Accueil Interpol veut contrôler les crimes dans le métavers
Crypto-monnaies, Economie numérique

Interpol veut contrôler les crimes dans le métavers

L’Organisation internationale de police criminelle (OIPC), plus connue sous le nom Interpol, s’intéresse de près au métavers. Dans un entretien avec la BBC, le secrétaire général d’Interpol, Jurgen Stock, a révélé que l’organisation internationale s’interroge sur la façon dont elle peut contrôler les crimes commis dans le métavers.

Métavers : Interpol ne veut pas être à la traîne

Le métavers est une notion difficile à appréhender car son développement est encore à un stade précoce. Le métavers constitue un univers numérique qui représente un monde virtuel. Ou plutôt, ce sont des univers numériques et des mondes virtuels interconnectés. Les utilisateurs peuvent évoluer dans le métavers par l’intermédiaire de leur avatar. Ils peuvent y faire toutes les activités de la vie réelle : travailler, jouer, rencontrer des amis, faire des achats, investir, etc.

En octobre dernier, Interpol a fait connaître son intérêt pour les nouvelles technologies portées par la blockchain. Plusieurs annonces ont été faites lors de sa 90ème assemblée générale à New Delhi. Tout d’abord, l’organisation a annoncé la création d’une unité spéciale dédiée aux cryptomonnaies. Le rôle de cette division est d’aider les gouvernements à lutter contre les crimes et délits impliquant les cryptos.

Mais ce n’est pas tout. Interpol a également dévoilé « le tout premier métavers spécialement conçu pour les services chargés de l’application de la loi du monde entier ». Le métavers d’Interpol permet aux utilisateurs du monde entier d’interagir avec d’autres policiers par l’intermédiaire de leurs avatars. Dans son communiqué, Interpol a rappelé sa mission d’ « aider nos pays membres à lutter contre la criminalité et rendre le monde, virtuel ou non, plus sûr pour ceux qui l’habitent ».

« Au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs du métavers augmente et que la technologie se développe, la liste des crimes possibles ne fera que s’allonger pour inclure potentiellement les crimes contre les enfants, le vol de données, le blanchiment d’argent, la fraude financière, la contrefaçon, les ransomwares, le phishing, les agressions et le harcèlement sexuels. » Interpol

La lutte contre les crimes dans le métavers

Ainsi, Interpol poursuit son but de lutter contre les crimes dans le métavers. L’organisation a bien conscience que « les criminels sont sophistiqués et professionnels et s’adaptent très rapidement à tout nouvel outil technologique disponible pour commettre un crime. ».

Comment définir un crime dans le métavers ?

Désormais, le problème est de définir ce qu’est exactement un crime dans le métavers. D’après le Dr Madan Oberoi, directeur exécutif d’Interpol pour la technologie et l’innovation, la définition d’un crime métavers pose problème. « Il y a des crimes pour lesquels je ne sais pas s’ils peuvent encore être qualifiés de crimes ou non », a-t-il déclaré.

Par exemple, en 2022, des faits de harcèlements verbal et sexuel ont été rapportés dans des jeux de réalité virtuelle. Un avatar de 21 ans aurait également été agressé sexuellement dans le métavers Horizon Worlds de Meta.

« Si vous regardez les définitions de ces crimes dans l’espace physique, et que vous essayez de les appliquer dans le métavers, il y a une difficulté. » Dr Madan Oberoi, Interpol

Manifestement, la menace est déjà présente dans le métavers. Reste à savoir si l’on peut vraiment parler de crimes ou pas.

Interpol veut sensibiliser les forces de l’ordre

Interpol reconnaît que « parfois, les législateurs, la police et nos sociétés sont un peu en retard. ». C’est pourquoi la sensibilisation est un facteur clé pour lutter contre les crimes commis dans le métavers. D’après le Dr Oberoi, les forces de l’ordre doivent impérativement connaître le métavers pour être en mesure d’aider les personnes qui y sont blessées.

« C’est l’un de nos objectifs : faire en sorte que les forces de l’ordre commencent à utiliser le métavers et qu’elles prennent conscience de la situation. » Dr Madan Oberoi, Interpol

La réglementation dans le métavers

La notion d’illégalité dans le métavers reste encore floue. Pour Nina Jane Patel, cofondatrice et directrice de l’organisation de recherche sur les métavers Kabuni, il faut que les comportements humains soient traités de la même manière dans le monde physique et dans le monde numérique.

« Ce qui est illégal et nuisible dans le monde physique devrait l’être également dans le monde virtuel synthétique. » Nina Jane Patel

Une chose est sûre, la question a une portée internationale et entre tout à fait dans le champ d’action d’Interpol. Les preuves numériques peuvent traverser le monde en seulement quelques clics.

« La cybercriminalité est internationale par nature. C’est pourquoi Interpol est si important, car il n’existe pas de cybercriminalité uniquement nationale – presque toutes les affaires ont une dimension internationale. » Interpol

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a travaillé en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF.  Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint Atkins, en tant qu’ingénieur projet.

Après 10 ans dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises. A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large.

Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Dernières Actualités

Crypto-monnaies

Le prix du Pepe atteint un nouvel ATH – Le listing sur Coinbase confirmé ?

Sponsorisé

Découvrez Poodl Inu : Le token meme qui va potentiellement faire x100

Les tendances des meme coins sont très volatiles. Mais certains, comme Dogecoin et Shiba Inu, ont résisté à l’épreuve du temps. Est-ce qu’une autre meme coin a une chance de se joindre à cette liste ? Poodl Inu ($POODL) est une nouvelle crypto-monnaie canine qui montre des promesses. Voici une analyse du projet et pourquoi...

Sponsorisé

Le Casino Scorpion (SCORP) organise une autre grande offre promotionnelle, cette fois-ci avec un montant impressionnant de 250 000 $

Le très convoité Casino Scorpion (SCORP) et sa prévente se démarquent véritablement sur le marché. Son succès remarquable se manifeste par son rôle de leader dans l’industrie des casinos crypto en pleine expansion. Les systèmes de récompenses attrayants, tels que le staking quotidien en USDT, témoignent de l’enthousiasme significatif des investisseurs lors de la prévente...

Actualité bancaire, Banque, Bourse et économie, Crédits, Crypto-monnaies, NFT

Recap de la semaine : Tous les plus gros investissements dans le web 3

Images montrant un bull qui court entouré de memecoins
Crypto-monnaies

Les memecoins sont entrés en bull run bien avant le Bitcoin

Sponsorisé

Le giveaway de 250 000 dollars attire des milliers de participants à la prévente de SCORP

Crypto-monnaies

Vers une extension du procès de Ripple (XRP) ? La SEC demande un délai supplémentaire