Accueil Domiciliation fiscale
ACTUALITÉS, Fiscalité / Impôts

Vers une nouvelle définition de la « résidence fiscale » avec la « domiciliation fiscale » des dirigeants ?

Jusqu’alors pour l’administration fiscale française, la notion de « résidence fiscale » était celle contenue à l’article 4 B. du code général des impôts (CGI)  :

  1. avoir en France son foyer ou le lieu de séjour principal ;
  2. y exercer une activité professionnelle – salariée ou non – sauf à pouvoir justifier que ladite activité n’y est exercée qu’à titre « accessoire » ;
  3. y avoir le « centre de nos intérêts économiques » ;
  4. être agent de l’Etat et être chargé de mission à l’étranger sans y être soumis à un impôt personnel sur l’ensemble des revenus.

La « réforme de l’article 4B du code précité » (article 13 de la Loi de finances pour 2020 anciennement article 3, déclaré « constitutionnel », et promulgué) crée une présomption de domiciliation fiscale pour les dirigeants des entreprises dont le siège social est situé en France et réalisant plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cet article est susceptible de remettre en cause la résidence fiscale de certains dirigeants d’entreprise.

Ainsi, il est ajouté au b) de l’article 4B précité :

« Les dirigeants des entreprises dont le siège est situé en France et qui y réalisent un chiffre d’affaires annuel supérieur à 250 millions d’euros sont considérés comme exerçant en France leur activité professionnelle à titre principal, « à moins qu’ils ne rapportent la preuve contraire ».

Pour les entreprises qui contrôlent d’autres entreprises dans les conditions définies à l’article L. 233-16 du code de commerce, le chiffre d’affaires s’entend de la somme de leur chiffre d’affaires et de celui des entreprises qu’elles contrôlent.

Les dirigeants mentionnés au deuxième alinéa du présent b s’entendent du président du conseil d’administration lorsqu’il assume la direction générale de la société, du directeur général, des directeurs généraux délégués, du président et des membres du directoire, des gérants et des autres dirigeants ayant des fonctions analogues ».

Entrée en vigueur de la réforme de la “domiciliation fiscale”

Selon les autres dispositions de la loi de finances pour 2020, les nouvelles  dispositions du b) de l’article 4 du CGI sont applicables :

  • rétroactivement à l’impôt sur le revenu 2019 ;
  • aux successions et à l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) à compter du 1er janvier 2020.

Preuve contraire toujours possible en matière de résidence fiscale

En cas de remise en cause de leur « résidence fiscale » par l’administration fiscale, les dirigeants d’entreprise pourront toujours apporter la preuve contraire, c’est-à-dire prouver (par tous moyens de preuve) qu’ils exercent leur activité professionnelle à titre principal dans un autre Etat, ou que leur activité professionnelle en France n’est qu’accessoire.

Ils pourront en outre toujours se prévaloir – le cas échéant – des dispositions des conventions fiscales internationales et accords fiscaux bilatéraux – s’il en existe avec le pays en cause – lesquels accords ou conventions prévoient toujours des « règles » très précises quant au pays ou à l’Etat qui a le droit d’imposer telle ou telle catégorie de revenus, et – en cas de risques de « doubles-impositions » – ils déterminent la façon dont se « tranche » la question de savoir quel Etat peut, ou non, imposer ces revenus. Rappelons en outre qu’ils priment toujours sur le « droit interne français ».

Le troisième alinéa du b) de l’article 4B : « interprétatif »…

Un grand « flou » entoure en particulier la notion de « autres dirigeants ayant des fonctions analogues » : sur ce point il faudra s’attendre à de nombreux contentieux, car l’article 13 de la Loi de finances pour 2020 n’apporte aucune précision de nature à permettre à l’administration fiscale de dire si telle fonction est « analogue » à celle du « PDG » par exemple, ou de tel « gérant », le tout restant soumis à son « appréciation » – sous le contrôle bien entendu du juge de l’impôt.

