actu kraken se plie a lobligation dexposer ftx et alameda
Autres informations financières

Kraken se plie à l’obligation d’exposer FTX et Alameda

Face à l’échec de FTX et d’Alamenda, les acteurs de la cryptosphère sont désormais contraints de communiquer sur leur exposition à  ces deux plateformes d’échange. Bien évidemment, les crypto-bourses viennent en tête de liste dans cette inimaginable crise de confiance provoquée par leur maladresse. A l’instar de bien d’autres entreprises, Kraken s’est plié à l’exercice de transparence.

Kraken détient 9000 FTT, mais n’est pas exposé à Alameda Research

L’échange Kraken est un acteur historique de l’écosystème crypto, car il n’a jamais une exposition à Alameda Research. Néanmoins, l’exchange détient près de 9000 FTT, le jeton natif de la plateforme FTX. Malgré cela, les tokens détenus n’ont jamais été listés par la bourse FTX. En outre, les pertes observées et au regard des revenus, l’exchange se dit à l’abri de toute surprise désagréable.

Kraken détient 9000 FTT, mais n’est pas exposé à Alameda Research

D’autre part, certaines plateformes de trading se contentent des affirmations ou des déclarations gratuites, c’est par exemple le cas de Tether, l’émetteur du stablecoin USDT… Cependant pour un souci de transparence, le pionnier dans le domaine donne généralement des arguments, des preuves voir des exemples pour garantir son niveau de transparence.

Voici un communiqué de Kraken qui dit tout sur cette volonté de transparence:

Nous avons lancé l’utilisation d’audits d’actifs réguliers en 2014 et avons embauché l’un des 25 plus grands cabinets comptables mondiaux, Armanino LLP, pour produire deux audits de preuve de réserve au cours de la seule année écoulée. Ces audits cryptographiques sont plus précis et immuables que toute autre forme d’état financier et nous sommes l’un des premiers échanges à les effectuer régulièrement.

Pour plus de sécurité, chaque usager peut personnellement consulter le solde disponible en actifs sur la plateforme. Pour plus de crédibilité à son fonctionnement, Kraken interpelle les usagers de sa plateforme à s’assurer en vérifiant que leurs fonds sont réellement soutenus par l’actif.

Qu’en est-il de la position de Binance et des autres exchanges ?

Sans doute, Binance fait partie des précurseurs de cette forme de pensée, d’approche. C’est le meneur du marché qui a provoqué la chute de FTT par ce que n ayant pas pris le temps d’observer toutes les conséquences possible prend tout de même la décision de se tenir lui aussi au supposé proof-of-Réserves. L’une des difficultés lourdes de cette décision repose sur le fait que l’usager ne soit possible de vérifier réellement par lui-même que ses fonds sont tout à fait détenus par l’exchange.

Qu’en est-il de la position de Binance et des autres exchanges ?

Face à cette situation, beaucoup d’autres entreprises de fortes importantes ont pris la résolution sur eux-mêmes de communiquer parfois  sur leur propre exposition à l’exchange FTT. Face à la colère, aux mécontentements aux rumeurs et le désordre qui constitue l’une des incertitudes de l’industrie cryptographique. Cela dit, elles ont pensé qu’il est nécessaire et  important de se diriger vers d’autres voies de communication. Par exemple, les réseaux sociaux permettent de diffuser les informations qui sont siennes. Coinbase et Bitmex affirment en ce qui est des exchanges crypto n’avoir aucun lien ni rapport avec FTX et d’autres entreprises comme Alameda. Par conséquent, ces plateformes de trading crypto ne possèdent aucun token FTT.

Benjamin Okala

Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années, qui propose sa riche expérience dans la rédaction d’articles et de fiches de présentation produits et/ou services dans le domaine des crypto-monnaies/NFT/DeFI... Il travaille actuellement pour ces trois médias en ligne : Cryptonaute, Actufinance et Business 2 Community.