Achat de voiture en France : les cryptomonnaies sont désormais acceptées par les concessionnaires 

0
83
Achat de voiture
Achat de voiture

LG Groupe décide, en collaboration avec Lizy, d’autoriser les transactions en cryptomonnaies avec sa clientèle. Une nouvelle qui fait chauffer la toile bien que tout le monde s’y attendait un peu — considérant Lizy.

Lizy et LG Groupe : à l’unisson pour de formidables nouveautés

Après le Centre Beaugrenelle, la startup Lyzi fait une incursion dans le marché automobile. Elle a notamment réussi à persuader les concessionnaires automobiles du très célèbre groupe LG de proposer des paiements en cryptomonnaie à leurs clients ! En effet, vous pourrez désormais payer, louer ou réparer vos véhicules en utilisant 25 cryptomonnaies différentes, disponibles via l’application Lyzi, bien sûr ! Tous les types de véhicules sont d’ailleurs concernés : voitures, motos, et même camions.

Crédits : lizy.be/fr
Crédits : lizy.be/fr

C’est la première fois qu’un concessionnaire français prend une telle initiative. Notons que le groupe LG a été fondé à Perpignan en 1989 et compte une vingtaine de franchises en France, et même en Espagne. Grâce à l’application Lyzi, le client « indique qu’il souhaite payer en cryptomonnaie au moment du paiement, sélectionne la cryptomonnaie avec laquelle il souhaite payer, et la conversion EUR/Cryptomonnaie est instantanée. Après vérification du compte créditeur, le paiement est accepté », d’après les communiqués de presse de la firme BFM-Crypto.

Une décision « philosophiquement » prévue

Le groupe LG a expliqué avoir pris une décision conforme à la philosophie de toute l’entreprise, qui pencherait d’ailleurs fortement pour l’innovation.

« La voiture fait partie du quotidien des Français. En proposant un achat en crypto monnaie, nous continuons notre objectif de démocratiser la cryptomonnaie. À travers ce partenariat nous ambitionnons de démontrer la simplicité du paiement en crypto en permettant à LG Groupe de capter une nouvelle clientèle », a déclaré Damien Patureaux, patron de Lyzi.

La Fintech Lyzi, pour sa part, est enregistrée auprès de l’Autorité des Marchés financiers (AMF) en tant que fournisseuse de services d’actifs numériques (PSAN). S’agissant du nom d’échange numérique, il est le suivant : Zebitex. Selon des sources, elle fournirait à la fois des services de conservation d’actifs numériques et ainsi qu’une plateforme de trading d’actifs purement numériques. La firme offre des capacités de paiement dans 25 cryptomonnaies différentes ainsi que des bonus de fidélité et de cashback pour les clients les plus intéressants. Le volume des transactions devrait atteindre 1 milliard de dollars en 2022.

Crédits : lggroupe.com/
Crédits : lggroupe.com/

Lyzi entend bien « démocratiser les cryptomonnaies », a déclaré le fondateur de la société Damien Patureaux. Pour ce qui est du groupe LG, la transition vers les paiements en cryptomonnaie est une « suite logique » après sa transformation numérique.

Flashback sur Lizy

Pour rappel, depuis sa création en 2019, la startup a signé avec succès plus de 1 000 contrats de location. En se déployant de la sorte, Lizy entend bien vulgariser son activité sur le marché belge en proposant des véhicules électriques. « La Belgique pousse les entreprises à choisir les véhicules électriques. C’est pourquoi nous développons nos produits pour véhicules électriques en proposant la bonne formulation », pour citer Sam Heymans. « Notre premier objectif est de nous stabiliser sur le marché belge et ensuite de regarder ailleurs. »

La startup souhaite se déployer à l’étranger, mais cela ne devrait pas arriver avant un certain temps.

« Nous regardons plusieurs marchés, notamment en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, mais pour réussir à nous faire une place, nous devons adapter nos offres à ces marchés. Les besoins de nos clients sont différents de ceux des Belges, nous devons revoir notre stratégie. Quand nous serons prêts, nous partirons. »