De plus, les entreprises concernées par cet article 4B 2) du CGI « nouvelle version », dont les dirigeants sont « non-résidents fiscaux » de France, devront mesurer l’impact possible de cet article quant au prélèvement à la source, et de leurs obligations fiscales en France.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Didier Brochon Rédacteur Expert en Fiscalité

Dans la filière fiscale, je suis particulièrement compétent et formaté pour la fiscalité des entreprises et des particuliers, le contrôle fiscal et son assistance, les conseils aux entreprises et aux particuliers, le traitement des contentieux suite aux contrôles fiscaux, l'assistance aux vérifications de comptabilité informatisées (compétence informatique particulière dans le traitement des données), mais apte à défendre de la même manière un contrôle fiscal des particuliers (contrôle sur pièces, ou un examen contradictoire de la situation fiscale personnelle d'ensemble; impositions directes locales: taxe d'habitation, taxes foncières), je suis également compétent dans une autre spécialité mal connue, y compris de beaucoup d'avocats, les évaluations domaniales de valeurs vénales et de valeurs locatives d'immeubles, évaluations des indemnisations en matière d'expropriations pour cause d'utilité publique, et leurs contentieux (au sein de l'Agence France Domaine en qualité de Chargé de mission, évaluateur et commissaire du gouvernement devant le Juge de l'expropriation et devant les SAFER).

Ma carrière administrative m'a valu d'exercer dans pratiquement tous les domaines du droit fiscal, y compris international, au sein de plusieurs Grandes Directions Nationales (ex-DSGI aujourd'hui DRESG ; DNVSF, en liaison avec Bercy, puis dans une Grande Direction Régionale de contrôles fiscaux, la DIRCOFI Centre-Val de Loire). 

Plus que mes compétences techniques très étendues, ma personnalité s'est toujours distinguée par une exigence de rigueur, mon adaptabilité, l'esprit d'analyse et de synthèse, le pragmatisme, la créativité, réactivité, curiosité, l'aisance relationnelle et en équipe, la vitesse de compréhension et d'exécution, le goût de l'initiative, des responsabilités et de la négociation. J'aurais pu par exemple intégrer un cabinet spécialisé, pour assurer la défense des intérêts des clients dans les domaines précités. J'aurais tout aussi bien pu travailler en "back office" en défense et recours des contribuables vérifiés, sur études des dossiers, ou les assister pendant les vérifications. Mes principaux hobbies sont : musique, art en général et littérature en particulier, étant auteur publié, et je suis également intéressé par l'activité de rédacteur.

Mes compétences fiscales et "para-fiscales" sont des plus étendues : juridiques (droit civil, fiscal et pénal découlant du fiscal, et droit de l'urbanisme + droit administratif, public et constitutionnel).

Aujourd'hui à la retraite, je reste actif en qualité d'auto-entrepreneur, en matière de conseils et défense en fiscalité des particuliers uniquement, et secondairement conseil dans les activités liées à l'écriture. Mon site web professionnel est https://www.cdjf-casav.com, où je réponds aux contribuables (ou écrivains) qui me sollicitent (mes tarifs et honoraires y sont clairement mentionnés).

Dernières Actualités

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Recap : tous les projets web 3 qui ont levé des millions de dollars

Allemagne vs Ecosse Euro 2024
ACTUALITÉS

Allemagne-Ecosse – ce site offre une cote de 1.27 pour la victoire de la Mannschaft

L’Euro 2024 débute aujourd’hui avec le match d’ouverture entre l’Allemagne et l’Écosse. À cet effet, plusieurs bookmakers se positionnent sur l’événement en proposant d’intéressantes cotes. C’est le cas de TG.Casino qui profite même de la période actuelle pour lancer un jeu-concours. TG.Casino : d’intéressantes cotes sur les matchs de l’euro 2024 Plateforme initialement lancée sur...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique, NFT

Le Spot ETF Ethereum approuvé cet été, selon Gary Gensler

Gary Gensler, le patron de la Securities and Exchange Commission (SEC), a déclaré que l’approbation des ETF Ethereum au comptant pourrait intervenir avant la fin de l’été prochain.  Le Spot ETF Ethereum se confirme Les Spot ETF Ethereum sont plus proches que jamais. Le dirigeant de la SEC, Gary Gensler, a estimé jeudi que les...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

La crypto gaming Pirate Nation est listée sur Coinbase et fait +119%, le prochain x100?

dépense état
ACTUALITÉS

Comment raboter dans les dépenses de l’Etat ?

sealana éclipse dogwifhat
ACTUALITÉS

Oubliez dogwifhat, les phoques remplacent les Doge sur Solana !

euro 2024, ou placer ses paris
ACTUALITÉS

Euro 2024 – Sur quel site placer ses paris ?