Accueil Procès Ripple vs SEC : Ripple a joué ses dernières cartes
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Procès Ripple vs SEC : Ripple a joué ses dernières cartes

ActuFinance.fr Pourquoi faire confiance à Actufinance Arrow down

L’équipe d’Actufinance se compose exclusivement d’éditeurs, de rédacteurs et de journalistes experts en finance, en trading et en jeux d’argent. Ils se portent garants de l’exactitude et de la pertinence de l’ensemble des contenus sur notre site, en vérifiant chaque fait via des sources fiables, et en faisant usage de leur expérience et expertise.

En cette fin d’année 2022, la communauté crypto garde un œil attentif au déroulement du procès de Ripple contre la SEC (Securities and Exchange Commission). En effet, ce conflit juridique a des implications qui vont bien au-delà de la société Ripple et de son jeton XRP. Après deux ans d’affrontement, le procès semble désormais arriver à terme. Retour sur les derniers évènements.

La procédure de summary judgment se termine

Ripple et la SEC s’affronte en justice depuis décembre 2020. Depuis le mois de septembre 2022, les deux entités ont entamé une phase de « summary judgment », une procédure de jugement accélérée. Le summary judgment est utilisé lorsque les faits ne sont pas contestés. En effet, Ripple et la SEC sont globalement d’accord sur les faits. En revanche, c’est la question de l’application de la loi qui se pose.

Ripple et la SEC ont chacun fait une demande de summary judgment pour obtenir un jugement en leur faveur. Les deux entités devaient ensuite déposer une réponse à leurs accusations respectives. C’est ce qui a été fait le 2 décembre.

Dans son document, Ripple affirme que la SEC n’a pas réussi à démontrer que l’offre de jeton XRP entre 2013 et 2020 constituait une offre de “contrat d’investissement”, ce qui aurait fait du jeton un “security” en vertu des lois fédérales. Le document de 55 pages concluent en alléguant que « le tribunal devrait accorder la motion du défendeur et rejeter la motion de la SEC ».

Stuart Alderoty, le conseiller général de Ripple, s’est exprimé à ce sujet sur Twitter le 2 décembre.

« C’est notre soumission finale où nous demandons à la cour d’accorder un jugement en notre faveur. Après deux longues années, Ripple est fier de la défense que nous avons montée au nom de l’ensemble de l’industrie crypto. Nous avons toujours joué franc jeu avec la Cour. On ne peut pas en dire autant de notre adversaire. » Stuart Alderoty, conseiller général de Ripple

Deux jours plus tard, Alderoty a publié un autre tweet dans lequel il qualifie la SEC de « régulateur à rebond ». Il a argumenté son propos en citant deux déclarations de la SEC qui semblent se contredire.

Encore trois questions à résoudre dans l’affaire

Dans un tweet du 30 novembre, l’ancien procureur fédéral James Filan a déclaré qu’il ne restait plus que trois questions à résoudre dans l’affaire SEC contre Ripple, à savoir les motions de summary judgment, des contestations d’experts et des problèmes de scellement liées aux “rapports d’experts”, aux documents Hinman et à d’autres documents sur lesquels la SEC et Ripple s’appuient dans leurs motions.

Les documents Hinman font référence au discours de William Hinman, l’ancien directeur de la division financière de la SEC, lors du Yahoo Finance All Markets Summit en juin 2018. Dans cette intervention, il déclarait que l’Ether (ETH) n’était pas un titre (“security“). Ripple considère ce discours comme une pièce maîtresse en sa faveur.

D’après Filan, la juge Analisa Torres ne traitera vraisemblablement pas les trois grandes questions “séparément”. Il semble plus probable qu’elle “décide de tout ensemble” et publie “une seule grande décision écrite”. Cette réponse est attendue “le 31 mars 2023 ou avant”.

Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, a salué les efforts déployés par ses équipes pour arriver à ce stade du procès. Il a également confirmé vouloir « se battre agressivement pour obtenir des règles claires pour l’ensemble du secteur aux États-Unis ».

« Félicitations à toute l’équipe Ripple pour nous avoir amené à ce point. Ripple a tenu bon et a résisté à l’assaut de la SEC. J’ai hâte d’être du bon côté de la justice. » Brad Garlinghouse, PDG de Ripple

Le cours du jeton XRP

A ce stade du procès, le cours du XRP montre une très légère reprise. Le XRP s’échange actuellement en-dessous de la barre des 0,40 €. Ainsi, le prix du XRP a augmenté de moins de 1 % au cours des 7 derniers jours. A ce jour, le jeton parvient à se maintenir à la 7ème place du classement mondial avec une capitalisation de 18,73 milliards de dollars.

Néanmoins, le jeton XRP reste en difficulté. Le réseau XRP affiche un faible niveau d’activité depuis plusieurs mois. C’est ce fait qui aurait poussé Coinbase à suspendre ses services de portefeuille crypto destinés aux détenteurs de XRP.

Naturellement, l’issue du procès contre la SEC aura un impact majeur sur le cours du XRP. Si une décision en faveur de la SEC pourrait signer l’arrêt de mort du jeton, un jugement en sa faveur pourrait propulser le XRP vers 1 $ !

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a travaillé en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF.  Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint Atkins, en tant qu’ingénieur projet.

Après 10 ans dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises. A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large.

Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Dernières Actualités

ETF Ethereum ETH attendu à 4000 $ alors que cette prévente ERC20 atteint 4,2 millions $
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

ETF Ethereum : ETH attendu à 4000 $ alors que cette prévente ERC20 grimpe à 4,2 millions $

Un ancien analyste de Goldman Sachs prédit un nouveau cycle des mèmecoins
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Un ancien analyste de Goldman Sachs prédit un nouveau cycle des mèmecoins – Les experts conseillent de suivre Shiba Inu et PlayDoge

Les mèmecoins n’ont pas fini de surprendre le marché en 2024. Alors qu’ils entament une reprise après la récente baisse, ces jetons pourraient très vite entrer dans un cycle haussier. C’est ce que pense cet analyste de Goldman Sachs, au moment où les experts recommandent $SHIB et $PLAY. Un nouveau cycle des mèmecoins en 2024,...

ACTUALITÉS

Grayscale lance un nouveau fond pour investir sur plusieurs cryptos IA

Grayscale, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs crypto au monde, a annoncé le lancement de son fond basé sur l’IA nommé Grayscale Decentralized AI Fund LLC.  Grayscale lance son Decentralized AI Fund LLC.  Grayscale, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs crypto au monde, a récemment annoncé le lancement de son fond basé sur l’IA nommé...

Buterin met en garde contre les alliances politiques pro-crypto - AF
Actualité économique, ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Buterin met en garde contre les alliances politiques pro-crypto

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique

Jeux Olympiques de Paris: les meilleurs memecoins

Le layer 2 Pepe Unchained atteint les 4 millions
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Les mèmecoins Pepe explosent – Pepe Unchained atteint 4 millions $ en prévente

Sponsorisé

Trois tokens devraient augmenter en 2024 et 2025 : SpacePay (SPY), Solana (SOL) et Kaspa (KAS)