Tiffany annonce sa première série de NFTs

0
96
tiffany-and-co-nfts-cryptopunks

Tiffany & Co. a annoncé son intention de lancer sa propre collection de NFTs dans une vente qui inclura 250 NFTs en édition limitée, et cela à un prix unitaire de 30 ETH soit 49 004,33 euros à la date de l’écriture de cet article, le lundi 1 août.

Le secteur des NFTs profite de l’arrivée des grandes entreprises du luxe

Pour rappel Tiffany & Co. est une entreprise américaine de joaillerie et d’horlogerie fondée en 1837 à New York ainsi que l’un des plus grands noms du secteur du luxe depuis plus d’un siècle. Ce dernier possède 206 magasins à travers le monde et a été racheté en janvier 2021 par le leader mondial du luxe : le groupe français LVMH.

Le joaillier a octroyé quelques indices à propos de la future vente, qui devrait commencer à partir du vendredi 5 août, via son compte twitter où ce dernier a publié une courte vidéo avec une grille en pixels révélant le sigle NFTiff.

De plus une image partagée par Cozomo de’ Medici, un célèbre tradeur spécialisé dans l’achat et la revente de NFTs, a spécifié que la vente inclurait une série de pendentifs sous forme physique et digitale. Ceux-ci seront spécialement créés pour les propriétaires de NFT de la collection Cryptopunks.

Le site web vers lequel ce tweet renvoie indique que l’offre initiale sera limitée à 250 pièces. Les NFTiffs seront les premiers produits NFT de Tiffany & Co. après avoir vu l’entreprise flirter avec les technologies du Web3 pendant plusieurs mois. En mars dernier, l’entreprise s’était aventuré dans le secteur NFT après son premier achat d’actif numérique, il s’agissait d’un NFT Okapi réalisé par l’artiste Tom Sachs. Tiffany & Co. avait indiqué avoir acheté ce NFT pour la somme de 380 000 dollars, par ailleurs ce dernier est maintenant utilisé comme image de profil du compte twitter de l’entreprise.

Le mois suivant, c’était la mise en route des TiffCoins, une série limitée de pièces en or qui a commencé premier avril, avec un total de 499 pièces qui ont été gravées à la main. Tiffany & Co. ajoute en commentaire sur son site web :

« Non, nous ne lançons pas notre propre crypto-monnaie, mais ces pièces d’or 18 carats à tirage limité sont une version moderne de notre Tiffany Money et une célébration de notre histoire ».

En avril, Tiffany & Co. a également créé un pendentif pour Alexandre Arnault, vice-président exécutif des produits et de la communication de la société, à l’effigie du CryptoPunk #3167, dont il est propriétaire.

Ainsi il est possible d’imaginer que les futurs pendentifs de la collection NFTiffs seront à l’image de celui qu’a reçu Alexandre Arnault, à savoir de véritables oeuvre d’art où chacun des pixels est composé d’un métal précieux comme de l’or rose ou bien serti par une gemme tel que le saphir et le rubis.

On trouve également une mention sur la page de NFTiffs qui indique un partenariat avec Chain, une société fondée en 2014 et spécialisée dans les technologies blockchain. Celle-ci ayant reçu des financements de la part de plusieurs grands noms tel que Capital One, Visa ou encore Nasdaq.