Tamadoge n’est PAS une arnaque, voici pourquoi !

0
84
tamadoge n'est pas une arnaque

Les rug-pulls de cryptos sont des phénomènes très fréquents dans le secteur des memecoins. Mais tout le monde est conscient aujourd’hui que le Shiba Inu (SHIB) et le Dogecoin (DOGE) ne sont pas des arnaques. Le Tamadoge (TAMA), est-ce une arnaque ? 

Non le Tamadoge n’est pas une arnaque. Et voici pourquoi.

Nous comprenons que les investisseurs doutent toujours des jetons nouvellement lancés. En effet, des événements malheureux ont coûté cher à certains adeptes de crypto. Les créateurs du jeton Squid Games, nommé d’après la série Netflix du même nom, ont trompé les investisseurs en novembre 2021. 

Les développeurs se seraient volatilisés avec 3,38 millions de dollars. De la même manière, les créateurs du jeton Tsuzuki Inu auraient soutiré toutes les liquidités, soit plus de 1,1 million de dollars, aux détenteurs.

Ces événements sont malheureux, mais le Dogecoin et le Shiba Inu ont aussi fait l’objet de doute avant fin 2020. Pourtant ces crypto-monnaies mèmes ont fait plusieurs millionnaires en dehors de leurs développeurs. 

Ce qui distingue Shiba Inu et Dogecoin des memecoins arnaques (scam)

Le Dogecoin a été lancé en 2013 sans objectif et sa montée en polarité en 2021 a été inédite. Le Shiba Inu a été lancé en 2020 pour imiter le Dogecoin qui montait progressivement en puissance. 

Forte d’une communauté grandissante qui s’est développée depuis la création des jetons, ces deux projets ont prospéré. Même les plus grands sociétés et exchanges de cryptomonnaies n’ont pas pu résister à la pression de soutenir ces monnaies mèmes, ce qui a renforcé la confiance envers eux.

Les tokens frauduleux comportent parfois des signes avant-coureurs qui, paradoxalement, passent inaperçus. Par exemple, certains projets sont nouveaux et peu connus de la communauté. 

Certains n’ont pas de site Web fonctionnel ou même de livre blanc, et ceux qui en ont un ne fournissent que peu ou pas de preuves de leur succès financier contrairement au Tamadoge qui a levé 19 millions de dollars lors de sa prévente.  

En outre, les développeurs sont parfois peu actifs et n’investissent pas dans la communication et le marketing du projet. C’est un signe que les développeurs ne souhaitent pas trop interagir avec la communauté et souhaitent peut-être abandonner le navire après avoir collecté une certaine liquidité. 

Pourquoi le Tamadoge n’est-il pas une arnaque ?

Considérer le Tamadoge comme une arnaque c’est comme considérer le Dogecoin et le Shiba Inu comme des arnaques avant leur montée exponentielle. Aujourd’hui, ces 2 memecoins ont respectivement des capitalisations de 8,2 milliards et 6,2 milliards de dollars. 

Pourtant, ils n’avaient pas d’utilité à leur lancement. Le Tamadoge quant à lui est lancé avec des utilités avérées : le jeu Play-To-Earn, l’achat de NFT et utilisation dans le métavers. En outre, contrairement au Dogecoin, le TAMA est lancé avec un plan de marketing solide et bien élaboré. 

On est loin des memecoins rug-pull qui disparaissent du jour au lancement seulement quelques jours après leur lancement.

La crypto TAMA sera lancée sur la bourse populaire OKX le mardi 27 septembre. C’est une occasion pour ceux qui ont raté la prévente d’acheter des tokens TAMA avant que les prix n’explosent. De nombreux observateurs ont des perditions entre x5 et x10 dès les premières minutes de cotation.