actu etats unis coincenter poursuit le tresor americain pour laffaire tornado cash
Crypto-monnaies

États-Unis : CoinCenter poursuit le trésor américain pour l’affaire Tornado Cash

La sanction reçue par le service de mixage Tornado Cash ne semble pas être du goût de tout le monde ! En réponse, CoinCenter, l’organisation à but non lucratif pour la défense et la recherche de la technologie derrière le Bitcoin annonce une plainte contre le département du trésor des États-Unis.

L’affaire Tornado

En aout passé, le service de « mixage » Tornado Cash a été mis sur liste noire de l’OFAC (office of foreign assets control). Le département du trésor public estime en effet que cet outil permet le blanchiment de capitaux issus de la cybercriminalité.

Plus précisément, Tornado Cash a été accusé de blanchiment de plus de 7 milliards de dollars en crypto monnaies dont 455 millions liée au groupe de piratage Lazarus en Corée du Nord. Alors, il est désormais interdit à tout ressortissant américain d’utiliser Tornado Cash. Ainsi, toute utilisation par des particuliers ou entreprise de Tornado Cash est constitué de délit aux États-Unis.

CoinCenter se sert de l’affaire Tornado pour attaquer le trésor américain

Jerry Brito, directeur exécutif de CoinCenter a annoncé sur Twitter qu’une plainte visant l’OFAC a été déposée devant le tribunal du district Nord de l’état de Floride. « Le département du trésor public a largement outrepassé son autorité légale en ajoutant certaines adresses de contrat intelligent Tornado Cash à la liste noire », a-t-il déclaré.

Selon CoinCenter, la sanction prononcée contre le mélangeur est « arbitraire et capricieuse ». Pour renchérir, la plainte déposée au tribunal mentionne également que la criminalisation de Tornado Cash

«  était une violation potentielle du droit constitutionnel liée à une procédure régulière ainsi qu’à la liberté d’expression, et que l’OFAC n’a pas agi de manière adéquate pour atténuer l’impact prévisible que son action aurait sur les innocents Américains ».

Le groupe craint en effet que la pratique ne soit étendue à d’autres protocoles, mettant ainsi en péril l’anonymat qu’offrent les crypto monnaies. Dans tous les cas, CoinCenter semble vouloir se battre pour préserver le respect à la vie privée des utilisateurs.

« Nous nous battons non seulement pour le droit à la vie privée, mais aussi, contre le fait que si ce précédent est établi, l’OFAC pourrait ajouter des protocoles entiers comme Bitcoin et Ethereum à la liste des sanctions dans le futur. Cela interdirait immédiatement sans que le processus inclue le public d’une quelconque manière. », affirme le groupe qui est prêt à se rendre en instance suprême s’il le faut.

Que disent les défenseurs de la vie privée ?

La sanction visant à interdire l’utilisation de Tornado Cash semble véritablement inquiéter les défenseurs de la vie privée et de la confidentialité. Pour ces derniers, il n’est pas juste que la personne soucieuse de conserver son anonymat ou la valeur réelle de son portefeuille se trouve privée de ce droit sous prétexte que des personnes malveillantes pourraient utiliser ce même service à des fins peu recommandables.

Cela dit, certaines transactions réalisées sur Tornado Cash sont considérées comme risquées. Le patron de la Blockchain Ethereum Vitalik Buterin a par exemple admis avoir utilisé Tornado pour faire un don de manière anonyme à l’Ukraine et ceci dans le but de protéger l’identité des destinataires.

 

 

 

Avatar Actufinance

ActuFinance

Actufinance est au service de l'information financière. Notre contenu couvre non seulement les dernières actualités sur l'économie et l'investissement, mais également sur les crypto monnaies, les actions et le trading dans son ensemble.