Accueil Le fondateur de Twitter lance son protocole de réseaux sociaux décentralisés
ACTUALITÉS, Economie numérique

Le fondateur de Twitter lance son protocole de réseaux sociaux décentralisés

Près de trois ans après avoir évoqué l’idée d’un nouveau réseau décentralisé dédié au développement de réseaux sociaux, Jack Dorsey vient d’en dévoiler un peu plus. Le protocole “AT” est désormais opérationnel. L’application Bluesky Social, quant à elle, est prévue « pour bientôt ».

Un nouveau protocole décentralisé pour réseaux sociaux

Le fondateur et ancien PDG de Twitter nous aura fait patienter. C’est en décembre 2019 que Jack Dorsey a publiquement lancé l’idée de créer une nouvelle norme décentralisée pour les réseaux sociaux. Le but affiché était alors de donner aux utilisateurs la possibilité de contrôler leurs données et de les déplacer d’une plateforme à une autre sans permission.

Le futur protocole devrait donc être indépendant de toute influence, que ce soit d’entreprises ou de gouvernements. L’ex-PDG de Twitter portait même l’ambition de convertir Twitter à ce protocole. Il avait déclaré que « l’objectif est que Twitter devienne à terme un client de cette norme ».

Une équipe “Bluesky” composée de cinq personnes avait alors été formée pour plancher sur le sujet. Mais jusque là, leurs travaux étaient restés dans l’ombre.

Jack Dorsey est néanmoins sorti du bois le mardi 18 octobre. Il a annoncé sur Twitter le lancement du protocole tant attendu. Ce protocole était initialement appelé ADX, le X faisant référence au mot Expérience. Il est aujourd’hui renommé en “Authenticated Transport Protocol”, ou “AT Protocol“.

Aux dires de Dorsey, il s’agit d’une étape “fondamentale” pour le projet.

Un protocole “fédéré”

Le premier protocole de Bluesky, alors baptisé ADX, a démarré sa phase d’expérimentation au mois de mai. Aujourd’hui, la version plus aboutie a changé de nom pour devenir AT Protocol.

Le but d’AT Protocol est de construire un réseau décentralisé auquel diverses applications sociales pourront s’intégrer. La particularité du protocole est de ne pas dépendre d’une seule entreprise. Il vise à améliorer la vie privée des utilisateurs tout en évitant les algorithmes d’entreprise.

« Il n’y a pas une seule entreprise qui peut décider de ce qui est publié ; au lieu de cela, il y a un marché d’entreprises qui décident de ce qui sera transmis à leur public. »

Ainsi, les utilisateurs auront plus de contrôle que les algorithmes. La portabilité des comptes est un principe majeur défendu par AT Protocol. En effet, il permettra aux utilisateurs de transférer leur compte d’un fournisseur à l’autre sans perdre de données ni être contrôlé par une entité extérieure. AT Protocol entend donc favoriser l’interopérabilité entre les réseaux sociaux.

L’application Bluesky Social… « pour bientôt »

Dans son communiqué de presse, Bluesky introduit la raison d’être de l’application Bluesky.

« Le web n’aurait pas été très amusant s’il avait été créé sans navigateur, et il en va de même pour AT Protocol. Nous construisons donc également une application sociale appelée Bluesky. »

L’application Bluesky aura donc pour mission de faire connaître et de faciliter l’utilisation du protocole AT. A ce jour, l’application Bluesky n’est pas encore disponible. Toutefois, il est possible de rejoindre la liste d’attente afin de faire partie des premiers à profiter de la version bêta.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a travaillé en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF.  Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint Atkins, en tant qu’ingénieur projet.

Après 10 ans dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises. A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large.

Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Dernières Actualités

memecoin AI explose
ACTUALITÉS

Les memecoins « AI » explosent : MemeAI, CorgiAI, WiernerAI

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Les memecoins Ethereum explosent, WienerAI est le prochain x100 ?

Les memecoins Ethereum explosent alors que l’approbation des ETF ETH est sur le point d’être annoncée par la SEC. Les memecoins Ethereum reviennent en force Alors que les memecoins Solana étaient les stars depuis le début de ce bull market, le récent pump de +700 dollars de l’Ethereum en une journée aura relancé la machine...

crypto learn to earn
ACTUALITÉS

Cette prévente crypto BRC-20 explose les 1,5 million de dollars

La crypto Learn-to-Earn 99Bitcoins (99BTC) a levé 1,5 million de dollars lors de sa prévente grâce à l’intérêt croissant pour son protocole novateur. 99Bitcoins est un des premiers et plus renommés sites d’éducation sur le Bitcoin. C’est une ressource précieuse pour ceux qui désirent approfondir leurs connaissances sur le secteur des cryptos. Dans environ 4...

3 cryptos à suivre avant que le BTC n'atteingne 75500
ACTUALITÉS

Les 3 cryptos à suivre avant que le Bitcoin n’atteigne 75 500 dollars

taxes et fraude
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Quid des dérives fiscales du fichier FICOVIE

Pump de 25 % - est-il trop tard d'acheter PEPE
ACTUALITÉS

PEPE grimpe encore de 25 % – Est-il trop tard pour acheter PEPE ?

Actualité économique, ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Matières premières, NFT

Coinbase lance le trading de contrats à terme sur l’or et le pétrole, le début d’une révolution ?