Est-ce la fin du trading d’actions et de crypto pour les législateurs ?

0
86
bitcoin

Les membres de la Chambre des représentants souhaitent interdire le trading d’actions aux législateurs. Ils demandent à ce qu’un nouveau texte de loi soit mis en place afin d’interdire l’achat, la vente et les échanges d’actions par les législateurs.  

Plus de trading pour les législateurs?

 Lundi, 27 membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont demandé à ce que les membres du Congrès ne puissent plus négocier ou acheter actions. Cette demande a été notifiée lundi par une lettre adressée à Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants et à Kevin McCarthy, le chef de la minorité. Parmi les signataires de la lettre, on retrouve diverses personnalités politiques comme le député de l’Illinois Bill Foster, également membre du Congressional Blockchain Caucus , mais aussi la démocrate progressiste Rashida Tlaib.

À noter que les membres du congrès sont libres de négocier, d’acheter et de vendre des actions durant leur mandat. Selon la loi STOCK Act, portant sur l’arrêt des transactions sur les connaissances du Congrès, adoptées en 2012, ils sont néanmoins tenus de déclarer leurs transactions. Ainsi, toutes les ventes, achats et échanges de plus de 1000 $ doivent être déclarés dans un délai de 30 à 45 jours.  

les États-Unis reposent sur une économie de marché libre et que les législateurs devraient pouvoir être libres de réaliser des tradings d’actions.

Le non-respect du Stock Act

 Dans la lettre, il est dit que le non-respect du Stock Act a été noté, et ce, plusieurs fois depuis 2020. Les lignes exposent également que le fait qu’il serait plus juste d’interdire aux membres de posséder ou de négocier des actions individuelles. Ce, durant la durée de leur mandat. En plus d’éviter que le public soit désavantagé du fait que les membres ont un accès direct à l’information, cela devrait mettre fin aux rumeurs de corruption des législateurs.

De son côté, Nancy Pelosi n’a pas encore répondu. Cependant, elle a clairement montré sa position lors d’une récente interview où elle a déclaré que les États-Unis reposent sur une économie de marché libre et que les législateurs devraient pouvoir être libres de réaliser des tradings d’actions. La législatrice démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a pour sa part, une opinion entièrement différente. Décembre dernier, elle avait déclaré que les députés ne devraient pas pouvoir faire des tradings d’action et que cela vaut aussi pour la détention de crypto-monnaies.