC20 atteint 4,2 millions $
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

ETF Ethereum : ETH attendu à 4000 $ alors que cette prévente ERC20 grimpe à 4,2 millions $

Un ancien analyste de Goldman Sachs prédit un nouveau cycle des mèmecoins
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Un ancien analyste de Goldman Sachs prédit un nouveau cycle des mèmecoins – Les experts conseillent de suivre Shiba Inu et PlayDoge

ACTUALITÉS

Grayscale lance un nouveau fond pour investir sur plusieurs cryptos IA