actu cette crypto verte va changer lindustrie des credits carbone
Crypto-monnaies

Cette crypto verte va changer l’industrie des crédits carbone

La prévente du jeton IMPT est en cours depuis le 3 octobre. Après 11 jours, ce projet écologique a déjà enregistré 4,2 millions de dollars à la date du 14 octobre, avec la vente de plus de 237 millions de jetons. Découvrez ce qui distingue ce projet des autres projets cryptographiques « vert » dans cet article. 

IMPT lutte contre la fraude aux crédits carbone

Selon le livre blanc du projet IMPT, la demande de crédits carbone continuera d’augmenter dans les années à venir, à cause des efforts conjugués des entreprises et particuliers pour réduire leurs émissions carbone. Le marché des compensations volontaires devrait ainsi atteindre 700 millions de dollars en 2027.

Or le marché est actuellement fragmenté et complexe, avec notamment un mécanisme de fixation des prix opaques qui limite l’engouement des particuliers et des marques. Ceux-ci ne savent en effet pas s’ils payent un prix équitable pour les crédits carbone. 

De plus, beaucoup de projets de crédits carbone s’avèrent être des escroqueries, car ils sont basés sur des initiatives de réductions ou de séquestration de CO2 inexistants. Enfin, des promoteurs malhonnêtes vendent deux fois le même crédit carbone (une unité de carbone séquestré ou réduit) à différents acheteurs.

La solution d’IMPT

IMPT propose de régler les différents problèmes ci-dessus évoqués grâce à un mécanisme exploitant le potentiel de la blockchain et des NFT. D’abord, IMPT rendra simple et facile le processus d’obtention des crédits carbone pour tous les membres de la société, entreprise ou particulier. Plus besoin de procédures complexes, car une simple Marketplace sera créée à la place.

Un score IMPT est créé afin de permettre aux utilisateurs de gagner des points lors de leurs achats avec les marques partenaires. Plus de 10 000 marques sont en partenariat avec IMPT et plusieurs secteurs sont concernés, notamment la mode, le sport, le luxe, les équipements informatiques. 2 milliards de produits seront ainsi proposés aux utilisateurs, et IMPT prévoit d’allonger la liste au fur et à mesure.

À chaque achat, l’utilisateur obtient des points et quand il atteint un certain score, il obtient un crédit carbone qui est tokenisé en NFT. Aux États-Unis par exemple, les consommateurs dépensent en moyenne 532 $ à l’épicerie et si seulement 2 % des ventes sont alloués au projet, les consommateurs pourront acquérir chaque mois un crédit carbone, sans toutefois remarquer de changement dans leurs habitudes.

Si le jeton non fongible est déjà en soi une pièce unique, IMPT a encore prévu un mécanisme supplémentaire pour éviter toute fraude. Les fondateurs indiquent en effet que le NFT représentant le crédit carbone sera affiché dans la blockchain à laquelle tous les utilisateurs ont accès.

Quand un utilisateur décide de retirer un crédit carbone, il réalisera ainsi une opération définitive et irréversible qui sera enregistrée dans la blockchain et le NFT est détruit ne pourra plus être échangé. Une fois le NFT-Crédit carbone retiré, notons qu’IMPT offrira un autre NFT créé par des artistes à l’utilisateur qui a cédé son crédit carbone. Ce NFT pourra être échangé ou conservé à des fins d’investissement.

Quelle suite pour le projet ?

Une fois la première phase de la prévente d’IMPT achevée, le prix actuel de 0,018 $ sera revu à la hausse et le jeton vendu à 0,023 $ pour la deuxième phase. Il faut donc se dépêcher d’acheter le jeton pour participer au projet crypto vert de l’année 2023.

C’est en effet l’année prochaine qu’IMPT sera disponible sur les différentes plateformes d’achat et de vente de cryptomonnaies (CEX et DEX). De nouvelles mises à jour vous seront proposées au fur et à mesure de l’évolution du projet.

Alm Maye

Alm Maye est trader et analyste depuis 2013. Il est expert dans les marchés actions, le Forex et les crypto-monnaies. Il participe à l’élaboration d’articles news pour le site Actufinance.